Auteur Sujet: L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme  (Lu 42016 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Teepo

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : Re : Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #30 le: Mardi 16 Juillet 2013, 11:24:29 am »
Tu les vois ou les bisounours  ? ;)
Sans doute qu'il fait allusion au fait que tu penses que l'esclavage ait disparu.

Hors ligne Albin

  • Géant Vert
  • germe timide
  • **
  • Messages: 71
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #31 le: Mardi 16 Juillet 2013, 14:48:16 pm »
Je pense que l'esclavage humain d'un point de vue institutionnel n'existe plus. En tout cas, il est condamné par la communauté internationale. Cependant, l'esclavage humain est présent sous d'autres formes que nous connaissons tous : travailleurs chinois, enfants soldats...

Je ne considère pas que l'esclavage humain et l'esclavage animal soient à mettre sur un même pied d'égalité. L'humain a un degré de sensibilité plus important. Et justement, c'est ce petit degré qui lui permet d'être touché par la souffrance d'un animale perçue de manière indirecte à travers les médias. L'industrie agroalimentaire nous fait croire que la viande pousse dans des arbres, que la viande n'est pas issue d'un animal pouvant boire, manger, bouger, respirer, sentir et tout simplement vivre.

Ceci justifie que la plupart des individus supportent l'esclavage animal car ils croient qu’il n’y a pas de souffrance (et que l’homme a besoin de viande pour vivre !).

Nous admettons aussi que les végétaux ont une sensibilité très limitée, à peine supérieure à celle des objets inanimés (c'est-à-dire 0). Nous justifions ainsi l'exploitation agricole qui pourrait être comparée à un "esclavage végétal".

Cependant, notre sensibilité nous pousse à rejeter les cultures intensives et les OGM. Nonobstant les problèmes sanitaires et écologiques qu’elles provoquent, nous ne considérons pas alors les végétaux comme de simples outils que nous dépossédons de tout leur droit.

Le respect de la vie va donc au-delà du règne animal.
"Un enfant qui sait se pencher sur un animal souffrant saura un jour tendre la main à son frère." Albert Schweitzer.

Hors ligne boreale

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 141
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Salut les moches
  • Régime: Végétalien
Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #32 le: Mardi 16 Juillet 2013, 15:28:33 pm »
Autant pour moi pour cette incompréhension  O:-)

Je rejoint Alban sur le fait que le respect va au delà du règne animal.

Rien ne se perd tout se transforme comme on dit. Il serait judicieux de commencer par ne plus gaspiller par respect de la nature et du règne végétal. (Il en est de même pour le gaspillage de la viande, des vies perdues pour rien malheureusement, puisque au bout de deux jours : poubelle car péremption).

Si les grandes surfaces utilisaient le pain dur pour les animaux (Au lieu de jeter), les légumes et fruits bio pour le compost (au lieu de jeter)  et si et si et si ...

Personnellement je reste optimiste, pleins de petits grains de sables comme nous, se transformerons en grande plage :)
Ma page sur facebook : https://www.facebook.com/slt.les.moches  "Le jour viendra où le fait de tuer un animal sera condamné au même titre que de tuer un être humain" Léonard de Vinci.

Hors ligne katherina

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 115
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): croix rouge, AVF
Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #33 le: Mardi 16 Juillet 2013, 21:36:38 pm »
Pour ma part c'est la patience seule qui arrive à faire avancer les choses...
Je ne force rien, je n'en parle pas plus que ça, je réponds très calmement aux choses et a force, peu à peu ben souvent les gens acceptent, tolèrent et ne me disent plus rien. Je me suis rendue compte aussi que sembler trop impliquée sur le sujet ça fait fuir les gens, alors que si on répond d'un air un peu désinvolte, qu'on en rajoute un peu à chaque fois, qu'on explique par petite dose ça ne braque pas les gens et peu à peu.... ils intègrent l'information. Bon pas tous hein.... mais certains oui.

Quant au pourquoi du comment je rejoins les avis expliquant que l'homme a peur de ce qu'il ne connait pas, de ce qui est différent de lui, différent des "normes".... La minorité, si elle n’inquiète pas, dérange toujours. De même l'homme a besoin de certitudes pour avancer, alors il les construit peu à peu, il imprime des schéma pré-construit et pré-mâchés par la bonne société.... Alors quant on débarque et qu'on risque, par la pertinence de nos idées, de notre opinion, de les bouleverser un peu, de faire chavirer leur belles certitudes.... forcément on est mal vu..

Maintenant je ne saurai dire si ça sert à quelque chose, si la faible minorité que nous sommes peut changer le monde mais dans tous les cas je le fais au moins pour moi, par conscience et nécessité, par espoir aussi...

Hors ligne Stéphane Ascoët

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 786
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Ma galaxie
  • Membre d'asso(s): AVF(à vie et délégué), France Passion des Transports Urbains, Les Amis de La Terre, Festival du Cinéma minoritaire de Douarnenez, French Data Network, La Nef, Enercoop, Association pour la décroissance conviviale, Cenabumix, Mouvement Vegan, Ofset, Alliance pour la Santé, 1-Terre-Action(association locale de la Fédération des Usagers du vélo)...
  • Régime: Végétalien
Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #34 le: Mercredi 17 Juillet 2013, 13:42:12 pm »
Boreale a raison, selon moi : il est aujourd'hui admis par à peu près tout le monde que l'esclavagisme est une abomination, preuve que les mentalités ont changées.

Tout le monde dit aussi que les "nazis c'est pas bien", pourtant la peur de l'autre remonte en flèche  :D
Citer
Ce qui ne veut pas dire qu'il ne soit plus pratiqué du tout dans le monde, ni même en France. Mais personne ne va défendre cela aujourd'hui, contrairement à ce qu'il se faisait à une certaine époque.

Nico.

Depuis ta maison d'hôte utopique, tu es bien loin des réalités du monde du travail et du poids des normes, bref, un bisounours toi aussi  ;D
--
Bien cordialement, Stéphane Ascoët, animateur de la liste AVF Orleanaise, objecteur de croissance, faucheur volontaire, bio-vegetalien anti-spé

Hors ligne Nico.

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 834
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 86
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #35 le: Mercredi 17 Juillet 2013, 13:49:09 pm »
Citer
Ce qui ne veut pas dire qu'il ne soit plus pratiqué du tout dans le monde, ni même en France. Mais personne ne va défendre cela aujourd'hui, contrairement à ce qu'il se faisait à une certaine époque.

Nico.

Depuis ta maison d'hôte utopique, tu es bien loin des réalités du monde du travail et du poids des normes, bref, un bisounours toi aussi  ;D
Loin du monde, si tu veux... Je comprends ce qu'est un bisounours, mais je n'ai jamais vu ce truc... Cela dit, je ne vois pas ce qui pose problème et où je suis si loin des réalités, puisque je dis, comme toi, que j'ai bien conscience que l'esclavagisme moderne existe...

Hors ligne Stéphane Ascoët

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 786
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Ma galaxie
  • Membre d'asso(s): AVF(à vie et délégué), France Passion des Transports Urbains, Les Amis de La Terre, Festival du Cinéma minoritaire de Douarnenez, French Data Network, La Nef, Enercoop, Association pour la décroissance conviviale, Cenabumix, Mouvement Vegan, Ofset, Alliance pour la Santé, 1-Terre-Action(association locale de la Fédération des Usagers du vélo)...
  • Régime: Végétalien
Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #36 le: Mercredi 17 Juillet 2013, 17:30:29 pm »

Pour elle, le premier sujet sur le sujet, pour nous le nième (et ton n est plus grand que le mien) - syndrome de la caissière, encore.
Manque plus que le "bip" sonore et insupportable à chaque ouverture de sujet.

Il y a ce sujet qui avait été riche d'interventions.  >:D

Euh, Teepo tu t'appelles Nicolas et tu as un logo féminin sous ton pseudo  O0
--
Bien cordialement, Stéphane Ascoët, animateur de la liste AVF Orleanaise, objecteur de croissance, faucheur volontaire, bio-vegetalien anti-spé

Hors ligne boreale

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 141
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Salut les moches
  • Régime: Végétalien
Re : Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #37 le: Mercredi 17 Juillet 2013, 17:50:39 pm »


Il y a ce sujet qui avait été riche d'interventions.  >:D


Merci Stéphane je vais m'atteler à lire tout cela.

Bonne soirée.
Ma page sur facebook : https://www.facebook.com/slt.les.moches  "Le jour viendra où le fait de tuer un animal sera condamné au même titre que de tuer un être humain" Léonard de Vinci.

Hors ligne Stéphane Ascoët

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 786
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Ma galaxie
  • Membre d'asso(s): AVF(à vie et délégué), France Passion des Transports Urbains, Les Amis de La Terre, Festival du Cinéma minoritaire de Douarnenez, French Data Network, La Nef, Enercoop, Association pour la décroissance conviviale, Cenabumix, Mouvement Vegan, Ofset, Alliance pour la Santé, 1-Terre-Action(association locale de la Fédération des Usagers du vélo)...
  • Régime: Végétalien
Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #38 le: Jeudi 18 Juillet 2013, 09:28:40 am »
Je pense que l'esclavage humain d'un point de vue institutionnel n'existe plus. En tout cas, il est condamné par la communauté internationale. Cependant, l'esclavage humain est présent sous d'autres formes que nous connaissons tous : travailleurs chinois, enfants soldats...


Parce que devoir travailler jusqu'à sa mort pour produire toujours plus de merdes qui détruisent la planète, et être harcelé de toute part pour consacrer le maigre temps libre qui reste à sur-consommer ces mêmes produits (la boucle est bouclée), ce n'est pas de l'esclavage ? Vous appelez ça comment ?
--
Bien cordialement, Stéphane Ascoët, animateur de la liste AVF Orleanaise, objecteur de croissance, faucheur volontaire, bio-vegetalien anti-spé

Hors ligne boreale

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 141
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Salut les moches
  • Régime: Végétalien
Re : Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #39 le: Jeudi 18 Juillet 2013, 10:01:03 am »
Parce que devoir travailler jusqu'à sa mort pour produire toujours plus de merdes qui détruisent la planète, et être harcelé de toute part pour consacrer le maigre temps libre qui reste à sur-consommer ces mêmes produits (la boucle est bouclée), ce n'est pas de l'esclavage ? Vous appelez ça comment ?

C'est pour cela que le bien matériel n'est pas le plus important dans la vie.
Car si l'on dévie les "règles" de la société dans laquelle on vit, la société nous punit.
Si on ne paye pas ses impôts on peut être saisis, si on ne paye pas son crédit immo on peut être expulsé ET saisis ... Rien de matériel n'est jamais réellement à nous.

Effectivement c'est une sorte d'esclavage masqué. On nous fait croire qu'en bossant on sera heureux et on pourra s'acheter tout ce que l'on veut youhouuuuu.

Pour vivre (un peu plus) heureux dans la société actuelle, il ne faut tout simplement pas croire que l'illusion du matériel (Belles voitures, vetements de marque....)est notre raison de vivre.



Ma page sur facebook : https://www.facebook.com/slt.les.moches  "Le jour viendra où le fait de tuer un animal sera condamné au même titre que de tuer un être humain" Léonard de Vinci.

Hors ligne Albin

  • Géant Vert
  • germe timide
  • **
  • Messages: 71
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #40 le: Jeudi 18 Juillet 2013, 11:54:58 am »
Bien que je sois végétalien, je suis très heureux de vivre dans un grand jardin et de me nourrir des légumes que je cultive. Je me suis même acheté un beau tracteur pour me facilité la tâche et j'ai pour projet d'acheter d'autres hectares pour être tranquille et avoir un immense verger.

Pour moi, ces biens matériels sont les biens les plus importants que je souhaite avoir.

J'ai bossé, j'ai fait des études et maintenant je compte me faire plein d'argent en tant qu'ingénieur pour continuer ce rêve. Et quand j'ai les mains pleines de cambouis de mon tracteur, je sens bien que mon bonheur ne se base pas sur une illusion.

En France, nous nous regardons beaucoup trop le nombril et nous nous estimons esclaves d'une quelconque puissance. Pourtant, quand on ne s'enferme pas dans notre propre pays et que notre regard va au-delà des frontières, j'estime avoir le potentiel d'être le plus heureux du monde. Je le saisis, je ne me plains pas de ma condition qui pourrait être bien pire et j'adopte une vision progressiste.

Je pense que c'est la principale qualité du végétalien ou du végétarien. Il ne vit pas dans un monde de bisounours car considéré que l'humanité va vers un ordre meilleur, c'est être au plus proche de la réalité. L'esclavage tel que nous le connaissions au 18e siècle n'est plus. Certes, il existe un esclavage moderne, mais n'est-ce pas le nouveau combat des organisations humanitaires ?

Il ne faut pas ignorer également les défis que s'est donné l'ONU pour réduire la faim et la pauvreté dans le monde. N'ignorons pas que les objectifs précédents furent des succès : il y a deux fois moins de pauvres et de mourants de faim aujourd'hui quand 1960. Le végétarisme offre des solutions répondant à ces problèmes et c'est une immense erreur que de taxer ceux qui croient en l'avenir de bisounours.

Un ordre national stable se crée en plusieurs décennies et nul ne sait combien de temps prendra la création d'un ordre mondial stable, mais je suis heureux que nous ayons cette volonté et de croire en cette possibilité.
 
"Un enfant qui sait se pencher sur un animal souffrant saura un jour tendre la main à son frère." Albert Schweitzer.

Hors ligne boreale

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 141
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Salut les moches
  • Régime: Végétalien
Re : Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #41 le: Lundi 22 Juillet 2013, 14:36:42 pm »
Bien que je sois végétalien, je suis très heureux de vivre dans un grand jardin et de me nourrir des légumes que je cultive. Je me suis même acheté un beau tracteur pour me facilité la tâche et j'ai pour projet d'acheter d'autres hectares pour être tranquille et avoir un immense verger.

Tu réalises l'un de mes rêves .
J'ai 23 ans et dans le futur acquérir des terres pour cultiver (Au moins déja pour ma famille et moi même) serait génial. Pour le moment je bosses, pour réaliser cela.

En plus de cultiver, j'aimerais également organiser un genre de refuge temporaire pour animaux (La SPA recueille souvent plus d'animaux que de places disponibles).

Je me languies de parler de tout cela au présent :) Le temps, l'envie, le boulot, l'optimisme feront les choses :)

En tout cas, ce bonheur fait plaisir à lire !

Ma page sur facebook : https://www.facebook.com/slt.les.moches  "Le jour viendra où le fait de tuer un animal sera condamné au même titre que de tuer un être humain" Léonard de Vinci.

Hors ligne Albin

  • Géant Vert
  • germe timide
  • **
  • Messages: 71
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #42 le: Mardi 23 Juillet 2013, 12:30:18 pm »
Pour l'ouverture d'esprit de l'entourage, je pense qu'entretenir l'image de végéta*iens proches de la nature, qui produisent leur propre nourriture et la cuisine est une bonne idée. Bien que tous les végéta*iens n'habitent pas à la campagne, inviter ses amis à partager des repas que l'on a préparer soi-même permet de leurs faire gouter la différence aussi bien sur le plan culinaire que philosophique. Je fais ça une ou deux fois par an.

Si le végéta*ien pouvait incarner dans l'idée commune le retour aux bonnes choses tout en restant exotique au lieu d'une habitude de vie faite de restrictions, la population considérerait cette philosophie d'un bien meilleur œil.

Alors, tous aux fourneaux avec les recettes de Le Mat ?
"Un enfant qui sait se pencher sur un animal souffrant saura un jour tendre la main à son frère." Albert Schweitzer.

Hors ligne Teepo

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 316
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #43 le: Mardi 23 Juillet 2013, 12:39:29 pm »
Pourquoi employer le terme de «retour» au bonne choses ? La consommation de lait végétal ou la consommation de soja par exemple constitue plus un nouveau chemin qu'un retour dans notre culture.
Je qualifierait plutôt cela comme une alimentation informée et responsable.

Hors ligne Nico.

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 834
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 86
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Re : L'ouverture d'esprit de l'entourage sur le végétarisme
« Réponse #44 le: Mardi 23 Juillet 2013, 14:02:08 pm »
Pourquoi employer le terme de «retour» au bonne choses ? La consommation de lait végétal ou la consommation de soja par exemple constitue plus un nouveau chemin qu'un retour dans notre culture.
Peut-être tout simplement parce que le végétarisme n'implique pas forcément la consommation de soja ou de laits végétaux !?
Le retour aux bonnes choses correspond, pour moi, à la consommation de produits frais, sains, naturels, de saison, non transformés par l'industrie agro-alimentaire (bio ou pas, d'ailleurs !)
C'est comme ça que je vois, moi aussi, la meilleure façon de m'alimenter.

Nico.