Auteur Sujet: La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !  (Lu 23316 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 633
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #60 le: Vendredi 05 Août 2016, 18:40:00 pm »
On respire calmement,
On se souvient qu'à l'écrit, même avec des smileys, même en faisant attention, ce qui arrive n'est jamais tout à fait ce qu'on avait cru envoyer,
On est bienveillant et on suppose l'autre de même, c'est le plus souvent le cas.
Paix & Amour, tout ça - surtout quand on a la sensibilité à fleur de peau (histoire de recoller au sujet)
gnature, gnature, gnature, gnature, gnature, gnature

Hors ligne mamyfly

  • germe timide
  • **
  • Messages: 73
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: yonne
  • Membre d'asso(s): L214
  • Régime: Végétalien
Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #61 le: Mercredi 10 Août 2016, 11:05:51 am »
A mon tour de répondre aux 3 questions .
Ce seront 3 "oui" d'abord car cela me concerne .
J'ai lu le texte de Mela et m'y suis retrouvée dans bien des aspects , c'est même troublant .
Moi aussi on me forçait à manger la viande , et même boire le sang du rôti à la cuillère :( car je ne mangeais que légumes et fruits et j'étais trop maigre et trop souvent malade d'après le médecin ! J"ai fini par manger les animaux parce que ...."il fallait". Moi aussi j'ai mis mes œillères quand  j'ai eu mes enfants , j'ai cherché à devenir végé à cette époque mais la pression était trop forte et la doc manquait . J'ai fait le pas un peu avant ma retraite il y a une douzaine d'années , aidée par Internet qui m'a permis de construire petit à petit ma conviction jusqu'au végétalisme aujourd'hui .


J'ai aussi une hypersensibilité à la souffrance animale depuis toujours . Entrer dans une boucherie m'a toujours été insupportable (vue, odeur, termes comme fois de veau , côtelette d'agneau langue de bœuf ..., bruit de hachoir etc...). Il y avait une émission à la télé quand j'étais enfant "La vie des animaux" , je regardais et me cachais dès qu'un prédateur allait attraper sa proie .
 Quant à savoir si je suis aussi hypersensible à celle des humains , je ne peux répondre , et là je me différencie de Mela , j'ai des difficultés à aimer tout le monde , mon empathie a encore des limites , peux mieux faire  .

 Je suis très proche de cette réflexion de Marguerite Youcenar :
" Il y a toujours pour moi cet aspect bouleversant de l’animal qui ne possède rien sauf sa vie, que si souvent nous lui prenons. Il y a cette immense liberté de l’animal, vivant sans plus, sa réalité d’être, sans tout le faux que nous ajoutons à la sensation d’exister. C’est pourquoi la souffrance des animaux me touche à ce point »
Marguerite Yourcenar, Les yeux ouverts


Pour la quatrième question , c'est plus nuancé , je ne peux répondes d'un bloc , chacun sa singularité ...



Hors ligne Mela

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 805
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #62 le: Mercredi 10 Août 2016, 15:37:12 pm »
Merci Mamyfly pour dévoiler un pan de toi. Merci aussi pour avoir cité Marguerite Yourcenar.
Je te répondrai plus longuement à mon retour...

Hors ligne Fabi

  • germe timide
  • **
  • Messages: 39
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Département: 45
  • Membre d'asso(s): L214
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #63 le: Mercredi 10 Août 2016, 17:16:21 pm »
Estimez-vous faire partie des gens qualifiés de "sensibles" ?

Je suis une hyper sensible depuis mon enfance, je suis également très émotive.
Si je vois un film triste, je pleure ! je me souviens avoir vu King Kong au cinéma en 2005 je crois, quand le gorille se fait tuer, je sanglotais dans mon fauteuil impossible de me contrôler ! et pourtant je connaissais l'histoire comme tout le monde !
Quand je vois des images horribles à la TV comme les attentats çà me bouleverse complètement, je me mets à la place des gens, je pense aux familles, aux proches ....

J'ai toujours été sinon très attachée à mes animaux de compagnie et les voir partir avec le temps ( leur vie est si courte par rapport à la nôtre) a toujours été un déchirement parfois pas toujours compris par mon entourage, après tout ce ne sont que des animaux......

C'est pour moi, cette sensibilité, pas toujours facile à gérer, mes amis disent que c'est une qualité, on dit de moi que j'ai de l'empathie, au travail c'est plutôt considéré comme un défaut, tout le monde connaît bien sûr ce trait de caractère et la compassion que j'ai pour les animaux.
C'est probablement vu plutôt comme une faiblesse, un manque de caractère ? le monde du travail est assez violent et assez dur du moins ce que j'en connais donc être très sensible donne une image de la personne pas armée pour faire face à la pression du moins c'est comme çà que je le perçois.....

De toute façon je suis comme çà j'assume, cela fait partie de ma personnalité et je ne vais pas me refaire à 48 ans !

- De ceux qui, déjà petits, avaient des réticences à manger certains animaux ?

Petite, je refusais de manger du lapin, du cheval (animaux que je côtoyais chez ma tante) et des bébés animaux, veaux, agneaux.
J'ai continué dans ma vie d'adulte à exclure ces animaux de mon alimentation avant de me rendre compte que je n'étais pas cohérente car finalement les vaches, cochons et volailles ne méritaient pas non plus de finir dans mon assiette....!

- De ceux qui peuvent s’émouvoir devant un truc tout bête qui va laisser indifférents leurs voisins ?

Oui c'est tout à fait moi, je m'émeus très facilement hier en rentrant du boulot, j'étais à une heure de chez moi, j'ai vu dans un champ des vaches, l'une d'entre elles léchait tendrement l'oreille de l'autre qui fermait presque les yeux, je me suis arrêtée les regarder, j'ai trouvé çà adorable, il y avait vraiment de l'affection entre elles, j'étais toute attendrie.....évidemment le genre de truc que je peux raconter à mon mari et mes enfants, sur le forum, un peu moins aux autres personnes et surtout pas au boulot !  ;)

- Pensez-vous que des gens dits « insensibles », solides comme un roc avec un parcours sans histoires peuvent avoir ce type de sensibilité - voire d’hyper-sensibilité ?

Je ne pense pas non, mais toutefois je remarque si je regarde mon parcours, que l'on peut être hyper sensible et faire preuve de solidité, je m'explique : j'ai vécu des coups durs dans ma vie personnelle, le monde professionnel n'a pas toujours été tendre avec moi et pourtant moi la grande sensible j'ai toujours fait face, j'ai beaucoup plus de force en moi que les gens le pensent....et parfois ils ont été surpris.....
Je connais d'ailleurs une personne qui est en arrêt de travail depuis presque 3 mois, c'est quelqu'un d'assez dur, assez insensible particulièrement sur ce qui concerne les animaux et pourtant à un moment, elle n'a plus supporté la pression au boulot comme quoi insensible ne rime pas forcément toujours avec solide comme un roc....

Voilà Mela ma contribution personnelle !  ;)
« Modifié: Mercredi 10 Août 2016, 17:21:01 pm par Fabi »
« Tout ce que tu feras sera dérisoire, mais il est essentiel que tu le fasses. »
Gandhi

Hors ligne Mela

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 805
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #64 le: Mercredi 10 Août 2016, 18:31:48 pm »
Merci Fabi on a pas mal de points communs...
C'est le type de récits qui me consolident dans mes positions : oui, la sensibilité extrême peut être une grande force !
Je réponds plus longuement dès que je retrouve un ordi ! (Je ne suis pas douée pour les vacances cette année ?!)

Hors ligne Muaddibp

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 894
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Vienne
  • Membre d'asso(s): L214, Libération Animale 86
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #65 le: Jeudi 11 Août 2016, 08:50:23 am »

- Pensez-vous que des gens dits « insensibles », solides comme un roc avec un parcours sans histoires peuvent avoir ce type de sensibilité - voire d’hyper-sensibilité ?

Je ne pense pas non, mais toutefois je remarque si je regarde mon parcours, que l'on peut être hyper sensible et faire preuve de solidité, je m'explique : j'ai vécu des coups durs dans ma vie personnelle, le monde professionnel n'a pas toujours été tendre avec moi et pourtant moi la grande sensible j'ai toujours fait face, j'ai beaucoup plus de force en moi que les gens le pensent....et parfois ils ont été surpris.....
Je connais d'ailleurs une personne qui est en arrêt de travail depuis presque 3 mois, c'est quelqu'un d'assez dur, assez insensible particulièrement sur ce qui concerne les animaux et pourtant à un moment, elle n'a plus supporté la pression au boulot comme quoi insensible ne rime pas forcément toujours avec solide comme un roc....

Voilà Mela ma contribution personnelle !  ;)

Au contraire, je pense qu'ils pourraient y venir si un événement les touchants de prêt incluait un animal (un chien sauvant leur enfant de la noyade, un chat chassant un pitbull qui attaquait leur enfant etc...)

Par contre je te rejoins sur les gros dur qui tombent sous pression. Un collègue du boulot, un chasseur footeux bien costaud, est partis en live l'année dernière, burn out, au revoir, merci bien
Le dormeur s'est réveillé.

"J'estime que, moins une créature peut se défendre, plus elle a droit à la protection de l'homme contre la cruauté humaine." - Gandhi

Hors ligne Stéphane Ascoët

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 786
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Ma galaxie
  • Membre d'asso(s): AVF(à vie et délégué), France Passion des Transports Urbains, Les Amis de La Terre, Festival du Cinéma minoritaire de Douarnenez, French Data Network, La Nef, Enercoop, Association pour la décroissance conviviale, Cenabumix, Mouvement Vegan, Ofset, Alliance pour la Santé, 1-Terre-Action(association locale de la Fédération des Usagers du vélo)...
  • Régime: Végétalien
Re : Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #66 le: Jeudi 11 Août 2016, 10:45:55 am »


Je ne pense pas non, mais toutefois je remarque si je regarde mon parcours, que l'on peut être hyper sensible et faire preuve de solidité, je m'explique : j'ai vécu des coups durs dans ma vie personnelle, le monde professionnel n'a pas toujours été tendre avec moi et pourtant moi la grande sensible j'ai toujours fait face, j'ai beaucoup plus de force en moi que les gens le pensent....et parfois ils ont été surpris.....
Je connais d'ailleurs une personne qui est en arrêt de travail depuis presque 3 mois, c'est quelqu'un d'assez dur, assez insensible particulièrement sur ce qui concerne les animaux et pourtant à un moment, elle n'a plus supporté la pression au boulot comme quoi insensible ne rime pas forcément toujours avec solide comme un roc....



Je me sens très proche de ton témoignage, même s'il y a des différences, tu décris en partie assez bien ce que je vis moi aussi au quotidien  ;) Et je ne suis pas surpris du passage que je mets en citation : c'est aussi ce que je constate et j'avais entendu ou lu il y a longtemps quelqu'un dire que ça s'explique psychologiquement. Les personnes habituées à avoir des émotions fortes sont plus armées pour affronter les coups durs, alors que les autres vont accumuler, accumuler... dans le rocher... et quand ça explose, tout s'effondre d'un coup... C'est sans doute pour cela aussi qu'on conseille tout le temps de "vivre à fond" et de laisser s'exprimer notre tristesse quand un coup dur nous arrive, de ne pas intérioriser...
--
Bien cordialement, Stéphane Ascoët, animateur de la liste AVF Orleanaise, objecteur de croissance, faucheur volontaire, bio-vegetalien anti-spé

Hors ligne Mela

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 805
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #67 le: Lundi 22 Août 2016, 21:57:29 pm »
Je m'aperçois que j'ai un peu oublié de revenir par ici suite à certains échanges...

Mais ce sujet qui aura donc maintenant la 67ème réponse a visiblement trouvé écho en vous. Et ça me fait vraiment, vraiment plaisir...


Mamyfly
: ravie que tu te sentes troublée par nos ressemblances... savoir que des inconnues ont un parcours ressemblant rassure... et interpelle...
Merci aussi d'avoir cité Marguerite Yourcenar, la première Femme élue à l'Académie française, il aura fallu attendre 1980 ! Que la Force soit avec les femmes !

Fabi : "on peut être hyper sensible et faire preuve de solidité, je m'explique : j'ai vécu des coups durs dans ma vie personnelle, le monde professionnel n'a pas toujours été tendre avec moi et pourtant moi la grande sensible j'ai toujours fait face, j'ai beaucoup plus de force en moi que les gens le pensent....et parfois ils ont été surpris...."
Je constate la même chose... j'en ai pris pas mal dans le bec, des coups durs... et c'est loin d'être fini !
Mais, comme toi, je crois que le fait d'être hypersensible est une Force. C'est étrange mais je l'ai constaté souvent, ça.
Moi aussi j'ai pleuré au moment des attentats et le fait de pleurer ensemble sur la Place Leclerc, avec nos bougies, nos gosses un peu perdus, nos fleurs et nos larmes aux yeux communes, bah ça nous a tous fait du bien...

Stéphane
: tu as déjà disparu du forum ?
Dommage, j'ai bien aimé nos échanges... reviens faire dévier les sujets et lancer des sujets que personne n'aborde...  ;)

Je suis d'accord avec toi, vivre à fond et exprimer la tristesse lorsqu'elle est là permet de l'évacuer, d'instaurer une distanciation entre la souffrance et soi-même... et donc de la vivre mieux... ce n'est pas pour rien qu'on instaure des cellules psychologiques à tour de bras à chaque événement dramatique, on sait que les gens doivent exprimer ce qu'ils vivent, ce qu'ils ressentent pour s'en sortir... mettre des mots sur les maux, ce n'est pas nouveau...

Merci à tous ceux qui communiquent par ici, j'espère que je n'ai pas oublié de répondre à quelqu'un... parce que ce serait manquer de tact, là...
          :-*

Hors ligne emmy

  • germe timide
  • **
  • Messages: 27
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Département: 94
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #68 le: Dimanche 28 Août 2016, 18:17:37 pm »
Bonjour Mela,
De retour de vacances, ton petit questionnaire tombe à pic... Même si je me réveille un peu tard, j'ai été heureuse de lire les réponses parce que ça me touche justement de lire des gens qui communiquent sur leur manière de ressentir les choses, et ce n'est jamais commun ou formaté. (Je précise que "hic" est un inconnu pour moi, et que je n'ai pas lu son message...)
Donc, pour participer...
Une personne sensible? Indéniablement. Très concernée par la cause animale et la cause écologique, et le respect des minorités, des peuples qui vivent autrement que notre occident tourné vers le "progrès"...Depuis toujours. Mais comme vous êtes nombreux à le souligner, je ne me considère pas comme fragile. Justement, plus on est sensible, et donc, capable d'être en contact avec ce qui nous touche, nous attire ou nous répugne, plus on comprend vite ce qu'il nous faut, ce qui nous rend fort. Après mûre réflexion, je ne vois que l'ouverture du coeur comme force vraiment efficace... Par contre, ça suppose généralement un parcours tout sauf rectiligne et  "sans histoire", puisque ça suppose de tenir compte du monde, des autres, de soi tel qu'on est ou tel qu'on est en train de devenir, de ne pas avoir peur du changement en bref. Donc, le "sans-histoire, solide comme un roc" peut-il évoluer? Tout est possible, mais à priori, c'est quelqu'un qui a choisi d'étouffer sa sensibilité pour éviter les détours... Je connais quelques personnes qui ont ce profil, et il me semble qu'ils remplacent le côté sensible par un côté normatif: ça se fait ou ça ne se fait pas, et manger des animaux ça se fait, donc...
Ce qui amène à ta question sur le fait d'être touché par des choses qui semblent insignifiantes ou banales à la plupart des gens.
Quand on choisit de s'écarter de la norme ( et je crois que le mode de vie "vegan", globalement, témoigne d'un tel écart), on se retrouve précisément un peu seul parce que justement, on est touché par des trucs qui paraissent tout à fait bizarres... Comme le hululement de la chouette au fond des bois et le besoin impérieux de savoir si c'est une chevêche ou la hulotte... Ou l'émerveillement devant un bébé couleuvre qui prend son bain dans une fontaine. En ce qui me concerne, voilà ce qui a enchanté mes vacances...Et quelque chose me dit que sur ce forum, je rencontrerai plus d'écho qu'ailleurs... Donc si ton questionnaire avait pour objectif de déterminer des traits communs entre les personnes qui choisissent ce mode de vie, je pense que c'est concluant...
Et il me semble que là, c'est un vrai choix de vie. Irréversible ou non... je ne sais pas.

Hors ligne Heathflower

  • pousse de bavard
  • ***
  • Messages: 233
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #69 le: Dimanche 28 Août 2016, 18:34:27 pm »
Oui Emmy, il se peut que tu trouves de l'écho sur l'émerveillement ici ! Je souris encore toute seule devant mon ordi en repensant au petit hérisson que j'ai croisé dans les bois, qui se baladait tranquillement avec quelques fourmis tout aussi tranquilles se baladant entre ses piquants...

Hors ligne emmy

  • germe timide
  • **
  • Messages: 27
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Département: 94
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #70 le: Dimanche 28 Août 2016, 18:56:02 pm »
 8)J'en étais sûre!

Hors ligne Mela

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 805
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #71 le: Dimanche 28 Août 2016, 19:24:32 pm »
Merci Emmy, je suis, je te le dis sincèrement, heureuse que tu reviennes par ici.
Tu étais seulement en vacances, ouf !
Je sais que tu as beaucoup à apporter ici, si tu le souhaites. Le regard d'une enseignante végé est précieux.

"Ce qui amène à ta question sur le fait d'être touché par des choses qui semblent insignifiantes ou banales à la plupart des gens.
Quand on choisit de s'écarter de la norme ( et je crois que le mode de vie "vegan", globalement, témoigne d'un tel écart), on se retrouve précisément un peu seul parce que justement, on est touché par des trucs qui paraissent tout à fait bizarres... Comme le hululement de la chouette au fond des bois et le besoin impérieux de savoir si c'est une chevêche ou la hulotte."


Merci pour ces mots. Merci pour le hululement de la chouette au fond des Bois.
Bonne soirée à toi, à très bientôt !

Mela.

Hors ligne Arachnidix

  • germe timide
  • **
  • Messages: 96
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Nouvelle végétarienne
  • Département: 53
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #72 le: Dimanche 28 Août 2016, 19:48:15 pm »
Comme je pars demain en week-end et que j’aime bien avoir un peu de lecture à mon retour ou pendant ces moments "réjouissants" passés dans la belle-famille (à moins que quelqu’un fasse en sorte de me faire revenir plus vite malgré mon rejet d’internet sur un portable…), je souhaiterais à nouveau vous poser quelques questions indiscrètes où répondront ceux qui le désirent.

- Estimez-vous faire partie des gens qualifiés de "sensibles" ?

- De ceux qui, déjà petits, avaient des réticences à manger certains animaux ?

- De ceux qui peuvent s’émouvoir devant un truc tout bête qui va laisser indifférents leurs voisins ?

- Pensez-vous que des gens dits « insensibles », solides comme un roc avec un parcours sans histoires peuvent avoir ce type de sensibilité - voire d’hyper-sensibilité ?

Merci à ceux qui voudront bien livrer des petits morceaux de leur sensibilité personnelle… je vous ferai en retour part de mes réflexions personnelles à ce sujet…

J'ai trouvé ces questions très pertinentes, du coup je me joins à vous sur cette discussion. Estimez-vous faire partie des gens qualifiés de "sensibles" ? Je crois que lorsque l'on décide de combattre une ou plusieurs formes de violences nous sommes forcement sensibles, donc je le suis. De ceux qui, déjà petits, avaient des réticences à manger certains animaux ? C'était mon cas et 'est aussi celui de ma fille (Les chiens ne font pas des chats comme ont dit  :P) Je me souvient avoir été punis en restant devant une langue de bœuf durant plus de trois heures, je ne l'ai jamais mangé et j'ai vomis la seule bouché que j'ai prise, ils n'ont plus jamais insistés (Je vous rassure ce n'étais pas habituel mais je mangeais peu de viande et ça inquiétait mes parents). De ceux qui peuvent s’émouvoir devant un truc tout bête qui va laisser indifférents leurs voisins ? Ça m'arrive très souvent du coup je m'emporte très souvent Pensez-vous que des gens dits « insensibles », solides comme un roc avec un parcours sans histoires peuvent avoir ce type de sensibilité - voire d’hyper-sensibilité ? On me dit souvent solide comme un roc, mais je suis une écorchée vive. Je ne peut donc pas dans mon cas, te dire si les gens sans histoires ou non pourraient comprendre mais il peu parfois y avoir un déclic pour peu de choses. Est ce que ses combats seront aussi intenses je ne sais pas...
«Mettez un enfant dans un berceau avec une pomme et un lapin. S’il mange le lapin et joue avec la pomme, je vous achète une voiture neuve!» (Harvey Diamond) http://nouvellevegetarienne.blogspot.fr/

Hors ligne Arachnidix

  • germe timide
  • **
  • Messages: 96
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
    • Nouvelle végétarienne
  • Département: 53
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #73 le: Dimanche 28 Août 2016, 19:50:53 pm »
Bonjour Mela,
De retour de vacances, ton petit questionnaire tombe à pic... Même si je me réveille un peu tard, j'ai été heureuse de lire les réponses parce que ça me touche justement de lire des gens qui communiquent sur leur manière de ressentir les choses, et ce n'est jamais commun ou formaté. (Je précise que "hic" est un inconnu pour moi, et que je n'ai pas lu son message...)
Donc, pour participer...
Une personne sensible? Indéniablement. Très concernée par la cause animale et la cause écologique, et le respect des minorités, des peuples qui vivent autrement que notre occident tourné vers le "progrès"...Depuis toujours. Mais comme vous êtes nombreux à le souligner, je ne me considère pas comme fragile. Justement, plus on est sensible, et donc, capable d'être en contact avec ce qui nous touche, nous attire ou nous répugne, plus on comprend vite ce qu'il nous faut, ce qui nous rend fort. Après mûre réflexion, je ne vois que l'ouverture du coeur comme force vraiment efficace... Par contre, ça suppose généralement un parcours tout sauf rectiligne et  "sans histoire", puisque ça suppose de tenir compte du monde, des autres, de soi tel qu'on est ou tel qu'on est en train de devenir, de ne pas avoir peur du changement en bref. Donc, le "sans-histoire, solide comme un roc" peut-il évoluer? Tout est possible, mais à priori, c'est quelqu'un qui a choisi d'étouffer sa sensibilité pour éviter les détours... Je connais quelques personnes qui ont ce profil, et il me semble qu'ils remplacent le côté sensible par un côté normatif: ça se fait ou ça ne se fait pas, et manger des animaux ça se fait, donc...
Ce qui amène à ta question sur le fait d'être touché par des choses qui semblent insignifiantes ou banales à la plupart des gens.
Quand on choisit de s'écarter de la norme ( et je crois que le mode de vie "vegan", globalement, témoigne d'un tel écart), on se retrouve précisément un peu seul parce que justement, on est touché par des trucs qui paraissent tout à fait bizarres... Comme le hululement de la chouette au fond des bois et le besoin impérieux de savoir si c'est une chevêche ou la hulotte... Ou l'émerveillement devant un bébé couleuvre qui prend son bain dans une fontaine. En ce qui me concerne, voilà ce qui a enchanté mes vacances...Et quelque chose me dit que sur ce forum, je rencontrerai plus d'écho qu'ailleurs... Donc si ton questionnaire avait pour objectif de déterminer des traits communs entre les personnes qui choisissent ce mode de vie, je pense que c'est concluant...
Et il me semble que là, c'est un vrai choix de vie. Irréversible ou non... je ne sais pas.

Je me retrouve aussi dans tes propos emmy  ;)
«Mettez un enfant dans un berceau avec une pomme et un lapin. S’il mange le lapin et joue avec la pomme, je vous achète une voiture neuve!» (Harvey Diamond) http://nouvellevegetarienne.blogspot.fr/

Hors ligne Mela

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 805
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : La sensibilité des VG : nouveaux devoirs de vacances !
« Réponse #74 le: Dimanche 28 Août 2016, 19:57:54 pm »

J'ai trouvé ces questions très pertinentes, du coup je me joins à vous sur cette discussion. Estimez-vous faire partie des gens qualifiés de "sensibles" ? Je crois que lorsque l'on décide de combattre une ou plusieurs formes de violences nous sommes forcement sensibles, donc je le suis. De ceux qui, déjà petits, avaient des réticences à manger certains animaux ? C'était mon cas et 'est aussi celui de ma fille (Les chiens ne font pas des chats comme ont dit  :P) Je me souvient avoir été punis en restant devant une langue de bœuf durant plus de trois heures, je ne l'ai jamais mangé et j'ai vomis la seule bouché que j'ai prise, ils n'ont plus jamais insistés (Je vous rassure ce n'étais pas habituel mais je mangeais peu de viande et ça inquiétait mes parents). De ceux qui peuvent s’émouvoir devant un truc tout bête qui va laisser indifférents leurs voisins ? Ça m'arrive très souvent du coup je m'emporte très souvent Pensez-vous que des gens dits « insensibles », solides comme un roc avec un parcours sans histoires peuvent avoir ce type de sensibilité - voire d’hyper-sensibilité ? On me dit souvent solide comme un roc, mais je suis une écorchée vive. Je ne peut donc pas dans mon cas, te dire si les gens sans histoires ou non pourraient comprendre mais il peu parfois y avoir un déclic pour peu de choses. Est ce que ses combats seront aussi intenses je ne sais pas...

Merci Arachnidix,
j'ai déjà compris qu'on avait des points communs, toutes les 2...
Tu utilises l'expression "écorchée vive" : c'est ce que l'on dit de moi.
Je m'emporte moins souvent qu'à 20 ans, l'âge aide à prendre du recul. ;)

Merci de te dévoiler un peu plus et merci de trouver mes questions "très pertinentes". ça fait plaisir que les gens se rendent compte que je ne dis pas que des bêtises sur ce forum, même si j'avoue que j'en dis beaucoup trop... ici, c'est un peu mon bol d'air, ma récré...  ::)