Auteur Sujet: et le conjoint?  (Lu 23155 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne misstitie81

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 4
    • Voir le profil
et le conjoint?
« le: Mercredi 08 Août 2012, 11:09:53 am »
comment faite vous quant votre conjoint aime la viande??,

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 709
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : et le conjoint?
« Réponse #1 le: Mercredi 08 Août 2012, 15:35:13 pm »
ça dépend du conjoint, je pense, de son degré de "carnivorisme", de son empathie (ou pas) à la souffrance animale,de son degré de conscience écologique, de son degré de dialogue et de comprommis avec toi...

Comme ça, dans l'absolu, c'est difficile de répondre - c'est sûr que si le conjoint VEUT manger ses 500g de barbaque à chaque repas et ranafout du reste, ça va être difficile...

Tu en as parlé un peu avec lui (ou elle) ?
Qu'est-ce qui bloque ?
gnature, gnature, gnature, gnature, gnature, gnature

Hors ligne Nud_orange

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 19
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : et le conjoint?
« Réponse #2 le: Jeudi 23 Août 2012, 13:17:23 pm »
Personnellement j'ai de la chance, mon petit ami est "écolo" et compréhensif, mais il adore la viande. Le soir chez nous c'est de toute manière végétarien, les autres plats j'essaye de lui faire découvrir des aliments végé qui ressemble à la viande et qui ont du goût (les steaks, le tofu dans une sauce goutue...). Parfois on mange même purement végé sans qu'il ne dise rien. Mais au départ ce n'était pas gagné. Il a fallu que je lui explique les conditions d'élevage, d'abattage (ce à quoi il me répond qu'en France on est pas comme ça mais c'est un autre débat...), que la viande pollue beaucoup, qu'elle coute cher en énergie, que manger trop de viande nuit à la santé, et que cela coute cher.
Mais comme je le dis j'ai de la chance, il n'est pas fermé d'esprit. Mon père par exemple est un "carniphile" est là c'est autrement plus compliqué, il faut donc faire des plats très complet (avec beaucoup de choses dedans pour pas qu'il puisse savoir avec exactitude ce qu'il mange :D), avec une sauce qui a du goût, et que cela soit très rassasiant. Mais je t'avoue que ça ne marche pas à chaque fois, que de toute façon il ne changera pas. Ce n'est que mon père, ce n'est pas si grave, il me laisse avec "mes idées" et se venge quand il rentre chez lui de mes plats sans viande...
Comme dis plus haut, c'est donc un problème de degrés dans la compréhension, le désir et la volonté de changer et de découvrir, et le degrés d'amour de la viande.

Hors ligne Trinity

  • germe timide
  • **
  • Messages: 74
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : et le conjoint?
« Réponse #3 le: Jeudi 23 Août 2012, 15:50:45 pm »
Mon homme et ma fille sont (encore) omni, mais ne me prennent pas la tête pour les repas.
Ma fille mange de la viande quand elle va à la cantine de l'école, par exemple, au resto, chez des amis, chez sa mamie, etc, et mon homme mange de la viande quand il sort aussi et à midi (mais pas tout le temps).
Il n'est pas prêt à devenir complètement vg, mais il réfléchit (de plus en plus) à l'idée de le devenir. Donc il est super ouvert sur le sujet (et adore la bouffe vg)

A la maison c'est moi qui cuisine (j'adore ça) et c'est vg pour tout le monde.
Nous vivons dans le respect du choix de l'autre (des autres, nous sommes 3 avec ma fille ;) ). Chacun essaye de ne pas marcher sur les plates bandes de l'autre.

Mais c'est sûr que si j'avais des super carnivores à la maison......ça serait beaucoup plus problématique  ???
« On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités »
(Mohandas K. Gandhi)

Hors ligne gethseman78

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 3
    • Voir le profil
Re : et le conjoint?
« Réponse #4 le: Lundi 27 Août 2012, 21:02:54 pm »
salut ,

Moi qui suis totalement nouveau sur le sujet j'en parle avec mon épouse qui est partante pour l'aventure mais les enfants je parle des grands que j'ai (20 et 22 ans) c'est plus délicat mais bon ils se vengent sur le Mc do sachant que c'est pas bon a mon goût pour la santé ainsi que gustativement , mais j'ai aussi une fille de douze ans qui elle naturellement déteste la viande alors voilà il faut faire avec et vivre avant tout pour soit et ensuite avec du temps et beaucoup de diplomatie amener le sujet et faire goûter pour convaincre ! j'ai vu une vidéo il y a longtemps d'un abattoir !!! ça vous dégoutte très vite de la viande ...

gethseman78

Hors ligne Trinity

  • germe timide
  • **
  • Messages: 74
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Re : et le conjoint?
« Réponse #5 le: Mardi 28 Août 2012, 15:34:56 pm »
salut ,

Moi qui suis totalement nouveau sur le sujet j'en parle avec mon épouse qui est partante pour l'aventure mais les enfants je parle des grands que j'ai (20 et 22 ans) c'est plus délicat mais bon ils se vengent sur le Mc do sachant que c'est pas bon a mon goût pour la santé ainsi que gustativement , mais j'ai aussi une fille de douze ans qui elle naturellement déteste la viande alors voilà il faut faire avec et vivre avant tout pour soit et ensuite avec du temps et beaucoup de diplomatie amener le sujet et faire goûter pour convaincre ! j'ai vu une vidéo il y a longtemps d'un abattoir !!! ça vous dégoutte très vite de la viande ...

gethseman78

Tu pourrais montrer à tes grands la vidéo qui circule en ce moment sur la maltraitance des boeufs dans les abattoirs choisis par Mc DO, ça les dégoûterait très certainement  :)

Je pense que l'on a chacun son chemin et qu'il faut que l'on prenne le temps de parvenir à notre but. Pour moi, le végétarisme c'est imposé comme une évidence, du jour au lendemain, il y a bientôt 3 ans. Je n'avais jamais aimé vraiment la viande avant (c'était peut être un "signe" avant courreur  ;) ).
« On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités »
(Mohandas K. Gandhi)

Hors ligne kristo58

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 140
    • Voir le profil
    • site perso sans pub !!
  • Membre d'asso(s): L214, Croix-Rouge
Re : et le conjoint?
« Réponse #6 le: Dimanche 02 Septembre 2012, 12:27:58 pm »
pour mon cas, c'est simple, chacun cuisine de son côté... la vue de la viande même dans ces pires aspects ne me dégoûte pas particulièrement, c'est supportable sans plus, mais si je fais des courses seul, je ne passerai pas au rayon boucherie prendre un article, c'est clair.

Hors ligne jmc34fr

  • germe timide
  • **
  • Messages: 60
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): AVF
Re : et le conjoint?
« Réponse #7 le: Mardi 04 Septembre 2012, 21:24:31 pm »
Quand on décide de devenir végétarien, je ne pense pas que c'est uniquement pour sa santé mais aussi par éthique, éthique très forte et vertueuse, basée il me semble en grande partie sur la compassion envers la nature, les animaux et tous les êtres vivants qui souffrent de la faim et/ou de la soif.

Il me parait donc difficile de vivre ou continuer à vivre sur le long terme avec un conjoint qui ne partage pas cette éthique très forte et n'a aucun désir de remise en question non ?

Quant aux enfants, c'est plus compliquer car on a en charge de les guider sur le début de leur chemin quoi qu'il en soit.

Toutefois, avec leur sensibilité, il me semble qu'il est bien plus aisé de les convaincre. Dans le cas contraire, il n'est toutefois nullement question (personnellement) de les contraindre mais de se dire qu'avec le temps et en ne perdant pas espoir de les convaincre qu'ils changeront peut-être à force leur position, sûrement un peu de toute façon à notre contact.

Ca doit être tellement fort d'arriver à vivre le végétarisme et l'éthique qui s'en dégage en famille ou en couple que je le souhaite sincèrement à tout végétarien-lien.

Hors ligne Nud_orange

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 19
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : et le conjoint?
« Réponse #8 le: Mercredi 05 Septembre 2012, 08:45:58 am »
Je ne suis pas d'accord avec toi jmc, ce que tu dis pour les enfants (tenter de convaincre sans forcer, amener doucement une réflexion) c'est également ce que l'on doit faire avec la personne qui partage notre vie. Je trouve normal de ne pas partager les mêmes idées sur certaines choses, mon ami par exemple aime la viande, mais il l'achète ou bio ou élevée du producteur ou label rouge, enfin bref, il fait des efforts. C'est tout ce qu'on doit demander à l'autre, nous comprendre, accepter notre démarche et en dernier lieu essayer de faire pareil. Ce genre de prise de décisions est personnelle, c'est un engagement très fort qui demande longue réflexion. Je ne suis devenue végé en écoutant quelqu'un d'autre, en une phrase ou un mois, ça a pris du temps, c'est encore très long. Je trouve qu'il est normal que tout le monde ne veuille ou ne puisse pas suivre notre chemin.

Bien sûr qu'il serait formidable de vivre avec un végé, d'enfanter des végé, dans un monde végé. Mais ce n'est pas le cas, et personnellement je ne pense pas que le fait de vivre avec un non végé soit impossible, s'il ne tente pas de mettre en douce de la viande dans mes plats je ne le forcerai pas non plus. Ce qu'on oublie souvent c'est que les omnivores pensent être dans le vrai tout autant que nous.

Hors ligne ptite cacahuète

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 442
  • Sexe: Femme
  • Ado vegan et fière de l’être !
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): Association Végétarienne de France
Re : et le conjoint?
« Réponse #9 le: Mercredi 05 Septembre 2012, 11:21:31 am »
En fait je pense aussi que les idées ne doivent pas diviser des personnes.
Ayant été omnivore je sais bien que le faire ne veut pas dire que la personne est méchante mais qu'elle n'est pas forcement consciente des répercutions de ses actes...
Je crois que nous, les végés, ainsi que bien d'autres personnes ayant des idées différentes de la majorité devont essayer de nous mettre a leur place, et je trouve que ca aide a ne pas leur en vouloir.

Moi meme j'en ai voulu très longtemps à mes parents (un peu toujours) mais j'essaye de profiter d'eux un max quand meme parce que des parents ont en a que deux.

Mais j'avoue que je prefererai vivre avec quelqu'un qui partage les memes valeurs que moi plus tard tout simplement parce que c'est plus agreable à vivre au quotidien et la relation peut etre un peu plus profonde...(en fin je pense, ca n'engage que moi).
On a pas deux coeurs, un pour les hommes et un pour les animaux. On a un coeur ou on en a pas.
Lamartine

Hors ligne Stéphane Ascoët

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 789
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Ma galaxie
  • Membre d'asso(s): AVF(à vie et délégué), France Passion des Transports Urbains, Les Amis de La Terre, Festival du Cinéma minoritaire de Douarnenez, French Data Network, La Nef, Enercoop, Association pour la décroissance conviviale, Cenabumix, Mouvement Vegan, Ofset, Alliance pour la Santé, 1-Terre-Action(association locale de la Fédération des Usagers du vélo)...
  • Régime: Végétalien
Re : et le conjoint?
« Réponse #10 le: Jeudi 27 Septembre 2012, 09:49:06 am »
Je ne suis pas d'accord avec toi jmc, ce que tu dis pour les enfants (tenter de convaincre sans forcer, amener doucement une réflexion) c'est également ce que l'on doit faire avec la personne qui partage notre vie. Je trouve normal de ne pas partager les mêmes idées sur certaines choses, mon ami par exemple aime la viande, mais il l'achète ou bio ou élevée du producteur ou label rouge, enfin bref, il fait des efforts. C'est tout ce qu'on doit demander à l'autre, nous comprendre, accepter notre démarche et en dernier lieu essayer de faire pareil. Ce genre de prise de décisions est personnelle, c'est un engagement très fort qui demande longue réflexion. Je ne suis devenue végé en écoutant quelqu'un d'autre, en une

Tiendrais-tu le même discours s'il était raciste?
--
Bien cordialement, Stéphane Ascoët, animateur de la liste AVF Orleanaise, objecteur de croissance, faucheur volontaire, bio-vegetalien anti-spé

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 709
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : et le conjoint?
« Réponse #11 le: Jeudi 27 Septembre 2012, 17:32:02 pm »
Tiendrais-tu le même discours s'il était raciste?
Quel discours tiendrais-tu, toi ?
Pourquoi cet exemple, aussi ? Tiens-tu tout omnivore pour un raciste qui s'ignore ou cherches-tu à pousser l'argument jusqu'à un extrême moralement condamnable ?
(oui, oui, j'aime bien cette phrase, c'est ma phrase du jour - voire de la semaine)
gnature, gnature, gnature, gnature, gnature, gnature

Hors ligne Stéphane Ascoët

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 789
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Ma galaxie
  • Membre d'asso(s): AVF(à vie et délégué), France Passion des Transports Urbains, Les Amis de La Terre, Festival du Cinéma minoritaire de Douarnenez, French Data Network, La Nef, Enercoop, Association pour la décroissance conviviale, Cenabumix, Mouvement Vegan, Ofset, Alliance pour la Santé, 1-Terre-Action(association locale de la Fédération des Usagers du vélo)...
  • Régime: Végétalien
Re : et le conjoint?
« Réponse #12 le: Vendredi 28 Septembre 2012, 10:18:28 am »
Ben mon discours, il est bien connu sur ce forum et m'a valu quelques déboires  >:(

C'est bizarre, tu fais exactement le même raccourci que dans le sujet sur le spécisme, tu n'as donc pas accepté nos explications  :( Ce que je veux dire, c'est que pour moi, comme pour tous les anti-spécistes, racisme et spécisme sont également condamnables  :o Je suis donc incapable de comprendre que certaines(trop de) jeunes femmes anti-spécistes se réfugient derrière des arguments comme "ce n'est pas grave, on se rattrape sur autre chose, il évoluera peut-être un jour, etc.", alors que j'ose espérer qu'il leur serait inconcevable de supporter un type qui tient des propos racistes toute la journée  :o Deux poids, deux mesures  ???
--
Bien cordialement, Stéphane Ascoët, animateur de la liste AVF Orleanaise, objecteur de croissance, faucheur volontaire, bio-vegetalien anti-spé

Hors ligne Steiner

  • germe timide
  • **
  • Messages: 89
    • Voir le profil
Re : et le conjoint?
« Réponse #13 le: Vendredi 28 Septembre 2012, 12:45:21 pm »
Pour le coup, Stéphane, c'est toi qui prend un raccourci facile. Je ne pense pas que tu sois né avec la conscience que tu as maintenant, ça s'est fait progressivement (et si c'est arrivé jeune, dans un sens, je t'envie) mais c'est loin d'être le cas de tout le monde.
En fait ce genre d'attitude à l'égard des omnivores qu'on a tous été me rappelle le comportement de certains "camarades" d'école. Le genre pote dans la galère, mais quand LUI a compris comment faire son exercice, il en a plus rien à cirer du reste, et pousse parfois le vice jusqu'à dire "Ah ben non, toi maintenant tu te débrouilles tout seul, c'est toi le nul!"...

On est pas tous égaux face à la cause animale, ou toutes autres raisons nous poussant à ne plus consommer d'animaux, pour autant je n'ai pas envie de culpabiliser les omnivores, c'est pas une méthode qui marche.
Après, j'aimerai bien savoir ce que tu préconises, toi... "Chéri(e), c'est ton steak ou moi"? Si c'est ta méthode, chapeau... Ou alors tu n'es jamais tombé amoureux, et là ben... dommage :)

Faut aussi placer une limite entre le conjoint ultra viandard, cynique et provocateur qui en a rien à foutre des animaux, et le conjoint, qui, par manque d'information, n'a pas encore les cartes en main pour jauger son propre niveau de compassion, jusqu'au déclic qu'on a tous eu un jour ou l'autre.
De là à comparer les omnivores à des racistes, tu vas loin... On a tous été omnivore, on a pas tous été racistes! On est culturellement omnivores, à nous de nous détacher de ce carcan et prendre nos responsabilités.

Tu ne peux décemment pas mettre sur le même plan le racisme appris (donc la haine irrationnelle envers un autre être humain) et l'indifférence (par manque d'information, le plus souvent) des omnivores à l'égard des animaux.
On est racistes quand on déteste un autre être humain, quand on veut le détruire, le voir disparaître. Je ne crois pas que l'omnivore de base a une haine farouche de la poule ou la vache O__o
« Modifié: Vendredi 28 Septembre 2012, 12:54:12 pm par Steiner »

Canna

  • Invité
Re : Re : et le conjoint?
« Réponse #14 le: Vendredi 28 Septembre 2012, 13:19:03 pm »
Ah Stéphane a déjà répondu. Je voulais juste écrire ce qui suit...

Ergu, il me semble qu'en écrivant ceci, tu pars du principe qu'il serait moins moralement condamnable d'être spéciste et carniste (sachant que cela implique toujours la mort d'un animal, un être vivant sentient et je ne parle même pas de l'exploitation qui a précédée la mort : tout le monde le sait même si on ne connait pas tous les détails et on l'accepte) que d'être raciste (voire sexiste, pro-esclavagisme, pro-mutilation, etc.).
Pour qui et pourquoi serait-ce le cas ?

Tu ne peux décemment pas mettre sur le même plan le racisme appris (donc la haine irrationnelle envers un autre être humain) et l'indifférence (par manque d'information, le plus souvent) des omnivores à l'égard des animaux.
Steiner, si je suis ton raisonnement, il y a aussi :
- le spécisme appris (donc la haine irrationnelle envers un autre être animal) cf. les insectes, les reptiles, "les moutons bouclés" (Cristi dans Alternatives Végétariennes) qui pourraient nous envahir si on ne les exploitaient et ne les mangeaient pas, etc.
 et
- l'indifférence (par manque d'information, le plus souvent) des hommes "normaux" (selon les normes et valeurs majoritairement acceptées) à l'égard des autres humains "non normaux" (végétariens, homosexuels, d'une autre couleur de peau, etc.) qui sont jugés, moqués, opprimés, etc.
On est racistes quand on déteste un autre être humain, quand on veut le détruire, le voir disparaître. Je ne crois pas que l'omnivore de base a une haine farouche de la poule ou la vache O__o
Au sujet du racisme, l'histoire nous a montré beaucoup de choses et je crois qu'il n'est pas nécessaire de détester quelqu'un pour être raciste...

A tous les 2 :
De plus, dans une discussion publique (et non, privée entre amis) sur un sujet, pourquoi la vie réelle et/ou hypothétique d'un participant devrait-elle être mentionnée, déclarée et/ou justifiée ?