Auteur Sujet: Une végé en herbe !  (Lu 3578 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Avalanche

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 3
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Une végé en herbe !
« le: Mercredi 17 Décembre 2014, 11:26:58 am »
Coucou !

Je m'appelle Amélie, j'ai 18 ans, j'habite du côté de Rennes.
J'ai toujours voulu être végétarienne depuis l'enfance mais le souci c'est que je suis assez maigre (actuellement je fais 40 kilos pour 1m55, c'était pire avant).
Ça s’explique par le fait que j'ai un micro appétit à la base, et qu'en plus de ça la moindre contrariété me coupe la faim (voire me donne la nausée et me fait vomir carrément).

Bref j'ai toujours fait gaffe à manger des trucs bien nourrissants et énergétiques (comme la viande forcément), car en mangeant peu je pouvais pas me permettre de me passer de viande.
Du moins c'est ce que mes parents et mon entourage me disaient, mais je croise de + en + de végé qui ont l'air en parfaite santé, qui compensent parfaitement avec d'autres aliments !

Du coup actuellement je suis en transition, j'ai réduit ma conso de viande à 3 fois par semaine maximum, le but étant de passer à 0 !
Je viens ici histoire de pas faire de conneries parce qu'à vrai dire en nutrition et diététique j'y connais fichtrement rien :) (par exemple faut que je me renseigne sur les moyens de compensation, etc..)

J'ai pas envie de faire ça à la va vite, je voudrais être bien renseignée sur les risques et comment les éviter, et partager avec d'autres végé (parce que dans mon entourage on les compte sur les doigts d'une main et on est pas proches du tout).

J'ai aussi envie de bien faire les choses pour prouver à mes parents que c'est tout à fait possible de se passer de viande, et que je sais me débrouiller !

C'est la première étape, peut être plus tard j'essayerai de transiter vers le végétalisme, je tends vers ça en tout cas !

Un des mes rêves est de vivre dans une maison de campagne avec terrain conséquent pour y mettre des poules, des vaches, des moutons, bref quelques animaux de ferme en petit nombre, et si j'y parviens, je nuancerais le végétalisme pour consommer les produits de mes animaux (si ils sont bien traités ça me pose pas de souci de consommer ce qu'ils produisent, comme un échange honnête avec eux, du moment que je les exploite pas et qu'ils soient épanouis ça me va).
Ça ne me pose pas de problème de prendre un peu de lait à une vache du moment que j'en laisse suffisamment à son veau  ;) Ou de prendre des oeufs non fécondés à des poules ! (d'ailleurs j'en ai chez moi actuellement, des poulettes, avec des chats, et un hamster)

Mes motivations, je sais pas si c'est la peine que je les développe beaucoup, on doit avoir à peu près tous les mêmes... Ne pas participer à cette industrie qui manque cruellement de considération envers des êtres doués à priori pas de conscience, mais d'une sensibilité similaire à la nôtre, ce qui suffirait à leur accorder l'importance qu'ils méritent et à se soucier de leur bien être !

À part ça je suis passionnée d'ornithologie, de zoologie, de la nature en général, des rêves (ceux qu'on fait la nuit), j'aime aussi lire, rencontrer des gens, je mate beaucoup de séries, films...

À bientôt !  ;)

PS : (je sais pas encore pour une rencontre avec d'autres végé rennais, je préfère attendre de connaître un peu plus les gens)
PS2 : mon copain a pas spécialement envie d'être végé mais j'essaye de le convaincre doucement de réduire sa conso de viande, sans lui faire de leçon de morale, si vous avez des conseils ils sont les bienvenus !
« Modifié: Mercredi 17 Décembre 2014, 11:32:26 am par Avalanche »
love all
trust a few
do wrong to none

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 065
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Une végé en herbe !
« Réponse #1 le: Mercredi 17 Décembre 2014, 13:40:19 pm »
Hello !
Si tu veux manger riche, tu peux (il faut) manger des oléagineux (amandes, noix ... ) sous toutes leurs formes, et des légumineuses (haricots, soja, pois chiches ...).
La dimension doit être essentielle dans l'alimentation, donc mange ce que tu aimes ... et qui te convient sur le plan éthique.
A bientôt sans doute, et bon appétit !!

Ah oui, en général, on apprend à connaître les gens en les côtoyant, mais rarement le contraire ... a+
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne Le Mat

  • "Petit Scarabée"
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 283
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Veggie Biquette
  • Département: 83
  • Régime: Végétalien
Re : Une végé en herbe !
« Réponse #2 le: Mercredi 17 Décembre 2014, 19:25:13 pm »
Bienvenue  ^-^
Blog Végéta*ien : recettes VG , infos, etc.

Hors ligne Nico.

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 843
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 86
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Une végé en herbe !
« Réponse #3 le: Mercredi 17 Décembre 2014, 20:45:18 pm »
Coucou !
Je m'appelle Amélie, j'ai 18 ans, j'habite du côté de Rennes.
Bonsoir et bienvenue, Amélie-la-Rennaise ! J'ai vécu mes 20 premières années à Redon, pas trop loin !

J'ai toujours voulu être végétarienne depuis l'enfance mais le souci c'est que je suis assez maigre (actuellement je fais 40 kilos pour 1m55, c'était pire avant).
Ça s’explique par le fait que j'ai un micro appétit à la base, et qu'en plus de ça la moindre contrariété me coupe la faim (voire me donne la nausée et me fait vomir carrément).

Bref j'ai toujours fait gaffe à manger des trucs bien nourrissants et énergétiques (comme la viande forcément), car en mangeant peu je pouvais pas me permettre de me passer de viande.
1.83m pour 60 kilos à 20 ans (omnivore), 1.83m pour 60 kg à 40 ans (après 10 ou 15 ans de végétarisme). Maigre moi aussi, mais le changement d'alimentation n'a rien changé quant à ma morphologie.

Je viens ici histoire de pas faire de conneries parce qu'à vrai dire en nutrition et diététique j'y connais fichtrement rien :) (par exemple faut que je me renseigne sur les moyens de compensation, etc..)
Rien à "compenser ! La viande n'apporte strictement rien qui soit nécessaire à l'alimentation humaine.  Si tu manges un peu de tout (beaucoup de fruits et légumes, des céréales (complètes), des légumineuses (pois, haricots secs, lentilles), des matières grasses...), tu ne peux pas avoir de problèmes de carences...
Comment expliquer que ce sont les végétariens qui craignent les carences, et pas les mangeurs de mac-crado et steak-frites !?
Si tu veux plus de détails, de renseignements, pense à adhérer à l'asso, qui nous représente et qui fourni une revue très complète et instructive... Plus de détaille ici : http://www.vegetarisme.fr/

Ça ne me pose pas de problème de prendre un peu de lait à une vache du moment que j'en laisse suffisamment à son veau  ;) Ou de prendre des oeufs non fécondés à des poules ! (d'ailleurs j'en ai chez moi actuellement, des poulettes, avec des chats, et un hamster)
Et que ferais-tu du veau que tu aurais chaque année ? Car, comme pour une femme, une vache doit avoir un bébé, pour produire du lait, tu dois bien t'en douter !
Et que ferais-tu de ta vache, lorsqu'elle n'aura plus l'âge d'avoir un bébé et de produire du lait ?
Si tu ne veux tuer aucune vache ni veau (ni faire tuer en donnant ou vendant), tu vas vite te retrouver avec quelques dizaines de vaches à nourrir pour pouvoir récupérer quelques pauvres litres de lait... Et ça mange, ces bestioles là ! T'as intérêt d'avoir pas mal de place, chez toi !!
Pareil pour les poules : quand elles sont trop vieilles, tu en fais quoi ? Tu les manges ? Tu les abandonnes dans la forêt ? Tu les nourris gratuitement ? Et tu en rachètes une autre. Donc tu acceptes qu'on ait tué, pour toi, un poussin mâle (car pour une poule née, un poussin mâle est supprimé à la naissance : comme chez les Hommes, il y a 50% de femelles...)
Bref : l'utopie est un beau rêve, mais elle n'est pas confrontable à la réalité.

Bonne route à toi, bonnes réflexions !

Nico.

Hors ligne Aurelien44

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 901
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Nord
  • Régime: Végétalien
Re : Une végé en herbe !
« Réponse #4 le: Mercredi 17 Décembre 2014, 21:08:58 pm »
  Bonjour et bienvenue !

Moi aussi, je suis petit et maigre (1,60 m pour 43 kg), et cela n'a pas varié avec le passage au végétarisme puis au végétalisme.

Je n'ai pas grand chose à ajouter aux conseils que t'ont donnés papasteph37 et Nico, qui sont très bien et détaillés. Pour plus de renseignements, tu peux aller voir les fiches nutrition sur le site de l'AVF.

Je t'invite également à prendre contact avec les responsables locaux de l'association pour participer aux activités (c'est toujours plus sympa d'essayer concrètement avec plein d'autres gens différents plats végé et de discuter en direct d'une bonne transition alimentaire) - et bien sûr adhérer, ce qui est important pour recevoir notre super revue et faire progresser la cause du végétarisme qui est bien en retard en France !

Hors ligne Avalanche

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 3
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Une végé en herbe !
« Réponse #5 le: Mercredi 17 Décembre 2014, 22:21:59 pm »
Merci de votre accueil, et surtout de vos précieux conseils !  ;)

@papasteph : oui bien sûr, mais j'veux dire que ça me fait un peu peur de rencontrer des parfaits inconnus quoi ! j'aimerais avoir une idée (même vague) de qui je rencontre avant de le faire  ;) à part ça je te remercie pour ces conseils, que je garde dans un coin de ma tête !

@Nico. : Merci de tes conseils détaillés, et de me partager ton expérience !
Je pense que c'est compliqué peut être pour les vaches (mais comme mon rêve est de faire une ferme pédagogique, ça poserait pas tant de problèmes que ça d'avoir plusieurs animaux (même si je le conçois c'est compliqué).

Sinon pour les poules je vois par contre absolument aucun problème ? J'veux dire, mes poules actuelles vont mourir un jour effectivement, mais je vois pas en quoi ça me concerne (si elles souffrent je les euthanasierai, et sinon je les laisserai mourir en paix. Et après avoir cérémonié leur mort (sisi j'enterre mes poules :) ) j'en prendrai d'autres chez des gens honnêtes qui nous en filent avec plaisir et qui les traitent bien).

Sur vos conseils avisés à tous, je vais me renseigner et réfléchir sur le sujet, et adhérer à l'assoc dès que possible (c'était déjà prévu ça :p)

à bientôt et merci encore!

love all
trust a few
do wrong to none

Hors ligne Marta

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 998
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): L214
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Une végé en herbe !
« Réponse #6 le: Jeudi 18 Décembre 2014, 14:08:22 pm »
Et que ferais-tu du veau que tu aurais chaque année ? Car, comme pour une femme, une vache doit avoir un bébé, pour produire du lait, tu dois bien t'en douter !
Je ne suis pas tout à fait d'accord, même si je peux me tromper (à vous de me dire). C'est d'ailleurs la raison pour laquelle, au départ, je n'avais pas trop prêté l'oreille aux raisons des vgl pour ne pas consommer des produits laitiers.
J'explique : dans l'industrie laitière, on l'a bien compris (et désormais j'y crois aussi  ::) ), les vaches sont inséminées une fois par an, puis il se passe plein de choses très tristes.
Mais! Si nous n'avions pas ce besoin de rentabiliser chaque vache à fond et de produire toujours, toujours plus (donc dans le cas d'Avalanche, par exemple), rien ne nous empêcherait de ne pas inséminer la vache, d'attendre qu'elle ait son premier veau de façon naturelle, de lui prendre très peu de lait pendant que le veau en a besoin, puis de continuer à la traire quand le veau a déjà grandi. Combien de temps la vache produirait-elle encore du lait? Je ne sais pas le dire, mais si ça fonctionne plus ou moins comme une femme, encore très très longtemps. Comment faisaient, dans le temps, les nourrices? On n'allait pas les violer une fois par an, puis jeter leur bébé à la poubelle quand même? Et pourtant, leur travail était celui de donner leur lait aux bébés d'autres femmes qui ne pouvaient ou ne voulaient pas allaiter... Pourquoi cela ne marcherait pas pour une vache? Serait-ce pénible pour elle?
Comme je vis en ville et je ne peux même pas avoir de poules, et en plus je ne digère pas le lait, je ne me suis jamais trop penchée sur ce sujet, mais j'ai toujours cru que ce serait possible de traire longtemps une vache sans la surexploiter.
Le français n'est pas ma première langue : n'hésitez pas à me faire remarquer si j'utilise des mots qui ne veulent rien dire ou si mes phrases ne sont pas claires! Merci.

Hors ligne Lytahna

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 5
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Département: 66
  • Régime: Ovo-Végétarien
Re : Re : Re : Une végé en herbe !
« Réponse #7 le: Jeudi 18 Décembre 2014, 14:27:38 pm »


Bonjour et Bienvenue Avalanche, je suis touchée par ta présentation, je la trouve très censée et réfléchie.  :-*


Citation de: Marta
J'explique : dans l'industrie laitière, on l'a bien compris (et désormais j'y crois aussi  ::) ), les vaches sont inséminées une fois par an, puis il se passe plein de choses très tristes.

Où est-ce que je pourrai trouver des infos à ce sujet ?
je ne parviens pas à trouver sur le net les procédures établies par les agriculteurs ... je crois que je ne dirige pas mes recherches dans le bon sens ! Si quelqu'un pouvait m'aiguiller ce serait vraiment sympa.

Hors ligne Aurelien44

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 901
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Nord
  • Régime: Végétalien
Re : Une végé en herbe !
« Réponse #8 le: Jeudi 18 Décembre 2014, 18:24:33 pm »
Pour le lait, indépendamment des questions de cause animale, c'est mauvais pour la santé... Je ne parle pas de l'aspect écologie, la végétation naturelle de la plupart de la France est la forêt, pourquoi lui soustraire un morceau de terrain pour élever des vaches dans un pré, fût-ce de la manière la plus respectueuse de l'animal et de l'environnement qui soit ?
Ce n'est que mon avis, mais je pense que la meilleure façon de respecter les animaux et la nature en général n'est pas d'en élever, même de la façon la meilleure qui soit.

Hors ligne Nico.

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 843
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 86
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Re : Re : Une végé en herbe !
« Réponse #9 le: Jeudi 18 Décembre 2014, 21:06:38 pm »
Mais! Si nous n'avions pas ce besoin de rentabiliser chaque vache à fond et de produire toujours, toujours plus (donc dans le cas d'Avalanche, par exemple), rien ne nous empêcherait de ne pas inséminer la vache, d'attendre qu'elle ait son premier veau de façon naturelle, de lui prendre très peu de lait pendant que le veau en a besoin, puis de continuer à la traire quand le veau a déjà grandi. Combien de temps la vache produirait-elle encore du lait?
Je ne sais pas. C'est tout à fait possible, ce que tu dis, même fortement réaliste.
Mais ça ne changerait rien au problème sur le fond.
Je m'explique...
Imaginons qu'une vache puisse, de façon naturelle et douce, donner du lait pendant 4 ans (ou 5 cinq ans, si on veut) après avoir vêlé. Donc cela veut dire que, si on veut du lait en petite quantité de façon régulière, il faudrait l'inséminer (et pourquoi pas l'amener au taureau ?) tous les 3 ans (4 ans), car il y a presqu'un an de "grossesse".
Donc, tous les 4 ans, on aurait un petit veau dont on ne saurait pas que faire. Si, vous me direz... On en fait une vache qu'on donne (vend ?) aux copains pour qu'ils fassent comme nous. Oui. Bien. Et le cas hautement probable ou ce veau est futur taureau, on en fait quoi ? Tu en as beaucoup, de copains, qui seraient prêts à te prendre un taureau, sans le manger, tous les 6 ans (on peut considérer qu'il y a un mâle une fois sur deux).
Je te rappelle qu'une vache a une espérance de vie de plus de vingt ans... Ça en fait, des taureaux dont il faut s'occuper... Sans parler de ceux qui sont nés des génisses de ta vache...
Le problème revient exactement au même que si les vaches sont inséminées tous les ans, mais c'est juste un peu moins rapide.

Nico.
« Modifié: Jeudi 18 Décembre 2014, 21:18:55 pm par Nico. »

Hors ligne Nico.

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 843
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 86
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Re : Une végé en herbe !
« Réponse #10 le: Jeudi 18 Décembre 2014, 21:18:25 pm »
Sinon pour les poules je vois par contre absolument aucun problème ? J'veux dire, mes poules actuelles vont mourir un jour effectivement, mais je vois pas en quoi ça me concerne (si elles souffrent je les euthanasierai, et sinon je les laisserai mourir en paix. Et après avoir cérémonié leur mort (sisi j'enterre mes poules :) ) j'en prendrai d'autres chez des gens honnêtes qui nous en filent avec plaisir et qui les traitent bien).
Même si l'éleveur qui te cède des poules les "traite bien", cela n'empêche pas qu'il a obligatoirement tué une poule sur deux à la naissance (le coq, en fait, car il ne faut pas oublier qu'une naissance sur deux donne un mâle, chez les poules comme chez les vaches ou chez les hommes...)
Il n'y a pas d'alternative, car s'il garde les coqs, non seulement son élevage n'est pas viable financièrement, mais en plus il va vite se retrouver avec des bastons du tonnerre dans son poulailler, et des poules mortes d'épuisement (quand un coq monte une poule, les autres sont jaloux et en font autant...) Bilan, si tu gardes tous les coqs: tu te retrouves à ne plus avoir de poules, mais que des coqs. Ou alors il faudrait faire un enclos individuel par coq ? Avec suffisamment d'espace pour qu'il puisse être à l'aise ? Un coq, comme une poule, ça vit dix ans, au fait...
Autre problème : une poule, si elle peut vivre dix ans, ne va pondre que pendant 1 an ou 2 de façon "rentable", puis encore 1 an ou 2 de façon plus aléatoire. Ce qui fait, au mieux, 4 ans de ponte (et encore, pas trop) sur une vie de poule. Soit moins d'un an sur deux.
En résumé, pour avoir des œufs de temps en temps (au printemps, en fait, et c'est tout), il faut avoir plus de 4 gallinacés (plus d'une poule sur deux ne pond plus, donc il faut deux poules au minimum, et, comme pour une poule, nait un coq, il y a plus de deux coqs).
Si tu veux un œuf par jour, hiver compris, il faut des poules de moins de deux ans. Sachant que la première année, elles ne pondent pas. Donc sur dix poules (une qui sera née chaque année), il n'y en aura qu'une qui pondra tous les jours. Et en plus, il y aura dix coqs.

Je ne sais pas si mon raisonnement est clair... ?
En bilan, il faut comprendre qu'il n'existe absolument aucun élevage où l'on puisse acheter des poules qui suive ce cheminement, et donc, 100% des éleveurs qui en vivent tuent tous les coqs (sauf un de temps en temps pour faire beau et pour la reproduction), et tuent toutes leurs poules de plus de deux ou trois ans.
Un élevage qui "traite bien" les poules ne peut pas exister.
Désolé de tuer les utopies !

Nico.
« Modifié: Jeudi 18 Décembre 2014, 21:20:21 pm par Nico. »

Hors ligne Marta

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 998
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): L214
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Re : Re : Une végé en herbe !
« Réponse #11 le: Jeudi 18 Décembre 2014, 21:38:24 pm »
Imaginons qu'une vache puisse, de façon naturelle et douce, donner du lait pendant 4 ans (ou 5 cinq ans, si on veut) après avoir vêlé. Donc cela veut dire que, si on veut du lait en petite quantité de façon régulière, il faudrait l'inséminer (et pourquoi pas l'amener au taureau ?) tous les 3 ans (4 ans), car il y a presqu'un an de "grossesse".
Donc, tous les 4 ans, on aurait un petit veau dont on ne saurait pas que faire. Si, vous me direz... On en fait une vache qu'on donne (vend ?) aux copains pour qu'ils fassent comme nous. Oui. Bien. Et le cas hautement probable ou ce veau est futur taureau, on en fait quoi ? Tu en as beaucoup, de copains, qui seraient prêts à te prendre un taureau, sans le manger, tous les 6 ans (on peut considérer qu'il y a un mâle une fois sur deux).
Je te rappelle qu'une vache a une espérance de vie de plus de vingt ans... Ça en fait, des taureaux dont il faut s'occuper... Sans parler de ceux qui sont nés des génisses de ta vache...
Le problème revient exactement au même que si les vaches sont inséminées tous les ans, mais c'est juste un peu moins rapide.
en effet, je disais ça comme ça de façon tout à fait théorique, car pour moi, la campagne est quelque chose de très "vague" et inconnu... je n'ai aucune idée si c'est cher de garder des vaches pendant des années, combien de place il faut, si ça se reproduit trop vite par rapport à l'espérance de vie.... je me disais juste qu'au cas où ce soit possible de les garder sans les tuer, un peu de lait serait peut-être disponible sans causer de douleur.
Mais je n'y tiendrais pas spécialement, je me passe facilement des produits laitiers (à part le beurre, que je trouve difficile à remplacer dans quelques rares recettes).

Lytahna, désolée mais je ne sais pas trop t'aider... il y a des tonnes d'articles et vidéos sur le sujet, j'en ai vu tellement maintenant que je ne saurais même plus lequel te conseiller comme meilleur...

Le français n'est pas ma première langue : n'hésitez pas à me faire remarquer si j'utilise des mots qui ne veulent rien dire ou si mes phrases ne sont pas claires! Merci.