Auteur Sujet: huîtres, moules....  (Lu 24386 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 005
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : huîtres, moules....
« Réponse #15 le: Vendredi 10 Juin 2016, 11:40:04 am »
Tiens, un kleenex ! Ça essuiera le vomi !
Dans le doute, je ne consomme pas les animaux, les huîtres non plus.
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne Aurelien44

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 847
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Nord
  • Régime: Végétalien
Re : Re : huîtres, moules....
« Réponse #16 le: Vendredi 10 Juin 2016, 19:46:19 pm »
Dans le doute, je ne consomme pas les animaux, les huîtres non plus.

Ne pas oublier non plus qu'il y a de nombreuses bonnes raisons de ne pas manger d'animaux que d'éviter de les faire souffrir et les tuer. Elles valent aussi pour les crustacés...

Hors ligne Chloé

  • germe timide
  • **
  • Messages: 34
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Département: 42
  • Régime: Ovo-Végétarien
Re : huîtres, moules....
« Réponse #17 le: Samedi 11 Juin 2016, 12:48:39 pm »
Vous avez raison , laissons nos petits coquillages dans la mer....hummm j'ai plus envie de vacances à la plage pour les regarder sur les rochers .  :-*

Hors ligne Heathflower

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 233
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Les invertébrés et la douleur
« Réponse #18 le: Mardi 03 Janvier 2017, 11:55:15 am »
A l'occasion des fêtes de fin d'année, une question s'est imposée à moi : les invertébrés ressentent-ils de la douleur ? Les escargots que l'on doit faire baver à mort avant de les consommer, les huîtres que l'ont croque vivantes, les homards, crabes et cie que l'on ébouillante, ont-ils mal ?

J'ai fait quelques recherches et je n'ai pas trouvé de consensus. Certes, les invertébrés n'ont souvent pas de cerveau ou de système nerveux central, mais certains semblent réagir aux stimuli négatifs. Après, s'agit-il de réflexe ou de réelle douleur ?

Cette question n'a pas véritablement d'impact sur ma consommation car je n'ai jamais aimé/consommé de fruits de mer, crustacés et autres gastéropodes, mais mon entourage oui, et j'aimerais savoir quoi répondre quand on me dit "si les fruits de mer sont appelés comme ça, c'est qu'ils sont plus proches des plantes que des animaux".

Où en êtes-vous dans votre réflexion ? Consommez-vous ces animaux ? S'il était définitivement prouvé qu'ils ne ressentent pas la douleur, cela aurait-il un impact sur votre alimentation ?

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 005
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Les invertébrés et la douleur
« Réponse #19 le: Mardi 03 Janvier 2017, 12:03:30 pm »
Bonne question !!
A l'heure où on tend vers la mise en évidence du ressenti de la douleur chez les végétaux, je dirai qu'il est à contre courant de supposer que les crustacés ne la ressentent pas.

Ils ont développé un système qui leur permet de survivre en milieu hostile, ils semblent avoir un intérêt à vivre, je préfère appliquer le principe de précaution et ne pas les faire souffrir, et donc ne pas les manger.

De plus, ils ne sont pas bons pour la santé du fait de la pollution aux métaux lourds et autres substances nocives, et enfin la consommation de ces animaux ruine les océans.

Donc quand tu fais l'addition, on se demande pourquoi on continue d'en manger (à part pour ceux qui en font un business, of course ! ).
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne Jéjé4128

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 124
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: 41
  • Régime: Végétalien
Re : Les invertébrés et la douleur
« Réponse #20 le: Mardi 03 Janvier 2017, 12:12:12 pm »
Salut, la Suisse a décidé d'interdire d'ébouillanter les homards, pour limiter leur souffrance, donc si, il souffre.

http://www.francesoir.fr/politique-monde/en-suisse-legifere-pour-que-les-homards-aient-une-mort-plus-douce

J'ai lu il y a quelques temps sur une revue scientifique que les fruits de mer ressentent la douleur, les scientifiques considéraient qu'ils ne la ressentaient pas à cause de leur cerveau trop petit, et cela a été contredit, car certains homards ont des cerveaux plus gros que celui de l'Homme (ce qui voudrait que l'Homme ne ressentait pas la douleur...) , et que le fonctionnement est totalement différent, tout comme ils les considéraient aveugle à cause de leur système visuel, alors qu'ils ont au contraire une vue très développée, mais qui ne fonctionne pas du tout comme la notre.

En espérant t'avoir amené de bonnes réponses :)

Hors ligne Mela

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 777
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Voyage à divorce land
  • Département: 86
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Les invertébrés et la douleur
« Réponse #21 le: Mardi 03 Janvier 2017, 13:13:52 pm »
Des pistes évoquées ici : https://forum.vegetarisme.fr/index.php/topic,3935.0.html

Pour ma part, aucun animal mangé (même s'il était prouvé qu'ils ne ressentent rien, ce qui n'est pas le cas !) : je suis végétarienne.  ;)
Le blog d'une sorcière végéta*ienne, féministe et divorcée : "Voyage à divorce land."

"http://girlydivorce.canalblog.com/

Hors ligne Heathflower

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 233
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Les invertébrés et la douleur
« Réponse #22 le: Mardi 03 Janvier 2017, 13:37:16 pm »
Merci pour vos réflexions et mille pardons de ne pas avoir fouillé dans les archives avant de sortir ce nouveau sujet !  :)

C'est vrai que la question ne se pose pas pour moi non plus, mais je trouve quand même intéressant d'y réfléchir. Après ça peut mener à un débat philosophique : si par exemple une moule, dont on sait qu'elle n'a pas vraiment de comportement social ou de moyen de communication, ne souffre pas, et que c'est prouvé, quelle différence avec une plante ? Je veux dire, comment justifier qu'on ne mange pas la moule mais qu'on mange une plante ? L'argument du respect de la vie peut aussi s'appliquer, à l'extrème certes, au règne végétal.

Bref, je me torture bien le cerveau au lieu de profiter de mes derniers jours de vacances  :P

Hors ligne Nico.

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 824
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 86
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Re : Les invertébrés et la douleur
« Réponse #23 le: Mardi 03 Janvier 2017, 13:40:31 pm »
Bonne question, en effet...
Pour ma part, aucun animal mangé : je suis végétarienne.  ;)
Et j'aime et partage cette réponse.
Qui, il faut bien l’admettre, ne suffira pas à convaincre tout le monde... Mais qui justifie, pour moi, le fait de ne pas vouloir en manger.
Il faut mettre une limite quelque part...
Si on accepte de manger des huitres, pourquoi pas des crevettes, des crabes, des insectes, des poissons... Jusqu'où va-t-on ? Le poulet de batterie est-il un animal !?!!
La limite est simple et précise, pour moi : quel que soit l'animal, il n'entrera pas (volontairement, au moins, car il m'arrive peut-être de mal laver ma salade ou de n'être pas le seul à apprécier une cerise...) dans mon régime alimentaire. Point.

Nico.

Hors ligne Nico.

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 824
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 86
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Re : Les invertébrés et la douleur
« Réponse #24 le: Mardi 03 Janvier 2017, 13:45:34 pm »
Merci pour vos réflexions et mille pardons de ne pas avoir fouillé dans les archives avant de sortir ce nouveau sujet !  :)
Pas grave ! Cela dit, j'ai fusionné les deux sujets.

Oui, quand on commence à devenir végétarien, voire végane, tant de questions se posent à nous, questions qu'on ne se posait pas au préalable, questions qui semblent tellement incongrues aux non-végés...

Bonnes vacances quand même !!

Nico.

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 005
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : huîtres, moules....
« Réponse #25 le: Mardi 03 Janvier 2017, 13:48:02 pm »
si par exemple une moule, dont on sait qu'elle n'a pas vraiment de comportement social ou de moyen de communication, ne souffre pas, et que c'est prouvé, quelle différence avec une plante ?

Les moules vivent en colonies sur des rochers marins.
Elles ont donc un "comportement" social ... alors oui, on a l'impression qu'elles ne font rien et ne sont pas très actives, mais encore une fois, dans le doute, si je n'en ai pas besoin pour être en bonne santé, pourquoi aller les faire chier ?
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne Heathflower

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 233
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : huîtres, moules....
« Réponse #26 le: Mardi 03 Janvier 2017, 13:53:29 pm »
C'est vrai qu'on a trop souvent tendance à observer et analyser les animaux en fonction de nos propres comportements, alors que pourtant nous sommes tellement différents des invertébrés sur le plan physiologique qu'il paraît évident que leur fonctionnement ne doit avoir que peu de point commun avec le nôtre.

Hors ligne Sophie du moulin

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 512
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: oise
  • Régime: Ovo-Végétarien
Re : huîtres, moules....
« Réponse #27 le: Mardi 03 Janvier 2017, 14:36:38 pm »
Intéressant ce sujet . Moi aussi je pense qu'il y a plein de choses qu'on ignore sur le ressenti des animaux et encore plus sur ceux qui nous sommes "plus éloignés" de nous. Moi aussi Mela j'ai pensé aux bébés qui encore dans les années 50/60 n'étaient opérés qu'avec une injection de curare pour bloquer la motricité mais rien pour bloquer la douleur :'(
Ensuite, c'est vrai qu'au delà de la question de la douleur, moi le fait que j'arrête "progressivement" la chair animale c'est surtout le fait que quelle que soit la souffrance engendrée, à partir du moment où je me dis qu'il est inutile de prendre la vie d'un animal pour ma propre vie, à quoi bon le faire ?

Hors ligne Mela

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 777
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Voyage à divorce land
  • Département: 86
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : Les invertébrés et la douleur
« Réponse #28 le: Mardi 03 Janvier 2017, 14:46:35 pm »
Merci pour vos réflexions et mille pardons de ne pas avoir fouillé dans les archives avant de sortir ce nouveau sujet !  :)

Tu sais, Flower, sur un forum, si on veut qu'il soit vivant, c'est bon de les laisser au placard, les archives... c'est juste que j'avais écrit pas mal sur le sujet et par flemme de copier/coller mes réponses ! ;)
On a encore beaucoup à apprendre des animaux, mais c'est bien dommage de "devoir" faire souffrir pour étudier leur ressenti.
C'est l'avantage d'être VG, on se pose moins de questions !
Animal = pas dans l'assiette (comme ça au moins c'est clair !)... si tu n'as pas un crétin à cerveau de bulot - et encore, on va découvrir un jour que le bulot est redoutable au scrabble !! - pour te dire qu'une plante souffre ou qu'une moule, c'est pas un animal...  :o
Le blog d'une sorcière végéta*ienne, féministe et divorcée : "Voyage à divorce land."

"http://girlydivorce.canalblog.com/

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 005
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Re : Re : Les invertébrés et la douleur
« Réponse #29 le: Mardi 03 Janvier 2017, 15:42:19 pm »

si tu n'as pas un crétin à cerveau de bulot - et encore, on va découvrir un jour que le bulot est redoutable au scrabble !! - pour te dire qu'une plante souffre ou qu'une moule, c'est pas un animal...  :o

Oui, mais si un jour on prouve que les plantes souffrent, il nous faudra l'admettre.
Et cela encourage les végétarisme et véganisme, car il faut 7 fois moins de plantes si on ne mange pas de viande, donc on fait souffrir 7 fois moins d'êtres sensibles ;)

Et enfin, on pourra toujours devenir fruitariens, comme dans coup de foudre à nothing hill, sauf que nous on aura l'air normal  :))
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI