Auteur Sujet: huîtres, moules....  (Lu 30762 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Mela

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 805
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : huîtres, moules....
« Réponse #60 le: Jeudi 02 Novembre 2017, 20:09:13 pm »
En effet, si l'on se place dans une logique de radicalité, la compassion envers les animaux devrait s'étendre à toutes les espèces animales, d'où sur ce point le parallélisme avec le jaïnisme. Je ne suis personnellement pas dans cette démarche, tu l'auras compris.... d'ou aussi ma consommation de moules....

On peut ne pas manger de moules et ne pas être "dans la radicalité", hein !  ;)
Personnellement, j'ai décidé de devenir végétarienne et de ne manger aucun animal, et ce, qu'il soit intelligent et sensible comme un cochon ou beaucoup moins (!!) comme une moule...

Je me demande si nos ancêtres anthropophages se posaient ce style de dilemme lorsqu'il se croquaient entre eux... choisissaient-ils la chair la plus faible, la plus tendre ou la plus stupide... ?!  ;D

Hors ligne Aurelien44

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 870
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Nord
  • Régime: Végétalien
Re : huîtres, moules....
« Réponse #61 le: Jeudi 02 Novembre 2017, 20:18:23 pm »
Je ne m'y connais pas assez en écologie marine pour savoir si les populations de moules connaissent la même triste évolution que celle de la plupart des espèces de poissons qui ont le malheur de plaire aux papilles gustatives des omnivores, mais je serais agréablement étonné qu'elles se portent si bien... En tout cas, si quelqu'un a une référence sérieuse sur le sujet, cela m'intéresse.

Hors ligne Benjamin

  • germe timide
  • **
  • Messages: 29
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: 72000
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : huîtres, moules....
« Réponse #62 le: Jeudi 02 Novembre 2017, 20:24:33 pm »
Je respecte les choix de chacun.
Mais, Mela, le rapport avec l'anthropophagie ne me semble pas très pertinent, et encore une fois je raisonne sur des espèces, certainement pas sur des individus. Par exemple, je ne choisis pas de consommer des poissons "moins intelligents" que d'autres, je ne mange aucun poisson. Mais il faut bien reconnaître qu'il est permis de douter de l'intelligence d'un mollusque....
Je suis un peu surpris de la relative virulence de certains propos. Cette histoire de moules, dans ma démarche en tous cas, n'a jamais été fondamentale, même à l'époque ou je n'en mangeais pas, et je n'en suis pas venu aux choix que j'ai fait pour les moules ou les huîtres, à aucun moment.

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 064
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Re : huîtres, moules....
« Réponse #63 le: Jeudi 02 Novembre 2017, 22:49:38 pm »
Stéphane, je me moque éperdument des étiquettes, donc si tu veux me traiter de carniste, pas de problème pour moi. Mais ton interprétation me parait un peu rapide.
Alors Benjamin, je pense que les étiquettes, dans ton esprit comme dans celui de Stéphane, ne sont que des catégories qui correspondent à un package, sans aucune connotation positive ou négative. Donc il ne te traite pas de carniste, il dit ce que tu es selon ses critères. D'ailleurs, je pense que le terme est mal choisi, mais j'ai pas mieux à 22h30 sous ma couette  ???
Et peu importe.
Ce qui compte, c'est que

On peut ne pas manger de moules et ne pas être "dans la radicalité", hein !  ;)
Tu trouves que certains propos sont virulents ? Je trouve qu'il y a pas mal de respect des deux côtés, mais tu dois te sentir comme une pomme de terre dans un brasier, cerné de toutes parts vu qu'on est plein à pas être d'accord avec toi ...

Il y a aussi le fait que je trouve que tu cherches à te justifier pour ta conso de moules, or tu n'as pas tellement à te justifier, tes choix t'appartiennent, tu fais comme tu veux.
Mais nous, on se permet de dire ce qu'on en pense, et des fois ça peut aller un peu vite un peu fort, sans manquer de respect quoiqu'il en soit.
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne Mela

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 805
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : huîtres, moules....
« Réponse #64 le: Vendredi 03 Novembre 2017, 08:56:06 am »
Mais, Mela, le rapport avec l'anthropophagie ne me semble pas très pertinent

Hé, hééé... Mes propos ne te semblent pas très pertinents... C'est on ne peut plus normal...
Je suis, si tu lis un peu les diverses conversations, l'impertinente de service, ici !  ::)


Je n'ai pas l'impression que tu aies pu rencontrer de l'agressivité ou une pincée de virulence dans nos réponses, on a tous été super zen, je trouve...
Mais j'ai un peu la même impression que les autres qui t'ont répondu... On dirait que tu cherches à te justifier de manger des moules et des huîtres. Ce sont tes choix. Assume-les.
 Mais ne cherche pas à nous convaincre, c'est peine perdue...  ;)

Hors ligne Benjamin

  • germe timide
  • **
  • Messages: 29
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: 72000
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : huîtres, moules....
« Réponse #65 le: Vendredi 03 Novembre 2017, 19:57:18 pm »
Non, ici il y a un malentendu.
Je ne cherche à convaincre personne de manger des moules. En revanche, je pense qu'il n'est pas illégitime d'en consommer, même pour quelqu'un, et c'est mon cas, qui se soucie des animaux. C'est plutôt ce point que je défends. Sinon, effectivement, à chacun son régime alimentaire, en fonction de son éthique.
Pour développer un peu sur ce point, et sans cibler personne sur ce forum, je m’intéresse à la cause animale et aux mouvements de défense des animaux depuis pas mal d'années.
Dans mes représentations, un défenseur des animaux, un végétarien, un vegan, devrait être ouvert, bienveillant, positif. Or, en lisant certains propos sur des forums ou sur des blogs de végé, je suis désolé de constater que ce n'est parfois pas tout à fait le cas. Au lieu de soutenir des démarches positives, certains sont dans des processus d'exclusion voire carrément dans des formes de sectarisme. F.O Gisbert écrit-il "L'animal est une personne", livre que je trouve plutôt moyen à titre personnel mais qui va dans le bon sens... il se fait dézinguer sur des forums végé parce qu'il explique faire des entorses sur le poulet et le poisson dans son régime végétarien.... Bill Clinton devient-il végétalien suite à de très graves problèmes de santé ? Il est abondamment critiqué sur les mêmes forums ou blogs car il consomme une part de saumon par semaine.... je suis désolé, mais ce n'est pas ma vision d'une éthique d'avenir, bienveillante et ouverte, plus généreuse envers les humains mais dépassant l'humanisme anthropocentrique et s'étendant aux autres espèces, à la nature. Je ne dis pas que tous les végés sont dans cet état d'esprit, mais certains glissent parfois vers ces tendances d'exclusion, de sectarisme, dans lesquelles je ne me reconnais pas du tout à titre personnel.
Mela, je n'ai jamais dit que tes propos n'étaient pas très pertinents d'une manière générale, j'ai juste dit que ta comparaison avec l'anthropophagie ne me semblait pas l'être.
Papasteph33, je pense comme toi que le terme de carniste n'est pas le bon, et je ne me reconnais nullement dans cette position. Je dirais plutôt que je ne suis pas antispéciste, en tous cas pas totalement. Si je suis d'accord avec l'antispécisme quant à l'idée de détrôner l'humain du piédestal de créature supérieure à toutes les autres et pouvant par la-même les exploiter ou les tuer à sa guise, je ne me reconnais pas totalement dans son indifférenciation absolue de toutes les espèces animales quelles qu'elles soient.

Hors ligne Aurelien44

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 870
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Nord
  • Régime: Végétalien
Re : huîtres, moules....
« Réponse #66 le: Vendredi 03 Novembre 2017, 21:02:43 pm »
Je ne suis pas non plus anti-spéciste (je ne détaille pas les motifs, cela prendrait trop de temps et ferait beaucoup dévier du sujet), mais cela ne m'empêche pas d'être végétalien strict (et de ne pas non plus acheter de produits en cuir, par exemple).
Après, comme l'a rappelé Papasteph, on n'est pas là pour te juger, chacun reste libre de ses choix et tu demeureras le bienvenu, évidemment, tout en défendant la consommation de moules !

C'est l'un des problèmes de la communication électronique : non seulement on va très vite et on appuie parfois sur "envoyer" de façon un peu cavalière, mais aussi et surtout on ne garde que l'écrit, pas tout le reste de la communication avec ses intonations, regards etc. qui permettent par exemple de faire comprendre qu'on n'est pas agressif même en défendant avec véhémence un point de vue différent de son interlocutrice ou interlocuteur. Au moins sois-en sûr, personne sur le forum n'aura l'intention de te manger !

Hors ligne Benjamin

  • germe timide
  • **
  • Messages: 29
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: 72000
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : huîtres, moules....
« Réponse #67 le: Samedi 04 Novembre 2017, 20:40:15 pm »
Merci Aurélien pour ce gentil message.
Si un jour il te prenait l'envie d'ouvrir une discussion sur l'antispécisme, personnellement je serais très intéressé de prendre connaissance de ta position sur ce sujet.

Hors ligne lancelothelene

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 375
  • Sexe: Femme
  • Que la Force soit avec vous!
    • Voir le profil
    • Elenarou
  • Membre d'asso(s): L214
  • Régime: Crudivore
Re : huîtres, moules....
« Réponse #68 le: Lundi 06 Novembre 2017, 16:48:56 pm »
C'est vrai, chacun ses choix et chacun à son rythme ... Ainsi, pas de disputes !  ;D

Mais une question me taillade depuis un moment ... Pourquoi quand quelqu'un justifie la consommation d'un animal, il prend comme critère l'intelligence de ce dernier !? Franchement, qu'importe l'intelligence plus ou moins grande ? Soit on accepte de manger les animaux, soit - non, mais de là à les classer : celui là est trop con, alors je peux le manger ... c'est un peu bizarre ? Non ?
Mon blog sur le végétarisme, le crudivorisme, la santé, le développement personnel et plein d'autres choses! Au plaisir de vous y croiser! :)

Hors ligne Benjamin

  • germe timide
  • **
  • Messages: 29
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: 72000
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : huîtres, moules....
« Réponse #69 le: Lundi 06 Novembre 2017, 19:16:12 pm »
Lancelothelene, je comprends tout à fait ta réflexion, c'est celle du végétarisme / végétalisme "standard" qui refuse toute différenciation envers les animaux, y compris ceux qui n'ont quasiment rien en commun. Cette position revient à traiter tous les animaux de la même manière, ceux qui éprouvent des sentiments, qui ont de fortes capacités d'empathie et sont capables de compassion y compris envers d'autres espèces, qui ont une conscience élevée et d'importantes capacités intellectuelles, tout comme ceux dont on peut aller jusqu'à mettre en doute l'intelligence, la sensibilité, la conscience,....
Je respecte ceux qui font ce choix, je n'ai aucune critique à leur adresser sauf s"ils érigent leur position en dogme indépassable et s'ils s'autoproclament censeurs, et jettent l’anathème envers ceux qui voient les choses un peu différemment.
Personnellement dans ma logique, que l'on peut ne pas partager, je ne peux pas considérer traiter de manière complètement équivalente des créatures tellement différentes. D’où ce critère de l'intelligence et de la sensibilité qui pour moi permet de départager d'un côté des animaux aux capacités d'intelligence, de sensibilité et de conscience élevées et d'autres qui n'ont rien à voir avec ça. Je ne crois pas être totalement isolé sur cette position, qui ne me parait pas complètement illogique ni aberrante.

Hors ligne Heathflower

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 233
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : huîtres, moules....
« Réponse #70 le: Lundi 06 Novembre 2017, 19:23:13 pm »
Benjamin, je peux comprendre ton choix de manger des moules, mais je ne comprends pas ton argument de la différenciation des espèces selon la conscience, l'intelligence, l'empathie. Je trouve ça cruel, imagine faire la même chose avec des humains, ce serait impensable !  :'(
Après, je ne m'érige absolument pas en censeur (quel est le féminin de ce mot ?), et c'est déjà super d'arrêter la consommation de viande et poisson, c'est sûr que si tout le monde faisait comme toi ça changerait beaucoup de choses. Mais bon voilà, ton argument chiffonne mon petit cœur d'artichaut qui a toujours une faiblesse pour les êtres délaissés et mal-aimés (et oui, c'est hyper bizarre mais je ressens de l'empathie pour les moules et autres crustacés...).

Hors ligne Benjamin

  • germe timide
  • **
  • Messages: 29
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: 72000
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : huîtres, moules....
« Réponse #71 le: Lundi 06 Novembre 2017, 19:36:06 pm »
Justement, on ne peut pas comparer avec les humains, les différences d'intelligence entre les humains n'ont rien à voir avec ce dont on parle. Même si l'on évoque des personnes atteintes de retard mentaux majeures, elles ont toujours une forme d'intelligence mais différente et parfois elles font preuve d'une très grande sensibilité, qui peut être supérieure à celle de personnes "normales". Tous les humains sont très proches entre eux, quelques soient les différences superficielles que l'on peut parfois utiliser pour élever des murs entre eux.
Sur mon régime alimentaire, je précise juste que je ne suis pas seulement abstinent sur la viande et le poisson, mais aussi sur les crustacés: je ne consomme pas de crabe, de crevettes, etc... car leur sensibilité est déjà plus évidente. Et puis, la manière qu'ont certains humains de cuire ces animaux en les balançant vivants dans l'eau bouillante je trouve ça atroce, quelle souffrance.
Je suis désolé si je te parais cruel, peut-être est-ce le cas.

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 064
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Re : huîtres, moules....
« Réponse #72 le: Lundi 06 Novembre 2017, 20:48:34 pm »
Justement, on ne peut pas comparer avec les humains, les différences d'intelligence entre les humains n'ont rien à voir avec ce dont on parle. Même si l'on évoque des personnes atteintes de retard mentaux majeures, elles ont toujours une forme d'intelligence mais différente et parfois elles font preuve d'une très grande sensibilité, qui peut être supérieure à celle de personnes "normales". Tous les humains sont très proches entre eux, quelques soient les différences superficielles que l'on peut parfois utiliser pour élever des murs entre eux.
Sur mon régime alimentaire, je précise juste que je ne suis pas seulement abstinent sur la viande et le poisson, mais aussi sur les crustacés: je ne consomme pas de crabe, de crevettes, etc... car leur sensibilité est déjà plus évidente. Et puis, la manière qu'ont certains humains de cuire ces animaux en les balançant vivants dans l'eau bouillante je trouve ça atroce, quelle souffrance.
Je suis désolé si je te parais cruel, peut-être est-ce le cas.
:o mais tu les cuits comment, les moules ??
En les posant délicatement dans l'eau bouillante ?
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne lancelothelene

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 375
  • Sexe: Femme
  • Que la Force soit avec vous!
    • Voir le profil
    • Elenarou
  • Membre d'asso(s): L214
  • Régime: Crudivore
Re : Re : huîtres, moules....
« Réponse #73 le: Mardi 07 Novembre 2017, 17:33:48 pm »
Lancelothelene, je comprends tout à fait ta réflexion, c'est celle du végétarisme / végétalisme "standard" qui refuse toute différenciation envers les animaux, y compris ceux qui n'ont quasiment rien en commun. Cette position revient à traiter tous les animaux de la même manière, ceux qui éprouvent des sentiments, qui ont de fortes capacités d'empathie et sont capables de compassion y compris envers d'autres espèces, qui ont une conscience élevée et d'importantes capacités intellectuelles, tout comme ceux dont on peut aller jusqu'à mettre en doute l'intelligence, la sensibilité, la conscience,....

Benjamin, je n'ai rien d'une végé standard et je te rassure j'ai horreur des dogmes. Je voulais pas dire qu'il faut TRAITER tous les animaux de la même manière, mais que tous les animaux ont leur droit fondamental à la vie libre, et ce, quel que soit leur niveau d'intelligence.
Ca ne me paraît pas juste de dévorer cet animal juste parce qu'il est moins malin qu'un autre !
Mon blog sur le végétarisme, le crudivorisme, la santé, le développement personnel et plein d'autres choses! Au plaisir de vous y croiser! :)

Hors ligne Benjamin

  • germe timide
  • **
  • Messages: 29
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: 72000
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : huîtres, moules....
« Réponse #74 le: Mardi 07 Novembre 2017, 21:25:42 pm »
Papasteph, je cuis mes moules en leur passant du Mozart pendant une heure pour les endormir, et après je les glisse silencieusement dans l'eau, elles ne se rendent compte de rien ;)
Je plaisante... je ne pense juste pas que les moules ont le même niveau de sensibilité que les crabes, c'est tout.
Lancelothelene, je parle d'une manière générale, je ne te cible pas, je ne vise personne en particulier. Mais c'est vrai que je vois une forme de raideur et de dogmatisme dans le refus d'envisager le moindre écart, aussi minime soit-il, à l'orthodoxie végéta**ienne. Et les insectes ? Ce sont des animaux, eux aussi... La logique ultime de l'orthodoxie végé, pour moi, c'est celle du jaïnisme, qui va jusqu'à se coller une bande de gaze sur la bouche afin d'éviter d'avaler de petits insectes par mégarde, et de balayer le sol avant de marcher, pour ne pas les écraser sans le réaliser. Là au moins on respecte le droit de vivre des animaux, sans faire aucune distinction.