Auteur Sujet: Animaux... libres?  (Lu 8261 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Lorelai

  • Invité
Animaux... libres?
« le: Jeudi 17 Avril 2014, 17:19:25 pm »
Ravie que je suis d'avoir trouvé ce lieu d'échange sur le végétarisme et donc le rapport de l'homme à l'animal, j'aimerais partager avec vous une réflexion, ou plutôt une prise de conscience que j'ai expérimenté récemment.

Cela fait des années que je suis végétarienne et que j'oeuvre dans la protection animale (sauvetage de chevaux, bénévolat dans les refuges, maison d'accueil pour chiens, chats, oiseaux, animaux de ferme...).
Aujourd'hui, quand je vois que la plupart des animaux maltraités, abandonnés ou abattus (selon leur espèce) sont issus pour grand nombre du marché de l'animal de compagnie (chiens, chats, rongeurs) ou de loisir (chevaux), j'en viens à me dire que la seule véritable façon de les protéger, reviendrait finalement à ne pas les approcher, à ne plus chercher à les posséder. Autant j'adore mes animaux qui sont mes piliers, mon bonheur au quotidien et même ma famille, autant je suis forcée de reconnaître qu'il y a là un rapport égoïste, quelque peu biaisé, qui nous relie à eux. Ils sont proches de nous car nous les élevons pour servir nos intérêts, qu'ils soient alimentaires, pratiques, ou purement affectifs.
Et si la véritable façon de les protéger de l'homme était finalement de ne pas chercher à les posséder?

Quand je regarde mon cheval, qui est mon meilleur ami et même tout pour moi, et pour qui je suis un pilier également, notamment depuis qu'il est aveugle, je ne peux m'empêcher de penser que nous sommes des compagnons d'infortune. Je continue de récupérer des animaux, d'en sauver régulièrement, car je me dis que maintenant qu'ils sont là, ils seront toujours mieux chez moi que dans un refuge, mais concrètement, je me dois de reconnaître que leur place n'est peut être pas à mes côtés mais dans la nature, là où ils n'auraient jamais eu à pâtir de l'homme.

Pourtant j'aime les animaux par dessus, peut être même plus que la plupart des êtres humains, je suis persuadée que les échanges entre les espèces sont possibles, pas forcément contre-nature hein, mais disons que pour leur bien, il serait peut être préférable de les laisser dans la nature, loin des hommes. Bien sûr, cela n'induit pas de les "abandonner", les réserves sont à mon sens de vraies chances pour les animaux, notamment pour les espèces menacées, apporter notre aide me semble formidable, mais sans pour autant chercher à s'approprier l'animal.

Qu'en pensez-vous? (dans l'absolu bien sûr, je sais bien qu'en pratique c'est utopique et je sais aussi combien nos animaux nous rendent heureux et combien nous pouvons les rendre heureux au cas par cas)

Hors ligne marie en périgord

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 820
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Animaux... libres?
« Réponse #1 le: Jeudi 17 Avril 2014, 18:22:03 pm »
avoir un animal de compagnie signifie pour moi le maintenir dans une condition inférieure, une sorte d'esclavage, car c'est mon désir qui prime et non le leur.
ceci dit, ils sont là et mes animaux de compagnie viennent tous de refuge, du pré d'engraissement avant le camion du boucher, etc...J'essaie de penser à leurs besoins, le mieux possible, avec toutes mes imperfections.
Athéna, pour ne citer qu'elle, est en troupeau même si ça me complique la vie, elle a une vraie vie de cheval : dans une prairie, pieds nus, sans mors, approche douce, beaucoup de travail à pied ludique,  montée une fois par semaine, balades en longe, etc...Le comble, c'est que comme c'est un cheval de course, je me demande parfois si elle ne s'ennuie pas avec moi !
c'est le compromis que j'ai trouvé entre mon égoisme, de belles théories et une réalité de souffrance animale qui ne me laisse pas indifférente.
http://latelierdaudrix.canalblog.com/
ma passion : la peinture sur porcelaine

Hors ligne dag

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 241
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Animaux... libres?
« Réponse #2 le: Jeudi 17 Avril 2014, 21:54:44 pm »
1. Ne pas discerner l'homme de l'animal. Nous sommes des animaux.
2. Les animaux vivent (toujours) ensemble, en 'troupe' ou en 'société'.

Il n'y a rien de mal que de vouloir l'autre pour l'aimer. Si l'autre vous aime, pourquoi ne pas vivre avec? "Vivre avec" et ne pas "avoir". Toujours éviter la peine de l'autre, et agir dans son intérêt général. C'est pas forcément facile quand on a pas l'habitude - pas ton cas apparemment; mais ça s'apprend. On vit en s'apprenant l'un de l'autre.

Hors ligne Eelong

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 17
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Département: 74
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Animaux... libres?
« Réponse #3 le: Mardi 27 Mai 2014, 22:19:13 pm »
dag : AMEN !

J'ai tout à fait cette vision de l'échange avec les animaux "de compagnie". Je pense que l'on peut en effet avoir une relation d'échange avec eux, que ce soit matérielle ou spirituelle.

Après il faut avouer que la société nous mets beaucoup de barrières pour vivre ainsi. Je rêverais de ne jamais avoir à attacher ma chienne (d'autant que pour des questions éducatives, c'est pour moi indispensable que les chiens soient libres et qu'on les laisse interagir sans intervenir !). Je rêverais aussi que les populations de chiens soient moins nombreuses et qu'ils soient reconnus comme des prédateurs naturels, et qu'ils aient le droit de chasser autant que le renard pour se nourrir, qu'on n'ai plus à leur donner de la viande d'élevage !
Mais voilà, la loi est là et nous oblige à les discipliner et les contraindre selon nos règles à nous... c'est un fait, quoi que l'on recherche comme relation avec son chien.

Tiens d'ailleurs, à l'occasion j'ouvrirai une conversation sur ma philosophie d'éducation canine, qui d'après moi est la plus naturelle, la plus légère et la plus respectueuse du comportement et de la tranquillité du chien !
Une espèce, un régime.

Hors ligne deschanel

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 7
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Animaux... libres?
« Réponse #4 le: Vendredi 18 Juillet 2014, 11:13:13 am »
bonjour
c'est un rêve  d'avoir des animaux libre ; et c'est ce que j'ai essayer de faire chez moi .
je ne citerais ici que deux cas ; les oiseaux inséparrables et les lapins .

pour les oiseaux libre en appartement , c'etait un bonheur de les voir au reveil perchés sur le dessus de la porte ouverte avec ces couleurs chatoyantes . mais ils ont saccagé tout en un temps record .  livres , meules , portes , frises anciennes en platre danslesquelles ils se sont reproduits .
certe leur place ce n'etait pas libre en appartement mais dans la nature . mais comme ils ne sont pas originaire de ce pays et de ce climat , leur mort dans la nature est evidente .

j'ai fait ce que j'ai pu dans le cadre de la protection animale ; avec un sentiment d'échec et me dire que ce n'est ni fait ni a faire .
j'ai profité de mon demenagement pour les attraper et les mettre en voliere ; mais c'est d'une tristesse noire de les voir a 12 perchés a attendre ; attendre quoi ? attendre le matin que viennent le soir ; et le soir que se lève le jour .  d'ailleur si quelqu'un a une grande voliere ( pas celles de 60 X 60 ) sur roulettes ; je les placerais volontier ; car je ne detiens pas les animaux pour mon propre plaisir , mais pour leur sauvetage et leur bien-etre avant tout .

pour les lapins aussi !  un lapin n'est pas fait pour etre en cage ni dans un clapier .  il faut aussi faire un choix , a savoir qu'un lapin libre a des predateurs naturels ; comme helas des cons comme les chasseurs et les braconniers .
un bonheur immense de voir des lapins libres sur la pelouse !
mais l'envers de la médaille ne s'est pas fait attendre ! meme a la campagne :  non , que dis-je ; surtout a la campagne !!!
le voisins qui menace de tout , jusqu'a me menacer de mort et de me poussé dans le fossé en voiture . il tue les lapins et me les jette dans le jardin ; fusil , poison , collet ....................!

ps : j'en place aussi a ceux qui peuvent leur construire un enclos vaste et sécurisé .
j'ai le coeur qui saigne de devoir les trapper pour les enfermer en attendant une eventuelle adoption .  c'est une trahison de ma part . leur regard en dit long sur leur tristesse . ils passent leur vie dans les enclos en forme de pyramide , les uns sur et sous les autres , mangent tres peu et certains se laissent mourrir .

un proverbe oriental dit  "  ils ont voulu lui maquiller les yeux , mais ils les ont crevé ! '  en d'autres termes , ce que j'ai voulu faire de bien , s'est retourné contre moi .

bonne journée   amitiés
 :-*

Hors ligne chym

  • germe timide
  • **
  • Messages: 80
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: Val d'Oise
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : Animaux... libres?
« Réponse #5 le: Vendredi 18 Juillet 2014, 11:51:17 am »
Pour les lapins, effectivement de ce que j'ai pu en lire, on conseille la "liberté complête" pour éviter les prédateurs naturels ou même les moins naturels.
le voisins qui menace de tout , jusqu'a me menacer de mort et de me poussé dans le fossé en voiture . il tue les lapins et me les jette dans le jardin ; fusil , poison , collet ....................!
Difficile de bien de te conseiller dans un tel cas, mais on ne peut pas tout se permettre. Une menace de mort n'est pas à prendre à la légère. Si tu as des témoins ou preuves de ses agissements tu devrais envisager de porter plainte.

Hors ligne laurenceg

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 914
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 36
  • Membre d'asso(s): AVF;L214;Sea Shepherd;Eden Valley;Peluche36
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Animaux... libres?
« Réponse #6 le: Vendredi 18 Juillet 2014, 13:20:40 pm »
le voisins qui menace de tout , jusqu'a me menacer de mort et de me poussé dans le fossé en voiture . il tue les lapins et me les jette dans le jardin ; fusil , poison , collet ....................!

La menace de mort est un délit donc effectivement tu peux porter plainte, s'il menace d'autres personnes allez porter plainte ensemble, seul la police a tendance à t'inciter à faire une main courante, ce qui est de peu d'effet
L'utilisation de collet est interdite, celle de poison réservé aux piégeurs déclarés et en cas d'ultime recours il me semble, donc police aussi (ou gendarmerie je ne sais trop de qui ça dépend)

Hors ligne Eelong

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 17
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Département: 74
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Animaux... libres?
« Réponse #7 le: Vendredi 18 Juillet 2014, 14:06:46 pm »
Nous avions eu un lapin chez nous que nous laissions en liberté complète la journée, et ça avait vraiment bien fonctionné... Je pense que ça dépend de l'environnement.
Par contre évidemment nous le rentrions tous les soirs dans sa caisse pour éviter la prédations. Je crois qu'il avait au moins 4 ou 5 ans quand il a disparu, un soir où mon père s'est énervé à ne pas réussir à l'attraper pour le rentrer, il n'a prévenu personne pour l'aider, il s'est dit que tant pis il allait passer la nuit dehors, et ça a été la première et dernière fois, on ne la jamais retrouvé ::)
Une espèce, un régime.

RhinestoneEyes

  • Invité
Re : Animaux... libres?
« Réponse #8 le: Dimanche 03 Août 2014, 02:38:46 am »
Il y 3 ans nous avions 2 poules, en liberté sur 1600m². Le portail était tout le temps ouvert et elles n'ont jamais cherché à s'enfuir. Le soir elles rentraient toutes seules au poulailler. Le seul défaut et qu'on a pas pu leur fournir de la nourriture biologique à part ce qu'elles trouvaient dans le jardin, mais leurs œufs étaient délicieux. Je ne croit pas qu'elles auraient été plus heureuses dans une réserve, à la merci des renards. Elles sont mortes de façon naturelle et je crois pas qu'on ai vraiment exploité ces animaux, ce qui justifie mon désir de continuer à consommer des œufs.

De plus, il est inimaginable de rendre immédiatement la liberté à tout ces animaux...Mettre des vaches et autre bétail dans un parc naturel perturberait l'écosystème, avec des concurrences entre espèces. Ou mettrait-on les milliards de volailles de batterie ?

Hors ligne Nico.

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 843
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 86
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Re : Animaux... libres?
« Réponse #9 le: Dimanche 03 Août 2014, 22:48:23 pm »
Ou mettrait-on les milliards de volailles de batterie ?[/color]
Mis à part dans le cas, très improbable, d'une prise de conscience généralisée et globale, où tout le monde deviendrait végétarien du jour au lendemain, la question ne se pose pas. En effet, les poules de batteries n'ont, à la merci de l'homme qu'une espérance de vie très très limitée. Il suffit juste de ne pas les faire naître, pour ne pas avoir à les mettre en liberté !
Je m'explique.
Si, par exemple, 1% de la population française devenait végétarienne par an. Alors, naturellement, le demande de viande (de volaille ou autre, d'ailleurs) baisserait de 1 % par an. Les producteurs feraient alors naître 1 % d'animaux en moins, et, petit à petit, leur nombre baisserait naturellement.
Suis-je clair dans mon raisonnement ?

Nico.

Hors ligne Colomba

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 976
  • Sexe: Femme
  • végétalienne,anti-spéciste,décroissance...
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 78
  • Membre d'asso(s): AVF,Greenpeace,L214,Cheval 3eme âge,One voice,Sea Shepherd,Amap idf
  • Régime: Végétalien
Re : Animaux... libres?
« Réponse #10 le: Lundi 04 Août 2014, 11:21:09 am »
Oui tout à fait clair. C'est la loi de l'offre et de la demande. L'animal est un produit. Comme tout produit il s'adapte au marché.
"Tant que les hommes massacreront les animaux, ils s'entre-tueront. De fait, celui qui sème la mort et la souffrance ne peut récolter la joie et l'amour" - Pythagore

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 697
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Animaux... libres?
« Réponse #11 le: Lundi 04 Août 2014, 11:27:19 am »
Et puis, on serait plutôt à un rythme de 1% par sciècle, là en ce moment, en France, alors...
La mort des poules a encore une longue vie devant elle, elle.
gnature, gnature, gnature, gnature, gnature, gnature

Hors ligne Avalanche

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 3
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Animaux... libres?
« Réponse #12 le: Mercredi 17 Décembre 2014, 11:56:28 am »
Je suis née dans une maison avec une belle chatte, une magnifique chartreux.
Elle dormait dans mon berceau quand j'étais encore bébé, j'avais des problèmes de circulation de sang et elle me réchauffait !
Elle est morte quand j'étais encore une gamine, en me laissant un souvenir d'elle : sa fille (qui aujourd'hui a 12 ans!). On a adopté d'autres chats (tous des rescapés miraculés, et ils nous rendent bien leur sauvetage !

L'un d'eux a été errant quelques années avant de venir de lui même s'installer chez nous, sauvage il a pris sur lui pour faire le premier pas vers nous  ;) On aurait pu croire que c'était uniquement intéressé, car il voyait de la bouffe, à disposition, mais quand on le voyait encore affamé et frigorifié dehors, qui ne faisait aucun mal à nos petits lapins alors qu'il en crevait d'envie (ils portaient notre odeur), on a compris que c'était plus que ça !
L'été et ses longs repas dans le jardin, en compagnie de nos chats, tapis sur le mur il guettait avec envie cette vie de famille.

Et pour citer un autre exemple, une petite chatte qu'on a recueilli quand elle avait un mois (ça faisait 2 semaines qu'elle survivait seule en mangeant des déchets !!) qui se met à hurler quand je m'engueule avec un membre de la famille, et qui se place entre nous deux !

Bref ce sont des anecdotes peut être isolées mais qui m'ont conforté dans l'idée que les animaux de compagnie sont une bonne chose. On a tant à apprendre d'eux et à leur offrir en bien être !
De plus pour sensibiliser les gens à la cause animale, c'est sans doute la première étape, le premier contact avec les animaux de compagnie dans l'enfance.

Les quelques potes que j'ai totalement insensibles aux animaux, ils ont peur, ils sont indifférents à leur souffrance, ils sont révoltés que je donne parfois des médicaments à mes chats ("c'est qu'un chat pourquoi tu te ruines!"), ont tous grandi sans animaux de compagnie, et je crois pas que ça soit un hasard.

Ce sont seulement les maîtres qu'il faudrait éduqué, leur apprendre à mettre leurs compagnons sur la même marche qu'eux, et pas à un étage inférieur.

Ces compagnons sont des membres de la famille qui ont besoin de sentir qu'ils ont de l'importance.
Il faudrait raisonner les gens, leur faire comprendre que ce n'est pas un loisir mais un partage.

J'ai déjà fait de la garde d'animaux l'été, je devais m'occuper d'un chien qui habitait dans un minuscule appart' d'HLM... et j'y ai découvert avec horreur (les maîtres ne m'avaient pas prévenu !!) qu'avec ce chien vivaient 6 chats (dont deux petits pas en âge d'être sevrés !!), un poisson rouge, un hamster (sachant que le couple qui vivait là avait aussi 4 enfants !!)... J'ai compris que ces gens adoptaient sur un coup de tête, ils se gratifiaient d'être amoureux des animaux...
Faudrait donner des cours aux gens, ou avoir un permis d'accueillir un animal !


J'ai eu aussi des lapins, cochons d'inde, dans mon enfance et effectivement ça c'est à nuancé. Autant un chat est libre, autant ces bestioles là sont nécessairement enfermés de temps en temps. On se débrouillait pour qu'ils sortant dans le jardin toute la journée, et on les rentrait le soir (ils rentraient souvent d'eux même) mais pour la plupart des gens ce serait impossible.
Dans ce cas là faudrait-il interdire aux gens qui n'ont pas de terrain d'avoir des animaux en cage ? Est ce que sortir 10 minutes par jour dans la cuisine leur suffit vraiment ? Est ce que c'est vraiment sympa pour un chat de vivre dans un petit appart ? (même si on les appelle hypocritement "chat d'intérieur/d'appartement")

« Modifié: Mercredi 17 Décembre 2014, 12:00:13 pm par Avalanche »
love all
trust a few
do wrong to none

Hors ligne BowtieFly

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 698
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): Petits chiens aux grands coeurs - 269 Life France
  • Régime: Végétalien
Re : Animaux... libres?
« Réponse #13 le: Mercredi 17 Décembre 2014, 12:15:22 pm »
Alors déjà, je suis d'accord avec toi, et je l'ai toujours dit autour de moi : "les gens devraient avoir un permis pour avoir un chien".
Et je le pense toujours ! je dis ça en parlant des chiens parce que contrairement à toi, chez moi, on a toujours eu des chiens, c'est notre animal de compagnie pour la vie.
De plus, en plus d'avoir toujours eu des chiens, on les a toujours éduqués (et pas dressés, pratique complètement différente), et on a jamais eu de soucis.
Je pense que les gens doivent avoir un permis pour avoir un chien, tout simplement parce que dans la vie de tous les jours, y en a tellement qui font n'importe quoi avec leur bête ! c'est juste n'importe quoi.
Qans j'étais jeune, j'ai passé plusieurs années dans un club de chien (en bénévole) et en tant qu'adhérente également, où je passais mon temps à faire de l'agility avec mon chien.
Et faut le voir pour le croire ! y a trop trop de gens qui ne savent pas comment faire avec un chien ! il l'achète et après seulement, il se demande comment ils vont faire...
Je trouve ça scandaleux...
Donc je pense réellement que par exemple, un border collie n'a pas sa place dans un appartement parce qu'il a besoin d'espace pour se sentir épanouie, et que dans un espace renfermé il commence à tourner sur lui même et peu très vite devenir fou !
Tout comme, avoir un Husky et ne jamais faire de sport : ça n'a aucun sens !
Tout chien a sa spécificité, ses besoins, ses envies et il ne faut absolument pas négliger ça !

Par rapport à ta question sur les chats en intérieur, les chats de salon, pour le coup, sont réellement de salon !
Y a aucun problème à avoir un Persan par exemple et de le laisser en intérieur, parce que son besoin à lui est de ne pas vouloir sortir autant qu'une autre race pourrait en avoir envie.
Par contre, en avoir 6 dans un même endroit... même si ils sont tous des chats de salon, je ne sais pas trop, après c'est une question d'hygiène et de bien être entre les bêtes, ce qui ne doit pas être évident dans un appartement...


Mais voilà, t'as trois type de personne :
-Celle qui aime réellement l'animal et en prend soin
-Celle qui aime l'animal mais le néglige
-Celle qui n'aime pas l'animal et le néglige

Et la plupart du temps, le souci récurrent est au niveau du second (3ème aussi mais on parle pas de maltraitance), plein de gens aiment les animaux mais ils savent pas comment faire pour s'en occuper correctement...
« Modifié: Mercredi 17 Décembre 2014, 12:19:08 pm par BowtieFly »

Hors ligne Eelong

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 17
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Département: 74
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Animaux... libres?
« Réponse #14 le: Jeudi 18 Décembre 2014, 15:05:43 pm »
Ha ben moi j'ai une chienne berger type border dans un appart de 50m², elle doit être malheureuse  ;D

Non sans blague, je pense pas que ce soit le lieu de vie en lui même qui importe, mais l'attention qu'on leur donne et la richesse du quotidien qu'on leur apporte. Je préfère 100 fois voir  des chiens en appart (même grands, même actifs) mais baladés 3-4 fois par jour, que des chiens en maison avec jardin qu'on ne promène même pas forcément tous les jours... Ces chiens tournent en rond et ont besoin d'aller plus loin, sentir de nouvelles odeurs, fréquenter des congénères... Donc peut importe le lieu de vie, c'est la richesse des sorties qui importe.

Et je pense que c'et une idée amplifiée de penser que les chiens type berger, loups, etc.. ont besoin de courir des kilomètres... Pas une idée fausse, parce que leur anatomie est taillée pour l'activité, mais d'une part je ne crois pas forcément aux bienfaits des jeux/sports pour les chiens, qui ont plus besoin de longues flâneries, ou exercices de chasses où ils se serviront plus/autant de leur flaire que de leur pattes, ce qui provoque une fatigue psychologique sans forcément encourager l'excitation (qui entraîne du coup une addiction à la course pas forcément justifiée, exemple du border que plus on excite, plus il s'excite ), et d'autre part on oublie du coup que un chien est un chien, que peu importe la race ils viennent à peu prêt tous du même moule et ont les mêmes besoins en terme de durée de sortie, d'attention, d'activité... les nuances dépendent plus des tempéraments persos.


La réflexion sur le "permis" de détention d'animaux m'a aussi trotté dans la tête, mais je me suis toujours dit que malheureusement personne ne serait jamais d'accord sur les critères d'acceptation, entre ceux qui trouveraient indispensable qu'une chien obéisse à assis/au pied/pas bouger, ceux qui auraient des exigences d'espace, de terrain...

Si ça venait de moi, je pense que j'imposerais simplement quelques cours d'éthologie de l'animal désiré, pour apprendre à mieux le connaitre et communiquer avec lui de manière logique. C'est affolant toutes les incohérences que l'on voit dans le milieu canin, même chez des personnes "confirmées", qui mettent le chien dans un brouillard total  :-[
Et probablement quelques critères de base, mais j'aurais du mal à les définir vu que c'est du cas par cas.. 3 chien en appart de 60m², ou 2 chiens en caravane par exemple, ça ne me paraitrait pas aberrant dans le cas où ils sont sortis souvent, et surtout vivent en groupe, donc jamais seuls... Alors qu'un chien seul dans 100m² sorti 2 fois par jour 20min, bof... quoique, si la vie de famille à l'intérieur est riche et que ça semble convenir au chien, pourquoi pas ? C'est tellement vague les critères d'un bon "maitre"...
Une espèce, un régime.