Auteur Sujet: Le soja et la stérilité  (Lu 36197 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mango

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 201
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #15 le: Samedi 25 Août 2012, 21:54:09 pm »
merci pour ces informations détailées :)
"je suis en faveur des droits des animaux aussi bien que des droits de l'homme, c'est la manière d'être entièrement humain" Abraham Lincoln

Hors ligne MelleVG

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 12
  • Sexe: Femme
  • Végetarienne quasi vgl
    • Voir le profil
Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #16 le: Lundi 27 Août 2012, 08:44:07 am »
Concernant le soja, je reviens apporter mon témoignage mais chez moi il ne convient pas du tout ! Cette plante me détraque les hormones...et c'est bien dommage puisque j'adorais en consommer. Le problème c'est qu'il s'en est suivit douleurs aux seins, règles détraquées ET acné qui est apparut. Heureusement pour moi ces symptômes ont disparu maintenant que j'ai arrêté.
J'en consommais surement trop mais tout de même, jamais un aliment ne m'avait causé tel dégâts.

Hors ligne Hervé B

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 11
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): AUCUNE
Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #17 le: Lundi 27 Août 2012, 13:50:24 pm »
Bonjour,

Je me permets quelques remarques suite à la publication de votre post.

Je note tout d'abord que vous invoquez deux pathologies distinctes : l'allergie (aux protéines donc) et une perturbation hormonale, qui serait liée aux isoflavones, des flavonoïdes donc.
http://pauline-vegetarisme.blog4ever.com/blog/lire-article-691698-9254658-le_soja___pas_si_terrible_que_ca__.html
L'une et l’autre de ces pathologies ne peuvent s’établir pas sur un simple ressenti, subjectif par nature.
Je n'en conteste pas la réalité par ailleurs, mais ces pathologies, pour être considérées comme telles, doivent être étayées par des examens cliniques, respectivement un dosage des IGE spécifiques et un dosage hormonal: est-ce le cas ?

Vous employez les termes « jamais un aliment ne m'avait causée de tels dégâts. »
Ces mots me semblent un peu forts, notamment en l'absence d'examen clinique confirmant la réalité objective et la nature exacte de ces « dégâts ».

Je me risquerais ici à une hypothèse : ce qui vous a «  causé de tels dégâts », ce n'est peut-être pas tant le soja que les articles ce que vous avez lu à son sujet, comme l'a montré cette étude (scientifique...) publiée récemment, dont je vous prie de trouver ci-après le compte-rendu (en français)
http://www.atoute.org/n/spip.php?page=articlegrand&id_article=232

Je relève, même si cela n'a pas valeur de preuve, mais la coïncidence est cependant troublante, que vous employez à propos du soja des termes identiques à un article particulièrement malveillant publié par la revue Que Choisir, et intitulé je cite, « Du soja et des dégâts »...
À noter que malgré ce titre racoleur, la revue en question s’avérera incapable de produire la moindre étude scientifique attestant d'un quelconque « dégât », pourtant rédigés au pluriel...

Je pense que vous êtes peut-être davantage victime du « syndrome de la presse féminine » que du soja car aucune publication scientifique n'étaye vos propos, celles disponibles semblent au contraire indiquer que le soja régule les cycles hormonaux et protège de l'acné...

Effects of Soy Isoflavones on Premenstrual Syndrome. N. Ishiwata1, et al. 5th International Symposium on the Role of Soy in Preventing and Treating Chronic Disease, Sept. 21-24th, 2003. Orlando, FL.
http://sciencelinks.jp/j-east/article/200403/000020040304A0005376.php

Role of Phytoestrogens on Menstrual Cycle Symptoms. M. Bryant, et al. 5th International Symposium on the Role of Soy in Preventing and Treating Chronic Disease, Sept. 21-24th, 2003. Orlando, FL.
http://books.google.fr/books?id=Yj1PtbN7i-UC&pg=PA219&lpg=PA219&dq=%22Role+of+Phytoestrogens+on+Menstrual+Cycle+Symptoms%22&source=bl&ots=BpzfhWZ_oy&sig=aMLiUgT0jqzmQWlv_q-zqHivlCY&hl=fr#v=onepage&q&f=false

Park HW, Yang MS, Sim YC, Lee SJ, Park WS. Inhibition effect of genistein and soy isoflavone on sebum excretion in fuzzy rat. Nutraceuticals & Functional Foods: Bioactivity measurement and mechanism. 2004 IFT Annual Meeting, July 12-16 - Las Vegas, NV.
http://ift.confex.com/ift/2004/techprogram/paper_24710.htm

Le soja apparaît même au contraire comme un traitement efficace contre l'acné.

Jue-Chen Liu, Jeff Wu, Miri Seiberg. Application of total soy in skin care, in Textbook of cosmetic dermatology. Third edition. 2005, Taylor & Francis Group. Page 123-124.
http://informahealthcare.com/doi/abs/10.3109/9781841847641.015

La subjectivité dans l'appréciation des effets réels, ou en l'espèce supposés, d'une substance ou d'un aliment est telle que les études cliniques sont réalisées en « double aveugle », c'est-à-dire que les patients et les médecins traitant ignorent si respectivement ils reçoivent ou administrent une substance active ou un placebo.

J’ajoute que si les isoflavones du soja perturbaient vos cycles, vous devriez observer un phénomène similaire lorsque vous consommer par exemple des céréales complètes qui contiennent de lignanes (="phyto-estrogènes"), du thé, du café,
http://jn.nutrition.org/content/139/10/1833.long
des légumineuses autres que le soja, des fruits et légumes en général: est-ce la cas?

Personnellement, je connais beaucoup d'homme et de femmes, à commencer par moi-même, qui consomme du soja quotidiennement et depuis de nombreuses années (plus de 20 ans en ce qui me concerne) sans inconvénient, comme en atteste, objectivement, mon dernier bilan de santé.

Cela étant, et qu'elle qu'en soient les raisons, si le soja ne vous convient pas, continuez à ne pas en consommer comme vous le faites déjà, mais permettez  néanmoins de pouvoir continuer à le faire à ceux qui veulent se protéger notamment :

contre le cancer ovarien et les cancers gynécologiques en général,
http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1207/s15327914nc4902_2?url_ver=Z39.88-2003&rfr_id=ori:rid:crossref.org&rfr_dat=cr_pub%3dpubmed&

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1471-0528.2009.02322.x/abstract

du cancer du pancréas,
http://www.cmj.org/Periodical/paperlist.asp?id=LW201269560943405179&linkintype=pubmed

du cancer de la prostate,
http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/01635580902825639?url_ver=Z39.88-2003&rfr_id=ori:rid:crossref.org&rfr_dat=cr_pub%3dpubmed

du cancer du sein, y compris chez les femmes atteintes de cancer du sein qui veulent améliorer leur chance de guérison après un cancer du sein,
http://www.ajcn.org/content/96/1/123.abstract

de l’obésité,
http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1476-5381.2011.01477.x/abstract

et leur enfants contre l'autisme,
http://memo.cgu.edu.tw/cgmj/3204/320414.pdf

et les pubertés précoces,
http://ehp03.niehs.nih.gov/article/info:doi/10.1289/ehp.0901690

Je vous invite enfin à prendre connaissance de nos propres travaux dans lequel nous avons montré que le soja pourraient protéger de l'Alzheimer.
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0963996910002620

En ne consommant plus de soja, vous vous exposez de plein fouet votre organisme à vos propres estrogènes (estrogènes endogènes) qui ne sont plus régulés par ces phyto-SERMs, c'est-à-dire les modulateurs que sont les isoflavones du soja ; je le regrette pour vous.
J'insiste à nouveau sur un point, votre choix de ne pas consommer de soja est économiquement neutre en ce qui me concerne, je ne travaille pour aucun fabricant ou producteur de soja.

Souhaitant vous avoir renseignée utilement,

Cordialement,

Hervé BERBILLE
 
« Modifié: Lundi 27 Août 2012, 14:08:18 pm par Hervé B »

Hors ligne MelleVG

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 12
  • Sexe: Femme
  • Végetarienne quasi vgl
    • Voir le profil
Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #18 le: Lundi 27 Août 2012, 16:41:44 pm »
Bonjour Hervé,

Non je n'ai fais aucun test clinique prouvant que oui ou non le soja pouvait être la cause de mes désagréments. Seulement, je sais écouter mon corps et d'ailleurs je ne suis pas la seule dans ce cas la puisque ma meilleure amie qui a habité avec moi, donc consommé du soja au même moment a eu les mêmes symptômes.
Il faut avouer que l'on a abusé sur la dose, tellement le goût nous plaisait. On a fait une erreur, c'est clair mais tout de même...
Je ne lis pas la revue Que choisir ni tout autre magazine, c'est vraiment pas mon truc  et n'avait rien vu d'alarmant sur le soja. Je savais que c'était une plante riche en protéines mais c'est tout, rien de plus. C'est après, que j'ai commencé à me poser des questions sur cet aliment.
Si j'ai employé les même mots , c'était purement une coïncidence.

Tout comme j'ai remarqué que chez moi l'arret des produits laitiers a largement attenuer mes douleurs menstruels. C'est après cette constatation que j'ai été voir sur le net, et que je me suis renseignée.
Je fonctionne de cette façon. J'ajoute ou supprime un aliment et regarde les effets provoqués sur mon corps.
Les études scientifiques ne me passionnent pas. Quel soit pour ou contre une catégorie d'aliments. D'ailleurs je suis persuadée qu'un aliment aura un impact sur quelqu'un mais pourra ne pas en avoir sur quelqu'un d'autre. Y'a pas besoin que des scientifiques ce soient penché dessus pour le remarquer.
J'apportais mon témoignage rien de plus. On me croit ou on me croit pas.

D'ailleurs, moi même je suis "deg" de l'avoir supprimé de mes plats. J'aime beaucoup le goût et je pouvais en prendre comme yaourt à la place du lait de vache, ou dans des gâteaux...

S'il apporte un + pour certaines femmes ou hommes d'ailleurs, tant mieux, qu'ils et qu'elles continue à en consommer, ce sera une erreur d'arrêter !! Mais encore une fois les études scientifiques je ne m'y fie pas. On peut faire dire n"importe quoi. C'est comme pour les produits laitiers, si je vais chercher sur le net je trouverai tout et son contraire. Tout dépend de qui finance les recherches. C'est pareil pour le soja. Il suffit de regarder dans les étalages des magasins, on en trouve de plus en plus. C'est vendeur, ca rapporte ! Meme si cette plante avait un impact négatif sur le corps humain, il serai bien capable de nous pondre une études qui "prouve" le contraire car soit disant des grands chercheurs se seront penché sur le sujet.
Pas besoin d'être scientifique pour voir si un aliment nous convient ou non. Il suffit d'observer.

Hors ligne Willyne

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 401
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #19 le: Lundi 27 Août 2012, 21:10:22 pm »
Je dirais que "le fond" du message d'Hervé était de mettre en garde sur le fait qu'il ne faut pas prendre une expérience personelle comme une recommandation ou une information qui serait valable pour tous.
Meme si ça n'était pas le sens ni le but de ton message, ça évite d'éventuelles confusions ou interprétations (c'est le risque avec l'écrit et particulièrement sur Internet!).

Comme il le disait, tu peux tout à fait etre allergique au soja (d'ailleurs, il y a beaucoup d'allergies croisées lait de vache / soja). Tu peux également etre intolérante.
Ca n'a pas forcément d'interet pour toi de le savoir précisément puisque tu es adulte et peux gérer toi-meme le contenu de tes repas en éliminant ce que tu sens ne pas etre bon pour toi.
Enfin voilà, plus que la nature "fondamentalement bonne ou mauvaise" du soja, c'est surement d'intolérance ou d'allergie dont il s'agit dans ton cas...

Hors ligne MelleVG

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 12
  • Sexe: Femme
  • Végetarienne quasi vgl
    • Voir le profil
Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #20 le: Lundi 27 Août 2012, 21:51:23 pm »
Oui enfin après on peut aussi se demander pourquoi tant de personnes y sont allergiques ou intolérante mais je vais pas chercher la petite bete lol, c'était pas le but de mon message.

Hors ligne Willyne

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 401
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #21 le: Lundi 27 Août 2012, 22:03:34 pm »
Bonne question.... ceci étant, l'allergie aux fruits à coques est répandue aussi et pourtant, la liste de leurs bienfaits est longue comme le bras! De meme que, pourquoi l'allergie au céleri (toujours testée dans les prises de sang / recherches d'allergies)?!
Pour ma part, je serais bien incapable de dire pourquoi!

Hors ligne Hervé B

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 11
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): AUCUNE
Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #22 le: Mardi 28 Août 2012, 13:07:32 pm »
Bonjour Pauline,

Que l'on s'entende bien. Je ne conteste pas la réalité des symptômes ressentis, et pas davantage ta bonne foi.
Je veux simplement te signifier que ce n'est pas, faute d'examen clinique, recevable d'un point de vue scientifique. Une allergie par exemple ne peut être diagnostiquée qu'à l'issue d'un test de provocation.
En outre, ton témoignage, bien que parfaitement recevable, va à l'encontre des publications scientifiques disponibles.
En revanche, on ne peut pas comme tu le fais, balayer d'un revers de main les études au prétexte qu'elles seraient financées par tel ou tel intérêt marchand.
Ainsi par exemple, pour parler d'un cas que je connais bien, notre étude, comme pour toutes les études, notre protocole expérimental est décrit de façon détaillée, de sorte que n'importe quel scientifique partout dans le monde peut reproduire notre étude et le cas échéant démontrer qu'elle est entachée d'erreurs ou que nous avons fraudé (je veux croire que tu ne me classes pas dans cette dernière catégorie).
Par ailleurs, je ne peux souscrire à ton propos lorsque tu écrit que "on peut aussi se demander pourquoi tant de personnes y sont allergiques ou intolérantes". La prévalence de l'allergie au soja est en réalité très faible (0,2% de la population selon les estimations dont je dispose). J'ajoute que personnellement, je ne connais pas de personnes allergiques au soja, mais je connais en revanche beaucoup de consommateurs de soja...
En outre, cette allergie est notoirement surestimée car chez les nouveau-nés allergiques au lait de vache  car on leur prescrit des laits infantiles à base de soja qui sont contaminés par des protéines de lait de vache (ces laits sont fabriqués dans les mêmes usines...), ce qui explique la persistance des symptômes, mais qui ne sont pas dus à une allergie, croisée ou pas, au soja, mais tout simplement au contamination par des protéines de lait.
http://pediatrics.aappublications.org/content/116/5/1223.long

Enfin, tes propos, dont je ne doute pas de la sincérité encore une fois, feront, malgré toi, le miel des innombrables adversaires du soja et du végétarisme (souvent les mêmes...), et peuvent susciter des craintes qui, du point de vue scientifique en tout cas, ne sont pas étayées.
Il n'existe par exemple aucune étude montrant que le soja perturbe les cycles menstruels. Le soja les allonge certes, ce qui réduit l'exposition aux estrogènes (endogènes) et par conséquent réduit le risque de cancer du sein, mais on ne peut pas parler de "perturbation", puisque cet allongement des cycles constaté chez les femmes occidentales ne fait en réalité que les rapprocher du cycle normal observé chez les femmes asiatiques, plus long que celui des femmes occidentales.
http://www.ajcn.org/content/60/3/333.abstract

Cordialement,

Hervé
« Modifié: Mardi 28 Août 2012, 13:14:49 pm par Hervé B »

Hors ligne Nud_orange

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 19
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #23 le: Mardi 28 Août 2012, 17:12:58 pm »
Un spécialiste qui répond à ma question je suis on ne peut plus heureuse alors. Et si, en plus, c'est pour donner de bonnes nouvelles c'est encore mieux ! Merci beaucoup. Je peux manger du soja cultivé en France en toute tranquilité.

Hors ligne MelleVG

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 12
  • Sexe: Femme
  • Végetarienne quasi vgl
    • Voir le profil
Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #24 le: Mardi 28 Août 2012, 18:44:00 pm »
Je viens de relire le texte que tu m'as écris. Les légumineuses aussi, comme les lentilles par exemple contiennent les mêmes hormones que le soja ??
C'est en faisant une prise de sang que je pourrai savoir si oui ou non le soja me convient ? Si oui alors je pense prendre rendez vous pour en faire une. C'est important pour moi car si je me suis trompée et que mes problèmes sont arrivés pour une autre raison, il faut que je le sache.
Voila que maintenant je doute  :-[.  D'un côté je tends à te croire mais d'un autre non, car je me souviens qu'après avoir arrêté toute consommation, mon corps a cessé de faire n'importe quoi, tout comme pour ma meilleure amie.

Tu dis en consommer tout les jours, du moins très fréquemment. Quel fréquence ? Quand j'en consommais c'était vraiment à haute dose. Pour donner un exemple c'était lait de soja avec yaourts au soja et gateau soja pour le matin.
Le midi et le soir souvent un plat à base de tofu et toujours un yaourt soja en dessert. En gros mes repas ne tournaient pratiquement plus qu'autour de cette plante.


Hors ligne Hervé B

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 11
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): AUCUNE
Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #25 le: Mardi 28 Août 2012, 19:37:44 pm »
Le soja ne contient pas d'hormones, mais des isoflavones, improprement appelées "phyto-estrogènes". Les isoflavone sont désormais considérées comme des "phyto-SERMs", c’est-à-dire des modulateurs hormonaux.
lire à ce sujet, cet article de Kenneth Setchell, le meilleur spécialiste du soja (non, ce n'est pas moi...)
http://www.jacn.org/content/20/suppl_5/354S.full
Pour être tout à fait exact, le soja, comme toutes les plantes, contient des hormones végétales (auxine, cytokinines, etc.), mais sans effets physiologiques chez les animaux (donc l'homme et la femme). Le terme de "phyto-hormone" doit être réservé à ces seuls composés.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Phytohormone
Pour répondre à ta question, les études disponibles montrent que les isoflavones peuvent être consommées sans inconvénient à raison de 900 mg/j,
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2574732/
soit l'équivalent de 10 litres de lait de soja/j par exemple...
Cela dit, si le soja ne te convient pas, pour une raison ou une autre, n'insiste pas, tu peux te protéger contre les effets délétères de tes estrogènes endogènes (effet prolifératif) avec des phyto-SERMs issus d'autres légumineuses (haricots, pois, lentilles, etc.), céréales complètes, thé, fruits, etc.

Cordialement,

Hervé
« Modifié: Mardi 28 Août 2012, 19:45:28 pm par Hervé B »

Hors ligne Hervé B

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 11
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): AUCUNE
Re : Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #26 le: Mardi 28 Août 2012, 19:47:29 pm »
Un spécialiste qui répond à ma question je suis on ne peut plus heureuse alors. Et si, en plus, c'est pour donner de bonnes nouvelles c'est encore mieux ! Merci beaucoup. Je peux manger du soja cultivé en France en toute tranquilité.

CQFD...
Cordialement,
Hervé

Hors ligne Willyne

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 401
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #27 le: Mardi 28 Août 2012, 22:52:31 pm »
D'une part, j'aurais tendance à dire que n'importe quel aliment, meme si on a démontré qu'il était excellent pour la santé, ne devrait pas etre consommé 4 ou 5 fois par jours, tous les jours. J'ai des prunes dans mon jardin, elles sont bio et bourées de vitamines, mais si j'en mange 30 par jour, je ne suis pas sure que je n'aurais que des effets positifs à observer...

La nature nous offre une telle diversité, et nous avons la chance d'etre sous des latitudes qui offrent pas mal de choix presque toute l'année alors, pourquoi se "limiter" toujours aux memes aliments et sources de protéines, à chaque repas? (OK, c'est une question de gout, tu l'as dit, mais je dis ça plutot suivant mon bon sens là!).

Enfin, nous avons parlé d'allergie, mais moins d'intolérance, ce sont deux diagnostiques différents qui se font avec des protocoles différents.
L'allergie se diagnostique avec des tests cutanés et prise de sang (avec un niveau de fiabilité épouvantable pour les jeunes enfants, mais bon, ce n'est pas ton cas il me semble  ;) ).

L'intolérance, c'est plus compliqué.... Là, mes connaissances sont un peu limitées, d'autant que j'ai différents sons de cloches, y compris des médecins et des "intolérants" eux-memes. Certains médecins diagnostiquent des intolérances uniquement sur l'observation des symptomes : on supprime l'aliment X semaines, on en réintroduit une petite quantité, on observe etc....
Une prise de sang permettant de diagnostiquer les intolérances alimentaires existe maintenant mais pour ce que j'en sais, il en compte dans les 170 euros, sans prise en charge.... Ceci dit, elle permet de déceler à peu près toutes les intolérances possibles en une seule fois.

Certains allergologues sont capables de te dire que si tu es négative à leur tests "tu n'as rien", "tu te fais des idées".... Ils "oublient" que l'intolérance existe et omettent au passage de t'envoyer vers un gastro entérologue (par exemple) pour pousser les recherches du coté des intolérances... (Là, c'est le vécu qui parle!). Donc, commencer par voir un allergologue, c'est bien, mais si tout est négatif et que tu as vraiment des doutes ce n'est souvent pas suffisant non plus  ;)

 




« Modifié: Mardi 28 Août 2012, 23:18:38 pm par Willyne »

Hors ligne Nico.

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 843
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 86
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #28 le: Mardi 28 Août 2012, 23:12:12 pm »
D'une part, j'aurais tendance à dire que n'importe quel aliment, meme si on a démontré qu'il était excellent pour la santé, ne devrait pas etre consommé 4 ou 5 fois par jours, tous les jours. J'ai des prunes dans mon jardin, elles bio et sont bourées de vitamines, mais si j'en mange 30 par jour, je ne suis pas sure que je n'aurais que des effets positifs à observer...
Merci d'avoir dit ce que je voulais dire, plus rapidement et surtout plus clairement que je ne l’aurais fait !

Nico.

Hors ligne Stéphane Ascoët

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 789
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Ma galaxie
  • Membre d'asso(s): AVF(à vie et délégué), France Passion des Transports Urbains, Les Amis de La Terre, Festival du Cinéma minoritaire de Douarnenez, French Data Network, La Nef, Enercoop, Association pour la décroissance conviviale, Cenabumix, Mouvement Vegan, Ofset, Alliance pour la Santé, 1-Terre-Action(association locale de la Fédération des Usagers du vélo)...
  • Régime: Végétalien
Re : Le soja et la stérilité
« Réponse #29 le: Vendredi 28 Septembre 2012, 10:55:27 am »
Ce lien est hyper intéressant :) Tu as parfaitement répondu à ma question, je suis rassurée. Merci. Mais bon il ne faut pas trop utiliser de soja, on déforeste trop pour lui :)

La déforestation, c'est pour le soja cultivé de façon intensive pour nourrir les animaux non-humains, qui seront ensuite mangés par les carnistes! Même en se gavant de soja, notre consommation serait totalement insignifiante en comparaison! Surtout qu'une grande partie d'entre nous le prend en bio!

Ah et si seulement il rendait fertile, j'en mangerais encore plus! La voilà la bonne contraception végétalienne, qui en plus, n'aurait pas d'effet secondaires, mais plein d'autres vertus!

Et on se demande alors pourquoi ils sont si nombreux en Asie! Au point la Chine doive légiférer pour limiter les naissances...
--
Bien cordialement, Stéphane Ascoët, animateur de la liste AVF Orleanaise, objecteur de croissance, faucheur volontaire, bio-vegetalien anti-spé