Auteur Sujet: Étiquetage des aliments  (Lu 6581 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne isaric

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 171
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Végétarien
Étiquetage des aliments
« le: Samedi 24 Mai 2014, 08:17:23 am »
Espérant être sur le bon fil de discussion !
Je vous partage un extrait d'un émail reçu de NutriNet-Santé qui propose le lien suivant de la Société Française de Santé Publique: www.sfsp.fr/petition-nutrition.htm :
Madame, Monsieur,

Dans un des questionnaires posé il y a quelques mois dans NutriNet, vous avez été plus de 80 % à considérer qu'un logo unique simple renseignant sur la qualité nutritionnelle de l'aliment, placé sur la face avant des emballages, serait utile pour aider le consommateur à orienter ses choix alimentaires. Ce résultat (comme bien d'autres) a été intégré dans le rapport que le Pr Hercberg a remis à la ministre de la santé pour soutenir l'une des propositions visant à améliorer l'état nutritionnel de la population. Cette proposition suggère la mise en place d'un outil permettant d'accroître la transparence concernant la composition nutritionnelle des aliments. Cette mesure compléterait l'étiquetage traditionnel en face arrière des emballages qui est difficilement compréhensible et souvent illisible.

Suite à ce rapport, les sociétés savantes de professionnels de santé (nutritionnistes, diététiciens, pédiatres, cardiologues, acteurs de santé publique,...) et les associations de consommateurs et de patients ont lancé une grande pétition citoyenne sur Internet visant à permettre aux consommateurs (donc vous aussi) de se prononcer sur leur souhait que soit mise en place par l’État une telle mesure.

Si vous souhaitez vous associer à cette démarche ou seulement vous informer sur cette action citoyenne, connectez-vous sur le site de la Société Française de Santé Publique: www.sfsp.fr/petition-nutrition.htm

N'hésitez pas à diffuser l'information autour de vous. Cette pétition a été lancée par le collectif des associations de professionnels et de consommateurs de façon indépendante et est ouverte au grand public. Elle n'entre pas dans le cadre de l'étude NutriNet-Santé mais témoigne de l'intérêt de la recherche pour soutenir des actions de santé publique.

Bien cordialement,

La coordination NutriNet-Santé
Assiette: manger varié avec des couleurs+méditer+continuer à évoluer.
Évite: lait/cuisson HT/ mange des œufs(rarement)/miel/propolis.
"ma config"

Hors ligne Pincopallino

Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #1 le: Samedi 24 Mai 2014, 08:54:33 am »
C'est une arme à double tranchant. Les autorités - dont on connaît très bien les conflits d'intérêts et les liens avec la mafia agro-alimentaire - vont cautionner des aliments comme la charcuterie ou des produits industriels hyper transformés avec un label vert qui va rassurer le consommateur et lui éviter l'effort de lire les étiquettes. Encore une initiative bonne sur le papier mais qui peut facilement se révéler bonne seulement pour l'industrie.
Un quart de ce qu'on mange nous maintient en vie, les autres trois quarts maintiennent en vie les médecins (citation trouvée dans un ancien papyrus égyptien)

Hors ligne laurenceg

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 914
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 36
  • Membre d'asso(s): AVF;L214;Sea Shepherd;Eden Valley;Peluche36
  • Régime: Végétalien
Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #2 le: Samedi 24 Mai 2014, 09:18:00 am »
J'ai l'impression qu'à force de labels, conseils etc… il va falloir des boîtes énormes ou alors écrire en tout petit  ;)
et qu'on est toujours obligé de tout lire
exemple de ratage hier : j'achète des crackers, il est indiqué "sans lactose" donc pour moi c'est OK, je rentre, me décide à lire les ingrédients et "oeuf". Ben pour moi les crackers ne contiennent pas d'oeuf  (la recette de base c'est farine - beurre ou MG - lait ou eau). Ma faute aussi car j'aurai pu penser qu'en rayon "sans gluten" il fallait tout de même lier.

Hors ligne Pincopallino

Re : Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #3 le: Samedi 24 Mai 2014, 12:12:50 pm »
et qu'on est toujours obligé de tout lire
Anecdote entendu hier.
Un producteur vendait de l'huile vierge d'olive à un prix défiant toute concurrence. Sur l'étiquette postérieure on pouvait lire « 100% huile de tournesol ». Effectivement,  le  producteur ne disait pas « huile d'olive vierge » mais  « huile vierge (dépourvue) d'olive ». Apparemment, il aurait gagné le procès  ???
Un quart de ce qu'on mange nous maintient en vie, les autres trois quarts maintiennent en vie les médecins (citation trouvée dans un ancien papyrus égyptien)

Hors ligne Stéphane Ascoët

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 786
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Ma galaxie
  • Membre d'asso(s): AVF(à vie et délégué), France Passion des Transports Urbains, Les Amis de La Terre, Festival du Cinéma minoritaire de Douarnenez, French Data Network, La Nef, Enercoop, Association pour la décroissance conviviale, Cenabumix, Mouvement Vegan, Ofset, Alliance pour la Santé, 1-Terre-Action(association locale de la Fédération des Usagers du vélo)...
  • Régime: Végétalien
Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #4 le: Lundi 30 Juin 2014, 21:28:03 pm »
En tous cas il n'avait honte de rien celui-là  >:(
--
Bien cordialement, Stéphane Ascoët, animateur de la liste AVF Orleanaise, objecteur de croissance, faucheur volontaire, bio-vegetalien anti-spé

Hors ligne Pincopallino

Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #5 le: Jeudi 31 Juillet 2014, 14:21:34 pm »
Apparemment, ils veulent coller une étiquette rouge sur le chocolat : tout chocolat, même le pur beurre de cacao sans huiles tropicales ni produits laitiers. Ils sont fous!  :-[
Un quart de ce qu'on mange nous maintient en vie, les autres trois quarts maintiennent en vie les médecins (citation trouvée dans un ancien papyrus égyptien)

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 605
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #6 le: Jeudi 31 Juillet 2014, 15:20:08 pm »
Ce logo, au mieux ne servira à rien, au pire induira les gens en erreur.

Parce qu'à force de vouloir simplifier, on fausse le message : "d'une bonne valeur nutritionnelle" deviendra dans la tête des gens : "je peux en manger beaucoup sans risque pour ma santé" ce qui n'est pas tout à fait la même chose.
Voire même "Si je mange ça, je vais (enfin) maigrir" - ce qui n'a absolument rien à voir.

Hors ligne Colomba

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 976
  • Sexe: Femme
  • végétalienne,anti-spéciste,décroissance...
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 78
  • Membre d'asso(s): AVF,Greenpeace,L214,Cheval 3eme âge,One voice,Sea Shepherd,Amap idf
  • Régime: Végétalien
Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #7 le: Vendredi 01 Août 2014, 08:51:42 am »
Et oui... Mais derrière tout ça se cachent les gros lobbys industriels qui continueront à nous vendre leurs m***e avec des étiquettes vertes!!
"Tant que les hommes massacreront les animaux, ils s'entre-tueront. De fait, celui qui sème la mort et la souffrance ne peut récolter la joie et l'amour" - Pythagore

Hors ligne Aurelien44

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 844
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Nord
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #8 le: Vendredi 01 Août 2014, 09:11:37 am »
Apparemment, ils veulent coller une étiquette rouge sur le chocolat : tout chocolat, même le pur beurre de cacao sans huiles tropicales ni produits laitiers. Ils sont fous!  :-[

Nous sommes bien d'accord, Pincopallino ! À propos de chocolat, cela est sans doute lié au fait que les étiquetages sur les graisses laissent à désirer : en général, il y a les quantités de graisses insaturées (souvent avec distinction mono/polyinsaturées, voire avec oméga 3 et 6) et les graisses saturées. Mais tout est mélangé dans les graisses saturées, les athérogéniques comme les autres. C'est peut-être de là que viendrait l'étiquetage en rouge du chocolat, très riche (pour un végétal), en gras saturé... mais parmi lequel on trouve surtout de l'acide stéarique qui n'est pas athérogénique. Je ne parle pas non plus du fait que les pires gras, les trans, ne sont généralement pas indiqués - peut-être pour éviter d'avoir à avouer que les produits laitiers, même non transformés et de "bonne qualité", en contiennent ?
« Modifié: Vendredi 01 Août 2014, 10:45:45 am par Aurelien44 »

Hors ligne Pincopallino

Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #9 le: Vendredi 01 Août 2014, 10:28:22 am »
"insaturé" '--> "saturé" à propos de l'acide stéarique (faute de frappe, sans doute).
En réalité, il suffit de lire les ingrédients. S'il y a écrit "matière graisse végétale" ou "huile végétale" sans aucune précision, s'est de l'huile tropicale (palme, palmiste, coco), très riche en acides gras athérogéniques. Si c'est écrit "partiellement hydrogéné" ça contient des graisses trans.
Au lieu de tromper le consommateur avec des étiquettes qui font le bonheur de Danone & Co., il suffirait l'éduquer à lire les étiquettes. Mais cela impliquerait que la priorité est la santé du consommateur, ce qui n'est jamais le cas.
Un quart de ce qu'on mange nous maintient en vie, les autres trois quarts maintiennent en vie les médecins (citation trouvée dans un ancien papyrus égyptien)

Hors ligne Aurelien44

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 844
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Nord
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #10 le: Vendredi 01 Août 2014, 10:46:54 am »
"insaturé" '--> "saturé" à propos de l'acide stéarique (faute de frappe, sans doute).

Merci, j'ai corrigé !

Pour les gras trans, il faut peut-être quand même faire attention aussi aux procédés de fabrication, même pour des produits végétaliens et bio et non hydrogénés ?
Il peut y avoir du chauffage... Mais je ne sais pas trop de quoi il faut se méfier (à partir de quelles températures, etc.).

Hors ligne Pincopallino

Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #11 le: Vendredi 01 Août 2014, 11:45:06 am »
Pas de risque : pour l'hydrogénation il faut un catalyseur et des très hautes températures.
Remarque : ce n'est pas l'hydrogénation telle quelle qui produit des acides gras trans, mais l'hydrogénation partielle. Celle-ci casse des doubles liaisons mais d'autre se réforment, parfois cis parfois trans. Si l'hydrogénation était totale, on obtiendrait une graisse composée au 100% d'acides gras saturé. Ce serait surtout de l'acide stéarique, ce qui ne pose pas vraiment de problème, mais la graisse ainsi obtenue serait dure comme du béton (bon, j'exagère un petit peu). Pour la rendre comestible, il faudrait la mélanger à de la graisse liquide : si celle-ci était de bonne qualité, on pourrait obtenir quelque chose de tartinable mais qui ne contiendrait ni d'acides gras trans ni une teneur importante en acides gras saturés athérogéniques. Sur la faisabilité industrielle du procédé, et surtout sur son cout, je ne me prononce pas, n'étant pas mon domaine de compétence : mais en principe la solution pour obtenir une « margarine » tartinable qui ne présente pas les problèmes santé des produits du commerce existe. Même si faisable et rentable, il resterait encore le problème du terme "hydrogéné" qui fait peur : justement, si c'est de l'hydrogénation partielle, mais qui ne pose pas de problème "trans" si elle est complète.
Ceci-dit, ça resterait un produit industriel et c'est toujours bien préférable de consommer ce que la nature nous offre, tel quel ou presque.
Un quart de ce qu'on mange nous maintient en vie, les autres trois quarts maintiennent en vie les médecins (citation trouvée dans un ancien papyrus égyptien)

Hors ligne Aurelien44

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 844
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Nord
  • Régime: Végétalien
Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #12 le: Vendredi 01 Août 2014, 13:11:36 pm »
Merci Pincopallino !

Cela me rassure... quand je fais cuire quelque chose au four (ce qui est d'ailleurs rare), je fais attention de ne jamais dépasser 180°, et le plus souvent, jamais 160°, ayant notamment peur de faire apparaître des gras très mauvais pour la santé, même en étant parti d'une huile stable (par exemple, pour mes pâtes à tarte, j'utilise toujours de l'huile d'olive), j'en déduis que, même si c'est une cuisson moins irréprochable que la cuisson à la vapeur douce ou à l'étouffée, ce n'est pas non plus si dangereux que cela pour les graisses (évidemment, pour les vitamines, du moins certaines comme la vitamine C, c'est moins bon).

Hors ligne Pincopallino

Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #13 le: Vendredi 01 Août 2014, 14:06:13 pm »
Tu confonds l'hydrogénation avec l'oxydation, deux processus opposés, du point de vue chimique. Dans une préparation maison, tu ne risque certainement pas de produire de l'hydrogénation. Par contre, tu risque de produire des peroxydes lipidiques quand tu fais réchauffer des graisses. Et même pire, si tu arrives au point de fumée, tu produis même des forts cancérigènes comme l'acroléine.
Ceci-dit, l'huile d'olive, fortement mono-insaturée et avec très peu d'acides gras polyinsaturés, est parmi les plus stables, du point de vue thermique. D'ailleurs réchauffer une pâte qui contient un peu d'huile n'est pas comme réchauffer l'huile directement - ne serait-ce car le contact avec l'oxygène est plus indirect. En tout cas, réchauffer l'huile telle quelle est toujours à éviter.
Un quart de ce qu'on mange nous maintient en vie, les autres trois quarts maintiennent en vie les médecins (citation trouvée dans un ancien papyrus égyptien)

Hors ligne isaric

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 171
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Végétarien
Re : Étiquetage des aliments
« Réponse #14 le: Mardi 02 Septembre 2014, 09:33:18 am »
Des indications seraient intéressantes :
- La température de cuisson pour avoir une idées, s'il y a eu réaction maillard, si les aliments ont conservées leurs bénéfices alimentaires (t°au dessous de 40°).
- le nombre de transformations pour arriver au produit final.
Assiette: manger varié avec des couleurs+méditer+continuer à évoluer.
Évite: lait/cuisson HT/ mange des œufs(rarement)/miel/propolis.
"ma config"