Auteur Sujet: Un monde sans chasse  (Lu 2460 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 065
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Un monde sans chasse
« le: Lundi 24 Juin 2019, 00:13:07 am »
Bonsoir les résistants,

Hier, je suis allé à la vegan place de Tours, et j’y ai vu plein de trucs sympas, dont notamment le RAC , RAssemblement pour une France sans Chasse.

Ça fait du bien de voir que des gens pensent que c’est possible, donc je leur fais un peu de pub.

Et vous, vous y croyez?
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne Sophie du moulin

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 585
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: oise
  • Régime: Ovo-Végétarien
Re : Un monde sans chasse
« Réponse #1 le: Lundi 24 Juin 2019, 14:52:11 pm »
J'ai du mal à y croire parce que ce ne serait pas uniquement les chasseurs qui auraient à se remettre en question.  Je précise que je ne crois pas aux arguments classiques des partisans des chasseurs sur le besoin de régulation de la faune par la chasse mais la disparition de la chasse implique aussi des changements plus globaux notamment l'équilibre entre les espaces naturels et les espaces des activités humaines. Et sur ce point, je suis assez pessimiste. :(

Hors ligne FORGI

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 11
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Un monde sans chasse
« Réponse #2 le: Lundi 24 Juin 2019, 15:08:24 pm »
oui, moi j'y crois. Sinon j’arrêterais de me battre !  le vivant  évolue, et j'ai bon espoir que l'humain évolue vers plus de compassion, de sensibilité, d'empathie.
Sophie du moulin je n'ai pas compris ton pessimisme. Equilibre entre espaces naturels et espaces avec activités humaines...

Hors ligne Sophie du moulin

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 585
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: oise
  • Régime: Ovo-Végétarien
Re : Re : Un monde sans chasse
« Réponse #3 le: Lundi 24 Juin 2019, 15:25:58 pm »
Sophie du moulin je n'ai pas compris ton pessimisme. Equilibre entre espaces naturels et espaces avec activités humaines...
L'humain devra nécessairement laisser plus de place à la faune qu'il ne le fait aujourd'hui. Donc cela ne touche pas uniquement l'activité de chasse mais plein d'autres activités humaines dont des activités économiques dont les lobbies sont encore plus forts que ceux de la chasse et pour monsieur ou madame "tout le monde", il y aura forcément des changements sensibles d'habitudes de vie.

Hors ligne FORGI

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 11
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Un monde sans chasse
« Réponse #4 le: Lundi 24 Juin 2019, 16:27:24 pm »
pourquoi l'humain devrait laisser plus de place  à la faune s'il n'y avait plus de chasseurs ? juste, il n'y aurait plus de chasseurs, c'est tout. La nature a toujours su se réguler seule. Les prédateurs légitimes reviendront. L'humain devra cohabiter avec les autres.
En tant que mme tout-le-monde, c'est sur que ma vie changera radicalement sans chasse : plus de terreur en balade, plus de coups de feu tout autour, plus de plombs de cartouches vides de cannettes etc... en foret, plus d'élevages d'animaux même pas sauvages destinés à être relâchés et massacrés, plus de toute cette violence, cette cruauté qui me font gerber.
Moins de psychopathes alcooliques armés.

Hors ligne sylvestre

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 326
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Association Végétarienne de France
  • Département: 19
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Un monde sans chasse
« Réponse #5 le: Lundi 24 Juin 2019, 16:56:31 pm »
Nous avons eu la démonstration que les choses impensables (pour un ancien militant) pouvaient se réaliser comme la soudaine émergence du veganisme et même dans les médias de masse.  Alors oui, je veux y croire  :) .

Hors ligne Sophie du moulin

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 585
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: oise
  • Régime: Ovo-Végétarien
Re : Un monde sans chasse
« Réponse #6 le: Lundi 24 Juin 2019, 17:41:35 pm »
C'est clair que ce n'est pas moi qui me plaindrai de ne plus voir les chasseurs dans le bois attenant à chez moi  :) Mais plus largement sur le plan environnemental , la disparition et des chasseurs et de l'élevage modifiera forcément beaucoup le paysage et notre manière "d'occuper" l'espace. Ce n'est pas à mes yeux négatif, juste que j'ai conscience que pour beaucoup c'est compliqué d'imaginer un tel changement. Même moi j'ai du mal à imaginer ce que cela entraînerait réellement comme changements.

Hors ligne FORGI

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 11
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Un monde sans chasse
« Réponse #7 le: Lundi 24 Juin 2019, 21:53:24 pm »
"sur le plan environnemental , la disparition et des chasseurs et de l'élevage modifiera forcément beaucoup le paysage et notre manière "d'occuper" l'espace"
Oh, oui, complètement d'accord avec toi !!!!  ces changements seront tellement bénéfiques pour tous.

Hors ligne Ikkyu

  • Constamment inconstant
  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 376
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Oise
  • Membre d'asso(s): L214, SOS Méditerranée
  • Régime: Végétalien
Re : Un monde sans chasse
« Réponse #8 le: Mardi 25 Juin 2019, 11:40:12 am »
Bonjour,

Merci pour cet intéressant sujet:
Comment voyez-vous une production végétale sécurisée dans cette hypothèse ?
Sangliers, cervidés et garennes peuvent faire beaucoup de dégâts sur les cultures : clôtures, stérilisations...
Le passé n'existe plus, le futur n'existe pas encore et le présent est déjà mort.

Hors ligne FORGI

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 11
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Un monde sans chasse
« Réponse #9 le: Mardi 25 Juin 2019, 13:15:07 pm »
Chaque année les chasseurs lâchent dans la nature des millions d'animaux afin d'avoir des cibles.
Ils agrainent les sangliers, afin de les sédentariser et pour qu'ils se reproduisent davantage.
Ils tuent systématiquement les prédateurs naturels, jugés comme des rivaux.
Ils ont introduit dans la nature des cochongliers, croisement de sanglier et de cochon, plus productifs
Vous comprenez que le problème vient des chasseurs eux-mêmes.
Ils faut interdire toutes ces pratiques et clôturer les champs, la population d'animaux sauvages se régulera d'elle-même, il suffit d'observer ce qui se passe dans les zones sans chasse ;  ;)

Hors ligne Sophie du moulin

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 585
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: oise
  • Régime: Ovo-Végétarien
Re : Un monde sans chasse
« Réponse #10 le: Mardi 25 Juin 2019, 15:20:17 pm »
Ikkyu pose quand même des questions intéressantes et j'aimerais bien que quelqu'un nous dise ce qui a été "imaginé" comme alternative pour ce genre de problèmes. A priori moi je pense que dans une agriculture qui tient compte de la biodiversité et dont les techniques tiennent compte de cet équilibre rien n'est impossible. Par contre je reste pessimiste sur la "bonne volonté" de chacun et pas seulement le monde agricole.

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 065
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Un monde sans chasse
« Réponse #11 le: Mardi 25 Juin 2019, 18:22:07 pm »
Wouah, j’aime ce sujet !!
Merci Forgi pour ta participation que je trouve très pertinente !

Car en effet, le problème est la chasse :
Les sangliers, chevreuils... sont nourris par les chasseurs, on appelle ça l’agrainage.
Comme ces animaux ont une grande quantité de nourriture à disposition, ils ont une faible mortalité infantile.
D’où une population importante.

De plus, de nombreux animaux d’élevage sont lâchés pour la chasse, regardez les faisans, il n’y en a pas, et un beau jour, tu en croises un tous les dix mètres !!

Ils font pareil pour les cerfs, les sangliers ...

Donc si on ne fait plus de nourrissage, ni de lâchers, la surpopulation devient plus facile à gérer, et peut l’être avec des campagnes de stérilisation.

Enfin, pour ce qui est de la population humaine, elle acceptera plus facilement qu’on ne pense, car elle saura entendre les arguments des sans chasse :
- promenade du dimanche sans danger !
- observation facilitée des animaux sauvages
- etc ...
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne FORGI

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 11
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Un monde sans chasse
« Réponse #12 le: Mardi 25 Juin 2019, 18:37:54 pm »
merci papasteph37 de reformuler plus simplement !
Et si on arrête de massacrer les prédateurs naturels, on n'aurait sans doute pas besoin de campagne de stérilisation.
Chaque renard mange  de 3 à 10 mille petits rongeurs par an, ce qui en fait un précieux allié des agriculteurs !

Hors ligne Ikkyu

  • Constamment inconstant
  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 376
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Oise
  • Membre d'asso(s): L214, SOS Méditerranée
  • Régime: Végétalien
Re : Un monde sans chasse
« Réponse #13 le: Mercredi 26 Juin 2019, 12:52:04 pm »
Merci à tous. Il est rare de pouvoir aborder ces sujets, calmement, dans la bienveillance...

La question est quand même particulière pour les cervidés et sangliers qui n'ont plus, à ma petite connaissance, de prédateurs naturels dans nos forêts. A-t-on des données scientifiques pour justifier que seul la fin de l'égrainage suffirait à rétablir une pression suffisante sur ces populations ?

Ensuite, un clôture pouvant entourer les champs, en résistant à une harde lancée, cela va nécessité un sacré investissement.

Mais pour la fin de la chasse, je serai bien prêt à donner un coup de main. ;)
Le passé n'existe plus, le futur n'existe pas encore et le présent est déjà mort.

Hors ligne FORGI

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 11
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Un monde sans chasse
« Réponse #14 le: Mercredi 26 Juin 2019, 16:12:39 pm »
Arret de l'agrainage, accepter le retour des grands prédateurs, arrêt de l'introduction de cochongliers, clôtures électriques.
L'espèce devrait s’auto-réguler.
L'humain se croit indispensable  ::)  mais au niveau de l'environnement, il détruit au lieu de cohabiter pacifiquement.