Auteur Sujet: Que penser des activistes de la cause animale ?  (Lu 18473 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Kuro36

  • germe timide
  • **
  • Messages: 75
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: Indre
  • Régime: Fléxitarien
Re : Re : Re : Re : Que penser des activistes de la cause animale ?
« Réponse #90 le: Samedi 21 Décembre 2019, 15:37:21 pm »
Ça n'a rien à voir avec le sujet (qui a déjà bien dérapé du sujet initial)
Ce n'est pas une raison mais ce forum est désert..

Le sujet: on parlait des activistes qui n'ont pas intérêt à utiliser la violence des autres pour convaincre, mais tenter de briller par leur différence, leurs valeurs. 
Il n'ont pas l'argent des lobbies pour ce faire, mais en ont-ils vraiment besoin pour faire leur pub?  Beaucoup de gens partis de rien sont devenus célèbres par Youtube, c'est un moyen comme un autre. Aux convaincus d'être convaincants, faute de quoi ils l'auront dans le cancan..

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 708
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : Re : Re : Re : Que penser des activistes de la cause animale ?
« Réponse #91 le: Jeudi 02 Janvier 2020, 16:02:33 pm »
Le sujet: on parlait des activistes qui n'ont pas intérêt à utiliser la violence des autres pour convaincre, mais tenter de briller par leur différence, leurs valeurs. 

Je pense qu'on n'a jamais convaincu personne en lui foutant son poing dans la gueule.
Par la violence, on peut éventuellement contraindre ou faire peur mais ça n'a qu'un temps et le retour de bâton est en général plutôt violent, lui aussi - et après on fait quoi ? Une bonne vieille vendetta à la sicilienne ou chacun justifie sa violence par celle de l'autre et ça n'en finit jamais et on ne sait même plus comment ça a commencé ?
Quel intérêt ?

Mais être non-violent ne veut pas dire être mou ou ne pas être radical dans ce que l'on avance ou dans ses actions - même si la frontière n'est pas toujours aisée à trouver et à tenir - si on fait un parallèle avec l'éducation, je dirais qu'on peut parfaitement donner une éducation très stricte et ferme à ses enfants tout en ne brandissant même jamais ne serait-ce que la menace d'une fessée.

Et comme exemple de cette différence entre la radicalité et la violence, je citerais bien L214 qui ont, ces dernières années, énormément fait avancer la prise de conscience en France et le changement de mentalité sans avoir, à ma connaissance, ni frappé qui que ce soit, ni vandalisé quoi que ce soit, ni appelé à le faire.

La violence, c'est une arme de faible.
gnature, gnature, gnature, gnature, gnature, gnature