Auteur Sujet: Végétarienne à l'essai  (Lu 225 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jujudfruit

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 8
    • Voir le profil
  • Régime: Fléxitarien
Végétarienne à l'essai
« le: Dimanche 25 Août 2019, 11:23:02 am »
Bonjour à tous ! ^-^

Donc je me présente :
Cela fait 5 ans que j'ai commencé à être sensible à la cause animale et 3 ans et demi que j'ai réduit ma consommation de viande et de poisson dans le but de devenir végétarienne. Cela notamment pour des raisons morales et écologiques. Je mangeais à un self le midi et je n'y prenais plus de viande (sauf à de rares exceptions), histoire de m'y habituer.

Je vais le dire : j'aime la viande et le poisson. Mais je culpabilise à chaque fois que j'en ai dans mon assiette (par obligation) et en pensant à la végétarienne que je veux devenir.

Depuis mercredi dernier (c'est très récent), je tente donc sérieusement l'ovo-lacto végétarisme.

Mon problème : Beaucoup de doutes et d'inquiétudes.
Je me permets de les exposer ici pour faire d'une pierre deux coups pour ma première fois, c'est plus simple pour ne pas m'éparpiller sur le forum, mais s'il faut vraiment que je pose mes questions dans une autre section, je le ferai.

Voici :

Je me renseigne activement depuis une semaine et à tout ce que je lis, infos comme expériences de végéta*iens, je sais qu'il est tout à fait possible de ne pas être carencée. 
J'ai 3 amies et une proche végétariennes notamment, auprès desquelles je demande conseil. Celles-ci me rassurent, me disent que ce n'est pas compliqué et que si j'équilibre bien, avec la B12, il ne devrait pas y avoir de problème.

Le truc, c'est que j'ai bien choisi mon moment : fin des vacances d'été dans une semaine, je pars dans le supérieur, en classe préparatoire (CPGE), dans un environnement que je ne connais pas, nouvelle vie… tout ça, tout ça.
Je parle de classe préparatoire parce que c'est une formation intense et stressante (sachant que je suis stressée pour le moindre truc), et que j'ai donc besoin de me focaliser entièrement dedans pour une bonne réussite.

Mais depuis mercredi (début de mon pas vers le végétarisme), ma nouvelle alimentation est une source de mal-être (Aïe ! Désolée. :( ). Pourtant, cela faisait longtemps que je rêvais d'être végétarienne. Je l'ai commencé un peu trop brusquement, je pense que c'est ça. Psychologiquement, je me sens prête à ne plus manger de viande et de poisson, mais c'est la cuisine qui m'obnubile. Je passe du coup mes journées à y penser, à me soucier de ce que je vais manger pour bien équilibrer… et il y a la B12. Grande source de stress, tout ça, donc.

Ma famille est omnivore. L'une de mes proches accepte ma nouvelle alimentation et m'a même un peu aidée, mais elle s'inquiète pour moi (ce qui est normal). Mon entourage me laisse pour l'instant faire mais forcément, mes proches me disent qu'ils ont peur que je fasse des carences, et je fais partie des gens "éponges", donc les inquiétudes des autres deviennent les miennes. Je sais que ces réaction sont simplement dues au fait qu'ils ne sont pas renseignés sur le sujet. Ils sont ouverts d'esprit et s'ils lisaient ne serait-ce que le site de l'AVF, ils comprendraient déjà mieux.

Contexte et environnement peu favorables donc. Mais si je ne testais pas maintenant, j'attendais encore.
J'ai vu néanmoins que c'est le même type de problème pour beaucoup de végéta*iens, surtout dans leurs débuts.

Autre soucis : je pense que je ne vais pas pouvoir rester végétarienne longtemps et cela me fait douter dans ma démarche.
En effet, à partir de la semaine prochaine, hors weekends, je mangerai tous mes repas (petit-déj, déjeuner et dîner) dans un self. Là où je serai et en prépa, avoir l'internat et le self, c'était inespéré, donc c'est ce qui m'arrange le mieux en pratique. Mais je ne pourrai certainement pas y équilibrer convenablement mes repas sans viande et poisson, d'où le fait que je vais sûrement devoir me remettre à la viande.  :-X De temps en temps.

Devenir végétarienne, j'ai pris conscience que c'est entrer dans un "monde" nouveau pour moi, avec un nouveau rapport à l'alimentation, et qu'il y a des concernés plus nombreux que je le croyais (rien que de tomber sur ce forum  ;)) mais qu'il faut aussi tenir le coup dans les débuts, face à soi et aux autres surtout. Donc c'est une nouveauté, c'est sûr, mais quand même plus dure que je l'imaginais (même si c'est pas la mer à boire).

Points positifs quand même :
En m'essayant au végétarisme, j'ai un peu diversifié mon alimentation, fais de jolies salades colorées avec fruits à coques, graines (je trouve ça bon) et j'ai appris sur les différents aliments. Si bien que je me rends compte que je ne mangeais peut-être pas mieux avant et que revenir à la viande n'améliorerait pas tant que ça ma situation.
Je pense peut-être me remettre un peu à la viande pour me rassurer, de temps en temps, et y aller plus mollo, ou bien continuer cette semaine au moins le végétarisme. Le truc, c'est que j'ai acheté de la B12. Normalement pas de risque s'il y a un surdosage mais si j'ai ma B12, ça m'empêche psychologiquement de me remettre à la viande et au poisson.

Bref… Je m'excuse du pavé. J'ai un peu navigué sur le forum et pris conseils des posts que j'ai lus, avec des situation similaires à la mienne, mais j'ai besoin de savoir un peu ce que vous en pensez.  :)

Merci d'avance et bonne continuation !


Hors ligne sylvestre

  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 303
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Association Végétarienne de France
  • Département: 19
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Végétarienne à l'essai
« Réponse #1 le: Dimanche 25 Août 2019, 14:38:46 pm »
Végétarien depuis 1982 je ne me suis jamais supplémenté en B12 et pourtant ma consommation de fromage et d'oeuf n'a fait que diminuée. Cette vitamine paraît indispensable pour les végétaliens stricts seulement.


Quand nous avons basculé vers une alimentation végétarienne avec ma femme , à l'époque, il y avait  peu d'informations sur l'équilibre de l'alimentation et quasiment aucun ersatz de viande. Nous avons toujours mangé très varié et privilégié les crudités et fruits, sans balance et programme diététicien... Nous sommes en bonne forme à plus de 65 ans. Je pense que cette société et les médias sont trop alarmistes et font de l'alimentation une science compliquée. C'est presque de l'intox à mon avis, bien favorisée par les lobbies viandistes.


Un bon équilibre consiste déjà par une alimentation variée et suffisante en protéines. Il faut aussi apprendre à écouter son corps. J'ai pu remarquer qu'à certaines périodes j'avais beaucoup plus envie de certains aliments que d'autres.

Les selfs et cafétérias ont toujours été au contraire une facilité. On y trouve des crudités (indispensables) et le choix de plusieurs légumes. J'ai pu faire remplir mon assiette de 3 légumes différents la plupart du temps. On peut très bien y équilibrer son alimentation. Et si certains légumes n'y sont jamais  proposés, il faut compenser chez soi le soir !

L'alimentation c'est aussi du plaisir par une ordonnance !


En tout cas bravo pour votre démarche. Tenez bon !






« Modifié: Dimanche 25 Août 2019, 14:45:37 pm par sylvestre »

Hors ligne Jujudfruit

  • Petite graine discrète
  • *
  • Messages: 8
    • Voir le profil
  • Régime: Fléxitarien
Re : Végétarienne à l'essai
« Réponse #2 le: Dimanche 25 Août 2019, 18:46:13 pm »
Bonjour sylvestre, et merci pour votre réponse et d'avoir lu tout ça. ^^

J'ai pris compte de votre avis sur la B12. En effet, pour les végétariens, les infos que je lis hésitent entre complémentation ou non. Mais face à de nombreuses recommandations dont j'ai eu vent, tant sur des sites dédiés à l'alimentation végétale qu'auprès de mes connaissances, végéta*iennes, j'ai choisi de me supplémenter...

Mais je reconnais que plus j'en apprends sur les aliments et les carences, et plus cela m'inquiète. Quand on lit tout, ça paraît compliqué et c'est sûrement pour ça que je me prends la tête.

Pour le fait d'écouter son corps, j'ai récemment eu une envie de quelque chose (pois chiches) et ça m'a paru meilleur que d'habitude. Donc c'était peut-être ça... Ou juste une question d'envie gourmande, je ne sais pas.
Merci pour vos conseils !

Pour ce qui est du self, j'ai regardé les menus d'une semaine de celui de l'établissement dans lequel je vais. Il y avait une journée végétarienne. Mais je ne sais pas si je pourrai équilibrer. Le problème, c'est que je n'y mangerai pas simplement le midi, mais à tous les repas, 5 jours sur 7. Donc cela me préoccupe un peu.

Bonne continuation à vous !

Hors ligne Ikkyu

  • Constamment inconstant
  • fleur de loquace
  • ****
  • Messages: 330
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Oise
  • Membre d'asso(s): L214, SOS Méditerranée
  • Régime: Végétalien
Re : Végétarienne à l'essai
« Réponse #3 le: Lundi 26 Août 2019, 09:40:19 am »
Bonjour Jujudfruit,

Déjà, bravo pour ta démarche ta mise en cohérence avec tes sensibilités.
Pour moi, le fait que tu en apprennes plus sur les aliments et que l'on dispose de plus d'informations fiables, c'est plutôt une chance, non ?

Sinon, nous sommes nombreux à avoir une ces craintes de carences et de déséquilibres au début. Le temps passant, on prend certains réflexes mais surtout on se détend. Car le risque que souffre de carences si tu manges diversifié et à ta faim est faible. D'ailleurs quand l'on devient végéta*ien on a plutôt tendance à diversifier son alimentation.

En self, tu devrais facilement, sur un repas ou les 3 de la journée, pouvoir consommer une moitié de légumes et fruits (crus et cuits), 1/4 de féculents et 1/4 de légumineuses. Avec une poignée de graines et noix sèches pour les petites faims, tu va "péter la forme" en prépa.
Le passé n'existe plus, le futur n'existe pas encore et le présent est déjà mort.

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 629
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Végétarienne à l'essai
« Réponse #4 le: Lundi 26 Août 2019, 10:44:25 am »
Bonjour,

Comme Ikkyu : au début, on stresse, on a l'impression que c'est super compliqué et puis...
En fait, non.
A partir du moment où tu manges de tout et à ta faim, en gros, ça va (+B12).

Reste le problème de la cantine :
Si c'est un self, genre resto d'entreprise, ça ne devrait pas être trop compliqué, il y a toujours moyen d'avoir des crudités, une assiette légume/céréales/légumineuses et des fruits
Si c'est une cantine à plat unique, là c'est plus compliqué.
Mon fils aîné qi était en terminale cette année s'est retrouvé des fois devant des pâtes bolo ou des raviolis au bœuf... Difficile de n'avoir que des légumes dans ce cas... Ces jours-là, il a mangé beaucoup de pain.

Ce qu'il faut bien se dire, c'est que un équilibre alimentaire, ça se construit au minimum sur une semaine.
Si dans le lot tu as un repas ou deux pas terrible question diététique, ce n'est pas grave, tu ne va pas t'effondrer frappée par la foudre d'une carence soudaine et mortelle.