Auteur Sujet: Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?  (Lu 37244 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne mandarinesouris

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 283
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 54
  • Membre d'asso(s): AVF
  • Régime: Végétalien
Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #30 le: Samedi 04 Janvier 2014, 17:37:08 pm »
Je ne sais pas quelle serait la solution idéale pour les animaux mais ça me choque qu'on les achète comme des biens matériels, qu'on se fasse de l'argent dessus, que ce soit en animalerie, entre particuliers ou chez des éleveurs, et je ne parle pas uniquement des animaux de compagnie. Tous les animaux sont matières à profit. Certains tiennent à leur animal car ils l'ont payé cher et que, plus c'est cher plus il faut en prendre soin. C'est comme la belle vaisselle. Ca me choque beaucoup. :-[
les animaux ont des droits: le droit d'être protégés,  le droit à la vie et à la multiplication de l'espèce, le droit à la liberté et le droit de n'avoir aucune dette envers l'homme. L. Standing Bear

Aurore

  • Invité
Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #31 le: Samedi 04 Janvier 2014, 18:20:28 pm »
Oui mais certaines personnes aiment réellement leur animal, j'en suis convaincu ???

Hors ligne dag

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 241
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #32 le: Dimanche 05 Janvier 2014, 09:10:09 am »
Oui mais certaines personnes aiment réellement leur animal, j'en suis convaincu ???
Si c'est LEUR, c'est plutôt malsain non?

Hors ligne laurenceg

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 914
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 36
  • Membre d'asso(s): AVF;L214;Sea Shepherd;Eden Valley;Peluche36
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #33 le: Dimanche 05 Janvier 2014, 09:29:26 am »
Oui mais certaines personnes aiment réellement leur animal, j'en suis convaincu ???
Si c'est LEUR, c'est plutôt malsain non?

Il ne faudrait pas trop chipoter sur les mots non plus.
J'ai trois chiens, ce sont MES chiens, et je passe du temps avec MES chiens, au même titre que je passe du temps avec MES enfants, MA mère, MES amis... sans que pour autant il y un lien de possession malsain.

Hors ligne dag

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 241
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Re : Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #34 le: Dimanche 05 Janvier 2014, 10:53:48 am »
Oui mais certaines personnes aiment réellement leur animal, j'en suis convaincu ???
Si c'est LEUR, c'est plutôt malsain non?

Il ne faudrait pas trop chipoter sur les mots non plus.
J'ai trois chiens, ce sont MES chiens, et je passe du temps avec MES chiens, au même titre que je passe du temps avec MES enfants, MA mère, MES amis... sans que pour autant il y un lien de possession malsain.
Navré de le dire, mais la langue française est faites ainsi.
Entre 'ma mère' et 'ma chaise' je ne vois pas de différence. Sachant que certains animaux sont bien considérés comme bien meuble, je préfère éviter les mots possessifs (que je ne sais plus comment on appelle).

Hors ligne laurenceg

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 914
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 36
  • Membre d'asso(s): AVF;L214;Sea Shepherd;Eden Valley;Peluche36
  • Régime: Végétalien
Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #35 le: Dimanche 05 Janvier 2014, 13:09:54 pm »
et oui la langue française, pourtant riche, a parfois le même mot pour des significations différentes :
mon ma :
qui m'appartient : mon manteau
qui m'appartient temporairement : ma fourchette
qui vient de moi : mon idée (remarquez que c'est au singulier :)))
qui se positionne par rapport à moi : ma fille
qui me concerne : mes emmerdes (si vous les voulez je vous les offre de bon coeur, je ne suis pas possessive)

donc pas forcément de lien de possession

bon j'arrête là ;)


Hors ligne Veg2014

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #36 le: Vendredi 10 Janvier 2014, 18:33:00 pm »
Ouh-la, qu'il est violent ce post! Je viens de m'inscrire car cette année je souhaite parvenir à devenir végétarienne. Du coup je suis des liens vers des liens vers des liens, et je tombe sur ces considérations quasiment anti-animaux de compagnie. Je suis d'accord sur certains points, entre autres les stérilisations systématiques, mais par contre généraliser sur les maîtres des chiens (et désolée pour le terme que je n'aime pas plus que vous, mais enfin y'en a pas d'autre) ça c'est un peu pousser!

J'ai adopté un chien en association, dans le but de lui apporter bonheur, confort et sécurité. J'ai toujours eu des chiens, ils font partie de ma vie au même titre que ma famille humaine. Je les aime pour leur infinie patience, leur tolérance aveugle, leur douceur. J'aime tous les chiens par défaut, quels que soient leur apparence et leur caractère. Mon chien est mal sociabilisé et donc je le rééduque (je vais me faire insulter j'imagine) afin que sa vie dans notre monde soit la plus harmonieuse possible. Je me suis sentie insultée par certaines réponses de ce post car, avant qu'il n'y ait plus de chiens dans les refuges, dans les assoc' ou sur le bord des routes, que devons-nous faire des chiens malheureux? Rien? Les lâcher dans la nature, sachant qu'ainsi on leur apporte solitude et souffrance?

Ben non, moi j'adopterais tous les chiens malheureux de la terre, je les promènerais tous en laisse si cela pouvait leur assurer un avenir heureux. Car, que cela plaise ou non, mon chien adopté et promené en laisse est heureux. Il subit des contraintes, des privations de liberté, mais finalement guère plus que moi-même dans cette société. N'oubliez pas que les chiens ont évolué sous le contrôle de l'humain, n'oubliez pas que les chiots à la naissance aiment d'instinct les humains. En clair : les chiens sont une "invention" humaine, et les multiples sélections ont fait qu'émotionnellement et physiquement ils ont besoin des humains.

Mon chien n'est pas ma peluche, il n'est pas mon arme, mon faire-valoir ou mon objet de décoration. Il est mon compagnon, mon ami, je l'aime comme j'aime tous les animaux. Il me gonfle parfois, me donne envie de le jeter par la fenêtre, et un seul de ses regards suffit à me faire fondre. Comme les humains et leurs compagnons humains. Je le promène en laisse car c'est la loi et parce qu'il a ce problème de mauvaise sociabilisation, pas pour exercer je ne sais quel contrôle sur lui. Et mon chien, devinez quoi, il "sourit" pendant ses balades! Oooh le pauv' chien malheureux!

Alors évidemment il y a des gens qui ont des chiens pour tout un tas de mauvaises raisons, mais ce n'est pas une raison pour généraliser.

Je suis désolée, je n'avais pas l'intention de commencer sur le forum par une polémique, mais il y a des choses qui me hérissent. Entendre dire que les maîtres de chiens sont des tyrans me gonfle autant qu'entendre dire "ne plus manger de foie gras? Nan mais si on peut plus rien manger, alors...".

Hors ligne Julia

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 17
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Indre et Loire (37)
  • Membre d'asso(s): L214, LPO, AVF
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #37 le: Vendredi 10 Janvier 2014, 19:07:31 pm »
Assez d'accord avec Veg2014, je n'ai jamais eu de chiens, mais j'ai quatre chats (ce qui, je vous l'accorde, n'est pas la même chose au niveau indépendance par rapport à un chien). Mes chats font, pour moi, partie de ma famille, je parle d'eux comme je pourrai parler d'un ami. Ils sont libres d'aller et venir comme ils le veulent (ce qu'ils n'ont pas manqué de faire puisque qu'ils ont élu domicile chez moi.. ce dont je ne me plains pas  ;)) Ils ont besoin de moi comme j'ai besoin d'eux, ils me donnent de l'affection et je leur rend tout autant.
 
Toutefois je suis totalement contre l'achat en animalerie, un animal n'est pas un bien que l'on achète et revend à sa guise. Mais face aux reproductions abusives que pouvons nous faire ? A part des campagnes de sensibilisation, pour montrer l'importance de la stérilisation afin de contrer la surpopulation dans les refuges.. Il faut aussi se battre contre les clichés sur les refuges, enlever l'idée fausse qu'il n'y a que des vieux chiens et chats à problème("puisque ils ont été abandonné !!") et encourager les adoptions responsables. A terme, bien sûr, l'idéal serait que les refuges ne soit plus nécessaires. Mais nous en sommes loin.

Hors ligne boreale

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 141
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Salut les moches
  • Régime: Végétalien
Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #38 le: Mardi 11 Mars 2014, 09:19:37 am »
Si le monde devenait végétarien, j'espère que par amour des animaux, des fermes existeraient, juste pour donner la chance aux animaux (qui étaient à la base des animaux destinés à la production) leur permettant de vivre des jours paisibles et heureux sans exploitation. Juste pour le plaisir de s'occuper et de partager un lien avec eux, et sans mauvais but.
Ma page sur facebook : https://www.facebook.com/slt.les.moches  "Le jour viendra où le fait de tuer un animal sera condamné au même titre que de tuer un être humain" Léonard de Vinci.

Hors ligne dag

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 241
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #39 le: Mardi 11 Mars 2014, 10:02:09 am »
Les chiens qui vivent avee moi, je ne les ai pas choisis. Ce sont mes parents qui ont voulu les adopter. Abandonner, ils les ont recueilli.
Le soucis que j'évoquais sur les mots était sur la langue française, et sur l'approximation des mots.
Je ne veux pas qu'il y ait mal entendu : "Je vis avec", et non "J'ai des". Comme je tente de dire (corrigez moi le jour où je le dis) : "Mon idée", mais "L'idée".
On peut me dire que ça ne sert à rien, mais pour moi c'est important de préciser que dans le réel et dans le monde des idées, rien ne m'appartient.
Revenons aux chiens.
Ces 2 petites têtes (accompagnés par 3 autres têtes de chats, une assez grande famille), ont un soucis dans la vie urbaine. Et c'est ça qui me fait chier.
Les chats se débrouillent plutôt pas trop mal. Ils se baladent, on les fait pas trop chier, ils peuvent rentrer dans la maison des gens, la plupart trouveront ça mignon.
Sauf que le chien, ne peut pas (encore moins l'humain, allez savoir pourquoi). Il y a des barrières comme ce qu'on appelle "Propriété privé" (un gros vas te faire foutre). Et quand bien même si un portail est ouvert, c'est chez lui. Et il ne veut pas d'intru. Combien de fois je me suis fais sermoner parcequ'on me disait que les chiens ça devaient être attaché (d'autres personnes me disaient qu'ils connaissaient ça, donc ne les géner pas trop). En premier lieu il y a la "Propriété privé" et deuxième, c'est la route et son incommensurable bande de connards en voiture et qui font bien souvent pas attention (même à l'arrêt).
Ce sont des chiens qui aiment courir (bien évidement), on ne les a pas connu chiots, et on a (j'ai) personnellement aucunes expériences avec les chiens, et je n'ai pas eu le temps de me préparer.
Donc il y a plus grande qui est obligé d'avoir une laisse. Elle obeit (rhaaaa) quand elle a la laisse, mais n'en parlons plus sans. La plus jeune est vers le bon chemin.
Mais comment je peux leur en vouloir? Qui peuut? Mais moi j'aimerai les voir h24 sans laisse, et pas enfermer à la maison quand elles sont seules.
Déjà que je dois jouer le "maître", celui qui a le pouvoir avec sa laisse (de tyran), je suis obliger de voir qu'elles ne pourront jamais être à l'aise dans ce monde urbain (quoi que en campagne, c'est pas mieux, mais passons, disons qu'une des deux a la chasse dans le sang).
Je fais de mon mieux quand je sors avec ces dernières, (quand y a pas ces putains de connards dans la forêt) je vais dans un parc assez innocupé (pour le moment), et on court sans laisse, ou avec le moins qui puissent géner.

Et veg2014 voudrait tous les accueillir.
Non quel horreur (je m'imagine dans un cas réel). Quid en plus en laisse... Un chenil géant?
m'fin voilà, je comprends que vous voudriez aidez tout les chiens qui sont abandonner, mais le monde urbain tel qui l'a été construit ne prend pas en compte les chiens (tout comme ceux ayant un handicap). Et les mentalités sont là aussi. Je ne sais pas si vraiment il y a une loi pour dire qu'il faut les promener en laisse (c'est bizarre, mais bon ça m'étonnerait pas), mais faut bien comprendre qu'une laisse c'est la prise de pouvoir à tout moment (et même parfois sans faire exprès). Le chien devrait pouvoir courir il veut, et revenir sans danger. Déjà qu'il y a quasiment plus d'espace ouvert, on y a ajoute des dangers potentiels.
Moi ça me fait chier, mais je suis un tyran pour le chien. Il ne le comprend peut-être pas, il m'adore quand même, mais moi j'aimerai qu'il puisse galoper, pas seulement tirer en s'essouflant quand il voudrait courir - alors que le tyran ne peut pas.

Pour revenir à l'origine du topic : un monde végétarien ne changera rien. Un monde sans capital (c'est à dire non capitaliste - et pas anti-capitaliste), sans propriété, sans maîtres ni exploitation, càd un monde libre rendrait à tous les animaux (tous - y compris les humains) leur la liberté qui les anime tous autant.

Hors ligne cestmoi2

  • germe timide
  • **
  • Messages: 94
    • Voir le profil
Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #40 le: Mercredi 12 Mars 2014, 20:19:23 pm »
Je suis loin d'être à votre niveau en éthique animale, alors je vais répondre "pragmatiquement" sur la problématique de la laisse.

Je fais partie des gens qui laisseraient entrer un chat à domicile. Un chien: non. Pourquoi? Parce que j'ai peur. Quand je croise des chiens sans laisse et sans propriétaire (ou un propriétaire dépassé), j'ai peur, etc. Et j'ai un chien.
Pourquoi? Enfin je me faisais courser par un chien très agressif à chaque fois que j'allais au parc, çà amusait beaucoup ses propriétaires. Moi beaucoup moins de me faire grouler dessus à chaque pas, la peur est restée.

Il y a aussi un chien en liberté qui a voulu agresser ma chienne que je tenais en laisse, on a eu bien peur aussi.

Sincèrement, j'ai beau aimer les animaux, autant je n'ai pas peur de me faire sauter dessus par un chat, un chien?

Si les animaux étaient tous libres, je ne m'inquiète pas, la nature reprends toujours ses droits.


Hors ligne dag

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 241
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #41 le: Mercredi 12 Mars 2014, 20:42:08 pm »
Vous êtes en droit d'agir contre l'animal si vous vous sentez en danger (ou votre compagnonE).
Dans un village - que je connais -hors de france, la plupart des chiens sont des chiens hérants (donc bien souvent affamé). En général ces chiens ont peur de l'homme (allez savoir pourquoi 8(...) et ceux qui sont plutôt bien traiter se promène sans problème, et se laisse caresser (pas tous). Après ils doivent bouffer de la pâté à côté, mais je ne peux pas vraiment leur en vouloir :) On contraste aussi beaucoup avec les chiens attachés à l'arbre avec parfois même pas un mètre de liberté : ces chiens deviennent fous, forcément.

Celle qui doit rester en laisse, détacher ne ferrait pas mal à qui que ce soit. Mais elle est un peu trop aimante envers les gens (ce que tout le monde n’apprécie pas malheureusement / peu d'enfants les aiment je trouve, la plupart ont en peur - toujours la peur), et aime un peu trop courir derrière les lapins et les chats. Après c'est une histoire d'éducation, c'est sûr. Je ne dois pas être très bon, mais je fais de mon mieux.
Je n'ai eu personnellement pas eu encore de problèmes avec d'autres chienEs, en général ça se passe bien - même si les autres chienEs ne sont pas en laisse.

  • Invité
Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #42 le: Samedi 15 Mars 2014, 14:38:08 pm »
Premièrement, je n'habite pas en ville mais si c'était le cas, il ne me viendrait pas à l'esprit "d'adopter" des chiens abandonnés sans être sûr(e) d'être capable de les élever correctement pour qu'ils puissent bien vivre dans le monde, non se contenter de survivre. Or, de ce monde font partie les humains, et malheureusement aussi les voitures, les chauffards, etc. Des chiens qui vagabondent risquent gros, sur la route ou autre. Et personnellement je ne suis pas extrémiste au point de sacrifier la vie de la petite bête qui vit chez moi (recueilli lui aussi) sur l'autel de mes principes.
Deuxièmement :
Citer
Je ne sais pas si vraiment il y a une loi pour dire qu'il faut les promener en laisse (c'est bizarre, mais bon ça m'étonnerait pas)
Bizarre ? En quoi ? Le minimum quand on héberge des animaux et qu'on prétend les aimer, c'est de connaître les lois en vigueur - car ce sont les animaux qui subissent les conséquences (ramassage en fourrière, et ce qui s'ensuit) ! C'est sûr, si on a élevé un animal pour qu'il revienne dès qu'on le siffle, qu'on l'a sociabilisé avec les autres espèces, que ce n'est pas un chien d'attaque, pas besoin de laisse. Sinon, évidemment c'est nécessaire ! Ou bien ça revient à laisser des enfants de 4 ans traverser  la rue sans regarder, suivre les adultes qu'ils ne connaissent pas, manger ce qu'ils trouvent dans les poubelles, parce que leur donner des interdits serait les priver de la liberté de découvrir le monde.
Troisièmement, dag
Citer
je dois jouer le "maître", celui qui a le pouvoir avec sa laisse (de tyran),
La laisse, tu es contre parce que c'est trop contraignant. Pour les chiens ? Seulement pour eux, vraiment ?
Citer
Le chien devrait pouvoir courir il veut, et revenir sans danger.
OK. Et les humains ? Je veux dire, les petits humains. Parce que si les chiens vont où ils veulent, comme tu sembles le souhaiter, ils vont forcément dans les jardins publics, les aires de jeux. Et un chien même "aimant envers les gens", peut blesser sérieusement un enfant de par la différence de force et de poids. D'où la laisse.
Tu ajoutes :
Citer
Vous êtes en droit d'agir contre l'animal si vous vous sentez en danger (ou votre compagnonE).
  :o Peut-être que les mères ou pères de famille doivent se balader avec un couteau en poche pour se défendre au cas où, sans parler de la joie d'expliquer la présence du couteau à un policier qui passerait. ^^
Et aussi :
Citer
le monde urbain tel qui l'a été construit ne prend pas en compte les chiens (tout comme ceux ayant un handicap)
  A ton avis, c'est facile de se défendre contre un chien quand on est handicapé en fauteuil, à béquilles , quand on est un enfant, ou qu'on pèse 55 kg tout mouilllé ?  :-[
J'aime les animaux et les humains, mais je n'aime pas les extrémistes car ce sont toujours les autres, humains ou animaux, qui font les frais de leurs grands principes.

 

Hors ligne dag

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 241
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #43 le: Samedi 15 Mars 2014, 20:20:41 pm »
Premièrement, je n'habite pas en ville mais si c'était le cas, il ne me viendrait pas à l'esprit "d'adopter" des chiens abandonnés sans être sûr(e) d'être capable de les élever correctement pour qu'ils puissent bien vivre dans le monde, non se contenter de survivre.
Malheureusement je prends personnelement ce qui est dit. (je ne sais pas si c'est le cas)
Pour moi, dans les conditions actuels, j'en accueillerai aucun. Mes parents les ont voulu, j'assume ma part de responsabilité, et je m'en occupe et je les adore.

Or, de ce monde font partie les humains, et malheureusement aussi les voitures, les chauffards, etc. Des chiens qui vagabondent risquent gros, sur la route ou autre. Et personnellement je ne suis pas extrémiste au point de sacrifier la vie de la petite bête qui vit chez moi (recueilli lui aussi) sur l'autel de mes principes.
Extrémiste? Précise un peu car je ne vois rien d'extrémiste que de vouloir voir les chiens avec qui ont vis pouvoir se ballader sans laisse. ça me fout les boule d'entendre que mr est pas content car le chien est partit chez SA priorité et me fait la morale comme quoi un chien c'est avec une laisse (les chiens sautent les grillages et on peut être parfois surpris, surtout la première fois).

Deuxièmement :
Citer
Je ne sais pas si vraiment il y a une loi pour dire qu'il faut les promener en laisse (c'est bizarre, mais bon ça m'étonnerait pas)
Bizarre ? En quoi ? Le minimum quand on héberge des animaux et qu'on prétend les aimer, c'est de connaître les lois en vigueur - car ce sont les animaux qui subissent les conséquences (ramassage en fourrière, et ce qui s'ensuit) !
Apparement les animaux sont des bien meubles d'après la loi. Tu crois que j'y prête attention. Et avant que je puisse connaître la loi, tu crois que j'y prétais attention?
Je crois qu'il y a mégarde sur les faits. Les chiennes ne sont pas lachés. Je ne peux lacher qu'une seule sans laisse car assez jeune, et suit correctement les ballades. L'autre est malheureusement ne peut pas car des bandes de trous du cul impose des lois sur le vivant et le non vivant, car la priorité privé est soit disant un droit essentiel, car y a des imbéciles qui chassent, et d'autres qui roulent avec leur grosse boite (qui nous pourrient l'aire) capable d'écraser tout ce qui bougent. Oui tout ça, ça me saoule. J'AIMERAI laisser cette dernière en liberté, mais je ne peux pas - et elle ne le sait pas, elle ne le comprend pas. La plupart du temps, c'est elle qui arrive à nous échaper.

C'est sûr, si on a élevé un animal pour qu'il revienne dès qu'on le siffle, qu'on l'a sociabilisé avec les autres espèces, que ce n'est pas un chien d'attaque, pas besoin de laisse. Sinon, évidemment c'est nécessaire ! Ou bien ça revient à laisser des enfants de 4 ans traverser  la rue sans regarder, suivre les adultes qu'ils ne connaissent pas, manger ce qu'ils trouvent dans les poubelles, parce que leur donner des interdits serait les priver de la liberté de découvrir le monde.
Sauf que dans un environnement propice, ces enfants apprènent.
Les conditions font que c'est très difficile, et en face on a pas un humain à qui on peut lui expliquer les choses.

Troisièmement, dag
Citer
je dois jouer le "maître", celui qui a le pouvoir avec sa laisse (de tyran),
La laisse, tu es contre parce que c'est trop contraignant. Pour les chiens ? Seulement pour eux, vraiment ?
Citer
Le chien devrait pouvoir courir il veut, et revenir sans danger.
OK. Et les humains ? Je veux dire, les petits humains. Parce que si les chiens vont où ils veulent, comme tu sembles le souhaiter, ils vont forcément dans les jardins publics, les aires de jeux. Et un chien même "aimant envers les gens", peut blesser sérieusement un enfant de par la différence de force et de poids.
à parce que l'enfant est sans surveillance maintenant?

D'où la laisse.
Oui la prévention. On crée une peur pour ensuite la justifier. Bien joué!
Je ne dis pas que tout les chiens sont gentils, mais je ne dirai pas non plus que tout les chiens seraient prêts à attaquer un humain dès sa naissance. C'est une histoire d'environnement.
Pour le bien de tous, et  à cause de la prolifération des animaux sauvage dans les villes, j'invite tout le monde à sortir leurs fusils et tirer sur toute menaces potentiels!

Tu ajoutes :
Citer
Vous êtes en droit d'agir contre l'animal si vous vous sentez en danger (ou votre compagnonE).
  :o Peut-être que les mères ou pères de famille doivent se balader avec un couteau en poche pour se défendre au cas où, sans parler de la joie d'expliquer la présence du couteau à un policier qui passerait. ^^
"Vous en avez assez, hein? Vous avez assez de cette bande de racaille? On va vous en débarasser!"
"La laisse ou le couteau"

Et aussi :
Citer
le monde urbain tel qui l'a été construit ne prend pas en compte les chiens (tout comme ceux ayant un handicap)
  A ton avis, c'est facile de se défendre contre un chien quand on est handicapé en fauteuil, à béquilles , quand on est un enfant, ou qu'on pèse 55 kg tout mouilllé ?  :-[
Bien sûr, les chiens sont des sanguinaires et adorent la chaire de l'homme, et si on impose la laisse, ils pourront enfin nous respecter, et devenir tout mignon comme tout. Attachons les aussi aux arbres, et musilière h24 car y en a marre des aboiements.
Tu crois qu'on aide vraiment les chiens en faisant ça?
S'ils sont si dangereux (d'après tes dires, ont dirait plutôt des 'BÊTES'!!), pourquoi vivent-ils encore avec nous? La laisse n'adoucit rien.

J'aime les animaux et les humains, mais je n'aime pas les extrémistes car ce sont toujours les autres, humains ou animaux, qui font les frais de leurs grands principes.
Extrémiste. ça me fait marrer.
C'est nous qui avons les chiens en laisse, et c'est moi l'extrémiste. J'aimerai les aider à être libre, et c'est moi l'extrémiste. C'est les autres qui roulent en voiture, qui impose leur territoire à chacun grâce à la propriété privé, qui n'aime pas les animaux à part leur éspèce et encore, et c'est moi l'extrémiste?

Hors ligne Anti-speciste

  • germe timide
  • **
  • Messages: 25
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Dans un monde végétarien, que deviendraient les animaux ?
« Réponse #44 le: Samedi 15 Mars 2014, 21:17:39 pm »
LEs chiens doivent être tenus en laisse sur la voie publique (je crois que c'est un code de la santé qui l'oblige, donc ce n'est pas une loie au sens juridique du terme je pense) mais les espaces publics tels  que les parcs et jardins ont leur propre réglement qui se décide par arrété municipal. En l'absence de décision le chien est libre de courir tant qu'il n'est pas en divagation, c'est à dire tant qu'il est à moins de 150 mètres, à portée de voix et qu'il est a vu.

Pour les 150 mètres je ne sais plus si c'est 100 ou 150( ca me parait beaucoup 150m...)

Je pense qu'il y a une méfiance irrationnel envers les chiens sans laisse alors que le risque d'agression est bien plus élevé de la part de nos congénères humains, mais bon, c'est comme ça, l'humain a tendance a être bon et le chien a tendance à être méchant dans notre inconscient.

« Modifié: Samedi 15 Mars 2014, 21:19:54 pm par Anti-speciste »