Auteur Sujet: Végétarisme, vie sociales et entourage...  (Lu 41253 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne anamorphose

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 410
    • Voir le profil
Végétarisme, vie sociales et entourage...
« le: Samedi 25 Mai 2013, 16:48:04 pm »
Je voulais savoir comment font les végétariens avec leurs vie sociale : au travail, en famille, chez la belle famille en couple, en vacances etc.
Changer d'alimentation serait aussi de changer ses relations au monde, à ses amis, à sa famille et aussi à soi-même!? ;-)
Peut-on avoir des amis omnivoires?
Faut-il dire que l'on est végétarien à son entourage? Faire son coming out en quelque sorte comme le font les homosexuels concernant leur sexualité?
Au plaisir de lire vos réponses.
Stephan. ;)

Hors ligne marie en périgord

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 820
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #1 le: Samedi 25 Mai 2013, 16:57:46 pm »
végétarienne depuis peu, presque végétalienne (je consomme quelques oeufs de mes poules et fait un compromis "fromage" au restaurant), je dois t'avouer que je trouve les rapports végé/omnivore assez compliqués.
je t'épargne tous les mécanismes de défenses habituels (moqueries, sarcasmes, dévalorisations, etc...) , d'autres en ont vécu beaucoup plus que moi et depuis beaucoup plus longtemps. Le plus dur, c'est l'incompréhension chez des êtres que je considère intelligents.
Et puis la solitude quand on vit au coeur d'une région connue pour son foie gras et ses confits.
Alors, je le dis peu, l'impose avec le sourire quitte à jeuner une partie du repas quand il n'y a pas d'alternative.
c'est une sorte d'exclusion sociale, certes, mais l'enjeu en vaut la peine à mon humble avis.
http://latelierdaudrix.canalblog.com/
ma passion : la peinture sur porcelaine

Hors ligne anamorphose

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 410
    • Voir le profil
Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #2 le: Samedi 25 Mai 2013, 17:01:46 pm »
En te lisant, j'ai l'impression que les homosexuels (qu'on a bcp parlé en France concernant l'adoption sur la loi en France) ont les mêmes souffrances que tu peux ressentir. (moqueries, rejets, amalgamme etc)

Hors ligne marie en périgord

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 820
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #3 le: Samedi 25 Mai 2013, 17:07:44 pm »
je pense que toute différence est souvent stigmatisée : physique (trop gros, trop grand, trop petit, roux, nez trop long, etc...), sexuelle, géographique (l'étranger),humanistes (tous les mouvements précurseurs : droit des esclaves, des femmes, des noirs, des homosexuels, etc...)...
la société évolue lentement et dans la douleur. Il parait que le siècle qui vient sera celui du droit des animaux. je le souhaite .
http://latelierdaudrix.canalblog.com/
ma passion : la peinture sur porcelaine

Hors ligne anamorphose

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 410
    • Voir le profil
Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #4 le: Samedi 25 Mai 2013, 17:18:17 pm »
Mais chaque être humain qu'il mange de la viande ou pas est différents...:)))
Je pense que si les gens et/ou les personne de l'entourage critiquent c'est qu'ils ont peur des choses qu'ils ne connaissent pas ou pas bien...

Hors ligne Le Mat

  • "Petit Scarabée"
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 283
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Veggie Biquette
  • Département: 83
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #5 le: Samedi 25 Mai 2013, 20:40:21 pm »
Mais chaque être humain qu'il mange de la viande ou pas est différents...:)))
Je pense que si les gens et/ou les personne de l'entourage critiquent c'est qu'ils ont peur des choses qu'ils ne connaissent pas ou pas bien...
C'est clair la plupart des gens ont peur de tout et de rien...

Blog Végéta*ien : recettes VG , infos, etc.

Hors ligne bluebleumer

  • germe timide
  • **
  • Messages: 64
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): Colibris, Sea Shepherd, L214, réseau cétacés, AVF
Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #6 le: Samedi 25 Mai 2013, 22:25:15 pm »
Bonsoir,

Je rejoins Marie en Périgord sur beaucoup de points, me concernant, j'ai été végétarienne (quasi *lienne) par le passé, j'étais très jeune, et après presque deux ans, j'ai progressivement capitulé pour revenir à un  régime omnivore. J'ai flanché sous la pression sociale, par la suite, j'ai fini d'enterrer mes idéaux et mes convictions intimes au profit d'une vie "normale" , mettant la tête sous l'aile pour ne plus rien savoir de tout ce qui me faisait crier mon impuissance... Bref, je me suis oubliée, noyée dans une course routinière après le temps... :'(

Et puis moultes événements m'ont amenée à me retrouver, à redécouvrir mes convictions, à creuser au delà des apparences de notre société, j'ai pu réaffirmer mes convictions et mes choix culinaires, (encore que bien piètre cuisinière) et dans mon sillon, j'emmène de bon allant ma petite famille; j'ai encore beaucoup à apprendre, et malheureusement, je laisse derrière moi quelques omnivores convaincus, des personnes qui préfèrent rester aveugles et sourdes.
Le déni est un confort qu'on ne peut plus se permettre à mon sens, mais je ne jette pas la pierre non plus puisque moi aussi, je me suis reniée un certain temps.
Oui, j'y laisse quelques plumes, j'ai perdu des amitiés en chemin, faute de temps, d'éloignement géographique, et surtout faute de ne plus avoir de centres d'intérêts communs. Tant pis, j'en sais plus sur moi et je me sens bien plus intègre comme ça.

Bon courage à vous et dites vous que les vraies amitiés restent et que de nouvelles peuvent se créer, du reste, pour ce qui est du boulot, des relations de travail, ben, rien à cacher, être végétarien n'est pas une tare, au pire, oui, ça isole un peu; on ne peut pas plaire à tout le monde, mais au mieux, en partageant vos opinions, le temps viendra peut-être où vous serez suivi et félicité pour vos prises de position.
"La vraie bonté de l'homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu'à l'égard de ceux qui ne représentent aucune force.." Milan Kundera

Hors ligne anamorphose

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 410
    • Voir le profil
Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #7 le: Samedi 25 Mai 2013, 22:43:03 pm »
Quand une personne prend la décision de changer que ce soit son alimentation, son orientation sexuelle, sa religion, bref, sa vision du monde, sa vision de soi, ça change forcément les relations aux autres puisque soi-même change. On n'est plus le même. Donc les autres nous voient pas du même œil. La période de changement (période de crise) prend un certain temps, après tout se remet progressivement en place et la personne vit avec ses convinctions, ses opinions,...Je pense que ça ne touche pas que les personnes qui décident de changer son alimentation, mais dans plein d'autres domaines. Les relations humaines se font, se défont, se refont parfois, se brisent etc...
C'est NORMAL que les autres changent à notre égard puisque nous-mêmes, changeons!
Sur ce, bonne nuit! :)

Hors ligne laurenceg

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 914
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 36
  • Membre d'asso(s): AVF;L214;Sea Shepherd;Eden Valley;Peluche36
  • Régime: Végétalien
Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #8 le: Samedi 25 Mai 2013, 22:46:03 pm »
Bonsoir,

il y a quelques choses qui m'étonnent au début de ce fil (choses que je retrouve dans d'autres, ici et ailleurs)

D'abord cette notion d'avouer, de dire, révéler, faire son coming-out. Mais avouer quoi? il n'y a rien d'avouable ou inavouable dans le fait d'être végétarien. Pourquoi se poser dès le départ en position de défense? Si dès le départ on se présente comme étant quelque part "fautif" on ne se met pas beaucoup dans la position de quelqu'un sur de lui et de ses convictions. Si au moins le végétarisme était une maladie contagieuse, malheureusement non :-\

Des amis omnivores : avant d'être végétariens n'étions nous pas pour la plupart omnivores? Nos amis partagent ils toutes nos opinions? non? Sommes nous en désaccord sur tout? non? Et pourtant ils sont nos amis, pourquoi ne le resteraient ils pas? Pourquoi d'autres ne le deviendraient ils pas?

Pour la vie sociale la seule chose difficile à mes yeux c'est le resto, la cantine, etc... pas facile de trouver un plat. Ce soir je suis allée dans un restaurant italien (une chaîne) 1 pizza, 1 plat de pâte VGL et 1 plat de riz VGR, Pour les desserts seul les fraises au vin sont VGL (et si vous êtes abstinents ben c'est tintin) : remarque on peut choisir son menu sur le net avec des cases à cocher pour les allergiques : et j'ai avalé 480 +190 calories :))

Il semblerait, comme il me semble déjà l'avoir écrit quelque part, que j'ai de la chance puisque je n'ai jamais entendu de propos un tant soit peu désagréables du fait de mon végétarisme, de l'étonnement, oui, des questions parfois, toujours correctes.

Ah si, un problème, (qui peut devenir de taille ;)) : les gens qui m'invitent à déjeuner, doivent vraiment avoir peur que je sois sous alimentée si je ne mange pas de viande alors ils me préparent des plats énooormes, j'ai du mal à arriver au bout.


Hors ligne anamorphose

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 410
    • Voir le profil
Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #9 le: Samedi 25 Mai 2013, 22:54:04 pm »
D'accord avec toi.
Etre végétarien, ce n'est pas une tare!!!

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 653
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #10 le: Dimanche 26 Mai 2013, 08:48:25 am »
Mais avouer quoi?

Tu as tout à fait raison, il n'y a absolument rien à "avouer" - nous ne sommes pas des criminels et, s'ils sont vraiment nos amis, nos amis ne devraient pas être des juges (pour ne rien dire de la famille).

Par contre, il y a à "dire" son végétarisme - et trouver la façon de le dire.
Le dire parce que c'est une composante importante de ce que nous sommes, parce que nous en sommes fier, quoi, merde ! Et parce que s'ils nous invitent à manger, nos amis seraient content de savoir à l'avance que nous n'allons pas la manger leur super entrecôte qui leur a coûté la peau du c...

Mais le dire sans avoir l'air de se défendre, d'être une victime ou un assassin en fuite, oui.
Et c'est pas toujours facile.

Sinon, je fais aussi partie des chanceux pour qui "l'annonce" est passée comme une lettre à la poste - mais des témoignages que je lis ici, j'ai l'impression qu'il est beaucoup, beaucoup plus facile de faire admettre son végétarisme à son entourage quand on est un homme de 40 ans que quand on est une adolescente de 15...

Et je ne suis encore "que" végétarien - du coup, au resto, même si parfois je crève la dalle en sortant de n'avoir pu prendre qu'une salade visiblement destinée à une clientèle d'anorexique, j'arrive quand même à trouver à manger.
A chaque fois, je me demande ce que j'aurais pu prendre si j'avais été végétalien et la réponse est trop souvent "rien"
gnature, gnature, gnature, gnature, gnature, gnature

Hors ligne marie en périgord

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 820
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #11 le: Dimanche 26 Mai 2013, 09:52:06 am »
j'avoue être souvent sur la défensive suite à des réactions sarcastiques qui m'ont littéralement "séchée" sur place. Je n'ai aucun esprit de répartie et reste sidérée par ces comportements.
Ma famille a relativement bien respecté mon choix, ce qui ne veut pas dire qu'ils aprouvent ou comprennent. La grosse difficulté vient des collègues, des amis récents ou famille périgourdine de mon mari. En fait je suis arrivée ici il y a 4 ans et je cumule les handicaps pour une intégration sociale : citadine, pas de racines familiales donc "étrangère", des enfants envolés et loins, et maintenant végétarienne (presque végétalienne!)...trop, c'est trop!  :)

en fait, il faut peut-être se détendre et aborder les autres d'une manière plus positive, à essayer...
http://latelierdaudrix.canalblog.com/
ma passion : la peinture sur porcelaine

Hors ligne bluebleumer

  • germe timide
  • **
  • Messages: 64
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): Colibris, Sea Shepherd, L214, réseau cétacés, AVF
Re : Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #12 le: Jeudi 30 Mai 2013, 23:49:01 pm »


"en fait, il faut peut-être se détendre et aborder les autres d'une manière plus positive, à essayer...
[/quote]"

Alors, j'ai éssayé...Pour une fois que je me trouvais disponible pour accompagner une sortie pédagogique avec la classe de mon grand (maternelle) , il s'agissait de les accompagner et de manger un repas préparé par des lycéens dans le cadre de leurs études en CAP .

j'ai reculé le plus longtemps possible le moment de me justifier, ne souhaitant pas faire d'histoire, je me suis contentée d'aller demander discrètement à une lycéenne de ne me servir que des légumes , surtout sans sauce et sans viande , mais au moment du service, personne n'avait tenu compte de ma requête et je me suis retrouvée avec une assiette carnée. Comme il y avait un bon mangeur à table, je lui ai proposé ma portion et là, forcément, les regards ont convergé sur moi et j'ai dû me justifier auprès des autres parents accompagnateurs et du personnel scolaire.

Je suis passée pour une extra-terrestre, je n'avais pas envie d'épiloguer sur toutes les raisons qui m'ont amenées à faire ce choix de vie , je leur ai offert un petit panel succinct de mes convictions, mais je suis lasse de toujours expliquer et me faire montrer du doigt.
J'ai eu droit aux sempiternelles " mais dans ce cas, la crème que vous mettez sur le visage et le corps c'est pareil! " et moi de répondre: "je n'en mets plus depuis longtemps et si j'en mets, et que je ne l'ai pas fabriquée, je fais attention à ce que j'achète ", alors la discussion s'est animée sur l'écologie, le bio, le local etc, leur jugement s'est durci quand on m'a demandé si j'imposais mes choix à mes enfants. (Mon fils n'est pas complétement végé du fait de la garde partagée mais ma fille de 10 mois est végétarienne et mon conjoint est flexivégétarien);est-ce que je leur reproche moi d'aller imposer leur religion dès la naissance à leur enfant en le faisant baptiser etc, chacun ses choix;  mais ce que je retiens, c'est le propos décourageant d'une maman qui m'a donné son avis en soupirant :" tout ça c'est bien trop de temps et de questionnements, c'est trop compliqué pour moi" et j'ai senti que tout le reste de la tablée se ralliait volontiers à son opinion comme soulagée par cette conclusion.

Bref, j'ai éssayé  ???
"La vraie bonté de l'homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu'à l'égard de ceux qui ne représentent aucune force.." Milan Kundera

Hors ligne Le Mat

  • "Petit Scarabée"
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 283
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Veggie Biquette
  • Département: 83
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #13 le: Vendredi 31 Mai 2013, 06:24:37 am »


"en fait, il faut peut-être se détendre et aborder les autres d'une manière plus positive, à essayer..."

une maman qui m'a donné son avis en soupirant :" tout ça c'est bien trop de temps et de questionnements, c'est trop compliqué pour moi" et j'ai senti que tout le reste de la tablée se ralliait volontiers à son opinion comme soulagée par cette conclusion.


Une image vaut mieux qu'un long discours
Blog Végéta*ien : recettes VG , infos, etc.

Hors ligne escargotte

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 258
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Végétarisme, vie sociales et entourage...
« Réponse #14 le: Mercredi 05 Juin 2013, 03:35:39 am »
je ne dis rien, sauf à mon médecin et encore pas tout  :)) il accepte le végétarisme mais pas le végétalisme,
il m'a prescrit la b12à ma demande mais il a ensuite oublié pourquoi, et je ne lui ai pas répondu

comme je n’ai pas de vie sociale (pauvreté + handicap, ça limite sévèrement), j'ai la paix. Ma fille et son ami sont militants écolos entres autres et ont limité leur conso de viande, quand ils viennent chez moi, ils mangent vegan sans faire de commentaires ouf  ;)