Association Végétarienne de France

Végétarisme pratique => Alimentation => Discussion démarrée par: misstitie81 le Mercredi 08 Août 2012, 11:09:53 am

Titre: et le conjoint?
Posté par: misstitie81 le Mercredi 08 Août 2012, 11:09:53 am
comment faite vous quant votre conjoint aime la viande??,
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: FobaBett le Mercredi 08 Août 2012, 15:35:13 pm
ça dépend du conjoint, je pense, de son degré de "carnivorisme", de son empathie (ou pas) à la souffrance animale,de son degré de conscience écologique, de son degré de dialogue et de comprommis avec toi...

Comme ça, dans l'absolu, c'est difficile de répondre - c'est sûr que si le conjoint VEUT manger ses 500g de barbaque à chaque repas et ranafout du reste, ça va être difficile...

Tu en as parlé un peu avec lui (ou elle) ?
Qu'est-ce qui bloque ?
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Nud_orange le Jeudi 23 Août 2012, 13:17:23 pm
Personnellement j'ai de la chance, mon petit ami est "écolo" et compréhensif, mais il adore la viande. Le soir chez nous c'est de toute manière végétarien, les autres plats j'essaye de lui faire découvrir des aliments végé qui ressemble à la viande et qui ont du goût (les steaks, le tofu dans une sauce goutue...). Parfois on mange même purement végé sans qu'il ne dise rien. Mais au départ ce n'était pas gagné. Il a fallu que je lui explique les conditions d'élevage, d'abattage (ce à quoi il me répond qu'en France on est pas comme ça mais c'est un autre débat...), que la viande pollue beaucoup, qu'elle coute cher en énergie, que manger trop de viande nuit à la santé, et que cela coute cher.
Mais comme je le dis j'ai de la chance, il n'est pas fermé d'esprit. Mon père par exemple est un "carniphile" est là c'est autrement plus compliqué, il faut donc faire des plats très complet (avec beaucoup de choses dedans pour pas qu'il puisse savoir avec exactitude ce qu'il mange :D), avec une sauce qui a du goût, et que cela soit très rassasiant. Mais je t'avoue que ça ne marche pas à chaque fois, que de toute façon il ne changera pas. Ce n'est que mon père, ce n'est pas si grave, il me laisse avec "mes idées" et se venge quand il rentre chez lui de mes plats sans viande...
Comme dis plus haut, c'est donc un problème de degrés dans la compréhension, le désir et la volonté de changer et de découvrir, et le degrés d'amour de la viande.
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Trinity le Jeudi 23 Août 2012, 15:50:45 pm
Mon homme et ma fille sont (encore) omni, mais ne me prennent pas la tête pour les repas.
Ma fille mange de la viande quand elle va à la cantine de l'école, par exemple, au resto, chez des amis, chez sa mamie, etc, et mon homme mange de la viande quand il sort aussi et à midi (mais pas tout le temps).
Il n'est pas prêt à devenir complètement vg, mais il réfléchit (de plus en plus) à l'idée de le devenir. Donc il est super ouvert sur le sujet (et adore la bouffe vg)

A la maison c'est moi qui cuisine (j'adore ça) et c'est vg pour tout le monde.
Nous vivons dans le respect du choix de l'autre (des autres, nous sommes 3 avec ma fille ;) ). Chacun essaye de ne pas marcher sur les plates bandes de l'autre.

Mais c'est sûr que si j'avais des super carnivores à la maison......ça serait beaucoup plus problématique  ???
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: gethseman78 le Lundi 27 Août 2012, 21:02:54 pm
salut ,

Moi qui suis totalement nouveau sur le sujet j'en parle avec mon épouse qui est partante pour l'aventure mais les enfants je parle des grands que j'ai (20 et 22 ans) c'est plus délicat mais bon ils se vengent sur le Mc do sachant que c'est pas bon a mon goût pour la santé ainsi que gustativement , mais j'ai aussi une fille de douze ans qui elle naturellement déteste la viande alors voilà il faut faire avec et vivre avant tout pour soit et ensuite avec du temps et beaucoup de diplomatie amener le sujet et faire goûter pour convaincre ! j'ai vu une vidéo il y a longtemps d'un abattoir !!! ça vous dégoutte très vite de la viande ...

gethseman78
Titre: Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Trinity le Mardi 28 Août 2012, 15:34:56 pm
salut ,

Moi qui suis totalement nouveau sur le sujet j'en parle avec mon épouse qui est partante pour l'aventure mais les enfants je parle des grands que j'ai (20 et 22 ans) c'est plus délicat mais bon ils se vengent sur le Mc do sachant que c'est pas bon a mon goût pour la santé ainsi que gustativement , mais j'ai aussi une fille de douze ans qui elle naturellement déteste la viande alors voilà il faut faire avec et vivre avant tout pour soit et ensuite avec du temps et beaucoup de diplomatie amener le sujet et faire goûter pour convaincre ! j'ai vu une vidéo il y a longtemps d'un abattoir !!! ça vous dégoutte très vite de la viande ...

gethseman78

Tu pourrais montrer à tes grands la vidéo qui circule en ce moment sur la maltraitance des boeufs dans les abattoirs choisis par Mc DO, ça les dégoûterait très certainement  :)

Je pense que l'on a chacun son chemin et qu'il faut que l'on prenne le temps de parvenir à notre but. Pour moi, le végétarisme c'est imposé comme une évidence, du jour au lendemain, il y a bientôt 3 ans. Je n'avais jamais aimé vraiment la viande avant (c'était peut être un "signe" avant courreur  ;) ).
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: kristo58 le Dimanche 02 Septembre 2012, 12:27:58 pm
pour mon cas, c'est simple, chacun cuisine de son côté... la vue de la viande même dans ces pires aspects ne me dégoûte pas particulièrement, c'est supportable sans plus, mais si je fais des courses seul, je ne passerai pas au rayon boucherie prendre un article, c'est clair.
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: jmc34fr le Mardi 04 Septembre 2012, 21:24:31 pm
Quand on décide de devenir végétarien, je ne pense pas que c'est uniquement pour sa santé mais aussi par éthique, éthique très forte et vertueuse, basée il me semble en grande partie sur la compassion envers la nature, les animaux et tous les êtres vivants qui souffrent de la faim et/ou de la soif.

Il me parait donc difficile de vivre ou continuer à vivre sur le long terme avec un conjoint qui ne partage pas cette éthique très forte et n'a aucun désir de remise en question non ?

Quant aux enfants, c'est plus compliquer car on a en charge de les guider sur le début de leur chemin quoi qu'il en soit.

Toutefois, avec leur sensibilité, il me semble qu'il est bien plus aisé de les convaincre. Dans le cas contraire, il n'est toutefois nullement question (personnellement) de les contraindre mais de se dire qu'avec le temps et en ne perdant pas espoir de les convaincre qu'ils changeront peut-être à force leur position, sûrement un peu de toute façon à notre contact.

Ca doit être tellement fort d'arriver à vivre le végétarisme et l'éthique qui s'en dégage en famille ou en couple que je le souhaite sincèrement à tout végétarien-lien.
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Nud_orange le Mercredi 05 Septembre 2012, 08:45:58 am
Je ne suis pas d'accord avec toi jmc, ce que tu dis pour les enfants (tenter de convaincre sans forcer, amener doucement une réflexion) c'est également ce que l'on doit faire avec la personne qui partage notre vie. Je trouve normal de ne pas partager les mêmes idées sur certaines choses, mon ami par exemple aime la viande, mais il l'achète ou bio ou élevée du producteur ou label rouge, enfin bref, il fait des efforts. C'est tout ce qu'on doit demander à l'autre, nous comprendre, accepter notre démarche et en dernier lieu essayer de faire pareil. Ce genre de prise de décisions est personnelle, c'est un engagement très fort qui demande longue réflexion. Je ne suis devenue végé en écoutant quelqu'un d'autre, en une phrase ou un mois, ça a pris du temps, c'est encore très long. Je trouve qu'il est normal que tout le monde ne veuille ou ne puisse pas suivre notre chemin.

Bien sûr qu'il serait formidable de vivre avec un végé, d'enfanter des végé, dans un monde végé. Mais ce n'est pas le cas, et personnellement je ne pense pas que le fait de vivre avec un non végé soit impossible, s'il ne tente pas de mettre en douce de la viande dans mes plats je ne le forcerai pas non plus. Ce qu'on oublie souvent c'est que les omnivores pensent être dans le vrai tout autant que nous.
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: ptite cacahuète le Mercredi 05 Septembre 2012, 11:21:31 am
En fait je pense aussi que les idées ne doivent pas diviser des personnes.
Ayant été omnivore je sais bien que le faire ne veut pas dire que la personne est méchante mais qu'elle n'est pas forcement consciente des répercutions de ses actes...
Je crois que nous, les végés, ainsi que bien d'autres personnes ayant des idées différentes de la majorité devont essayer de nous mettre a leur place, et je trouve que ca aide a ne pas leur en vouloir.

Moi meme j'en ai voulu très longtemps à mes parents (un peu toujours) mais j'essaye de profiter d'eux un max quand meme parce que des parents ont en a que deux.

Mais j'avoue que je prefererai vivre avec quelqu'un qui partage les memes valeurs que moi plus tard tout simplement parce que c'est plus agreable à vivre au quotidien et la relation peut etre un peu plus profonde...(en fin je pense, ca n'engage que moi).
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Stéphane Ascoët le Jeudi 27 Septembre 2012, 09:49:06 am
Je ne suis pas d'accord avec toi jmc, ce que tu dis pour les enfants (tenter de convaincre sans forcer, amener doucement une réflexion) c'est également ce que l'on doit faire avec la personne qui partage notre vie. Je trouve normal de ne pas partager les mêmes idées sur certaines choses, mon ami par exemple aime la viande, mais il l'achète ou bio ou élevée du producteur ou label rouge, enfin bref, il fait des efforts. C'est tout ce qu'on doit demander à l'autre, nous comprendre, accepter notre démarche et en dernier lieu essayer de faire pareil. Ce genre de prise de décisions est personnelle, c'est un engagement très fort qui demande longue réflexion. Je ne suis devenue végé en écoutant quelqu'un d'autre, en une

Tiendrais-tu le même discours s'il était raciste?
Titre: Re : Re : et le conjoint?
Posté par: FobaBett le Jeudi 27 Septembre 2012, 17:32:02 pm
Tiendrais-tu le même discours s'il était raciste?
Quel discours tiendrais-tu, toi ?
Pourquoi cet exemple, aussi ? Tiens-tu tout omnivore pour un raciste qui s'ignore ou cherches-tu à pousser l'argument jusqu'à un extrême moralement condamnable ?
(oui, oui, j'aime bien cette phrase, c'est ma phrase du jour - voire de la semaine)
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Stéphane Ascoët le Vendredi 28 Septembre 2012, 10:18:28 am
Ben mon discours, il est bien connu sur ce forum et m'a valu quelques déboires  >:(

C'est bizarre, tu fais exactement le même raccourci que dans le sujet sur le spécisme, tu n'as donc pas accepté nos explications  :( Ce que je veux dire, c'est que pour moi, comme pour tous les anti-spécistes, racisme et spécisme sont également condamnables  :o Je suis donc incapable de comprendre que certaines(trop de) jeunes femmes anti-spécistes se réfugient derrière des arguments comme "ce n'est pas grave, on se rattrape sur autre chose, il évoluera peut-être un jour, etc.", alors que j'ose espérer qu'il leur serait inconcevable de supporter un type qui tient des propos racistes toute la journée  :o Deux poids, deux mesures  ???
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Steiner le Vendredi 28 Septembre 2012, 12:45:21 pm
Pour le coup, Stéphane, c'est toi qui prend un raccourci facile. Je ne pense pas que tu sois né avec la conscience que tu as maintenant, ça s'est fait progressivement (et si c'est arrivé jeune, dans un sens, je t'envie) mais c'est loin d'être le cas de tout le monde.
En fait ce genre d'attitude à l'égard des omnivores qu'on a tous été me rappelle le comportement de certains "camarades" d'école. Le genre pote dans la galère, mais quand LUI a compris comment faire son exercice, il en a plus rien à cirer du reste, et pousse parfois le vice jusqu'à dire "Ah ben non, toi maintenant tu te débrouilles tout seul, c'est toi le nul!"...

On est pas tous égaux face à la cause animale, ou toutes autres raisons nous poussant à ne plus consommer d'animaux, pour autant je n'ai pas envie de culpabiliser les omnivores, c'est pas une méthode qui marche.
Après, j'aimerai bien savoir ce que tu préconises, toi... "Chéri(e), c'est ton steak ou moi"? Si c'est ta méthode, chapeau... Ou alors tu n'es jamais tombé amoureux, et là ben... dommage :)

Faut aussi placer une limite entre le conjoint ultra viandard, cynique et provocateur qui en a rien à foutre des animaux, et le conjoint, qui, par manque d'information, n'a pas encore les cartes en main pour jauger son propre niveau de compassion, jusqu'au déclic qu'on a tous eu un jour ou l'autre.
De là à comparer les omnivores à des racistes, tu vas loin... On a tous été omnivore, on a pas tous été racistes! On est culturellement omnivores, à nous de nous détacher de ce carcan et prendre nos responsabilités.

Tu ne peux décemment pas mettre sur le même plan le racisme appris (donc la haine irrationnelle envers un autre être humain) et l'indifférence (par manque d'information, le plus souvent) des omnivores à l'égard des animaux.
On est racistes quand on déteste un autre être humain, quand on veut le détruire, le voir disparaître. Je ne crois pas que l'omnivore de base a une haine farouche de la poule ou la vache O__o
Titre: Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Canna le Vendredi 28 Septembre 2012, 13:19:03 pm
Ah Stéphane a déjà répondu. Je voulais juste écrire ce qui suit...

Ergu, il me semble qu'en écrivant ceci, tu pars du principe qu'il serait moins moralement condamnable d'être spéciste et carniste (sachant que cela implique toujours la mort d'un animal, un être vivant sentient et je ne parle même pas de l'exploitation qui a précédée la mort : tout le monde le sait même si on ne connait pas tous les détails et on l'accepte) que d'être raciste (voire sexiste, pro-esclavagisme, pro-mutilation, etc.).
Pour qui et pourquoi serait-ce le cas ?

Tu ne peux décemment pas mettre sur le même plan le racisme appris (donc la haine irrationnelle envers un autre être humain) et l'indifférence (par manque d'information, le plus souvent) des omnivores à l'égard des animaux.
Steiner, si je suis ton raisonnement, il y a aussi :
- le spécisme appris (donc la haine irrationnelle envers un autre être animal) cf. les insectes, les reptiles, "les moutons bouclés" (Cristi dans Alternatives Végétariennes) qui pourraient nous envahir si on ne les exploitaient et ne les mangeaient pas, etc.
 et
- l'indifférence (par manque d'information, le plus souvent) des hommes "normaux" (selon les normes et valeurs majoritairement acceptées) à l'égard des autres humains "non normaux" (végétariens, homosexuels, d'une autre couleur de peau, etc.) qui sont jugés, moqués, opprimés, etc.
On est racistes quand on déteste un autre être humain, quand on veut le détruire, le voir disparaître. Je ne crois pas que l'omnivore de base a une haine farouche de la poule ou la vache O__o
Au sujet du racisme, l'histoire nous a montré beaucoup de choses et je crois qu'il n'est pas nécessaire de détester quelqu'un pour être raciste...

A tous les 2 :
De plus, dans une discussion publique (et non, privée entre amis) sur un sujet, pourquoi la vie réelle et/ou hypothétique d'un participant devrait-elle être mentionnée, déclarée et/ou justifiée ?
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: jmc34fr le Vendredi 28 Septembre 2012, 13:27:33 pm
J'adhère à ton discours Steph.

J'essaye d'apporter ce que j'ai déduis de mes quelques enseignements spirituels.

Il faut peut être se demander qu'est ce qui pousse deux personnes (adultes), censées s'aimer, à cohabiter ?

Je dis bien censer car, alors que l'amour (sincère qui n'attend rien en retour) réciproque est ce qui devrait unir deux personnes car il me semble être le seul garant d'une longue vie de couple heureuse, j'ai bien l'impression, au vu du nombre de divorces (sans parler des séparations d'union non officielles), qui sont en augmentation déjà depuis un certains temps je pense, que ce n'est pas toujours (souvent ?) le cas.

Donc, à moins d'avoir une certaine sagesse, comment arriver à offrir un amour sincère à quelqu'un qui est en désaccord sur un point si "crucial" d'éthique !!!

Bien sûr qu'on peut vivre avec quelqu'un qui nous diffère sur certains points, on peut ne pas avoir à 100% les mêmes goûts culturelles, vestimentaires,...mais par contre ça me semble inconcevable sur le plan de l'éthique.

Je ne parle pas ici des enfants car l'amour porté aux enfants, pour beaucoup de parents, est un amour "universel" si je puis dire, qui est un état d'esprit qui ne s'altère pas durablement (car quel parent n'a pas été en colère envers son enfant ?, mais la plupart du temps ça ne dure pas longtemps) et qui pardonne "instinctivement" presque tout alors que l'amour que se porte deux adultes n'est bien souvent pas si "universel" que ça.
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Maé le Vendredi 28 Septembre 2012, 16:21:24 pm
Citer
Je suis donc incapable de comprendre que certaines(trop de) jeunes femmes anti-spécistes se réfugient derrière des arguments comme "ce n'est pas grave, on se rattrape sur autre chose, il évoluera peut-être un jour, etc.", alors que j'ose espérer qu'il leur serait inconcevable de supporter un type qui tient des propos racistes toute la journée 


Je suis d'accord avec toi dans la mesure où j'ai du mal ,personnellement, à supporter un type qui me contredit sur des points moraux graves.  Je préfère être seule que mal accompagnée. Franchement je ne juge personne mais moi je n'y arrive pas.  ???
Un nuance cependant.  Je saisis que   racisme et spécisme sont tous deux des faits  intolérables à tes yeux.

Seulement il y a une différence en lequel je rejoins Steiner. Un mec qui se revendique proche d'une idéologie raciste en 2012 le fait en toute connaissance de cause. A t-on déja entendu :
-"Bonjour je m'appelle Robert, je suis raciste militant depuis 2012"
-"Ah... :o"
-"Pourquoi ? C'est mal ?". 
L'information et la prévention à ce sujet ne manquent pas. Celle qui concerne la cause animale est plus marginale , l'ignorance peut donc servir d'excuse et même de prétexte au dialogue dans un premier temps. Ce n'est pas le cas du racisme ou on se heurte dès le début à un mûr. Il est plus facile de convertir un viandiste ignorant  qu'un raciste. Il me parait "normal" que le degré de tolérance ne soit pas le même étant donné la différence d'information entre les deux.

Edit: On peut être raciste par ignorance mais il me parait difficile de l'être (ignorant) en France en 2012 à moins d'avoir séché l'école ou reçu une éducation particulièrement étrange.
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Stéphane Ascoët le Vendredi 28 Septembre 2012, 16:46:42 pm
Pour le coup, Stéphane, c'est toi qui prend un raccourci facile. Je ne pense pas que tu sois né avec la conscience que tu as maintenant, ça s'est fait progressivement (et si c'est arrivé jeune, dans un sens, je t'envie) mais c'est loin d'être le cas de tout le monde.


Ben si, je suis anti-spéciste de naissance, probablement que je l'explique dans mon sujet de présentation, je ne me souviens plus  :)

Heureusement qu'il y a jmc pour me comprendre, et formuler exactement ce que je pense d'une façon plus diplomatique que la mienne  ;)
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Steiner le Vendredi 28 Septembre 2012, 16:58:51 pm
Je ne te reproche rien Stéphane, je trouve ton militantisme justifié (d'autant plus que c'est pour une bonne cause, et qu'on est tous ici pour les mêmes raisons, à la base), la seule chose qui me chatouille un peu que c'est que - arrête moi si je fais fausse route - j'ai le sentiment, qu'ici, en tout cas, tu es plus du genre à jouer sur la culpabilité des viandards plutôt que de chercher à les informer. Et vu ton impressionnante collection d'asso, j'ose espérer qu'à l'extérieur, tu sais paraître moins intégriste que ce que tu laisses transpirer ici. Sans ironie ou méchanceté aucune, hein manque vraiment l'intonation, à l'écrit, on a beau faire ce qu'on veut... ;)
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Jessica le Vendredi 28 Septembre 2012, 17:38:43 pm
Euh, c'était quoi la question ?

Ah oui, euh, ben tout dépend de l'omnivore en question... Ici, le père de famille est omnivore (oui, il a fait un essai de végétalisme... j'ai moyennement apprécié la blague, pour le coup, bref...). Mais, il comprend tout à fait mon point de vue et ne fait pas preuve de mauvaise foi (sauf quand je lui demande s'il m'écoute quand je lui dis de dérouler ses chaussettes avant de les mettre dans la machine, mais passons). Il ne niera pas qu'il est incohérent de manger le cochon et caresser le chien (mais pour ce qui est du cannibalisme, il ne franchirait pas le pas pour autant). Donc en gros, j'ai raison (comme toujours  >:D) et simplement, il croit qu'il est obligé de manger de la viande sinon il se sent faible (ben tiens, il a essayé le végétalisme d'un coup et en fin d'année scolaire, alors forcément... pfff !). Voilà, je sais pas si je vous aide, là, je sors juste de l'école, les élèves étaient pas en forme ce soir, ils m'ont grillé les neurones.

Ce que je veux dire c'est que ce serait fini depuis longtemps si j'étais tombée sur un viandard avec des oeillères et de mauvaise foi. Mais il a toujours accepté d'assumer les conséquences de mes choix et mes multiples critiques. Je n'ai pas à argumenter des masses à la maison. Et il n'a même pas envie de donner de l'animal à notre fille, finalement. Enfin ça, c'est elle qui verra, c'est une autre histoire.
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: FobaBett le Vendredi 28 Septembre 2012, 19:41:44 pm
Vous découvrez que votre conjoint, la personne dont vous êtes tombé amoureux a une facette de sa personnalité que vous n'aviez pas vu et qui vous répugne, moralement parlant.
Spécisme ou racisme, au choix.

a - Vous lui collez une balle dans la tête - un monstre de moins !

b - Vous êtes moralement supérieur à lui (elle) puisque VOUS, vous êtes sur le chemin du Bien et pas Lui (ou Elle). Vous vous drapez là-dedans et vous le (la) foutez à la porte, dehors la bête immonde !

c - Vous l'aimez, il (elle) vous aime, vous en parlez avec lui (elle), vous tentez de le (la) convaincre,l y a peut-être moyen de faire bouger les choses.

d - Ne sait pas.
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Steiner le Vendredi 28 Septembre 2012, 20:09:08 pm
Ergu: 42.
Titre: Re : Re : et le conjoint?
Posté par: jmc34fr le Vendredi 28 Septembre 2012, 20:46:04 pm
Euh, c'était quoi la question ?

Ah oui, euh, ben tout dépend de l'omnivore en question... Ici, le père de famille est omnivore (oui, il a fait un essai de végétalisme... j'ai moyennement apprécié la blague, pour le coup, bref...). Mais, il comprend tout à fait mon point de vue et ne fait pas preuve de mauvaise foi (sauf quand je lui demande s'il m'écoute quand je lui dis de dérouler ses chaussettes avant de les mettre dans la machine, mais passons). Il ne niera pas qu'il est incohérent de manger le cochon et caresser le chien (mais pour ce qui est du cannibalisme, il ne franchirait pas le pas pour autant). Donc en gros, j'ai raison (comme toujours  >:D) et simplement, il croit qu'il est obligé de manger de la viande sinon il se sent faible (ben tiens, il a essayé le végétalisme d'un coup et en fin d'année scolaire, alors forcément... pfff !). Voilà, je sais pas si je vous aide, là, je sors juste de l'école, les élèves étaient pas en forme ce soir, ils m'ont grillé les neurones.

Ce que je veux dire c'est que ce serait fini depuis longtemps si j'étais tombée sur un viandard avec des oeillères et de mauvaise foi. Mais il a toujours accepté d'assumer les conséquences de mes choix et mes multiples critiques. Je n'ai pas à argumenter des masses à la maison. Et il n'a même pas envie de donner de l'animal à notre fille, finalement. Enfin ça, c'est elle qui verra, c'est une autre histoire.
Bien plus haut c'est ce que je voulais faire sentir, la vie serait très difficile à vivre sur le long terme si le conjoint n'avait aucun désir d'évoluer et restait campé sur des positions très éloignées de sa propre éthique.

Ce père de famille Jessica m'a l'air ouvert et il semble y avoir un vif espoir si ce n'est de conversion au moins d'une prise de conscience progressive par la suite, j'en suis content pour vous.

Je trouve Ergu que tu y vas fort !

Il me semble au final qu'il est tout de même question ici du bonheur d'un couple au quotidien et en aucun cas d'éprouver de la colère ou de flatter son ego.

S'il y en a qui, après avoir été tout de même patient et d'avoir essayé de convaincre plutôt que d'imposer, préfèrent continuer à sacrifier leur bonheur encore longtemps, je trouve que c'est bien dommage pour leur propre bonheur mais aussi pour le bonheur qu'ils peuvent apporter aux autres qui doit en être altéré du fait d'une certaine frustration.
Titre: Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Maé le Samedi 29 Septembre 2012, 00:04:54 am
Vous découvrez que votre conjoint, la personne dont vous êtes tombé amoureux a une facette de sa personnalité que vous n'aviez pas vu et qui vous répugne, moralement parlant.
Spécisme ou racisme, au choix.

a - Vous lui collez une balle dans la tête - un monstre de moins !

b - Vous êtes moralement supérieur à lui (elle) puisque VOUS, vous êtes sur le chemin du Bien et pas Lui (ou Elle). Vous vous drapez là-dedans et vous le (la) foutez à la porte, dehors la bête immonde !

c - Vous l'aimez, il (elle) vous aime, vous en parlez avec lui (elle), vous tentez de le (la) convaincre,l y a peut-être moyen de faire bouger les choses.

d - Ne sait pas.

Mmmh alors...

a - Ah non. Pas de barbac dans ma barraque !

b- S'il ressemble à Amaury Vassili et/ou fait des blagues marrantes sur les poulpes, on peut négocier .

c- Si'l n'a pas l'intention de négocier, ou de faire des blagues marrantes sur les poulpes. S'il est en plus de mauvaise foi, ( et n'a pas la moindre ressemblance avec Amaury Vassili ) alors je lui prierai d'aller se faire foutre par Maître Yoda au fin fond de l'espace. Il y en a même qui disent qu'ils l'ont vu voler. Le conjoint, pas Maître Yoda.

d- La réponse d.
Titre: Re : Re : Re : et le conjoint?
Posté par: FobaBett le Samedi 29 Septembre 2012, 09:19:34 am

Je trouve Ergu que tu y vas fort !


Oui, c'est vrai.
Je trouve aussi que demander "Et s'il était raciste ?" à quelqu'un dont le propos me semblait être une vraie préoccupation vis à vis de quelqu'un d'aimé mais ne partageant pas forcément l'ensemble de convictions morales récentes, c'était aussi y aller très, très fort.

Mais je ne pense pas que Stéphane soit du genre à être bouleversé par une petite provocation légère d'un type sur un forum, si ?
Il me paraît bien trop coulé dans le béton de ses convictions pour ça.
Hé, hé.

Et ni colère, ni égo dans mes propos (du moins, pas plus que la moyenne, en ce qui concerne l'ego) - plutôt du désaccord et de la taquinerie - en l'absence de communication non verbale, ne soyez pas trop prompt à déduire des sentiments de quelques lignes écrites.
Titre: Re : Re : Re : Re : et le conjoint?
Posté par: jmc34fr le Samedi 29 Septembre 2012, 10:22:32 am
Et ni colère, ni égo dans mes propos (du moins, pas plus que la moyenne, en ce qui concerne l'ego) - plutôt du désaccord et de la taquinerie - en l'absence de communication non verbale, ne soyez pas trop prompt à déduire des sentiments de quelques lignes écrites.
Je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il est difficile de savoir ce qu'éprouve quelqu'un d'après ses écrits.

D'ailleurs ce n'est pas du sentiment que tu éprouvais que je voulais parler en citant la colère et l'égo  mais du fait que je ne pense pas qu'une personne, même si elle ne partage pas les points de vue éthiques de l'autre, n'a pas nécessairement (je l'espère pour le plus grand nombre de personne) ces états d'esprit envers l'autre.

Justement, c'est pour éviter d'en arriver à ces états d'esprit qu'il ne me parait pas judicieux de tolérer trop longtemps ce genre de situation.

En outre, heureusement qu'il y en a qui sont là pour ne pas caresser tout le monde dans le sens du poil comme toi, Stephane ou d'autre, ça pousse à la réflexion  ;)
Titre: Re : Re : Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Maé le Samedi 29 Septembre 2012, 11:38:27 am

Je trouve Ergu que tu y vas fort !


Oui, c'est vrai.
Je trouve aussi que demander "Et s'il était raciste ?" à quelqu'un dont le propos me semblait être une vraie préoccupation vis à vis de quelqu'un d'aimé mais ne partageant pas forcément l'ensemble de convictions morales récentes, c'était aussi y aller très, très fort.


Je suis partie en déliràlacon avec mon dernier post mais  je suis tout à fait d'accord avec toi.

Il faut garder à l'idée que la grande majorité de la population n'est PAS végé, et que c'est nous la minorité bizarre, ce qui ne fait pas de nous une "élite" envoyée sur terre pour convertir les mécréants. Le pourcentage de chances de tomber sur quelqu'un de chouette qui partage exactement les mêmes convictions n'est déja pas évident, si on part du principe qu'un individu ne pensant pas comme nous est un extrémiste bourré de clichés qui-ne-veut-pas-réfléchir, ben on n'est pas sortis de l'auberge -végé bien sûr-. C'est rarement le cas .
Après si la personne est de fait, un/une extrémiste avec lequel on ne peut pas discuter -et ça arrive- alors là oui je n'en veut pas chez moi , les conflits permanents je ne peux pas. 

Mais dans ma grande candeur , je pars d'abord du fait qu'on a tous été ignorants un jour de la cause animale et que ça ne coûte rien de dialoguer calmement.

EDIT: D'ailleurs de manière générale je suis tellement un putain de bisounours  que j'ai du mal à classer une personne comme définitivement "mauvaise". La plupart du temps je supporte des types abominables avec l'idée qu'il y a du bon en eux...
Titre: Re : Re : Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Canna le Samedi 29 Septembre 2012, 16:57:37 pm
[un peu hors-sujet]
Mais je ne pense pas que Stéphane soit du genre à être bouleversé par une petite provocation légère d'un type sur un forum, si ?
Le problème, ce n'est pas Stép?ane mais le fait qu'il sera encore une fois censuré (ce serait la 3ème fois) si un intervenant de ce forum n'est pas content après avoir lu l'une ou plusieurs de ses interventions. En ce moment (et depuis ses mises sous-modérations), il doit s'auto-censurer. Cf. https://forum.vegetarisme.fr/index.php/topic,10.msg9171.html#msg9171 (https://forum.vegetarisme.fr/index.php/topic,10.msg9171.html#msg9171)  :-X

D'autre part, qu'il s'agisse de la section "alimentation" ou de la section "philosophie", je pense que l'on a le droit de poser des questions philosophiques qui n'ont rien de personnel.

D'ailleurs, il me semble que c'est à l'intéressée (et seulement si elle en a envie) de dire qu'elle apprécie ou non cette question qui lui est posée... Les autres pouvant y répondre et donner leurs avis mais évitons d'interpréter à notre guise et d'y voir des attaques personnelles.


Ayant écrit que je n'interviendrais plus sur l'autre sujet (cf. https://forum.vegetarisme.fr/index.php/topic,1351.msg12262.html#msg12262 (https://forum.vegetarisme.fr/index.php/topic,1351.msg12262.html#msg12262)) mais le problème semble être le même ici, je voudrais juste écrire quelques mots.  Et, d'après ce que je lis, il n'est pas question de discréditer, d'imposer une morale, de condamner, etc. Une réponse ou une question courte, n'est pas un jugement, mais uniquement une proposition de réflexion. Dans une discussion chacun devrait être libre de participer ou non. Ainsi, chacun (s'il le désire) peut (ou non) penser et écrire ce qu'il veut de cette intervention ou d'une autre, je ne me sentirais pas personnellement attaquée : il n'y a pas de problème.

Au sondage qui me semble être (mais peut-être que je me trompe) une provocation, je répondrais : "Non merci, j'ai suffisamment d'appels téléphoniques pour me faire participer à des soi-disant "études statistiques" avec des sondages manipulés dès le départ. Je n'ai pas de temps à perdre, veuillez ne plus me rappeler."

Je précise que (ci-dessous) j'utilise le "je" mais que je n'essaie pas de vous raconter ma vie, dire que je suis "supérieure" ou un "exemple pour tous", etc. j'essaie de développer ma pensée le mieux possible (ou de la façon la moins pire pour que personne ne se sente attaqué/jugé).
Donc...
J'ai été "spéciste" : j'ai mangé des animaux et leurs substances, j'ai possédé des animaux dits "de compagnie", j'ai payé pour visiter ces endroits qui gardent des animaux en captivité dans des conditions qui ne sont pas les mieux adaptées à leur vie, etc.
Oui, il y a des choses que je ne savais pas mais je n'ai pas non plus cherché à en savoir plus ou à regarder les choses d'une autre façon mais surtout, je ne savais même pas que j'étais spéciste (et je le suis probablement encore concernant certains points).

Bon, je viens de faire mon "coming-out", pourquoi ai-je tant de mal à dire que j'ai aussi probablement été (et même que je nuance pour me convaincre qu'en fait, je ne l'ai jamais été) sexiste, raciste, xénophobe, etc. ? Parfois, les choses restent au niveau des pensées et parfois, il y a des paroles et/ou des actes.
Aujourd'hui en 2012, la majorité des gens sont spécistes (même sans connaître ce terme) en pensées et/ou en paroles et/ou en actes. Et, c'est le cas par habitude, par conformisme, par croyance, par indifférence, etc. C'est un fait, il ne s'agit pourtant pas d'un jugement. Pourquoi en serait-ce un ?

Voilà, je vous rassure, ce sera tout pour un bon moment : nouvelle déconnexion de l'Internet pour moi ;D (je garde mon anecdote et ma réflexion générationnelle concernant l'éradication/la conservation de la pilosité féminine pour une prochaine fois.)
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : et le conjoint?
Posté par: FobaBett le Samedi 29 Septembre 2012, 17:20:04 pm
Le problème, ce n'est pas Stép?ane mais le fait qu'il sera encore une fois censuré (ce serait la 3ème fois) si un intervenant de ce forum n'est pas content après avoir lu l'une ou plusieurs de ses interventions.

Il me semble avoir plusieurs points de divergence d'opinion avec lui, mais j'apprécie l'échange - et je ne fais pas partie des gens qui se sentent vexés ou insultés quand on n'est pas d'accord avec eux. Sauf insulte, et encore, aucun risque que je sois l'intervenant dont tu parles.

Quant au sujet en cours, je n'y ai peut-être que déjà trop répondu, je vais essayer de m'y faire plus discret.

Et merci pour ton témoignage, j'y vois un exemple illustrant un de mes propos sur l'autre fil.
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Stéphane Ascoët le Dimanche 30 Septembre 2012, 11:00:34 am

Je suis d'accord avec toi dans la mesure où j'ai du mal ,personnellement, à supporter un type qui me contredit sur des points moraux graves.  Je préfère être seule que mal accompagnée. Franchement je ne juge personne mais moi je n'y arrive pas.  ???

Aah, décidément, je me sens moins seul  8)

Citer
Seulement il y a une différence en lequel je rejoins Steiner. Un mec qui se revendique proche d'une idéologie raciste en 2012 le fait en toute connaissance de cause. A t-on déja entendu :
-"Bonjour je m'appelle Robert, je suis raciste militant depuis 2012"
-"Ah... :o"
-"Pourquoi ? C'est mal ?". 

Je ne connais personne non plus qui se dise "je suis militant spéciste"  ??? Mais ce sont des façons de raisonner qui se sentent fort bien dans le discours et le comportement quotidien des gens  :-[
Citer
L'information et la prévention à ce sujet ne manquent pas. Celle qui concerne la cause animale est plus marginale , l'ignorance peut donc servir d'excuse et même de prétexte au dialogue dans un premier temps. Ce n'est pas le cas du racisme ou on se heurte dès le début à un mûr. Il est plus facile de convertir un viandiste ignorant  qu'un raciste. Il me parait "normal" que le degré de tolérance ne soit pas le même étant donné la différence d'information entre les deux.

Edit: On peut être raciste par ignorance mais il me parait difficile de l'être (ignorant) en France en 2012 à moins d'avoir séché l'école ou reçu une éducation particulièrement étrange.

Les choses ne sont pas si simples, l'information est loin de suffire  :-X Je suis dans une zone hélas très portée sur les raccourcis faciles(quelle différence avec la Bretagne, et avec La Belle Verte, n'en parlons même pas)  :-\ Pourtant, ces gens disent tout le temps "je ne suis pas raciste, mais quand même, il faut avouer que...", et bien ça me glace complétement et j'ai juste envie de fuir, je sens comme des "mauvaises ondes" et je suis incapable de supporter cette personne  :'(
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Maé le Dimanche 30 Septembre 2012, 16:09:51 pm

Les choses ne sont pas si simples, l'information est loin de suffire  :-X Je suis hélas dans une zone hélas très portée sur les raccourcis faciles(quelle différence avec la Bretagne, et avec La Belle Verte, n'en parlons même pas)  :-\ Pourtant, ces gens disent tout le temps "je ne suis pas raciste, mais quand même, il faut avouer que...", et bien ça me glace complétement et j'ai juste envie de fuir, je sens comme des "mauvaises ondes" et je suis incapable de supporter cette personne  :'(


 En fait j'ai généralisé les racistes aux racistes "militants" autrement dit ceux qui adhèrent en pleine conscience à un mouvement ouvertement hostile à d'autres individus. Les autres, ceux qui ont des clichés de merde du type "les machins ils sont tous bidule mais je suis pas raciste hein, j'ai un ami machin" (on en connais tous)  ;D , j'ai plus tendance à les voir comme des "ploucs raisonnables" (dans sens "qu'on peut raisonner") que de réels "racistes" car ils tiennent ces propos (irritants certes je ne le nie pas :( ) par ignorance la plupart du temps plus que par idéologie construite et raisonnée. Il suffit qu'on montre à la télévision un machin qui soit bidule et l'individu non informé va faire un rapprochement généralisé, pour moi c'est plus une faute de raisonnement, voire de culture gé, qu'une réelle hostilité. Ces gars là changeraient d'avis en rencontrant les personnes sur qui ils ont des à prioris négatifs (j'ai de l'espoir, je suis un bisounours...). Le problème de ces individus surtout c'est que les racistes pervers les manipulent facilement en jouant sur leurs craintes et leurs doutes.  :-\

Après j'ai aussi beaucoup de mal à supporter les clichés de merde (quel qu'ils soient) au quotidien  mais je pense qu'on rend plus service aux autres en essayant de leur donner d'autres pistes de réflexion, qu'en les fuyant d'office parce qu'ils disent des conneries.
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Stéphane Ascoët le Lundi 01 Octobre 2012, 11:05:23 am
fausse route - j'ai le sentiment, qu'ici, en tout cas, tu es plus du genre à jouer sur la culpabilité des viandards plutôt que de chercher à les informer. Et vu ton impressionnante collection d'asso, j'ose espérer qu'à l'extérieur, tu sais paraître moins intégriste que ce que tu laisses transpirer ici. Sans ironie ou méchanceté aucune, hein manque vraiment l'intonation, à l'écrit, on a beau faire ce qu'on veut... ;)

Des viandards ici?  :-X

Autrement, je m'adapte à mon public, et vu le nombre d'adhésions à l'AVF auxquelles j'ai contribué depuis 3 ans, les contacts politiques, associatifs, avec les commerçants, je ne dois pas me débrouiller trop mal  :))
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: kristo58 le Lundi 05 Novembre 2012, 20:39:20 pm
Bon, voilà qu'elle a encore acheté des oeufs de code 3 Passe encore que j'ai son boudin et ses lardons à côté de mon toffu. Madame n'a jamais compris, malgré mes explications et mes brochures, pourquoi j'achète des oeufs bio, même s'ils sont 2 fois plus chers et qu'ils ne sont pas meilleurs au goût. Je n'ai pas mangé son omelette du coup.
c'était mon coup de gueule de ce soir, voilà je me suis soulagé !
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Nico. le Lundi 05 Novembre 2012, 21:53:16 pm
La vie de couple est un éternel recommencement...
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Stéphane Ascoët le Mardi 06 Novembre 2012, 10:12:51 am
Vous découvrez que votre conjoint, la personne dont vous êtes tombé amoureux a une facette de sa personnalité que vous n'aviez pas vu et

Situation totalement utopique pour moi car je ne suis plus capable de tomber passionnément amoureux  :D
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Trillian le Mardi 06 Novembre 2012, 10:39:05 am
Les oeufs bios, pas meilleurs au goût ? Euh... moi perso je vois la différence à l'odeur dès que je les casse...
Et mon fils voit clairement la différence au goût parceque autant il aime manger des oeufs chez nous autant il les refuse systématiquement à l'extérieur....
Et moi je ne suis capable de manger/cuisiner des oeufs que depuis que j'ai commencé à acheter des oeufs bios (j'ai pas trouvé comment m'en passer dans les crêpes/dans les gâteaux et j'assume pas de priver mon gamin d'oeufs alors qu'il aime...)

Bon... peut être qu'on ne devrait pas tomber amoureux en fonction du mode d'alimentation de la personne mais quand même, après une relation c'est fait de compromis et on peut s'attendre à ce que  le lieu de vie commun soit vivable pour les deux parties, c'est à dire avec pas de trucs atroces ou dégoûtants dans le frigo par exemple... ou que celui qui se "distingue" sur sur certains trucs "gagne" systématiquement (acheter les oeufs bios pour faire plaisir à l'autre c'est pas dur quand même...) (genre mon chéri déteste le tofu fumé et on n'en achète pas, ou alors quand j'étais enceinte rien que la vue/l'odeur des steacks végé/saucisses végé me rendait malade... il a évité d'en remplir le frigo, il en faisait manger à notre fils quand j'étais pas là uniquement)

Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: FobaBett le Mardi 06 Novembre 2012, 17:13:21 pm
Ouais,
Il y a peut-être une différence, quand même, entre ne pas tomber amoureux de quelqu'un qui ne partage pas des convictions fortes et considérer du jour au lendemain son conjoint comme une bête immonde parce qu'il ne nous a pas suivi sur la voie du végétarisme.

Non ?
Titre: Les racistes et autres beaufs
Posté par: Stéphane Ascoët le Mercredi 07 Novembre 2012, 09:56:53 am

Après j'ai aussi beaucoup de mal à supporter les clichés de merde (quel qu'ils soient) au quotidien  mais je pense qu'on rend plus service aux autres en essayant de leur donner d'autres pistes de réflexion, qu'en les fuyant d'office parce qu'ils disent des conneries.

Peut-être, mais je ne me sens plus investi de cette mission, et n'ai plus envie de me détruire pour eux, pour la cause  ::) Peut-être que c'est l'âge  :-X Mais non, en fait j'ai toujours été sur la ligne que jmc34, une fois de plus, a très bien exprimé  :-* Je suis tellement hyper-sensible que quand je subis la médiocrité du manque de réflexion de ces personnages que j'encaisse sans rien dire, jusqu'à ce que ça explose, et là, il paraît que ça vraiment peur  :-\
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Jessica le Mercredi 07 Novembre 2012, 14:40:06 pm
Ah, tiens, toi aussi, tu fais peur quand tu exploses ?

Moi, je continue à encaisser et exploser régulièrement. Vive le yoga. Un jour peut-être, je me ferai moine bouddhiste ? Peut-être quand je me serai explosé la main en frappant d'indignation une ultime table ?
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Trillian le Jeudi 08 Novembre 2012, 09:15:37 am
Ouais,
Il y a peut-être une différence, quand même, entre ne pas tomber amoureux de quelqu'un qui ne partage pas des convictions fortes et considérer du jour au lendemain son conjoint comme une bête immonde parce qu'il ne nous a pas suivi sur la voie du végétarisme.

Non ?

Si c'est une réponse à mon intervention :  j'ai jamais voulu dire ça, je pense que le fait d'acheter des oeufs bios parceque le conjoint les veut bios c'est juste normal, comme c'est normal de ne pas laisser traîner ses slips sales sur le canapé si ça dérange le conjoint ou autres trucs qui font que la vie de couple est agréable (ou qu'elle peut ne pas l'etre)


Titre: Re : Re : et le conjoint?
Posté par: FobaBett le Jeudi 08 Novembre 2012, 09:24:34 am
Si c'est une réponse à mon intervention :  j'ai jamais voulu dire ça, je pense que le fait d'acheter des oeufs bios parceque le conjoint les veut bios c'est juste normal, comme c'est normal de ne pas laisser traîner ses slips sales sur le canapé si ça dérange le conjoint ou autres trucs qui font que la vie de couple est agréable (ou qu'elle peut ne pas l'etre)

Quand je répond à quelqu'un, je le cite, ça évite les malentendus.
Si tu reprends l'historique de cette discussion, tu liras certains propos que, personnellement, je trouve assez durs au regard du problème exposé à la base avec, je trouve, une confusion entre tomber amoureux d'un(e) non VG et rester avec quelqu'un dont on est tombé amoureux avant de devenir VG - le post de base parlant de la seconde situation, un certain nombre des réponses portant sur la première.
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Stéphane Ascoët le Jeudi 08 Novembre 2012, 15:18:37 pm
Il ne s'agit pas de le considérer comme une bête immonde  :-[ Ça me semble quand même logique qu'une séparation puise se produire si les différences entre deux personnes apportent plus de souffrance que de réconfort  :-X C'est d'ailleurs pour des choses bien plus futiles qu'il y a des masses de divorces  :-\
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: colette le Mardi 27 Novembre 2012, 11:24:23 am
"Quand on décide de devenir végétarien, je ne pense pas que c'est uniquement pour sa santé mais aussi par éthique, éthique très forte et vertueuse"

Je sais que ce message a été posté il y a quelques temps maintenant, mais bon...chacun son rythme  ::)

Personnellement, je suis végétarienne depuis un peu plus d'un an maintenant, et j'ai fais ce choix par seul souci de santé et pour me sentir bien dans mon corps (je me sens plus légère), et même s'il est vrai que j'aime les animaux, ce n'est pas du tout cela qui m'a motivé dans mon choix. Ne prenez pas mal ce que je dis surtout, je donne juste mon avis. Il y a des choses qui me dégoute dans le traitement fait aux animaux (comme celui pour obtenir le foie gras !!), mais ce n'est juste pas ma motivation principale.
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: primal_dude le Mercredi 15 Février 2017, 15:08:16 pm
Ma douce et rendre aime bien la viande...comme les enfants d'ailleurs.. mais je fais souvent à manger: donc pas de viande...sinon ben je m'adapte je prend une part sans viande...mon végétarisme a été enfin accepté au bout de plusieurs mois de yeux au ciel et de questions accusatrices..
Titre: Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Nico. le Mercredi 15 Février 2017, 17:21:16 pm
Ma douce et rendre
Charmant, comme petit surnom...
Tellement romantique...  ;D
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: primal_dude le Mercredi 15 Février 2017, 17:24:26 pm
Ca va hein on se moque pas  :)) :))
Titre: Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Mela le Mercredi 15 Février 2017, 17:48:17 pm
La vie de couple est un éternel recommencement...

 :))   

Chacun "sa douce et rendre"...


 La vie de couple, c'est à vomir, non ?!  ???
Titre: Re : Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Nico. le Mercredi 15 Février 2017, 18:17:38 pm
La vie de couple est un éternel recommencement...

 :))   

Chacun "sa douce et rendre"...


 La vie de couple, c'est à vomir, non ?!  ???
Parfois... Tu connais ça, toi aussi... ?
Pas toujours, heureusement... !
Parfois, ça recommence en mieux...

Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Mela le Mercredi 15 Février 2017, 18:20:41 pm
Lol de mdr de ptdr, comme si quelqu'un pouvait ignorer que je viens de divorcer...

Et toi, ça roule, sinon ??


O:-)     O:-)      O:-)
Titre: Re : Re : Re : et le conjoint?
Posté par: primal_dude le Mercredi 15 Février 2017, 18:26:43 pm
8
La vie de couple est un éternel recommencement...

J'ai plus de la peine pour toi qu'autre chose...

 :))   

Chacun "sa douce et rendre"...


 La vie de couple, c'est à vomir, non ?!  ???
Titre: Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Nico. le Mercredi 15 Février 2017, 18:31:10 pm
Lol de mdr de ptdr, comme si quelqu'un pouvait ignorer que je viens de divorcer...

Et toi, ça roule, sinon ??


O:-)     O:-)      O:-)
"Libérée, délivrée"... !?
Moi ça arrive pour bientôt... Le divorce (quelle mode, alors !) est en cours...
De quoi tout recommencer, mais en mieux !
Adopteunvégé.com, c'est par ici, j'ai cru comprendre.... ?  O0
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Mela le Mercredi 15 Février 2017, 18:32:51 pm
Comme dirait mon plombier (le vrai !) : "bah ça, c'est courant !"

 :)     ;)     O:-)     :-*   
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: primal_dude le Mercredi 15 Février 2017, 18:36:26 pm
Moi cest le bonheur depuis bientôt 4 ans avec une viandarde :P (bon en même temps ca fait 4 mois que je suis végé :)))..
Titre: Re : Re : Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Mela le Jeudi 16 Février 2017, 05:28:09 am
J'ai plus de la peine pour toi qu'autre chose...

Comme tu as écrit dans la citation en bleu, j'avais pas lu ça !!
Bah non, surtout pas, il faut être content pour moi, au contraire, c'est moi qui ai demandé le divorce et j'en suis fort aise, yessssss !!  :)

4 mois de VG... 4 ans de bonheur... je te souhaite 4 décennies de bonheur et de végétarisme !
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: primal_dude le Jeudi 16 Février 2017, 07:37:51 am
Merki c'est cool
Titre: Re : Re : Re : Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Nico. le Jeudi 16 Février 2017, 21:55:34 pm
4 mois de VG... 4 ans de bonheur... je te souhaite 4 décennies de bonheur et de végétarisme !
Et même 4 vies de joie et de paix...
Voilà le meilleur qu'on peut se souhaiter après un divorce, non !?
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: primal_dude le Vendredi 17 Février 2017, 07:46:09 am
Oui j'ai déjà divorcé ca m'a suffit  :))
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Muaddibp le Vendredi 17 Février 2017, 08:29:48 am
C'est quoi ce club des divorcés ??!! Je me sens limite plus à ma place au milieu de vous là  :))
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Mela le Vendredi 17 Février 2017, 08:56:29 am
C'est d'une banalité, de divorcer, de nos jours...  ;D

Heureusement qu'il y a des couples qui tiennent le choc !  ;)
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: primal_dude le Vendredi 17 Février 2017, 08:58:40 am
....et qui s'aiment aussi c'est important
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Mela le Vendredi 17 Février 2017, 09:06:37 am
Oui, Ludo, je crois que l'amour, c'est la clef de voûte d'un couple.

Quand l'amour est mort, c'est tout le bâtiment qui s'effondre...


                   O:-)
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: primal_dude le Vendredi 17 Février 2017, 09:16:07 am
Ouuhh...combien de couples durent par confort sécurité ou habitude....
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Mela le Vendredi 17 Février 2017, 09:32:23 am
Oh la, oui...
Beaucoup de gens s'habituent à vivre dans les ruines...

Merci de cette minute philosophique matinale !  ::)
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: primal_dude le Vendredi 17 Février 2017, 09:34:05 am
 :)) :))
Titre: Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Nico. le Vendredi 17 Février 2017, 12:42:35 pm
C'est quoi ce club des divorcés ??!! Je me sens limite plus à ma place au milieu de vous là  :))
Tu veux des cours ? Des conseils... ?
On peut t'aider, s'tu veux, hein...  >:D
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Stéphane Ascoët le Vendredi 17 Février 2017, 13:38:15 pm
Désolé de l'apprendre Nico...
Titre: Re : Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Muaddibp le Vendredi 17 Février 2017, 13:43:38 pm
C'est quoi ce club des divorcés ??!! Je me sens limite plus à ma place au milieu de vous là  :))
Tu veux des cours ? Des conseils... ?
On peut t'aider, s'tu veux, hein...  >:D

merci ça va aller ... ;)
Titre: Re : Re : et le conjoint?
Posté par: Nico. le Vendredi 17 Février 2017, 14:04:00 pm
Désolé de l'apprendre Nico...
Pas moi...
Il faut savoir avancer, dans la vie...  ;)
Titre: Re : et le conjoint?
Posté par: Mela le Vendredi 17 Février 2017, 15:14:50 pm
Bah oui, quand un livre est terminé, on en commence un nouveau...
Bonne lecture !