Auteur Sujet: Pourquoi être végétalien?  (Lu 56175 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 065
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #150 le: Samedi 25 Août 2018, 11:01:06 am »
On peut voter la même chose et ne pas avoir le même objectif.
Dans ce cas on peut rêver d'un monde idéal pendant encore longtemps, et ne rien faire pour que ça change réellement.
Connaissant la conséquence de ses actes, agir ainsi c'est juste une obstination idiote je trouve.
Obstination : sans doute
Idiote : attention, c’est un jugement un peu facile !

Et en effet, on peut voter de la même façon et pourtant avoir des objectifs différents.
Si on ne prend que le vote sans écouter les motivations, alors on loupe les différences des votes.
Mais tu sais bien que pour la création de lois, on peut faire des propositions d’amendements, des propositions de lois ...
Et donc les véganes expliquent leur vote, mettent en avant leurs arguments et font des propositions de lois ou d’amendements qui vont dans leur sens, en espérant convaincre un jour, à force de bon sens, d’argumentation et de compréhension.

Tu vois la différence ?
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne Mela

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 805
  • Sexe: Femme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : Re : Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #151 le: Samedi 25 Août 2018, 19:11:03 pm »
Qui ne rêve plus à l'idéal s'est résigné à la laideur du monde.

Rien que pour lire ça, ça vaut le coup d'allumer son ordi…  ;)

Hors ligne Kuro36

  • germe timide
  • **
  • Messages: 75
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: Indre
  • Régime: Fléxitarien
Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #152 le: Mardi 04 Septembre 2018, 19:27:39 pm »
Citer
Pas forcément. Tu as des omnivores attachés malgré tout au bien être animal (quoi qu'on puisse en penser)
Oui moi-même j'en fais partie, sinon ce débat ne me torturerait pas l'esprit en permanence.
Il n'y a aucune étiquette, je ne propose qu'un exemple censé simplifier les choses, peu importe qui aurait voté pour l'industrie.

Citer
il n'y a, que je sache, aucun vegan à l'assemblé.
Je partais du principe d'un référundum pour le peuple.

Je rappelle que le pourcentage de végan est très faible.
Et alors ?  En quoi est-ce un argument ?
Pour que le mouvement véganiste puisse mettre fin à l'industrie animale, il faudrait qu'il se développe + vite que l'industrie elle-même, et qu'il puisse convaincre une bonne partie de la population,
or c'est pas le cas, et au rythme de sa progression (depuis 46 ans après l'émergence des thèses antispécistes de P.Singer).., ça mettra du temps.

Citer
L'industrie de l'élevage et le veganisme ont le même but ? Sérieusement ?
Pas du tout. Pourtant, ils mettent la même énergie en faveur de l'industrie, ce qui ne fait jamais rien avancer. 
Il me semble que c'est dans l'intérêt de tout le monde (animaux, végans et dérivés, ) que l'élevage fermier face meilleure concurrence à l'industriel, dans un 1er temps.

 
Citer
vu la mort jeune qui l'attend à l'arrivée - point sur lequel il me semble que tu ne m'as pas répondu
Je n'ai pas retrouvé quelle est la question.  Et si je ne réponds pas en principe, c'est que je n'ai pas de réponse.

Citer
Pour un bête problème de mètre carré par animal - c'est con, hein ?
C'est dommage en effet. Dois-je comprendre que tu préfères que ces terres servent aux industriels pour nourrir tout le monde, plutôt qu'aux fermiers ce qui pourtant limiterait le massacre de la nature, et entamerait concrètement un 1er changement positif pour le véganisme.

Citer
On va finir par élever des vaches sur la Lune à ce rythme...

Trump y a pensé avant toi)

Citer
Heureusement alors que les vegans ne mangent pas que du blé et du soja.
Je suppose que c'est pareil pour tout.


Citer
Là, je manque de connaissance pour te répondre.
Mais le veganisme ne veut pas la disparition des animaux.
Si intérêt écologique il y a, je fais confiance au génie humain pour trouver des solution de "troupeaux" semi-sauvages, je ne sais pas.
Mais quel intérêt d'avoir des pâturages s'il n'y a plus de bêtes d"élevage ?

Là c'est inquiétant de ta part, promouvoir une idéologie sans s'être soucié un minimum de l'impact écologique.. Heureusement que la majorité ne devient pas végan dès demain, qu'il y aura un temps d'adaptation.
Après de simples recherches, les pâturages représentent la majorité des terres disponibles, or, non cultivables.

L'intérêt; pour le paysage et la biodiversité principalement.
Plus le relief d'une parcelle est varié, plus elle pourra accueillir une faune et flore diversifiée, (et puis traverser un paysage varié, c'est plus agréable sur la route, à moins de maximiser l'autoroute qui pollue plus au final..).
 Certaines herbes en ont besoin pour vivre comme "Ray-grass", "pâturin des prés".. et "Beaucoup de petits herbivores spécialisés suivent les grands herbivores qui élaguent les parties des plantes les plus élevées et les plus dures, mettant à découvert les pousses tendres"; cf Wikipédia), il y a pas mal de plantes rares qui ne poussent que là, les animaux fertilisent, certains oiseaux menacés...

Bien sûr certains de ces avantages disparaissent si le troupeau squatteur est trop important (d'où l'urgence de réduire la conso de viande..).

Un élevage nourri en pâturage, c'est une production de viande clairement plus écologique qu'en élevage conventionnel où l'on doit apporter généralement les tourteaux de soja.. (En France, 60% de l'alimentation bovine est constituée d'herbe, c'est bien mieux qu'en Amérique. Ça va dans mon sens que; les pâturages sont une de nos richesses, préservons-les).

Quant au bilan carbone, si la forêt absorbe ~2 fois plus de co2 que la prairie, celle-ci absorbe ~2 fois plus de co2 qu'une culture de maïs par exemple. Cela explique certainement en partie pourquoi un régime lacto-ovo-végétarien est en fait plus écologique qu'un végan.

Hors ligne Stéphane Ascoët

  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 786
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
    • Ma galaxie
  • Membre d'asso(s): AVF(à vie et délégué), France Passion des Transports Urbains, Les Amis de La Terre, Festival du Cinéma minoritaire de Douarnenez, French Data Network, La Nef, Enercoop, Association pour la décroissance conviviale, Cenabumix, Mouvement Vegan, Ofset, Alliance pour la Santé, 1-Terre-Action(association locale de la Fédération des Usagers du vélo)...
  • Régime: Végétalien
Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #153 le: Mardi 04 Septembre 2018, 21:13:00 pm »
Elles sont moins importantes pour les humains du point de vue empathique. L'antispécisme est absurde en soi il faut pas l'oublier, la vie entraîne inévitablement  la mort..

Je trouve ça assez hallucinant d'arriver ici en disant cela ! C'est comme si tu t'introduisais dans un club d'amateurs de courses automobile en disant "il ne faut pas oublier que ce loisir est débile" !
Citer
Le "vol" de biens n'est pas un argument, ça fait partie de la nature (même les ours ne s'en gêneraient pas), si on ne les faisait nullement souffrir en le prenant, je ne verrais pas le problème.
Parce que tu es spéciste, comme l'écrasante majorité de la population. On ne déconstruit pas des millénaires d'ancrage comme cela...
Citer
Le problème principal des abeilles est leur disparition à cause de l'homme, ce qui rend leur survie dépendante de l'homme paradoxalement.

Non, c'est surtout un problème avant tout pour l'humain. Et seulement en second pour les abeilles. Et c'est pour ça que cette question te paraît plus importante.
Citer
Donc leur "exploitation" devient nécessaire, y compris pour les végans sans quoi il n'y aurait plus de fruits/légumes..
Disons qu'on profite d'un service qu'elles nous rendent gratuitement. Quand on respire, on profite de l'action des végétaux(surtout quand on hume les délicieuses odeurs de bourgeonnements). Doit-on s'arrêter de respirer ?

Citer
Si on achète plus de miel comment garder des apiculteurs? De même que si on arrête la viande et le lait à grande échelle...
Pourquoi faudrait-il maintenir ces professions à tout prix ?
Citer
Enfin là pour moi, l'idéal serait que seules les petites fermes survivent ce qui serait bénéfique, et que les énormes fermes-industries comme en Amérique disparaissent car dans ce cas ça pollue et la folie humaine a pris le pas sur la nature.
La souffrance pour l'animal est énorme dans les deux cas.
--
Bien cordialement, Stéphane Ascoët, animateur de la liste AVF Orleanaise, objecteur de croissance, faucheur volontaire, bio-vegetalien anti-spé

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 065
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #154 le: Mardi 04 Septembre 2018, 22:56:05 pm »
Coucou Stéphane !
C’est gentil de passer par ici !!
Tu vois, je crois qu’on a pas tout déconstruit avec Kuro 36, il est en mode « convaincre », alors je ne me suis pas battu...
Tu vas bien ?
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 684
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #155 le: Mercredi 05 Septembre 2018, 13:25:33 pm »
Il n'y a aucune étiquette, je ne propose qu'un exemple censé simplifier les choses, peu importe qui aurait voté pour l'industrie.

Non, tu ne donnes pas un exemple - tu pars d'un exemple pour conclure des généralités "les vegans feraient ça, les omnis feraient ça"
Je t'objecte que ces généralités sont fausses (comme beaucoup de généralités, d'ailleurs)

Globalement, quel est ton propos ?
Que de petits élevages avec animaux en "liberté" sont mieux pour le bien être animal que de gros élevages industriels ?
Bah oui.

Que, du coup, on pourrait se satisfaire d'une humanité flexitarienne se nourrissant au près de ces petits élevages ?
Je ne suis pas d'accord :
Même les petits élevages tuent leurs bêtes à un âge très jeune - les conditions de leur courte vie seraient meilleures que dans l'intensif, évidement, mais la finalité (et donc, de mon point de vue le problème éthique) serait la même.
Et ça mettrait la viande à un tel prix qu'elle serait réservée à une élite et qu'il ne faudrait pas 10 ans pour que des petits malins ne "réinventent" l'élevage industriel.


Au final, de mon point de vue, pousser à des lois interdisant l'intensif au profit de petits élevages : oui, pourquoi pas, ça dépend, c'est à voir au cas par cas, ça dépend de la loi
A condition surtout que ce soit bien vu comme une étape, pas une fin en soi.
Le welfarisme tout seul, s'il n'est pas pensé comme une étape pour diminuer l'horreur en attendant d'aller plus loin (tout en continuant à lutter pour), un premier pas en somme, est à mon sens une erreur, un cul-de-sac.
Le gros problème du welfarisme en général, c'est que c'est aussi un argument pour ses adversaires à ne pas aller jusqu'au bout des choses sur le mode "on a déjà fait ça alors maintenant, c'est bon, on arrête."

Un peu comme ces gens qui pensent qu'on va sauver la planète en triant ses ordures et coupant l'eau pendant qu'on se brosse les dents.
C'est bien, il faut le faire, mais ça n'est pas suffisant.

Si les opposants à l'esclavage avaient été welfaristes, aujourd'hui on aurait toujours légalement des esclaves en France.
Des esclaves sans doute mieux nourris et mieux traités, mais des esclaves quand même.

Tu dis que la question t'obsède.
Qu'est-ce qui t'empêche de franchir le pas ?
gnature, gnature, gnature, gnature, gnature, gnature

Hors ligne Kuro36

  • germe timide
  • **
  • Messages: 75
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: Indre
  • Régime: Fléxitarien
Re : Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #156 le: Mercredi 05 Septembre 2018, 16:29:06 pm »
L'antispécisme est absurde en soi il faut pas l'oublier, la vie entraîne inévitablement  la mort..
Je trouve ça assez hallucinant d'arriver ici en disant cela ! C'est comme si tu t'introduisais dans un club d'amateurs de courses automobile en disant "il ne faut pas oublier que ce loisir est débile" !
Bahh non faut pas oublier.  Perso je trouve la vie encore plus absurde, je joue le jeu, mais je n'oublie pas que s'en est un pour autant.

Citer
Parce que tu es spéciste,
Pas compris.

Citer

Non, c'est surtout un problème avant tout pour l'humain. Et seulement en second pour les abeilles.
Ouuiiii, donc c'est pas important?


 
Citer
Doit-on s'arrêter de respirer ?
Voilà quand on applique des règles jusqu'au bout, on arrive à l'absurde (comme dans le documentaire "La boucherie éthique").
Je ne compare pas l'exploitation végane indirecte avec l'exploitation bovine qui n'a rien à voir (je précise).
Au fait si je croise une vache sauvage, j'ai droit de profiter du service qu'elle me rend gratuitement? À savoir un surplus de lait?

Citer
Pourquoi faudrait-il maintenir ces professions à tout prix ?
Sans les apiculteurs, on perdrait une partie importante des pollinisateurs de ce qu'on mange. Quant aux autres, je ne suis pas optimiste sur le sort des animaux si on les supprime.

Citer
Citer
Enfin là pour moi, l'idéal serait que seules les petites fermes survivent ce qui serait bénéfique, et que les énormes fermes-industries comme en Amérique disparaissent car dans ce cas ça pollue et la folie humaine a pris le pas sur la nature.
La souffrance pour l'animal est énorme dans les deux cas.
Sauf que dans l'un, l'animal a une vie bien plus acceptable, et surtout, si l'on considère la souffrance animale aussi significative que la souffrance humaine, dans mon idée on évite un sacré génocide quand même.  Mais si pour toi l'extermination des juifs n'est pas plus grave qu'un règlement de compte à Trifouillis-les-bois..
Enfin je ne suis pas sûr qu'un bovin qu'on assomme pour le tuer le plus rapidement possible souffre autant que les micro-insectes qu'on peut noyer en lavant une salade, ou que les milliers de vers de terre découpés lors du labourage des terres de culture de légumes "bio".
« Modifié: Mercredi 05 Septembre 2018, 16:30:58 pm par Kuro36 »

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 684
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #157 le: Mercredi 05 Septembre 2018, 16:58:18 pm »
Sauf que dans l'un, l'animal a une vie bien plus acceptable, et surtout, si l'on considère la souffrance animale aussi significative que la souffrance humaine, dans mon idée on évite un sacré génocide quand même.  Mais si pour toi l'extermination des juifs n'est pas plus grave qu'un règlement de compte à Trifouillis-les-bois..

On essaye de rester dans les limites du débat qui ne dévie pas et ne tourne pas à la foire d'empoigne - et pour ça, on évite de se balancer la Shoah à la gueule avec des sous-entendus désagréables (et, en l'occurrence, injustifiés)

On peut au passagei réfléchir au fait que, ce qui rend la Shoah aussi ignoble d'un point de vue moral, bien plus que le nombre effroyable de morts, c'est à la fois sa base idéologique (la volonté froide d'exterminer totalement un peuple sur des critères ethniques), et son systématisme industriel déshumanisé dans l'exécution (le fameux "je n'ai fait qu'obéir aux ordres").
On peut aussi se rendre compte que ces deux dimensions sont également présentes dans l'élevage d'êtres sensibles dans le seul but de les tuer - quel que soit leur nombre, quelles que soient les conditions de leur (trop courte) vie.
Et que, du coup, dans ta comparaison (à mon avis hasardeuse) et d'un point de vue éthique, ni l'élevage industriel, ni le "petit" élevage ne relèvent du règlement de compte à Trifouillis-les-Oies.
gnature, gnature, gnature, gnature, gnature, gnature

Hors ligne Kuro36

  • germe timide
  • **
  • Messages: 75
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: Indre
  • Régime: Fléxitarien
Re : Re : Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #158 le: Mercredi 05 Septembre 2018, 19:46:32 pm »
Non, tu ne donnes pas un exemple - tu pars d'un exemple pour conclure des généralités
En fait je ne veux pas parler des faits mais des intérêts de chacun.

Citer
Que, du coup, on pourrait se satisfaire d'une humanité flexitarienne

J'ai jamais parlé de s'en satisfaire. En sport, quand t'es en finale c'est pas pour t'en satisfaire malgré le niveau, c'est pour la gagner.

Citer
Et ça mettrait la viande à un tel prix qu'elle serait réservée à une élite et qu'il ne faudrait pas 10 ans pour que des petits malins ne "réinventent" l'élevage industriel.
C'est vrai qu'en comparant avec les cigarettes (pas indispensables non plus)..on en arrive juste à plus de trafic de drogue..


 
Citer
oui, pourquoi pas, ça dépend, c'est à voir au cas par cas, ça dépend de la loi
Tu as réfléchi à la question au moins depuis la dernière fois, ça donne l'image de quelqu'un qui sait se remettre en question qu'importe la position, c'est bien ça montre l'exemple.


Citer
Le gros problème du welfarisme en général, c'est que c'est aussi un argument pour ses adversaires à ne pas aller jusqu'au bout des choses sur le mode "on a déjà fait ça alors maintenant, c'est bon, on arrête."
Je t'objecte que ces généralités sont fausses (comme beaucoup de généralités, d'ailleurs).


Citer
Un peu comme ces gens qui pensent qu'on va sauver la planète en triant ses ordures et coupant l'eau pendant qu'on se brosse les dents.
Oooh les idées farfelues pour sauver la planète ne manquent pas en tout cas.

Citer
C'est bien, il faut le faire, mais ça n'est pas suffisant.
De quoi décourager les gens en leur disant cela..


Citer
Si les opposants à l'esclavage avaient été welfaristes, aujourd'hui on aurait toujours légalement des esclaves en France.
Des esclaves sans doute mieux nourris et mieux traités, mais des esclaves quand même.
Et bien.... heureusement, ce n'est pas le cas hein!


Citer
Qu'est-ce qui t'empêche de franchir le pas ?

Citation de: Papasteph37
il est en mode « convaincre
Pas du tout, je suis en recherche d'arguments crédibles. Pour ça, il faut bien provoquer les gens pour en sortir la sémantique de leur point de vue.
Il me manque des convictions afin d'adopter un régime plutôt qu'un autre. D'abord écologiquement, puis la santé (car manger un peu de viande parfois ne me donne pas plus de troubles digestifs que ça, de même qu'un repas végé ne me donne pas plus d'énergie que ça..), et j'épargne l'éthique.


Citer
On peut aussi se rendre compte que ces deux dimensions sont également présentes dans l'élevage d'êtres sensibles dans le seul but de les tuer - quel que soit leur nombre, quelles que soient les conditions
Ton exemple est exagéré, dans le détail, un éleveur qui aime ses bêtes n'a pas le seul but de les tuer surtout pas sur une idéologie ethnique, il les fait abattre froidement pour vivre c'est pas comparable.
Et puis la base idéologique du véganisme, je rappelle que c'est une volonté d'exterminer totalement certains métiers, une façon de vivre, une partie du peuple parfois au moyen de propagande, fondée sur des critères d'éthique, de jugement moral. Une intolérance à des faits pas toujours partagée .
Ça sonne tellement pareil que c'est normal de s'en méfier, au risque que l'histoire se répète.
Surtout qu'encore une fois tu sembles ne pas faire la différence conséquente du nombre, tu ne veux pas voir qu'il y a des étapes où les choses s'améliorent ou bien?

Hors ligne papasteph37

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 2 065
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: 37
  • Membre d'asso(s): AMAP, VTT, APE
  • Régime: Ne se déclare pas
Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #159 le: Mercredi 05 Septembre 2018, 23:35:49 pm »
Youhou !
Alors ok, tu veux des arguments !

Alors :
1) Manger des animaux tue les animaux, qui nous sont semblables à de nombreux égards, donc comme on trouverait ça pas bien qu’on nous le fasse, ben on essaie de pas le faire à eux. Donc soyons véganes.

2) Cultiver des animaux pour que les gens en mangent demande de grandes quantités d’animaux, et ça, ça pollue.
Et comme on a dit qu’il faut pas polluer, ben on essaie de pas en manger, comme ça personne ne fait pousser des animaux pour nous . Donc soyons véganes mais aussi ecolo.

3) Manger des animaux morts cause un grand nombre de maladies, et comme la sécurité sociale va craquer, on essaie de pas empirer les choses. Donc soyons véganes, mais aussi nutritionniste.

En gros et pour faire simple.

Je trouve tout de même que parfois, tu dis des énormités qui me font penser que tu est en mode convaincre.

Alors pas de raccourci, des questions, des réponses, et de l’honnêteté. Avec ça dans nos bagages, on ira loin.
Accorder des droits aux animaux ? NON
Reconnaître les droits des animaux ? OUI

Hors ligne Aurelien44

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 889
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Nord
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #160 le: Mercredi 05 Septembre 2018, 23:55:14 pm »
3) Manger des animaux morts cause un grand nombre de maladies, et comme la sécurité sociale va craquer, on essaie de pas empirer les choses. Donc soyons véganes, mais aussi nutritionniste.

En effet, même si les grands élevages constituent de véritables bombes microbiennes, les pratiques plus artisanales ne sont guère recommandables en la matière. Ainsi, le redoutable virus Ebola a commencé à contaminer l'homme par l'intermédiaire de viande de brousse.

Les cadavres ne sont pas des aliments, c'est vrai non seulement pour des raisons éthiques, mais aussi parce que c'est dégoûtant à tous les sens du terme, pour résumer. Sans parler de l'aspect écolo, le plus important pour moi, pour lequel même les petits élevages traditionnels ne sont pas si reluisants que cela (et même parfois pires - au moins dans les batteries, les pauvres bêtes sont programmées pour pousser le plus vite possible ; quand on leur donne le temps de se développer de façon plus naturelle et moins barbare, elles doivent consommer une quantité plus importante de végétaux pour produire la même quantité de viande...).

Hors ligne Kuro36

  • germe timide
  • **
  • Messages: 75
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: Indre
  • Régime: Fléxitarien
Re : Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #161 le: Jeudi 06 Septembre 2018, 13:28:49 pm »
Alors pas de raccourci, des questions, des réponses, et de l’honnêteté.
Attends, c'est une blague ou quoi? C'est l'hôpital qui se moque de la charité au minimum.
Je m'attends à trouver un débat sérieux sur le sujet, et de la part de l'administrateur j'ai..ça?!  "1,2,3 c'est pas bien, donc soyons.."
Autant aller voir sur Facebook ou YouTube c'est déjà d'un meilleur niveau. Ou bien c'était de l'humour?

même si les grands élevages constituent de véritables bombes microbiennes, les pratiques plus artisanales ne sont guère recommandables en la matière. Ainsi, le redoutable virus Ebola a commencé à contaminer l'homme par l'intermédiaire de viande de brousse.
Enfin la viande, on la cuit déjà pour les microbes. Ebola, c'est pas si courant en France.
Et en quoi les bêtes doivent manger plus en élevage naturel qu'en batteries j'ai pas compris?

Hors ligne FobaBett

  • Administrator
  • source intarissable
  • ******
  • Messages: 1 684
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Régime: Ovo-Lacto-Végétarien
Re : Re : Re : Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #162 le: Jeudi 06 Septembre 2018, 18:25:27 pm »
Je t'objecte que ces généralités sont fausses (comme beaucoup de généralités, d'ailleurs).

L'arroseur arrosé, hein ?
Hé hé hé
Que qui na jamais balancé une généralité me jette la première pierre.

Ton exemple est exagéré, dans le détail, un éleveur qui aime ses bêtes n'a pas le seul but de les tuer surtout pas sur une idéologie ethnique, il les fait abattre froidement pour vivre c'est pas comparable.

Quel est son but alors ?
Excuses-moi, mais la finalité de l'élevage c'est la production de viande, donc la mort de la bête.

Et puis la base idéologique du véganisme, je rappelle que c'est une volonté d'exterminer totalement certains métiers, une façon de vivre, une partie du peuple parfois au moyen de propagande, fondée sur des critères d'éthique, de jugement moral. Une intolérance à des faits pas toujours partagée .
Ça sonne tellement pareil que c'est normal de s'en méfier, au risque que l'histoire se répète.

Bon, excuses-moi, mais là tu racontes vraiment n'importe quoi.
Le but du veganisme n'est pas "d'exterminer" des métiers, arrête. Je veux bien que tu cherches à provoquer un peu pour avoir des arguments mais là c'est trop gros - qu'est-ce que tu veux qu'on te sortes des arguments contre des énormités pareilles ?

Je ne parle même pas du "exterminer une partie du peuple" - tu te relis des fois ?
Soit tu n'as vraiment rien compris au veganisme soit c'est du troll de base.

Et "fondé sur des critères d'éthique"
Bah oui, encore heureux.
Sur quoi fonder sa vie, ses actions sinon au moins sur un minimum d'éthique ?
T'es sûr de connaître la signification du mot pour l'employer comme une critique négative comme ça ?

Surtout qu'encore une fois tu sembles ne pas faire la différence conséquente du nombre, tu ne veux pas voir qu'il y a des étapes où les choses s'améliorent ou bien?

Des étapes, pas des buts finaux - oui - ça doit faire au moins douze posts que j'essaye de te l'expliquer mais je dois mal m'y prendre, visiblement.
Ou alors tu lis ce que tu veux bien lire pour faire durer le tournage en rond.
gnature, gnature, gnature, gnature, gnature, gnature

Hors ligne Aurelien44

  • pipelette bien mure
  • *****
  • Messages: 889
  • Sexe: Homme
    • Adhérent AVF adhérent
    • Voir le profil
  • Département: Nord
  • Régime: Végétalien
Re : Re : Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #163 le: Jeudi 06 Septembre 2018, 19:03:32 pm »
Enfin la viande, on la cuit déjà pour les microbes. Ebola, c'est pas si courant en France.

Il n'y a pas que la France... et il n'y a pas qu'Ebola. Même si on cuit complètement la viande, on manipule le cadavre cru avant de le cuire. Lis le livre du docteur Greger "comment ne pas mourir" (le titre est pourri à mon sens mais c'est une autre affaire), il en parle à un moment.

Et en quoi les bêtes doivent manger plus en élevage naturel qu'en batteries j'ai pas compris?

Relis mon message, c'est expliqué dedans. L'essentiel du métabolisme (même si tu es en pleine croissance) sert à la production de ton énergie et au recyclage progressif des éléments du corps. Plus on vit longtemps, plus faible est la proportion des nutriments qu'on a ingérés au cours de la vie dans la viande qu'on fournit si on finit dans un abattoir. Plus une bête grossit vite et est abattue vite, plus le gâchis est limité, grosso modo. Ce qui ne l'empêche pas d'être considérable par rapport à la consommation directe de végétaux.

Hors ligne Kuro36

  • germe timide
  • **
  • Messages: 75
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
  • Département: Indre
  • Régime: Fléxitarien
Re : Pourquoi être végétalien?
« Réponse #164 le: Samedi 22 Septembre 2018, 17:48:24 pm »
Ton exemple est exagéré, dans le détail, un éleveur qui aime ses bêtes n'a pas le seul but de les tuer surtout pas sur une idéologie ethnique, il les fait abattre froidement pour vivre c'est pas comparable.
Quel est son but alors ?
Excuses-moi, mais la finalité de l'élevage c'est la production de viande, donc la mort de la bête.
Je ne suis pas le mieux placé pour le défendre, le mieux serait le témoignage d'un éleveur directement concerné (ou quelqu'un en connaissant un de près), il doit bien y en avoir. Inutile de préciser que l'abattage ne les réjouit pas, et qu'il faut une certaine passion pour faire ce métier.

Citer
Le but du veganisme n'est pas "d'exterminer" des métiers, arrête.
Exterminer est synonyme de détruire, anéantir, supprimer, tuer, toi tu souhaites juste "voir disparaître" par des actions indirectes, c'est vrai que c'est différent, à la limite ça fait un style plus lâche et hypocrite?

Citer
Je ne parle même pas du "exterminer une partie du peuple"
Non c'est vrai c'est bien connu, les paysans sont juste des gros c** , ils ne font même pas partie du peuple, ils nous font trop honte, ou quoi?

Citer
Soit tu n'as vraiment rien compris au veganisme
Comme tous les non-végan finalement donc je ne me sens pas seul, mais entre ta manière insultante de me répondre, ton argumentation.., tu as bien au moins 1 point commun avec ceux qui cassent les fromageries/boucheries de village; c'est la pédagogie, le respect et la capacité à convaincre.

Citer
Et "fondé sur des critères d'éthique"
Bah oui, encore heureux.
Sur quoi fonder sa vie, ses actions sinon au moins sur un minimum d'éthique ?

Éthique: science de la morale, ensemble des conceptions morales de qqn, jugement moral. Autrement dit, c'est totalement subjectif.
Et à partir de là on comprend bien la cause du peu d'influence végan; Comment un argument moral peut influencer quelqu'un qui n'a pas cette même morale? Ou qui n'éprouverait pas un même plaisir à bien traiter les animaux?  ..
Si quelqu'un n'a aucune empathie pour les animaux, il ne peut pas ressentir de culpabilité, qu'on lui parle d'arguments scientifiques, de morale ça ne changera rien car ça restera juste un problème moral pour lui donc non corrélé à la réalité. Et quand bien même on prouverait (par je ne sais quel moyen) l'improuvable, càd la thèse de Singer, que le préjudice moral existe, dans l'esprit de cette personne ça resterait un préjudice sur des "bêtes" auxquelles il ne s'identifierait pas.
Il faut quand même se rendre compte que l’être humain est déjà capable de ne PAS s'identifier avec ses congénère humain (esclavage, racisme, guerre entre peuple voisin, etc...) alors avec des animaux, n'en parlons même pas...
du coup, même si un argument moral est "compris" en terme de logique, il n'impactera pas les "émotions" des gens insensibles à la problématique.
Les études scientifique montrent que l'homme est contrôlé par ses émotions, et l'objectivité de ce type de débat le montre bien souvent, carnistes, végans ou autres..

Je ne crois pas trop en la "morale" qui est une invention humaine, une sorte d'onanisme intellectuel.. une entente sur les règles à respecter pour vivre ensemble tout en optimisant l’acceptation de l’autre au travers des relations sociales, car sans morale les humains ne pourraient pas vivre en société, pour moi c'est une sorte de "religion" qui sert de ciment à la société.
Du coup, elle ne s'applique qu'aux humains, l'appliquer aux animaux n'aide en rien la société, ceux-ci ne la partagent pas. Donc le préjudice moral envers les animaux n'a que peu d'impact sociétal (quand on voit déjà le peu d'impact que provoque des guerres loin de chez nous..)
Autant l'impact écologique de l’élevage industriel est très convaincant, et aura un gros impact sur les humains, autant l'impact "moral" est complètement intellectuel et très personnel, car l'impact moral sera fort sur certains, qui choisissent de devenir végan pour se déculpabiliser, et nul sur les chasseurs inuits qui considéreront ça comme normal (leur manière toute aussi violente de tuer leurs proies).
Y a t-il un problème à créer un préjudice moral si celui-ci ne nous affecte pas personnellement? Par exemple si je gueule dans la rue "Dieu n'existe pas!", je choquerais des croyants, alors que des athées n'en auront rien à faire, dois-je m'abstenir pour autant?
À titre personnel, si la souffrance animale me traumatise moralement et j'admire le veganisme, je ne trouve pourtant pas de raison logique de convaincre un chasseur inuit à être végan si il ne le désire pas au fond de lui même.

Ces règles étant édictées par les hommes eux-mêmes, de fait il existe plein de théories sur la moralité des actions de chacun qui se battent pour s’imposer aux autres.
Et ce qui définit qu’un ensemble de règles morale s’impose aux autres, ne provient que de son niveau d’acceptation par le plus grand nombre et son appartenance à un groupe plutôt qu'à un autre.
A ce moment là, la meilleur décision est de suivre le courant majoritaire pour minimiser le coût entraîné par une déviance aux règles morales.
Et la prise en compte de la souffrance animale n’est pas actuellement un mouvement majoritaire.
Si elle le devient il faudra alors la suivre. Mais dans ce cas la, ne pas l’avoir suivi avant qu’elle ne devienne majoritaire ne peut être jugé comme immorale tant que l on reste rationnel.

Et si la Terre doit tendre au véganisme (ce qui est très probable) elle le fera avec ou sans vous, marionnettes de vos émotions comme chacun, tout comme elle régule chaque déséquilibre trop important, mais sur de longues périodes.