Messages récents

Pages: [1] 2 3 ... 10
1
... Le repas végétarien répond à des problématiques de coût, d'environnement, d'éthique et de santé...
Vraiment ?  ::)

Ben... oui :-[
En quoi c'est dur à accepter?
2
Je mets ces demandes religieuses exactement sur le même plan de la demande de repas veg... Je ne vois pas la différence car cette demande est basée une "morale"
Pour moi, c'est idem...

Je ne vais pas m'engager sur ce terrain facilement "sensible" (et donc, glissant) mais entre une morale basée sur un dit divin supposé incontestable et une morale basée sur une réflexion et les dernières avancées scientifiques sur le comportement animal, moi je vois une sacrée différence.

La foi : croire quelque chose qui ne peut pas être prouvé scientifiquement.
 Morale : comportement permettant la vie en société, à plusieurs.
Si parfois la foi entraine une morale, la réciproque n'est pas forcément vraie.
C'est donc très différent.
3
Bonjour Papasteph37,

Je te réponds avec plaisir 😊
C'est important pour moi pour trois raisons.

Tout d'abord il me semble que je ne pourrai inculquer à mes enfants le respect absolu de tout être vivant, tout en leur faisant consommer des cadavres d'animaux...
Pour moi respect des autres = respect de leur vie avant tout.

Ensuite, parce que de mon point de vue c'est un choix que l'on doit faire lorsque l'on est conscient de ce que l'on ingère : manger des animaux doit pouvoir se faire en toute conscience de l'acte et de ce qu'il implique.

Enfin, moi-même j'ai consommé des animaux toute mon enfance, et je me suis désolée de n'avoir pas été éveillée plus tôt à ce que cela impliquait.

Je suis curieuse d'avoir d'autres opinions sur le sujet !

Sinon, pour ce qui est de mon impulsion de convaincre les autres, effectivement j'ai conscience que ma démarche est contre-productive. À force d'arguments et de discussions plus ou moins tendues, la pensée de ma mère est néanmoins parvenue à évoluer (cela lui a pris 8 ans). J'en ai été très heureuse, elle est désormais végétarienne alors qu'elle n'était pas du tout dans cette culture.
Mais avec mon ami, l'enjeu est différent et j'ai vraiment le sentiment que cela ne se passera pas ainsi. Je l'ai braqué, même les choses les plus évidentes comme le foie gras ou les jeunes animaux, il ne les a pas intégrées. J'ai sans doute été trop virulente- c'est un débat qui me passionne tant.

En tout cas, j'essaie depuis quelques jours d'appliquer vos conseils et de ne plus m'immiscer dans le choix alimentaire de mon ami. Je pense que nous allons continuer à manger végétarien à la maison, tant que j'accepterai de faire les repas du moins, mais j'essaie de ne plus faire de remarques sur ses choix à l'extérieur. Je trouve néanmoins les repas dans sa famille fort pénibles (2 à 3 fois par mois), car ils n'ont absolument aucune sensibilité de ce côté là, et je m'y sens bien seule.

Je poursuis ma réflexion...

Le plaisir est partagé :)

Pour le respect que tu inculques à tes enfants, ok. Donc tu ne leur feras pas manger d'animaux,c'est vu. Mais alors, Si c'est ton compagnon qui leur transmet ses valeurs à lui, comment s'y opposer ? Impossible !...

Ensuite, concernant La pleine conscience de ses actes et de ce que l'on mange, libre à toi d'expliquer que les bonnes tranches de cervelas, c'est un joli dada... Les enfants ne mettent pas longtemps à comprendre, si on leur parle ... :)

Pour ce qui t'es arrivé, oui, tu avais le droit de savoir, mais ce n'est pas ta faute, tu ne savais pas. Tes parents ont fait au mieux selon leur propre héritage, et toi tu feras pareil.

Je trouve cependant assez Chouette que tu ne leur fixes pas d'objectif personnel, tu décris très bien que ce point t'appartient. Bravo!

Je suis content de lire que tu as déjà modifié ta façon de communiquer autour du repas ! chouette !
Les résultats seront un peu longs, mais tellement plus sains ! Pour ta belle famille, tu peux aussi te préserver et y aller moins souvent... et mieux armée, de patiente et de tolérance.

Question : Préfères tu avoir raison, ou être heureuse ?
4
...

Enfin, moi-même j'ai consommé des animaux toute mon enfance, et je me suis désolée de n'avoir pas été éveillée plus tôt à ce que cela impliquait.

Je suis curieuse d'avoir d'autres opinions sur le sujet !
Je vais être un OVNI !  ;D
On peut aussi, comme dans mon cas, manger de la viande tout en étant conscient du "problème" et en ce disant qu'on devrait améliorer les conditions de l'élevage des animaux mais assurer complètement le fait que l'on tue pour en manger...
C'est une notion que j'ai totalement intégrée au fait de manger de la viande et totalement assumée.
Bonjour Pilou,
Il serait certainement judicieux d'ouvrir un fil de discussion sur la question de tuer des animaux sensibles pour se nourrir et l'assumer. Je suis curieux de voir ce que cela va donner.
5
Alimentation / Pâté - rillette végé.
« Dernier message par armans124 le Hier à 20:22:35 »
Bonjour à tous, voilà j'ai une petite question : quel est votre ingrédient secret ou votre petit plus pour faire en sorte que le goût de vos pâté - rillettes végétal se rapproche le plus des produits carnés ? J'ai essayé pas mal de recettes dont certaines ne sont pas mal du tout mais il manque un je ne sais quoi que je n'arrive pas à trouver.
D'avance merci.
Armand.
6
Il y a environ 60 ans, on servait du vin dans les cantines. Si si ! Aujourd'hui on trouve cela complètement inconscient avec les connaissances que l'on a des effets délétères de l'alcool sur le cerveau des enfants. Manger de la viande tous les jours, d'après les dernières études , augmente considérablement l'apparition de pathologies diverses, dont les cancer digestifs. Dans quelques années, les gens diront qu'on était inconscient de servir de la viande tous les jours à nos enfants dans les cantines... Mais toujours avec un métro de retard!  ::) Et on préfère du coup mettre dans le "même panier" les végé écolo et les personnes de diverses confessions... histoire de noyer le poisson (si je puis dire) :-[
7
Je comprends tout à fait ta position !
Pour moi, je mets cela sur le même plan, et sans hiérarchie
8
Je mets ces demandes religieuses exactement sur le même plan de la demande de repas veg... Je ne vois pas la différence car cette demande est basée une "morale"
Pour moi, c'est idem...

Je ne vais pas m'engager sur ce terrain facilement "sensible" (et donc, glissant) mais entre une morale basée sur un dit divin supposé incontestable et une morale basée sur une réflexion et les dernières avancées scientifiques sur le comportement animal, moi je vois une sacrée différence.
9
... Le repas végétarien répond à des problématiques de coût, d'environnement, d'éthique et de santé...
Vraiment ?  ::)
10
Je mets ces demandes religieuses exactement sur le même plan de la demande de repas veg... Je ne vois pas la différence car cette demande est basée une "morale"
Pour moi, c'est idem...

Non, un plat veg ne peut être automatiquement qualifié de Hallal ou kascher ! Ce n'est pas parcequ'il n'y a pas de viande qu'il entre dans l'une de ces catégories !
Pages: [1] 2 3 ... 10