Auteur Sujet: comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?  (Lu 43583 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne IzaBzh

  • germe timide
  • **
  • Messages: 65
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • La cuisine végétarienne d'Iza
Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #30 le: Dimanche 22 Janvier 2012, 22:48:04 pm »
Soit je prépare mes repas le soir chez moi pour les emmener le lendemain au boulot (genre : les restes), soit je vais manger à la cantine près de mon travail. Là, il y a des entrées végétariennes et je peux choisir une "petite assiette" avec les accompagnements (style riz + épinards, etc) au lieu de la "grande assiette" (même chose + viande ou poisson). Les plats sont dans de grands bacs séparés avant d'être servis dans nos assiettes, alors ça roule.
Sinon, j'emporte toujours un fruit frais et une poignée de fruits secs en cas de creux.
Heureux soient les fêlés car ils laisseront passer la lumière !

Gwladys

  • Invité
Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #31 le: Lundi 23 Janvier 2012, 10:55:05 am »
Bonjour à tout le monde !
Pour ma part, au boulot, pas de souci particulier à relever.
Même lors des repas de fin d'année ou ce type de manifestations, les gens posent des questions, mais sans méchanceté aucune. J'ai surtout relevé une curiosité et un intérêt certain, avec tout plein de questions assez intéressantes en fait.
Dans le privé c'est autre chose, j'ai souvent eu des remarques nulles, même sur le ton de la plaisanterie, je trouve ça assez "limite", voire incorrect...  >:( Mais je fais acte de patiente, et je prends sur moi, car je suis plus "pour la discussion et les explications, que l'agression".
Dans le genre idiot, j'ai déjà eu droit à : je vais te faire manger un truc sans que tu t'en rendes compte"... Ma réponse : "amuse-toi à ça oui, et puis je suis désolée mais il y a de grandes chances que je m'en aperçoive !". Enfin, je pense que même si les gens plaisantent, ce n'est pas acceptables, car moi, je ne dit rien aux personnes qui ont fait le choix d'être omnivores... Et pourtant ... Il y a des choses à dire !
Tolérance, tolérance  ???

Hors ligne IzaBzh

  • germe timide
  • **
  • Messages: 65
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • La cuisine végétarienne d'Iza
Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #32 le: Mardi 24 Janvier 2012, 13:43:52 pm »
Maintenant que j'ai envie de devenir végétalienne, je sens que la cantine près de mon boulot risque de poser problème. Adieu les crèmes brûlées, certes, mais les plats principaux sont-ils cuits dans l'huile ou dans le beurre ?... Chez les traiteurs asiatiques, la question ne se pose pas, chez les Italiens non plus, mais la cantine, je doute.
Bah, ramener mes petits plats me fera faire des économies !
Heureux soient les fêlés car ils laisseront passer la lumière !

Hors ligne o_lotus_o

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 122
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #33 le: Mardi 14 Février 2012, 11:26:19 am »
depuis le temps je suis passé au végétalisme et les cantines collectives sont finies pour moi. Le resto universitaire cuit tout au beurre! Les resto indiens aussi, ils utilisent du ghee c'est du beurre clarifié.
L'égoïsme est le plus grand fléau de l'Humanité

Hors ligne Pincopallino

Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #34 le: Mardi 14 Février 2012, 11:56:40 am »
Au restaurant indien on peut commander du masala au lieu du curry : c'est sans ghee.
Un quart de ce qu'on mange nous maintient en vie, les autres trois quarts maintiennent en vie les médecins (citation trouvée dans un ancien papyrus égyptien)

Hors ligne Jessica

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 189
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): AVF, LLL
  • Régime: Végétalien
Re : Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #35 le: Mardi 14 Février 2012, 22:25:27 pm »
Au restaurant indien on peut commander du masala au lieu du curry : c'est sans ghee.

sans ghee, d'accord, mais sans ghee... nolant ? Gnarf ! Ok, je sors !  :-[

Hors ligne Wanderer

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 7
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #36 le: Samedi 18 Février 2012, 11:09:42 am »
Pour les déjeuners professionnels, j'ai une règle passe-partout : frites et salade (en demandant au serveur de retirer tout ce qui peut s'apparenter au fromage et au beurre) puis salade de fruits au dessert. Je compte sur l'utilisation d'une huile végétale pour les frites et c'est ce qui se fait dans la plupart des restaurants. En général, j'ai droit à une remarque sur le fait que j'ai l'air de vouloir garder la ligne. C'est tout, et ça passe comme une lettre à la poste. Le plus pénible pour moi est de savoir que je suis entouré d'amateurs de corrida.

Hors ligne Pincopallino

Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #37 le: Samedi 18 Février 2012, 12:09:15 pm »
As tu une idée des dégâts provoqués par les frites? Il n'y a quasiment rien de pire que les frites pour la santé, surtout celles que tu peux consommer dans la restauration (huile de mauvaise qualité, ré-utilisée nombre de fois...).
Un quart de ce qu'on mange nous maintient en vie, les autres trois quarts maintiennent en vie les médecins (citation trouvée dans un ancien papyrus égyptien)

Hors ligne Wanderer

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 7
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #38 le: Samedi 18 Février 2012, 12:16:13 pm »
Le cri de la frite ? Désolé, je ne l'entends pas.

Et puis, il faut bien que je me cogne ces déjeuners dans des restaurants que je ne choisis pas. Si tu as une meilleure solution, je suis preneur. La frite une fois par semaine me semble moins mauvaise que la pollution urbaine au quotidien. Je suis né dans le 59, moi ! Je ne renoncerai pas aux frites.   :P
« Modifié: Samedi 18 Février 2012, 12:28:26 pm par Wanderer »

Hors ligne Pincopallino

Re : Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #39 le: Samedi 18 Février 2012, 13:50:25 pm »
Le cri de la frite ? Désolé, je ne l'entends pas.
Ce n'est pas la frite qui crie, mais ton organisme.

Et puis, il faut bien que je me cogne ces déjeuners dans des restaurants que je ne choisis pas. Si tu as une meilleure solution, je suis preneur.
Une belle salade mixte avec du pain complet. Des légumes vapeurs. Ça ne devrait pas être trop difficile à trouver.

La frite une fois par semaine me semble moins mauvaise que la pollution urbaine au quotidien.
Et qui parle de pollution? Je parle de santé.

Je suis né dans le 59, moi ! Je ne renoncerai pas aux frites.   :P
Bien sûr, c'est ton choix. Je t'ai alerté, mais tu es libre d'écouter ou pas.
« Modifié: Samedi 18 Février 2012, 13:59:10 pm par Pincopallino »
Un quart de ce qu'on mange nous maintient en vie, les autres trois quarts maintiennent en vie les médecins (citation trouvée dans un ancien papyrus égyptien)

Hors ligne Willyne

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 401
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #40 le: Dimanche 19 Février 2012, 18:03:59 pm »
Oui, à mon avis, Wanderer doit etre assez grand pour savoir si manger des frites -meme mauvaises pour la santé comme chacun sait- une fois par semaine lui convient ou pas....
Ca m'arrive aussi lors de mes déjeuners dans la semaine, quand j'ai pas eu le temps de me préparer quelque chose la veille, quand j'ai très peu de temps pour manger et pas d'autre alternative que le kébab juste à coté. Mes horaires sont souvent imprévisibles et je me retrouve parfois avec 15 mn devant moi pour manger, donc, je fais au plus logique et simple sur le moment...
Nous ne sommes pas parfaits (et n'aspirons pas forcément tous à l'etre, ou pas pour tout, pas tout de suite...)!

Hors ligne janic

  • Modéré
  • fleur de loquace
  • *
  • Messages: 410
    • Voir le profil
Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #41 le: Lundi 20 Février 2012, 08:30:06 am »
wylline bonjour
Citer
Ca m'arrive aussi lors de mes déjeuners dans la semaine, quand j'ai pas eu le temps de me préparer quelque chose la veille, quand j'ai très peu de temps pour manger et pas d'autre alternative que le kébab juste à coté. Mes horaires sont souvent imprévisibles et je me retrouve parfois avec 15 mn devant moi pour manger, donc, je fais au plus logique et simple sur le moment...
Nous ne sommes pas parfaits (et n'aspirons pas forcément tous à l'etre, ou pas pour tout, pas tout de suite...)!
Nous vivons dans une société qui est pleine de contradictions auxquelles nous adhérons plus ou moins. De plus cela dépend de l’objectif que l’on s’est fixé et des moyens que l’on met en œuvre pour y parvenir. A la lecture des sites VG on peut se rendre compte que les motivations sont très diversifiées et donc chaque expérience est particulière. Certains sont VG pour des raisons sentimentales et ne considèrent que peu ou pas la nourriture sous son angle santé ou pollution, d’autres le sont pour des raisons écologiques et sont plus attentifs à la pollution qu’engendre la consommation animale, mais sont peu attentifs à la pollution interne celle de leur corps, d’autres le sont pour des raisons de santé et attachent plus d’importance aux incidences corporelles de leur nourriture que le fait que des animaux soient des victimes ou qu’elles soient exploitées par l’humain et puis tous ceux où se mélangent un peu de tout.
 Donc sans vouloir se faire des directeurs de conscience( et si c’est interprété comme tel), il n’est pas inutile de rappeler que chaque choix à des incidences. Donc pour les frites objet de cette contestation, il est vrai que les faire soit même ce n’est pas pire que de faire une fricassée de pommes de terre, mais la frite à la chaine en bain d’huile à qualité douteuse, ce n’est pas le top en matière de nutrition.

Hors ligne Willyne

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 401
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #42 le: Lundi 20 Février 2012, 15:49:56 pm »
Oui, c'est clair que c'est pas le top, mais qui peut en douter ici?! Comme d'autres ici et ailleurs, je pense, je pose délibérément des actes que je sais ne pas etre foncièrement bon (pour mon corps, la planète etc...), souvent du fait du contexte et de mes priorités du moment.
Après, je pense qu'on se fixe tous un niveau d'exigence plus ou fort dans tous les domaines, et on retrouve bien ça ici.
Je n'aime pas en fait quand certains qui se fixent personellement un "niveau d'exigence fort" font sentir à d'autres, moins exigents envers eux-memes, qu'ils ne sont pas au top...

La limite peut parfois etre très mince entre "donner de l'information" et "faire la morale", c'est souvent une simple question de ton et de tournures de phrases, qu"il est parfois délicat de doser à l'écrit..... Mais je ne peux pas m'empecher de réagir quand je sens quelque chose qui verse du coté de "faire la morale", meme si ce n'est peut-etre pas l'intention de départ...

Hors ligne janic

  • Modéré
  • fleur de loquace
  • *
  • Messages: 410
    • Voir le profil
Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #43 le: Lundi 20 Février 2012, 17:37:31 pm »
Citer
La limite peut parfois etre très mince entre "donner de l'information" et "faire la morale", c'est souvent une simple question de ton et de tournures de phrases, qu"il est parfois délicat de doser à l'écrit..... Mais je ne peux pas m'empecher de réagir quand je sens quelque chose qui verse du coté de "faire la morale", meme si ce n'est peut-etre pas l'intention de départ...
cela tient à notre personnalité qui s'exprime selon nos convictions. Le véganisme peut être considéré comme une vision moralisante du mode de vie par ceux qui ne le sont pas et comme une évidence "normale" pour ceux qui le sont. Peut-être faut-il laisser sa sensibilité personnelle  de coté pour ne retenir que l'intention qui peut être bonne et sincère.

Hors ligne celya

  • germe timide
  • **
  • Messages: 85
    • Voir le profil
Re : comment gerez vous votre végéta*isme au boulot?
« Réponse #44 le: Mardi 01 Mai 2012, 10:44:52 am »
Mon végétalisme au boulot, je le gère bien quand j'ai assez d'énergie, et assez mal quand je suis épuisée.
Oui ce serait formidable si on était des êtres en parfait état vivant dans un monde parfait.

Donc quand j'ai assez d'énergie, j'emmène dans une boîte de la nourriture correcte, c'est-à-dire des restes de ce qu'on mange à la maison. Quand c'est vraiment au top il y a céréales, légumes, et protéines végétales sous forme de légumineuses ou de tofou. Sinon il n'y a que 2 éléments sur 3, voire 1.
Quand je suis trop fatiguée mais qu'il faut bien aller bosser quand même, je n'emmène rien parce que je n'ai pas eu le temps de préparer, alors je bouffe des boîtes de conserve ou du fast-food de boulangerie qui contient lait et oeufs, avec cet immonde pain blanc qui durcit en moins de 12 heures. Et il m'arrive de manger du fromage parce que j'ai envie de protéines et que le goût des lentilles en boîte est trop immonde. Pourtant les produits laitiers étaient la première chose que j'avais virées de mon alimentation à 17 ans.

Dans ma vie entre 2002 et 2007 environ, j'ai eu des problèmes bien plus graves à gérer que de bien manger. Comme le dit bien Willyne, les priorités varient selon les moments, la vie n'est pas un long fleuve tranquille. Maintenant avec un boulot qui capte beaucoup de mon attention (et encore après avoir bossé 70h/semaine pendant presque 3 ans, j'ai ramené à 40/45 heures en réorganisant les choses), cela reste compliqué.

Avec le recul de 18 ans de végétarisme et au total 23 ans en incluant le flexitarisme entre 17 et 22 ans période pendant laquelle j'ai de temps en temps remangé de la viande, j'ai mis... de l'eau dans mon vin, et j'ai cessé d'être hyper-exigente avec moi-même, tout simplement parce que je n'ai pas l'énergie de faire tout ce à quoi j'aspirerais dans l'idéal, la vie s'est chargée de me le faire comprendre sans ménagements. Maintenant, je fais ce que je peux en acceptant mes capacités, qui sont plus faibles que ce que je croyais. J'ai donc réduit mes ambitions dans tout, y compris le purisme végétal, je le déplore, mais c'est comme ça.

Je n'ai pas de souci de collègues actuellement puisque je travaille en loup solitaire, et dans une vie professionnelle antérieure c'était bien toléré, jamais eu trop de questions.

Une cantine végane, du fast-food végan... j'en rêve. Mais pourquoi ne trouve-t-on pas couramment des marchands de sandwiches de pâté de lentilles au pain complet, hein, hein, pourquoi ???