Auteur Sujet: boudhisme et pleine conscience  (Lu 9109 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne holifit

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 12
    • Voir le profil
boudhisme et pleine conscience
« le: Samedi 20 Octobre 2012, 08:01:38 am »
Bonjour,

ma prise de conscience du fait que je devais corriger ma façon de manger a été convergente avec la découverte des enseignements du bouddha.Bien que la communauté que je fréquante ne nous "impose" pas le végétarisme, il m'est difficile de manger en pleine conscience un animal mort....
je suis un bouddhsite athée dans le sens où je ne crois qu'à ce que l'expérience humaine peut vérifier, donc pas de réincarnation tant que je n'en ai pas la preuve. Ce n'est donc pas la peur de me réincarner en poulet de batterie qui fait que j'ai modifié mon alimentation; je pense que l'amour altruiste doit être prolongé à tous les êtres! Bien qu'au départ je m'étais engagé en vers moi même de simplement limiter ma consommation de chair animal je dois avouer qu'il m'est difficile de passer devant les "animaux morts" dans les supermarchés.
Je pense que la consommation déréglé en tout genre ainsi que les quantités astronomiques de viandes consommées par habitant sont une des conséquences du manque de spiritualité et d'éthique dans notre société, je ne demande pas à tout le monde de pratiquer une religion!!! mais si chacun m'étais un peu de spirituel dans son quotidien le monde n'en serait que meilleur  :-* O:-)

https://www.facebook.com/holifit.fr
http://holifit.blogspot.fr/

Hors ligne terlenka

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): fondation Brigitte Bardot
Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #1 le: Samedi 20 Octobre 2012, 11:30:37 am »
Bonjour

Je suis tout à fait d'accord avec ta conclusion même si personnellement je ne me sens attirée par aucune religion.
Je pense que l'humanisme et les droits de l'homme érigés en vérité et vertu absolues pervertisses les esprits en créant d'office un spécisme méprisant vis à vis des bêtes. Nous avons perdu le véritable respect de la vie ,de la nature, pour encore et toujours dominer, soumettre, utiliser à notre profit . La législation française contrairement à d'autres en Europe considère toujours les animaux comme des biens meubles.
Je me demande comment on peut vivre le grand écart moral qui consiste à faire naitre des animaux destinés à être de compagnie et donc théoriquement aimés et d'autres dit de boucherie destinés à être mangés...
Outre cette absence de spiritualité nous vivons une époque de violence ( je suis d'accord avec toi manger de la viande c'est exercer une violence sur des êtres plus faibles) ou faire de l'argent est une motivation essentielle ...
Je suis bien heureuse de rencontrer des gens comme vous  ;)
"l'intérêt personnel a étouffé dans le coeur de l'homme le sentiment qui lui disait qu'il n'est qu'un animal comme un autre"
LA METHERIE

Hors ligne ptite cacahuète

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 442
  • Sexe: Femme
  • Ado vegan et fière de l’être !
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): Association Végétarienne de France
Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #2 le: Samedi 20 Octobre 2012, 12:55:36 pm »
Je suis 100 pour cent d'accord  :)
On a pas deux coeurs, un pour les hommes et un pour les animaux. On a un coeur ou on en a pas.
Lamartine

Hors ligne holifit

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 12
    • Voir le profil
Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #3 le: Samedi 20 Octobre 2012, 13:03:10 pm »
je tiens à préciser que je ne fais pas là l'apologie d'une religion , car bien que bouddhiste je me considère comme profondément athée en revanche , il y a un vrai manque dans notre société américanisée à la sauce mc do et mtv...
 en tout cas je suis ravis que mon discours trouve ici un accueil ouvert et propice au dialogue

Hors ligne mab

  • germe timide
  • **
  • Messages: 62
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #4 le: Samedi 20 Octobre 2012, 13:07:50 pm »
Je n'ai été élevée dans aucune religion, et cela m'a amenée à faire ma propre spiritualité fort influencée aussi par le bouddhisme.
J'ai du mal avec les religions qui sacrifient des animaux et ne peux m'empêcher de penser peu avant Pâques au destin de l'agneau ou après le ramadan du mouton que je croise sur mon chemin.

Hors ligne terlenka

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 23
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): fondation Brigitte Bardot
Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #5 le: Samedi 20 Octobre 2012, 13:27:46 pm »
Ce sont les religions monothéistes et "révélées" qui sacrifient les animaux au nom d'un dieu si peu clément avec ses créatures !
Je comprends très bien qu'on soit attirée par le bouddhisme, il en émane une grande sérénité.

"l'intérêt personnel a étouffé dans le coeur de l'homme le sentiment qui lui disait qu'il n'est qu'un animal comme un autre"
LA METHERIE

Hors ligne damienchan

Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #6 le: Samedi 20 Octobre 2012, 18:17:16 pm »
Bonjour,

Il y a la religion et ceux qui pratiquent la religion.
Concernant les "grands courants" religieux, je dirais qu'il est plutôt question de restrictions alimentaires, d'un "premier pas" vers des pratiques de jeûne, etc.,
que de la promotion d'une alimentation carnée.

Mais chacun le voit comme il veut !

Pour l'anecdote, j'ai une fois assisté à une conférence sur Carême donnée par un moine chrétien, et j'avais été assez surpris d'apprendre que leur communauté était végétarienne,
et qu'ils faisaient une vraie "ascèse" en période de Carême, non pas ce que les croyances populaires rapportent avec l'histoire du "poisson le vendredi"...

=> On rejoint ici certains préceptes du Bouddhisme évoqués plus haut, en particulier la compassion.

Je crois d'ailleurs que dans la Bible, il est dit qu'Adam et Eve étaient à la base végétariens, puis que la situation s'est dégradée après la Chute...
je n'ai pas lu le passage, je le tiens également d'un moine !

Après, chacun se retrouve où il veut, je ne veux pas ici faire un débat sur les religions (il y a de très bons bouquins pour ça), mais juste aller dans le sens de ce qui a été dit :
qu'introduire la spiritualité dans sa vie est bon pour nos chers animaux...  O:-)

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 697
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #7 le: Dimanche 21 Octobre 2012, 18:14:43 pm »
J'aurais tendance à croire que les droits de l'homme sont la base nécessaire à toute réflexion sur les droits des animaux. Je n'ai pas tellement l'impression que les dictatures et théocraties aient des lois particulièrement sympas pour nos amis les bêtes.
Il faut à l'homme une certaine liberté et sécurité d'abord pour lui avant de penser aux autres espèces.
Critiquer les droits de l'homme parce que les droits des animaux sont inexistant par rapport à ce que l'éthique voudrait qu'ils soient, c'est un peu comme critiquer les fondations d'une maison sous prétexte qu'on n'en a pas encore posé la toiture.

Les religions ?
Celles du livre placent l'homme au centre de la création - le monde a été créé pour l'homme - si ça c'est pas du spécisme...
Et puis, les religions orientales, avec leur réincarnation - il n'y a pas une histoire de mauvais karma qui te ferais réincarner d'homme en animal parce que tu as mal agit ? Ce serait moins bien d'être un animal qu'un homme ?

Bref, de l'éthique, OK, de la spiritualité j'ai des doutes.
gnature, gnature, gnature, gnature, gnature, gnature

Hors ligne holifit

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 12
    • Voir le profil
Re : Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #8 le: Dimanche 21 Octobre 2012, 18:49:17 pm »
Je suis tout a fait d'accord sur votre intervention quant aux droits de l'homme

En revanche je pense que vous êtes un raccourci malheureux sans doute par manque d'information
la première chose qui m'interpelle est l'intervention sur la réincarnation liée à un mauvais karma.Bien que je ne n'accepte aucun dogme dont celui de la réincarnation ou de la transmigration des âmes d'ailleurs; je tiens tout de même à vous éclairer à ce sujet. Vous insinuez dans vos propos que cela induirait qu'être un animal serait "moins bien qu'être un homme", il faut savoir que dans ses traditions l'objectif d'un pratiquant est de libérer tous les êtres de la souffrance , et puisque les animaux sont soumis à la domination de l'homme ils peuvent œuvrer  à cette libération d'où le fait qu'il soit meilleur d'être réincarner en homme pour se donner aux autres , animaux inclus.Dans ces traditions les enseignements sont claires sur le respect de tout forme de vie d'ailleurs dans la prise de refuge ils font vœux de libérer tous les êtres...
je suis ensuite surpris que vous soyez capable de faire la part des choses entre spiritualité et éthique , car depuis platon la majorité des philosophes s'accordent sur le fait que l'éthique s'appuie sur une certaine spiritualité. La spiritualité est en chacun, je pense que vous faite un amalgame entre spiritualité et religiosité.
J'aurais tendance à croire que les droits de l'homme sont la base nécessaire à toute réflexion sur les droits des animaux. Je n'ai pas tellement l'impression que les dictatures et théocraties aient des lois particulièrement sympas pour nos amis les bêtes.
Il faut à l'homme une certaine liberté et sécurité d'abord pour lui avant de penser aux autres espèces.
Critiquer les droits de l'homme parce que les droits des animaux sont inexistant par rapport à ce que l'éthique voudrait qu'ils soient, c'est un peu comme critiquer les fondations d'une maison sous prétexte qu'on n'en a pas encore posé la toiture.

Les religions ?
Celles du livre placent l'homme au centre de la création - le monde a été créé pour l'homme - si ça c'est pas du spécisme...
Et puis, les religions orientales, avec leur réincarnation - il n'y a pas une histoire de mauvais karma qui te ferais réincarner d'homme en animal parce que tu as mal agit ? Ce serait moins bien d'être un animal qu'un homme ?

Bref, de l'éthique, OK, de la spiritualité j'ai des doutes.

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 697
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #9 le: Dimanche 21 Octobre 2012, 19:11:14 pm »
En revanche je pense que vous êtes un raccourci malheureux sans doute par manque d'information
la première chose qui m'interpelle est l'intervention sur la réincarnation liée à un mauvais karma.Bien que je ne n'accepte aucun dogme dont celui de la réincarnation ou de la transmigration des âmes d'ailleurs; je tiens tout de même à vous éclairer à ce sujet. Vous insinuez dans vos propos que cela induirait qu'être un animal serait "moins bien qu'être un homme", il faut savoir que dans ses traditions l'objectif d'un pratiquant est de libérer tous les êtres de la souffrance , et puisque les animaux sont soumis à la domination de l'homme ils peuvent œuvrer  à cette libération d'où le fait qu'il soit meilleur d'être réincarner en homme pour se donner aux autres , animaux inclus.Dans ces traditions les enseignements sont claires sur le respect de tout forme de vie d'ailleurs dans la prise de refuge ils font vœux de libérer tous les êtres...

Hum.
Disons que je ne suis pas totalement convaincu par tes arguments mais que c'est intéressant - j'en avais probablement une vision déformée par la méconnaissance et le "folklore" que l'on peut avoir en occident (voir toutes les interprétations parfois assez fantaisistes du zen par exemple).

je suis ensuite surpris que vous soyez capable de faire la part des choses entre spiritualité et éthique , car depuis platon la majorité des philosophes s'accordent sur le fait que l'éthique s'appuie sur une certaine spiritualité. La spiritualité est en chacun, je pense que vous faite un amalgame entre spiritualité et religiosité.

Le terme de spiritualité a deux définitions :
Une philosophique : caractère de ce qui est spirituel, indépendant de la matière.
Et une religieuse : croyances et pratiques qui concernent la vie de l'âme, la vie spirituelle.

L'éthique, en tant que somme des valeurs morales d'un individu ou d'un groupe d'individus est, elle, possiblement totalement décorélée de toute religion.
Je n'ai absolument aucune religion mais j'ai une éthique - éthique venant d'une réflexion et non d'une quelconque spiritualité puisque pour moi rien n'est totalement indépendant de la matière.

Du coup, si on se base sur l'acceptation religieuse qui est le plus souvent faite du terme spiritualité, oui, je maintiens la séparation des deux.
(Discute "spiritualité" avec qui que ce soit, tu as 95% de chance que la religion surgisse)
gnature, gnature, gnature, gnature, gnature, gnature

Hors ligne holifit

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 12
    • Voir le profil
Re : Re : Re : Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #10 le: Dimanche 21 Octobre 2012, 19:20:05 pm »
En revanche je pense que vous êtes un raccourci malheureux sans doute par manque d'information
la première chose qui m'interpelle est l'intervention sur la réincarnation liée à un mauvais karma.Bien que je ne n'accepte aucun dogme dont celui de la réincarnation ou de la transmigration des âmes d'ailleurs; je tiens tout de même à vous éclairer à ce sujet. Vous insinuez dans vos propos que cela induirait qu'être un animal serait "moins bien qu'être un homme", il faut savoir que dans ses traditions l'objectif d'un pratiquant est de libérer tous les êtres de la souffrance , et puisque les animaux sont soumis à la domination de l'homme ils peuvent œuvrer  à cette libération d'où le fait qu'il soit meilleur d'être réincarner en homme pour se donner aux autres , animaux inclus.Dans ces traditions les enseignements sont claires sur le respect de tout forme de vie d'ailleurs dans la prise de refuge ils font vœux de libérer tous les êtres...
ce n'est pas parce que le plus grand nombre se trompe qu'il faut poursuivre dans l'erreur! un socle de valeurs morales personnelles où émanant d'un groupe sont à mon sens une forme de spiritualité , vous êtes sans doute un être spirituel sans le savoir ! ;)
je conclurai sur une citation d'andré malraux "Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas."

Hum.
Disons que je ne suis pas totalement convaincu par tes arguments mais que c'est intéressant - j'en avais probablement une vision déformée par la méconnaissance et le "folklore" que l'on peut avoir en occident (voir toutes les interprétations parfois assez fantaisistes du zen par exemple).

je suis ensuite surpris que vous soyez capable de faire la part des choses entre spiritualité et éthique , car depuis platon la majorité des philosophes s'accordent sur le fait que l'éthique s'appuie sur une certaine spiritualité. La spiritualité est en chacun, je pense que vous faite un amalgame entre spiritualité et religiosité.

Le terme de spiritualité a deux définitions :
Une philosophique : caractère de ce qui est spirituel, indépendant de la matière.
Et une religieuse : croyances et pratiques qui concernent la vie de l'âme, la vie spirituelle.

L'éthique, en tant que somme des valeurs morales d'un individu ou d'un groupe d'individus est, elle, possiblement totalement décorélée de toute religion.
Je n'ai absolument aucune religion mais j'ai une éthique - éthique venant d'une réflexion et non d'une quelconque spiritualité puisque pour moi rien n'est totalement indépendant de la matière.

Du coup, si on se base sur l'acceptation religieuse qui est le plus souvent faite du terme spiritualité, oui, je maintiens la séparation des deux.
(Discute "spiritualité" avec qui que ce soit, tu as 95% de chance que la religion surgisse)

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 697
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : Re : Re : Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #11 le: Dimanche 21 Octobre 2012, 19:32:29 pm »
vous êtes sans doute un être spirituel sans le savoir ! ;)

Je serais le monsieur Jourdain de la spiritualité ?
Diantre !
gnature, gnature, gnature, gnature, gnature, gnature

Hors ligne LilouVG

  • germe timide
  • **
  • Messages: 29
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Végétal egypte
Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #12 le: Samedi 03 Novembre 2012, 19:29:33 pm »
Holifit, peux-tu nous en dire un peu plus sur tes croyances ? Je m'intéresse au Bouddhisme, et c'est rigolo que tu te considères comme à la fois Bouddhiste et athée, car moi-même je suis un peu dans une même optique. En effet, ayant reçu une éducation chrétienne, je conserve cette "étiquette" et, en effet, je me sens proche des enseignements du Christ -aussi proche que je me sens loin de l'interprétation qu'en font la plupart des croyants - et pourtant, j'ai un problème avec la notion de Dieu car elle implique que le monde ait un sens, un but, ce à quoi j'ai du mal à croire, je crois plus en l'absurdité de la Création.

Je suis plutôt dans la même interprétation des principes du christianisme qu'ont les moines dont parle Damienchan (mais je ne les connaissais pas), je crois que la compassion peut et doit s'étendre à toutes les créatures.

Quant au manque de spiritualité du monde moderne, je crois qu'il n'est pas dû aux Droits de l'Homme mais bien plutôt au capitalisme qui a remplacé la recherche du Salut par la recherche du profit, la valeur de l'humain et du vivant par la valeur du capital, nous conduisant tout droit à la destruction de la planète par le pillage des ressources. Les Droits de l'Homme, au contraire, sont une grande victoire face à l'obscurantisme. Après, le fait que les pays occidentaux se croient investis d'une mission de "civilisation" face au reste du monde, c'est vrai que ça se rapproche parfois un peu des Croisades. Mais là encore, c'est un problème de détournement des valeurs par les puissants qui s'en servent comme prétexte pour étendre leur puissance.

Enfin, ce n'est que mon avis ;)
"Pour marcher au pas, le cerveau est superflu, seule la moelle épinière compte" Einstein

Hors ligne kristo58

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 140
    • Voir le profil
    • site perso sans pub !!
  • Membre d'asso(s): L214, Croix-Rouge
Re : Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #13 le: Lundi 05 Novembre 2012, 20:52:05 pm »
J'aurais tendance à croire que les droits de l'homme sont la base nécessaire à toute réflexion sur les droits des animaux. Je n'ai pas tellement l'impression que les dictatures et théocraties aient des lois particulièrement sympas pour nos amis les bêtes.




définition de dictature: état ennemi, faisant partie de "l'axe du mal" ou envers lequel est prévu une agression sous prétexte du non-respect des "droits de l'homme" et au moyen de bombardements "démocratiques"...
Afghanistan, Irak, Libye, Syrie... en prévision: Iran, Vénézuela etc...
NB: Si cet état possède des ressources naturelles, les crimes seront d'autant plus grands et les "droits de l'homme" encore moins respectés...

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 697
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : boudhisme et pleine conscience
« Réponse #14 le: Lundi 05 Novembre 2012, 21:12:39 pm »
J'adore quand on me "répond" en rouge, gras et complètement à côté.
C'est amusant.

Pourtant j'achète des oeufs bio, moi, juré !
Hé, hé.
gnature, gnature, gnature, gnature, gnature, gnature