Auteur Sujet: alaitement et adoption  (Lu 4141 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Jessica

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 189
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): AVF, LLL
  • Régime: Végétalien
alaitement et adoption
« le: Lundi 06 Juin 2011, 14:20:27 pm »
Si, si, ça un rapport avec le végéta*isme : souvent, les femmes véganes croient à tort que si elle adoptent un enfant en bas âge, elles seront obligées de leur donner du lait maternisé (à base de laits animaux, puisqu'en France, on n'a guère le choix). Et tout ça, ça n'encourage pas à l'adoption (déjà que c'est pas facile...). Eh bien, qu'elles le sachent : c'est faux car une femme peut allaiter même sans avoir jamais été enceinte et pour une fois, j'ai une source (ça vaut ce que ça vaut) : http://www.mamanpourlavie.com/allaitement/trucs-conseils/488-lallaitement-est-possible-meme-sans-jamais-avoir-accouche.thtml

Bon après, c'est pas évident d'allaiter exclusivement un enfant adopté (mais c'est possible), m'enfin, c'est déjà une bonne nouvelle, non ? Sans parler de l'apport affectif donné par l'allaitement à un petit mammifère qui n'a plus ses parents...

Hors ligne Willyne

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 401
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : alaitement et adoption
« Réponse #1 le: Lundi 06 Juin 2011, 22:36:26 pm »
J'avais déjà lu quelque chose là dessus, c'est vrai qu'on est loin de connaitre et maitriser tout ça, quand on dit déjà à des femmes qui viennent d'accoucher qu'elles ne vont pas pouvoir allaiter, n'ont pas assez de lait etc... c'est bien méconnaitre les possibilités du corps (et de l'esprit!).
Une grand-mère a confié à ma mère avoir eu une montée de lait aussi alors qu'elle gardait son petit-fils qui avait une crise de pleurs!

Hors ligne Jessica

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 189
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): AVF, LLL
  • Régime: Végétalien
Re : alaitement et adoption
« Réponse #2 le: Samedi 11 Juin 2011, 00:11:33 am »
Qu'est-ce qu'on ne ferait pas croire aux femmes pour leur vendre du lait de vache (clonée et OGM, maintenant...) !

Ma grand-mère, on l'a branchée à un tire-lait à la maternité, puis on lui a dit qu'elle n'avait pas assez de lait ! Du coup, pour tous ses enfants, elle n'a même plus voulu essayer tellement elle avait eu mal. Du coup, ça n'a pas encouragé ses filles à leur tour. C'est surréaliste : c'est moi qui initie la génération allaitante ! Et moi, j'ai du lait à revendre... Serais-je une exception dans la famille ? Non, je pense surtout qu'il y a une grosse différence : Leïla a été posée à côté de mon sein dès la salle de naissance, on ne m'a pas branchée à une machine, mais à mon bébé !

L'industrie du lait maternisé a vraiment fait beaucoup de mal. De nos jours, nos seins ne sont qu'un outil de séduction. Même moi, je dois me faire violence pour allaiter en public (et encore, dans l'écharpe !), alors que les choses sont pourtant claires dans ma tête ! Mais c'est dur de lutter contre des décennies d'endoctrinement.

Je suis sûre que nombre de femmes qui "n'ont pas de lait" subissent en réalité cette pression sociale.

Hors ligne Willyne

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 401
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : alaitement et adoption
« Réponse #3 le: Samedi 11 Juin 2011, 22:01:50 pm »
C'est énorme, la façon dont les allaitements de nos mères et grands-mères ont été sabotés en masse. Je savais déjà mais moi aussi, ça m'a un peu secoué quand, avec mon nouveau-né, plein de femmes, connues ou inconnues, se sont mises à me raconter pourquoi elles n'avaient pas "pu" allaiter. A leurs récits, je me gardais de leur dire que, dans la grande majorité des cas, elles auraient pu, mais qu'on a tout fait, pas forcément intentionellement, pour que ça rate.

Ma propre mère en est aussi un triste exemple. 2 mois après avoir accouché, RDV chez la gynéco qui "vérifie" sont lait, elle en voit une goutte et s'exclame d'un air dégouté : "vous ne lui donnez quand meme pas ça?!", "bin, si.....", "il faut arreter tout de suite, vous allez la rendre malade, votre lait est trop clair!". Fin de l'allaitement, la mort dans l'ame.
Et j'en passe et des meilleures...... C'est tellement triste!

Hors ligne Jessica

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 189
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): AVF, LLL
  • Régime: Végétalien
Re : alaitement et adoption
« Réponse #4 le: Lundi 13 Juin 2011, 12:28:55 pm »
C'est fou, comme on peut être ignorant parfois dans le corps médical en ce qui concerne l'allaitement (je comprends qu'on puisse pas tout savoir, mais dans ce cas, on dit qu'on ne sait pas !) : bien sûr qu'une goutte de lait peut être "trop claire" si on la prend en début de tétée, bon sang !

Moi, j'emmène Leïla chez un généraliste (très compétent, cependant, hein, pas de soucis...), qui me conseille d'espacer les tétées (rien de tel pour saper la production de lait et se crever à essayer de faire patienter le bébé !!!) ou de tirer du lait pour que le papa puisse en donner la nuit pour me permettre de dormir (il a pas compris que les seins s'adaptaient au rythme du bébé et que de toutes façons, je serais obligée de me lever à cause de la douleur des engorgements, qui risqueraient de tourner aux abcès si je l'écoutais !). Ce genre de conseils, c'est la catastrophe !

Hors ligne Willyne

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 401
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
Re : alaitement et adoption
« Réponse #5 le: Lundi 13 Juin 2011, 21:57:47 pm »
Oui, j'ai eu ça aussi. Le coup des tétées qu'il faut espacer, c'est malheureusement un grand classique..... C'est vrai quoi, imagine qu'il se mette à réclamer la tétée "juste parce qu'il aime ça", tu vois pas le drame éducatif?!

Hors ligne Jessica

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 189
  • Sexe: Femme
    • Voir le profil
  • Membre d'asso(s): AVF, LLL
  • Régime: Végétalien
Re : alaitement et adoption
« Réponse #6 le: Jeudi 16 Juin 2011, 15:06:42 pm »
Ah, ben si, ça risque de faire un enfant qui reprend deux fois du dessert, de temps en temps, oh, le drame ! C'est vrai que c'est une chose qui ne se fait pas, hein ! Et puis, l'enfant risque surtout de mémoriser "sein=nourriture" plus vite que "sein=pornographie"... Ca, c'est le vrai drame éducatif !

Et franchement, il n'y a rien de plus pertinent que d'essayer d'espacer les tétées pile lors du pic de croissance des 6 semaines, non ?