Auteur Sujet: En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?  (Lu 25673 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Anonyme

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« le: Lundi 31 Août 2015, 13:42:42 pm »
Bonjour à tous et à toutes,

J'aimerais connaitre votre avis sur la réflexion suivante : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?

Je vais m'appuyer sur l'exemple d'une poule pondeuse élevé selon la charte de l'agriculture biologique.

1) On ne peut pas dire que ses conditions de vie ont été mauvaise et que la manger favorise sa souffrance. En effet, sa vie n'a rien de tourmenté a mon sens et la seule chose qu'on pourrait redire est sa privation d'une liberté d'aller et venir. Mais personne n'a une liberté absolue et ses dizaines de m² de terrain ou elle gambade lui suffise je pense.

2) Il me semble évident que la façon de la tuer est importante. Et je pense qu'il est possible de tuer un animal sans le faire souffrir (ou pendant que peu de temps (moins de 3sec pour s'aventurer)).

3) On la prive de vivre. Comment peut-on s'arroger ce droit ? Je ne sais pas. Mais je pencherais sur le fait qu'un humain peut tuer un animal qui lui "appartient' si il le fait correctement (c'est un terme subjectif je vous l'accorde mais on voit on je veux en venir).


Voila, je vous laisse me répondre et j'écouterais ce que vous avez à me dire avec beaucoup d’intérêt.

Pour parler de moi, je suis végétarien et athée. Le reste ne me semble pas pertinent a préciser.

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 065
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #1 le: Lundi 31 Août 2015, 14:26:14 pm »
Et peux tu te présenter ? On verra après, pour la réponse ...
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne Anonyme

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #2 le: Lundi 31 Août 2015, 14:33:23 pm »
Bonjour papasteph37,
Je ne pensait pas être utile de le faire mais cela ne me dérange pas. Je suis un étudiant en droit de 20 ans. Je suis végétarien depuis 2 ans (depuis ma majorité). Je ne tiens pas particulièrement a donner mon nom. Je ne sais que dire de plus..
« Modifié: Lundi 31 Août 2015, 14:51:28 pm par Anonyme »

Hors ligne Colomba

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 976
  • Sexe: Femme
  • végétalienne,anti-spéciste,décroissance...
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 78
  • Membre d'asso(s): AVF,Greenpeace,L214,Cheval 3eme âge,One voice,Sea Shepherd,Amap idf
  • Régime: Végétalien
Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #3 le: Lundi 31 Août 2015, 14:35:40 pm »
En fait, Anonyme, tu as une charte et il te faut te présenter en bonne et due forme comme tout le monde sur ce forum. Un petit texte même tout petit et nous dire pourquoi tu viens ici par exemple.... Pour t'inspirer tu peux lire les présentations des autres membres!
"Tant que les hommes massacreront les animaux, ils s'entre-tueront. De fait, celui qui sème la mort et la souffrance ne peut récolter la joie et l'amour" - Pythagore

Hors ligne Anonyme

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #4 le: Lundi 31 Août 2015, 14:51:07 pm »
Toutes mes excuses ! Je ne l'avais pas vu dans la Charte. Voila qui est fait, j’espère que cela convient.

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 065
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #5 le: Lundi 31 Août 2015, 16:10:20 pm »
Merci, Anonyme.
Pourquoi est tu végétarien ?
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 065
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #6 le: Lundi 31 Août 2015, 16:23:42 pm »
Bonjour à tous et à toutes,

J'aimerais connaitre votre avis sur la réflexion suivante : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?

Je vais m'appuyer sur l'exemple d'une poule pondeuse élevé selon la charte de l'agriculture biologique.

1) On ne peut pas dire que ses conditions de vie ont été mauvaise et que la manger favorise sa souffrance. En effet, sa vie n'a rien de tourmenté a mon sens et la seule chose qu'on pourrait redire est sa privation d'une liberté d'aller et venir. Mais personne n'a une liberté absolue et ses dizaines de m² de terrain ou elle gambade lui suffise je pense.

2) Il me semble évident que la façon de la tuer est importante. Et je pense qu'il est possible de tuer un animal sans le faire souffrir (ou pendant que peu de temps (moins de 3sec pour s'aventurer)).

3) On la prive de vivre. Comment peut-on s'arroger ce droit ? Je ne sais pas. Mais je pencherais sur le fait qu'un humain peut tuer un animal qui lui "appartient' si il le fait correctement (c'est un terme subjectif je vous l'accorde mais on voit on je veux en venir).


Voila, je vous laisse me répondre et j'écouterais ce que vous avez à me dire avec beaucoup d’intérêt.

Pour parler de moi, je suis végétarien et athée. Le reste ne me semble pas pertinent a préciser.
1) Tous les animaux sauvages ont une liberté absolue. La captivité, c'est une forme de torture. Il faut cesser de regarder les animaux selon notre point de vue, et les regarder selon leur propre point de vue à eux.
2) Donc les animaux souffrent quand on les tue (Oui, c'est la vérité). Donc pourquoi les faire souffrir, si notre vie n'en dépend pas ?
3) La vie, la mort ... La propriété des uns s'arrête où commence le droit des autres. L'esclavage, c'est la possession d'autres individus par un maître. Le droit de vie ou de mort, c'est pas trop cool, comme approche, je trouve. Exemple : Tu dors, et je te tue pendant ton sommeil. Tu ne souffres pas (ou très peu, 3 sec max ^^), pourquoi ne serais tu pas content ? Bizarrement, j'irai en prison !
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne Anonyme

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #7 le: Lundi 31 Août 2015, 17:28:45 pm »
Merci, Anonyme.
Pourquoi est tu végétarien ?

Je ne développerais pas puisque ce serait long et tu connaitrais très certainement la plupart des informations que je donnerais mais le côté écologique, environnementale et humain me tienne déja beaucoup à cœur. Ensuite le côté animal, je n'accepte pas l'industrialisation qui est fait des animaux. Mais comme tu l'auras compris, je me pose encore des questions sur par exemple un élevage de 2/3/4 cochons fait dans un village nourri par les restes alimentaires et mangé ensuite. 

Hors ligne chym

  • germe timide
  • **
  • Messages: 80
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: Val d'Oise
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #8 le: Lundi 31 Août 2015, 17:39:16 pm »
Tu te réponds à toi même en fait, en essayant de te justifier.

1) Il est enfermé et élevé pour finir plumer et dépecer, mais c'est fait dans les normes, donc c'est moins grave. Et sa vie aurait pu être pire, il ne va pas se plaindre.
2) Il ne souffre pas en mourant, bon si quand même mais pas trop hein !
3) Pourquoi on peut tuer ? Tu ne sais pas, à part que tu as payer quelqu'un d'autres pour que ce soit ta possession qui te donne un droit de vie ou de mort.

Hors ligne Anonyme

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #9 le: Lundi 31 Août 2015, 17:39:49 pm »

1) Tous les animaux sauvages ont une liberté absolue. La captivité, c'est une forme de torture. Il faut cesser de regarder les animaux selon notre point de vue, et les regarder selon leur propre point de vue à eux.
2) Donc les animaux souffrent quand on les tue (Oui, c'est la vérité). Donc pourquoi les faire souffrir, si notre vie n'en dépend pas ?
3) La vie, la mort ... La propriété des uns s'arrête où commence le droit des autres. L'esclavage, c'est la possession d'autres individus par un maître. Le droit de vie ou de mort, c'est pas trop cool, comme approche, je trouve. Exemple : Tu dors, et je te tue pendant ton sommeil. Tu ne souffres pas (ou très peu, 3 sec max ^^), pourquoi ne serais tu pas content ? Bizarrement, j'irai en prison !
[/quote]

1) Pourquoi la captivité est une forme de torture ? Je ne parle pas d'un tigre dans un zoo mais de poules qui ont un espace même plus grand que ce qu'elles utilisent . Je ne pense pas qu'elles aspirent à avoir une liberté absolue. Et donc j'avoue ne pas voir le mal à cela.
2)Oui ils souffrent. Mais ce n'est qu'une souffrance très passagère. C'est peut-être immorale mais est-ce que ces secondes de souffrance (quand ça se compte en plusieurs secondes, bien fait c'est plus rapide) avant une mort sont vraiment à prendre en compte ? Je ne pense pas.
3) Cela me dérange que tu compares des animaux et des hommes. Non pas du point de vue de la conscience, sensibilité etc mais du point de vue des conséquences. Si c'est interdit, c'est aussi pour la protection de la société qui ne serait qu'anarchie si on peut tuer qui on veut en en ayant la force. C'est incomparable avec le "meurtre" d'un animal.

Hors ligne Anonyme

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #10 le: Lundi 31 Août 2015, 17:48:18 pm »
Tu te réponds à toi même en fait, en essayant de te justifier.

1) Il est enfermé et élevé pour finir plumer et dépecer, mais c'est fait dans les normes, donc c'est moins grave. Et sa vie aurait pu être pire, il ne va pas se plaindre.
2) Il ne souffre pas en mourant, bon si quand même mais pas trop hein !
3) Pourquoi on peut tuer ? Tu ne sais pas, à part que tu as payer quelqu'un d'autres pour que ce soit ta possession qui te donne un droit de vie ou de mort.

1) Comme je viens de le dire (pendant que tu postais ce message du coup), le côté enfermé ne me dérange pas. Élevé non plus pour le coup. Quant a plumer et dépecer un animal une fois mort, ca ne me choque pas particulièrement. C'est nécessaire pour le manger. Si quelqu'un trouve un animal comme un sanglier mort sur la route, lui fait-il vraiment du mal en le dépeceant pour le manger ? Et je ne dit pas que ca vie aurait pu être pire et que donc il doit pas se plaindre. Je dis que je considère que ses conditions de vie sont accepetable (il serait stupide de dire parfaite mais je pense sincèrement que les conditions de vie sont bonnes)
2) Oui ca aussi pour le coup je viens d'y repondre, pour résumer, cette souffrance ne me choque pas. Dans ce cas précis évidemment, pas la souffrance animale en générale.
3) Je ne comprend pas ce que tu dis, désolé. Ca m'aiderait si tu le développes si tu veux bien.

Hors ligne chym

  • germe timide
  • **
  • Messages: 80
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: Val d'Oise
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #11 le: Lundi 31 Août 2015, 17:48:34 pm »
3) Cela me dérange que tu compares des animaux et des hommes. Non pas du point de vue de la conscience, sensibilité etc mais du point de vue des conséquences. Si c'est interdit, c'est aussi pour la protection de la société qui ne serait qu'anarchie si on peut tuer qui on veut en en ayant la force. C'est incomparable avec le "meurtre" d'un animal.
Parce que ce n'est qu'une question sociétale et de point de vue. Car lorsque justement l'exclavage est courant, il n'était qu'un esclave. Personne ne pouvait non plus comparé un esclave à un homme libre. Et il y a encore moins longtemps, on ne mélangeait pas les "blacks" (considéré comme des sous-hommes) avec les blancs. Donner un classement de valeur de la vie, ça permet ce genre de comportement qui autorise les classes "supérieures" à exploiter (jusqu'à un droit de vie et de mort) les classes inférieures. Surtout que ceux du côté obscures se sont toujours les autres, chacun est bon avec ces inférieures et les traite "humainement" avant de les égorger.

Hors ligne chym

  • germe timide
  • **
  • Messages: 80
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: Val d'Oise
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #12 le: Lundi 31 Août 2015, 18:00:06 pm »
1) Comme je viens de le dire (pendant que tu postais ce message du coup), le côté enfermé ne me dérange pas. Élevé non plus pour le coup. Quant a plumer et dépecer un animal une fois mort, ca ne me choque pas particulièrement. C'est nécessaire pour le manger. Si quelqu'un trouve un animal comme un sanglier mort sur la route, lui fait-il vraiment du mal en le dépeceant pour le manger ? Et je ne dit pas que ca vie aurait pu être pire et que donc il doit pas se plaindre. Je dis que je considère que ses conditions de vie sont accepetable (il serait stupide de dire parfaite mais je pense sincèrement que les conditions de vie sont bonnes)
2) Oui ca aussi pour le coup je viens d'y repondre, pour résumer, cette souffrance ne me choque pas. Dans ce cas précis évidemment, pas la souffrance animale en générale.
3) Je ne comprend pas ce que tu dis, désolé. Ca m'aiderait si tu le développes si tu veux bien.
Tu connais beaucoup d'omni capable de manger un animal trouvé mort par hasard dans la nature sans qu'il en soit la cause (ex : chasser ou accident de voiture) ?
Si tu tries la souffrance, et celle qui t'arranges ne te choques pas ça va être dur de se comprendre.
Tu écris bien qu'un animal parce qu'il t'appartient (au nom de quoi ? Que tu as payé quelqu'un d'autre pour lui ou un des ascendants de l'animal ?) de donne le droit de le tuer, je trouve ça court aussi comme justification. Je ne te comprend pas plus.

Tout ce que tu considères comme acceptable, tu le considère comme tel parce que cela t'apporte du plaisir. Mais en aucun tu ne prends en compte la vie de l'animal. Le curseur de l'acceptable/inacceptable est simplement placé au niveau pour que tu ais notre viande et pas cher en bonne conscience (mon fermier lui aime bien cette bête, les élève avec amour et sa lui arrache le coeur à chaque fois qu'il va à l'abbatoire. Un argument aussi éculé que le cri de la carrotte). Si il fallait plus de souffrance pour l'avoir, beaucoup trouverait acceptable ce qui est inacceptable dans les conditions actuelles.

Hors ligne Anonyme

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #13 le: Lundi 31 Août 2015, 18:06:07 pm »
Parce que ce n'est qu'une question sociétale et de point de vue. Car lorsque justement l'exclavage est courant, il n'était qu'un esclave. Personne ne pouvait non plus comparé un esclave à un homme libre. Et il y a encore moins longtemps, on ne mélangeait pas les "blacks" (considéré comme des sous-hommes) avec les blancs. Donner un classement de valeur de la vie, ça permet ce genre de comportement qui autorise les classes "supérieures" à exploiter (jusqu'à un droit de vie et de mort) les classes inférieures. Surtout que ceux du côté obscures se sont toujours les autres, chacun est bon avec ces inférieures et les traite "humainement" avant de les égorger.

Oui c'est vrai, j'ai dis une bêtise. Après on peut tout de même différencié les hommes et les animaux non ? Dans l'esclavage, on savait que c'était des humains alors même qu'on les traité en esclave. D'ou cette atrocité. Mais effectivement un animal veut tout autant vivre qu'un homme. Pourquoi aurait'on le droit de le tuer/le posséder comme un objet ? Je m'étonne a pas le savoir. Peut-etre la différence de raisonnement et sensibilité entre les animaux et les humains ? Je ne sais pas. Je vais y réfléchir. Merci.

Hors ligne Anonyme

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 10
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : En quoi tuer un animal pour se nourrir est-il une mauvaise chose ?
« Réponse #14 le: Lundi 31 Août 2015, 18:12:37 pm »
Tu connais beaucoup d'omni capable de manger un animal trouvé mort par hasard dans la nature sans qu'il en soit la cause (ex : chasser ou accident de voiture) ?
Si tu tries la souffrance, et celle qui t'arranges ne te choques pas ça va être dur de se comprendre.
Tu écris bien qu'un animal parce qu'il t'appartient (au nom de quoi ? Que tu as payé quelqu'un d'autre pour lui ou un des ascendants de l'animal ?) de donne le droit de le tuer, je trouve ça court aussi comme justification. Je ne te comprend pas plus.

Tout ce que tu considères comme acceptable, tu le considère comme tel parce que cela t'apporte du plaisir. Mais en aucun tu ne prends en compte la vie de l'animal. Le curseur de l'acceptable/inacceptable est simplement placé au niveau pour que tu ais notre viande et pas cher en bonne conscience (mon fermier lui aime bien cette bête, les élève avec amour et sa lui arrache le coeur à chaque fois qu'il va à l'abbatoire. Un argument aussi éculé que le cri de la carrotte). Si il fallait plus de souffrance pour l'avoir, beaucoup trouverait acceptable ce qui est inacceptable dans les conditions actuelles.

Je parlais uniquement de la "préparation" post-mortem de l'animal dans le but de le manger. Il n'y a pas de souffrance alors pour l'animal.
Cette question d'appartenance est intéressante. Tu penses qu'aucun animal ne peut appartenir à un homme ? Les animaux domestiques doivent donc avoir une libérté absolue ? Et par exemple, les poissons domestiques sont a bannir ?

Tu me fais un procès d'intention si je puis me permettre. Mon curseur est basé sur mes valeurs que j'essaye de développer pas sur mon plaisir ou le coût de la viande (que je ne mange absolument pas d'ailleurs).