Auteur Sujet: Jus de fruits, vinaigres et vins non végans  (Lu 28789 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Pincopallino

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 324
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Régime: Végétalien
Re : Jus de fruits, vinaigres et vins non végans
« Réponse #75 le: Mercredi 29 Février 2012, 22:26:06 pm »
Le resvératrol est plus abondant dans le vin que dans le raisin  :D
Un quart de ce qu'on mange nous maintient en vie, les autres trois quarts maintiennent en vie les médecins (citation trouvée dans un ancien papyrus égyptien)

Hors ligne janic

  • Modéré
  • fleur de loquace
  • *
  • Messages: 410
    • Voir le profil
Re : Jus de fruits, vinaigres et vins non végans
« Réponse #76 le: Jeudi 01 Mars 2012, 10:05:12 am »
pincopallino bonjour
Citer
Le resvératrol est plus abondant dans le vin que dans le raisin
Ce n'est pas certains composant du vin qui sont mis en question, mais l'alcool que contient celui-ci. Donc qu'il contienne certains composés bénéfiques à la santé: pourquoi pas! Bien que ces mêmes composés se retrouvent dans d'autres produits sans nocivité comme le souligne l'article que tu cites:
Citer
Les raisins secs ont une teneur variable et pouvant être élevée en resvératrol (de 1,9 mg·kg-1 pour un raisin de Corinthe[15], à 486 mg·kg-1 pour un Thompson Seedless de Californie, avec une méthode d'analyse élaborée[16]).
les fèves de cacao constituent une source importante de flavonoïdes et de resvératrol. Le chocolat noir contient 0,4 mg·kg-1 de resvératrol[9], soit la seconde source alimentaire de ce polyphénol après le vin;
les baies rouges du genre Vaccinium : jus de canneberge avec un taux de 0,278 mg·kg-1;
l’arachide (Arachis hypogaea) : les cacahuètes grillées sont relativement pauvres en resvératrol (0,03 à 0,147 mg·kg-1);
la rhubarbe (Rheum tataricum), la mûre (Morus spp.), la grenade (Punica granatum), le sorgho etc.
Ce ne sont donc pas les sources non toxiques qui manquent!
Si le vin était la source unique et incontournable d'un composé particulier peut-être se justifierait-il? Et encore en tant que prescription médicale comme la digitaline qui est un poison mais dont l'usage thérapeutique justifie (ou semble justifier) son utilisation. Mais ça ne semble pas être le cas!
C'est comme le reste de l'alimentation où les composants qui se trouvent dans les viandes se retrouvent aussi dans les végétaux sans en avoir les inconvénients ce que tu t'évertues de souligner en permanence. Par contre tu as des difficultés à saisir que ton argumentation (que je partages concernant les viandes) est la même que les viandeux concernant un produit qu'ils veulent défendre et justifier à tout prix. Mêmes causes=mêmes effets!
Une maxime biblique dit: "on voit mieux la paille qu'il y a dans l'oeil du voisin que la poutre que l'on a dans le sien" et je ne suis pas compétent pour mesurer la taille des pailles et des poutres! ;D
« Modifié: Jeudi 01 Mars 2012, 10:09:28 am par janic »