Association Végétarienne de France

Végétarisme et végétalisme => Philosophie => Discussion démarrée par: Catysprint le Samedi 08 Novembre 2014, 19:14:29 pm

Titre: Misanthropie
Posté par: Catysprint le Samedi 08 Novembre 2014, 19:14:29 pm
J'ai une question à soumettre au passant :
Etre végétarien, est-ce nécessairement (ce terme est très important dans la question) être misanthrope?
Vous avez une heure, pas le droit au dictionnaire, et pas de triche surtout =)
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: laurenceg le Samedi 08 Novembre 2014, 19:43:21 pm
Non,
Tu n'as pas dit s'il fallait développer :))
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: Catysprint le Samedi 08 Novembre 2014, 19:59:42 pm
Okay, je veux argumentation avec développement, thèse antithèse synthèse, exemples et tout le toutim =D
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: BowtieFly le Samedi 08 Novembre 2014, 20:30:29 pm
Honnêtement, je pense qu'on peut être un fervent défendeur de la race animal et pour autant être pour la cause humaine également.
Être misanthrope c'est clairement ne pas aimer le genre humain, or, ce n'est pas parce qu'on est pour la cause animal qu'on est contre l'humanité pour autant.
Du coup, clairement, le fait d'être misanthrope c'est haïr le comportement de l'homme, et personnellement, je me suis toujours considérée comme étant misanthrope parce que je voue réellement une haine envers le genre humain.
Outre le fait que je trouve que l'homme prend des droits dont il ne devrait pas disposer, je trouve également qu'on a une nature des plus atroce.
Je m'explique, l'être humain est le seul à tuer pour le plaisir, et on est également les seuls à se permettre de prendre ce qui ne nous appartiens pas et en plus, on va jusqu'à réclamer ce dont on a pas le droit.
A part la once de générosité qui peut subsister chez quelques personnes, et encore, vu le monde actuel, je ne saurai dire où la trouver cette once de générosité, je ne vois que du noir dans le genre humain.
Tant au niveau du comportement, que des agissements, de la façon de penser.
Par nature, on est égoïste et on se permet de s'approprier ce qui n'est pas à nous (notamment par l'exploitation par exemple).

Je pourrai longtemps argumenter sur le fait que pour moi, l'homme à une multitude de facettes plus terribles les unes que les autres, mais je vais m'arrêter là ^^
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: Nico. le Samedi 08 Novembre 2014, 21:37:27 pm
J'ai une question à soumettre au passant :
Etre végétarien, est-ce nécessairement (ce terme est très important dans la question) être misanthrope?
Vous avez une heure, pas le droit au dictionnaire, et pas de triche surtout =)
Je passais.
Je me sens donc concerné.
Mais comme je n'avais pas une heure devant moi, j'ai décidé de la faire courte...

Non, au contraire.
Être végétarien est aussi un acte d'amour de l'homme. Pas que de l'animal.
Si tout le monde était végétarien, on réduirait énormément de problèmes qui touchent l'homme.
En vrac et sans entrer dans les détails :
- La faim dans le monde (ben oui, il faut 7 fois moins de protéines végétales pour nourrir un végétarien que pour nourrir quelqu'un qui ne consommerait que de la viande. On produit donc actuellement beaucoup plus qu'une l'humanité végétarienne ne pourrait manger)
- Les maladies cardio-vasculaires, les cancers, les problèmes de tension et je ne sais quoi encore diminueraient beaucoup, sans consommation de produits animaux
- La pollution créée par l'industrie de la viande est énorme, et elle touche l'humanité (pas uniquement, car elle touche toute vie sur Terre, mais on en fait partie, de la vie sur Terre !)

Ce n'est qu'un début. Je laisse l'antithèse et la synthèse au passant suivant, si la lumière est encore allumée.

Nico.
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: le Dimanche 09 Novembre 2014, 15:15:26 pm
Bonjour,
En ce qui me concerne, quand on me pose cette question - qui est un reproche de la part des anti-végétariens -, je réponds que non, je ne me suis pas fait amputer de la moitié du coeur. Généralement, ça calme. Ensuite, même si j'ai parfois la dent dure contre nombre de comportements des humains, je ne pense pas, contrairement à Bowtie Fly, que c'est dû à la nature humaine, mais à une systématisation de certains comportements, à une organisation sociale. Donc, y'a de l'espoir ! Pour finir, en ce qui concerne le végétarisme, depuis que je suis devenue végétarienne (moins d'un an), honnêtement j'ai remarqué avec surprise - et plaisir - beaucoup plus de remarques positives ou bienveillantes que je ne me l'étais imaginé. Donc les humains sont aussi capables d'accepter avec tolérance des comportements qu'ils n'appliquent pas eux-mêmes.
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: papasteph37 le Lundi 10 Novembre 2014, 13:24:58 pm
J'aime bien cotoyer mes congénères, et j'aime bien les respecter. Pareil avec les animaux ... Faut il distinguer les hommes des animaux? Faut il distinguer les animaux des hommes?

Je n'aime pas certains comportements de certains de mes congénères, et pareil pour les animaux (mon bélier fait souvent chi... mon poney, le charge ...), mais ceux qui ont des défauts ont par ailleurs des qualités (peut être même les chasseurs, pourquoi pas ?)

La vie est grise, et nos actions la rende soit plus blanche, soit plus noire. Mais elle ne sera jamais ni toute blanche, ni toute noire.

Misanthrope ? Pas moi !!
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: Aurelien44 le Mercredi 12 Novembre 2014, 21:13:05 pm
Bonsoir,

Le végétarisme est au contraire synonyme de philanthropie, pour moi. Avant tout parce qu'il est indispensable pour pouvoir nourrir l'humanité toute entière sans détruire complètement la planète !
De plus, en nuisant aux animaux ou à la nature, l'homme se nuit à lui-même...
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: Catysprint le Mercredi 12 Novembre 2014, 22:21:30 pm
Wow, il y a plein de belles réponses =)
Dois-je en conclure que pour beaucoup être végétarien, c'est aussi (voire surtout) pour défendre la cause humaine (la santé, la faim dans le monde...) ?

Je me posais cette question car souvent sur le fofo on conclut nos posts par "l'homme est cruel" ou autres choses dans le genre. Cela me fait beaucoup penser à ma mère (qui n'est pas végétarienne) qui me dit "quand j'étais petite, j'ai vu des massacres de bébé phoques à la télé. Si on m'avait donné une bombe pour exterminer l'humanité, j'aurais tout détruit. Les humains sont des c***."
Je me demandais dans quelle mesure lorsqu'on aime l'animal, on ne hait pas l'homme qui le méprise et le tue. je suis quelqu'un qui aime s'engager bénévolement dans tout un tas de causes, j'ai beaucoup manifesté étant étudiante, j'ai fait du bénévolat auprès Des Petits Frères des Pauvres, j'ai fait des maraudes le soir à Paris pour distribuer des sandwichs aux SDF, bref, plein de causes tout à fait différentes mais qui chaque fois touchait l'humain. Et un jour, la question se pose : faut-il vraiment défendre la cause humaine? Le mérite-t-on?

Ces derniers temps j'ai donc décider de m'investir dans des assos écolos, dédiées à la cause animale. Et pourtant... Le féminisme ne me lâche pas, et je ne me lasse jamais des hommes. Certains sont détestables, d'autres sont merveilleux. C'est ça le problème avec l'humain : un seul d'entre eux, commettant des actes ignobles, peut vous faire oublier le reste de l'humanité (et donc les gens merveilleux compris).

Moi ce que j'en pense? C'est que l'homme n'est pas un animal, loin de là. Il n'y a pas d'état de nature chez l'homme. Dès l'instant qu'il y a culture, il n'y a plus de nature. Nous sommes des animaux dénaturés (cf l'ouvrage de Vercors, intitulé Les animaux dénaturés, que je conseille à tout le monde et dont on peut parler dans un prochain topic pour ceux qui l'ont lu)

Donc nous sommes libres, libres de nos choix. Libres d'être des bourreaux, ou des sauveurs. Libres de décider que notre main blesse ou nourrisse. Et cela me parait très important, pour lutter contre la misanthropie. Etre misanthrope c'est faire des généralités.

Voilà, vous l'aurez compris, je suis profondément existentialiste =) et l'existentialisme est un humanisme ahah! Donc vraiment, je suis d'accord avec la plupart d'entre vous : être végétarien n'implique pas d'être misanthrope.
Pour autant je comprends vraiment ce que tu dis aussi BowtieFly et ce sont vraiment des choses que j'ai pensées ou que je pense : mais pas pour l'humanité entière =)
Titre: Re : Re : Misanthropie
Posté par: BowtieFly le Jeudi 13 Novembre 2014, 09:27:53 am
Wow, il y a plein de belles réponses =)
Dois-je en conclure que pour beaucoup être végétarien, c'est aussi (voire surtout) pour défendre la cause humaine (la santé, la faim dans le monde...) ?

Je me posais cette question car souvent sur le fofo on conclut nos posts par "l'homme est cruel" ou autres choses dans le genre. Cela me fait beaucoup penser à ma mère (qui n'est pas végétarienne) qui me dit "quand j'étais petite, j'ai vu des massacres de bébé phoques à la télé. Si on m'avait donné une bombe pour exterminer l'humanité, j'aurais tout détruit. Les humains sont des c***."
Je me demandais dans quelle mesure lorsqu'on aime l'animal, on ne hait pas l'homme qui le méprise et le tue. je suis quelqu'un qui aime s'engager bénévolement dans tout un tas de causes, j'ai beaucoup manifesté étant étudiante, j'ai fait du bénévolat auprès Des Petits Frères des Pauvres, j'ai fait des maraudes le soir à Paris pour distribuer des sandwichs aux SDF, bref, plein de causes tout à fait différentes mais qui chaque fois touchait l'humain. Et un jour, la question se pose : faut-il vraiment défendre la cause humaine? Le mérite-t-on?

Ces derniers temps j'ai donc décider de m'investir dans des assos écolos, dédiées à la cause animale. Et pourtant... Le féminisme ne me lâche pas, et je ne me lasse jamais des hommes. Certains sont détestables, d'autres sont merveilleux. C'est ça le problème avec l'humain : un seul d'entre eux, commettant des actes ignobles, peut vous faire oublier le reste de l'humanité (et donc les gens merveilleux compris).

Moi ce que j'en pense? C'est que l'homme n'est pas un animal, loin de là. Il n'y a pas d'état de nature chez l'homme. Dès l'instant qu'il y a culture, il n'y a plus de nature. Nous sommes des animaux dénaturés (cf l'ouvrage de Vercors, intitulé Les animaux dénaturés, que je conseille à tout le monde et dont on peut parler dans un prochain topic pour ceux qui l'ont lu)

Donc nous sommes libres, libres de nos choix. Libres d'être des bourreaux, ou des sauveurs. Libres de décider que notre main blesse ou nourrisse. Et cela me parait très important, pour lutter contre la misanthropie. Etre misanthrope c'est faire des généralités.

Voilà, vous l'aurez compris, je suis profondément existentialiste =) et l'existentialisme est un humanisme ahah! Donc vraiment, je suis d'accord avec la plupart d'entre vous : être végétarien n'implique pas d'être misanthrope.
Pour autant je comprends vraiment ce que tu dis aussi BowtieFly et ce sont vraiment des choses que j'ai pensées ou que je pense : mais pas pour l'humanité entière =)

Disons que comme je l'ai dis, je ne pense pas que la misanthropie soit égale à végétarien (parce que même avant mon végétalisme, j'avais dû mal avec le genre humain).
Par contre, je pense qu'il est normal qu'en tant que végétalien on voue une certaine haine à l'homme, parce que quelque part on est défenseur des animaux et dans notre culture on ne comprend pas pourquoi l'homme agit comme ça.
Parce qu'on pourra dire ce qu'on veut, mais je suis arrivée à un stade où je me demande pourquoi les gens continuent de manger de la viande... t'as beau leur expliquer et leur dire que si il voyait le massacre il ne serait pas en train de savourer leur entrecôté, rien n'y fait, donc pour moi, y a deux genres de personnes : ceux qui savent et qui agissent (nous en l'occurence), et ceux qui savent et ne font rien, et ces derniers se voile complètement la face et vont même jusqu'à t'inventer des excuses pour justifier leur alimentation (cf : émission de hier soir avec la mari de natacha poloni, fallait l'entendre... j'étais juste choquée par rapport à ces propos concernant l'animal, une honte).
Titre: Re : Re : Re : Misanthropie
Posté par: Aurelien44 le Jeudi 13 Novembre 2014, 18:37:50 pm
Par contre, je pense qu'il est normal qu'en tant que végétalien on voue une certaine haine à l'homme, parce que quelque part on est défenseur des animaux et dans notre culture on ne comprend pas pourquoi l'homme agit comme ça.

En l'occurrence, cet argument n'a rien de spécifique au végéta*isme, il s'applique à toutes les causes militantes nettement minoritaires, dans lesquelles il est normal de ressentir parfois de l'agacement, de la frustration, du désespoir face à la masse de nos concitoyen-ne-s qui ne nous comprennent pas voire nous combattons. Mais quand le végétalisme deviendra dominant, nous aurons beaucoup moins ces accès dépressifs/misanthropes, quelle que soit la façon dont on les nomme !
Titre: Re : Re : Re : Re : Misanthropie
Posté par: BowtieFly le Jeudi 13 Novembre 2014, 18:51:42 pm
Par contre, je pense qu'il est normal qu'en tant que végétalien on voue une certaine haine à l'homme, parce que quelque part on est défenseur des animaux et dans notre culture on ne comprend pas pourquoi l'homme agit comme ça.

En l'occurrence, cet argument n'a rien de spécifique au végéta*isme, il s'applique à toutes les causes militantes nettement minoritaires, dans lesquelles il est normal de ressentir parfois de l'agacement, de la frustration, du désespoir face à la masse de nos concitoyen-ne-s qui ne nous comprennent pas voire nous combattons. Mais quand le végétalisme deviendra dominant, nous aurons beaucoup moins ces accès dépressifs/misanthropes, quelle que soit la façon dont on les nomme !

Oui évidemment, je parlais de notre cas à tous, le fait d'être végéta*ien, mais bien sûr les défenseurs en général.
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: dag le Lundi 24 Novembre 2014, 21:31:08 pm
Certains parlent de philanthropie, ça me parait bien homos-centriste. Je tiens à réaffirmer, et rappeler que l'homme est un animal, et que ce sont souvent LA(les) raison(s) du végétalisme(végan) de certainEs (d'où l'anti-spécisme). Pour ma part, ni misanthrope ni philanthrope.
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: papasteph37 le Lundi 24 Novembre 2014, 22:47:16 pm
Sans parler d'homo centrisme, je suis d'accord avec Dag pour dire que le végétalisme n'est pas plus synonyme de philantropie que misantropie. Il correspond simplement à un amour du vivant, mais je n'ai pas de mot grec à proposer pour que ça claque !!
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: MarquisTiarell le Mercredi 10 Décembre 2014, 02:06:22 am
J'trouve que c'est une super question, et j'aime bien les réponses que j'ai lu...

J'ai tendance a me considérer comme un misanthrope (parce que j'suis un vrai sauvage mm si ça s'arrange) et que j'exècre certains comportements, certaines idéologies (gros problème avec la religion en générale par exemple), et certaines facettes de notre société (surtout la société de conso a vrai dire, qui veux qu'on consomme tjs plus et qui nous créer des besoins à chaque instant de chaque jours -Han tu n'as pas de chaussure Bleu Marine, Il te faut du bleu Marine- ceux qui ont une télé reconnaitront surement la pub.)

Mais je crois que les personnes qui font la démarche de devenir végéta*ien, sont des gens qui ont une capacité a réfléchir à leurs actions et leurs conséquences et que par conséquent ils sont un peu plus "humain" (même si c'est surement un idée de bisounours...) et qu'ils se sentent plus concerné par "leur prochain" que bien des gens (religieux y compris lol) dc j'aurai tendance a dire comme la majorité d'entre vous que misanthropie et végéta*isme ne sont pas nécessairement synonyme.

et comme le chantait juliette Gréco: "Aimez vous les uns les autres, ou bien disparaissez... sans faire de bruit sans faire de vague..." (j'avais juste envie de cité Greco)
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: GladVegane31 le Mercredi 24 Décembre 2014, 12:02:02 pm
Je suis d'accord avec la majorité des réponses ici et précédentes que je viens de lire. Mon dieu, suis-je blonde ou n'ais-je aucune personnalité ?  :))
Trêve de plaisanterie : J'avais déjà "beaucoup de mal", avant mon veganisme avec le genre humain, et certaines attitudes que je ne comprends pas.
Ce qui me hérisse au plus haut point, c'est cette étonnante "capacité" à "oublier" la souffrance animale et le lien évident qui existe entre le pack de 10 steaks hachés vendu 2.99 euros et les animaux qui prennent une balle dans la tête à l'abattoir.
On sait, mais on continue à fonctionne de la même façon, parce que "la viande c'est vraiment trop bon".
Bon pas de thèse ni d'anti-thèse pour moi (pourtant j'étais très douée en français à l'école :) ), mais j'ai voulu essayer de résumer au mieux le fond de ma pensée.
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: marie en périgord le Vendredi 26 Décembre 2014, 18:58:11 pm
mon végétalisme prend sa source dans la compassion, humaine comme animale.
maintenant, je dois avouer que les relations avec les animaux sont beaucoup plus simples... :)
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: samanthabaddra le Mardi 30 Décembre 2014, 13:58:37 pm
Quand je lis vos témoignages si touchants sur la souffrance animale, le bien être, les réflexions sur l'essence du bonheur, de la vie etc.....je me demande pourquoi des gens comme vous ne sont pas encore bouddhistes? (sans doute le mot "religion" qui fait peur à tout le monde...) Je le suis depuis longtemps (bouddhisme tibétains uniquement....) et je pense qu'il n'y a pas de meilleurs recrues que vous...  :)
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: Colomba le Mardi 30 Décembre 2014, 14:16:51 pm
Heureusement que les bouddhistes et hindouistes n'utilisent pas le terme de "recrues"... On se croirait dans une secte!
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: samanthabaddra le Mardi 30 Décembre 2014, 14:25:25 pm
 non bien sûr il y avait aussi ceci :)
Titre: Re : Re : Misanthropie
Posté par: FobaBett le Mardi 30 Décembre 2014, 15:07:29 pm
je me demande pourquoi des gens comme vous ne sont pas encore bouddhistes?

Pourquoi devrais-je être bouddhiste ?
Y aurait-il une sorte de monopole de la compassion et de l'éthique détenu par les bouddhistes ?
Je n'étais pas au courant...

Je n'ai jamais tué personne, j'essaye en toutes choses de traiter autrui comme j'aimerais qu'il me traite et, à défaut "d'aimer" mon prochain, je porte en tous cas assez systématiquement sur lui un regard à priori positif.
Pourtant je ne suis pas chrétien.
Et il y a assez peu de chance que je le devienne.

Ni Dieu ni maître...
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: samanthabaddra le Mardi 30 Décembre 2014, 15:47:51 pm
En fait, bouddhiste n'est qu'une étiquette. Après tout tu as raison, il y a des gens bien plus sages qui ne connaissent pas le bouddhisme et d'autres beaucoup moins  qui sont dans des retraites, centres bouddhistes, certains peuvent mêmes se croire bouddhiste pendant 20 ans en pensant qu'ils font autre chose que de d'être un simple humain doté de sagesse, amour et compassion...je connais des tas de gens qui se disent bouddhistes et qui mangent de la viande et qui fument....
Non, simplement parce que quand on milité pour la cause animale il ne faudrait pas tomber dans l'autre extrême qui est d'aimer plus les animaux que les hommes, comme Brigitte Bardot. Cet équilibre, le bouddhisme peut l'apporter, car il y a la notion "d'équanimité" qui est bien plus grande celle "d'équité" pour nos lois ou "d'égalité" pour la communauté humaine.
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: FobaBett le Mardi 30 Décembre 2014, 16:39:58 pm
Selon le dictionnaire, l'équanimité est une attitude : égalité d'humeur, sérénité - le Robert parle même d'indifférence.

C'est sans doute très bien d'être équanime face aux vicissitudes de l'existence, mais je ne vois pas en quoi ça serait "mieux" que d'être traité équitablement ou d'être reconnu comme égal des autres hommes.

En plus, si on se réfère aux études menées en psychologie dans ce qu'on appelle l'intelligence émotionnelle, il se pourrait que de vouloir à tout prix être équanime mène surtout à une négation des émotions ressenties qui n'est pas forcément très favorable à l'empathie...

Un bloc de marbre est absolument et parfaitement équanime.
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: samanthabaddra le Mardi 30 Décembre 2014, 21:15:10 pm
Il ne faut pas trop se fier au dico, il n'a pas d'émotion, juste un rassemblement de plusieurs cerveaux qui donne une définition unanime d'un mot. (Et surtout ne pas confondre équanimité et "stoïcisme"). Être équanime, c'est au contraire considérer que l'animal est un être vivant au même titre que nous, et que comme nous lorsqu'on se coupe légèrement la peau, quand on se fracasse la tête contre qqchose, nous avons en commun de souffrir les mêmes douleurs, sachant cela, on peut imaginer la somme de douleur que les animaux endurent dans les abattoirs...(j'ai vu une vidéo sur you tube d'une vache qui a versé une larme lorsqu'on était en train de le charcuter, je n'ai pas de mots pour expliquer ça...), je suis bien content que Mathieu Riccard ait écrit ce livre "plaidoyer pour les animaux", qui résonne comme une bombe atomique de compassion lancée dans le monde. J'espère que tout le monde va le lire ou regarder les deux trois vidéos que j'ai postées dessus. 

   

Titre: Re : Re : Misanthropie
Posté par: dag le Vendredi 02 Janvier 2015, 17:12:33 pm
Il ne faut pas trop se fier au dico, il n'a pas d'émotion, juste un rassemblement de plusieurs cerveaux qui donne une définition unanime d'un mot. (Et surtout ne pas confondre équanimité et "stoïcisme"). Être équanime, c'est au contraire considérer que l'animal est un être vivant au même titre que nous, et que comme nous lorsqu'on se coupe légèrement la peau, quand on se fracasse la tête contre qqchose, nous avons en commun de souffrir les mêmes douleurs, sachant cela, on peut imaginer la somme de douleur que les animaux endurent dans les abattoirs...(j'ai vu une vidéo sur you tube d'une vache qui a versé une larme lorsqu'on était en train de le charcuter, je n'ai pas de mots pour expliquer ça...), je suis bien content que Mathieu Riccard ait écrit ce livre "plaidoyer pour les animaux", qui résonne comme une bombe atomique de compassion lancée dans le monde. J'espère que tout le monde va le lire ou regarder les deux trois vidéos que j'ai postées dessus. 
Faut pas se fier au dico mais au livre de mathieu riccard, n'est ce pas?
Faut se mettre d'accord sur les mots, ça fait partie de la culture, savoir de quoi on parle, être d'accord ce qu'est le végétarisme (par ex), pour ensuite pouvoir en parler sans le redéfinir. C'est le rôle du dico d'être objectif, et neutre.
Malheureusement toute ces castes de gens qui font des plaidoyer et passent à la radio ne leur dérangent pas qu'il soit obligatoire de donner des pièces aux matons du savoir, càd qu'il faut payer de sa sueur au travail pour pouvoir lire leur discours (qu'il soit moine ou militant d'une quelconque morale à un minima libertaire/libriste) alors qu'il pourrait le faire librement et pour tousE...
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: samanthabaddra le Vendredi 02 Janvier 2015, 17:46:30 pm
comprends pas, pourquoi payer de sa sueur pour lire leur discours?
Au fond tu as raison, il n'y a pas à se raser la tête, et se retirer dans un lieu loin des regards, en portant des robes couleurs bordeaux, mais en fait, c'est utile pour comprendre comment respecter la vie des animaux sous toutes ses formes/espèces sans avoir à renier le genre humain. C'est dur, je ressens la même chose qu tout le monde, quand je vois un bourreau dans un abattoir, un chasseurs ou un pêcheur,  j'ai envie de l'enfermer à vie dans une petite pièce exiguë et lui passer en boucle des vidéos sur la souffrance animale, jusqu'à ce qu'il pleure tout les larmes de son corps... mais bon on sait que l'être humain consomme de la viande depuis des siècles et des siècles : en fait, dans le bouddhisme il y a une image choquante qui montre que manger de la viande c'est comme manger son propre enfant ou quelqu'un de la famille. Comme il y a la notion de réincarnation et que chaque rencontre n'est jamais le fruit du hasard, on pourrait par exemple évoquer utopiquement une situation où une personne morte en bas-âge se réincarne dans le corps d'une vache, d'un cochon ou poulet qui est heureux de retrouver son père de la vie antérieure et que celui, sans reconnaître son fils qu'il a tant aimé, se met à dévorer sa chair pensant qu'il s'agit d'une simple bête. C'est pour cette raison que le bouddhiste refuse le meurtre sous toutes ses formes et ne mange pas de viande. On est pas assez médium pour lire dans l'âme de l'animal pour savoir qui il est...

Je ne sais pas si ça vous arrive aussi, mais souvent lorsque j'évoque les atrocités faites aux animaux dans les abattoirs et que je parle de compassion, certaines personnes qui ne sont pas végan s'éloignent pour ne plus m'écouter...     
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: samanthabaddra le Vendredi 02 Janvier 2015, 18:07:50 pm
errata : "Toutes les larmes""
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: Aurelien44 le Vendredi 02 Janvier 2015, 18:18:57 pm
Samanthabaddra, un petit point purement technique : plutôt que faire des errata, tu peux modifier rétrospectivement tes messages.
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: samanthabaddra le Vendredi 02 Janvier 2015, 18:32:06 pm
Hé hé j'ai besoin d'être initié! Merci



Au fait c'est pas parce qu'on est végan qu'il ne faut pas se souhaiter la bonne année
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: Aurelien44 le Vendredi 02 Janvier 2015, 18:39:30 pm
Je ne suis pas végane, seulement végétalien, mais je souhaite quand même une excellente année à toutes et à tous !
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: samanthabaddra le Vendredi 02 Janvier 2015, 18:59:23 pm
moi je suis végétalien, mais je me suis fait végan depuis peu, je ne vais tout de même pas jeter à la poubelle mes belles chaussures en cuir, ma ceinture et autres vêtements achetés du temps où je ne connaissais pas Earthlings et conscient des souffrances animales....l'essentiel est que je n'en achèterai jamais Plus.
Titre: Re : Re : Misanthropie
Posté par: dag le Samedi 03 Janvier 2015, 07:41:08 am
comprends pas, pourquoi payer de sa sueur pour lire leur discours?
L'argent pour te payer le livre, tu l'as eu comment? C'est pas tout les jours qu'on trouve un billet par terre, ...

Au fond tu as raison, il n'y a pas à se raser la tête, et se retirer dans un lieu loin des regards, en portant des robes couleurs bordeaux, mais en fait, c'est utile pour comprendre comment respecter la vie des animaux sous toutes ses formes/espèces sans avoir à renier le genre humain.
Je n'ai rien contre ce mathieu, je ne le connais pas, et ce qu'il dit est très sympathique vu qu'il touche des personnes qui me sont proches et qui ne sont pas toujours disponible pour les paroles que je dis. Ce qui m'embête, c'est toujours, le bouquin, sa publicité, et son coût. Si on veut le rendre accessible à tousE, y a Internet, ce bidule là où le "crime règne", ça sert aussi à ça, à partager librement.
Titre: Re : Re : Re : Misanthropie
Posté par: Nico. le Samedi 03 Janvier 2015, 14:05:23 pm
L'argent pour te payer le livre, tu l'as eu comment? C'est pas tout les jours qu'on trouve un billet par terre, ...
[...]
Ce qui m'embête, c'est toujours, le bouquin, sa publicité, et son coût.
Tu sais, Dag, qu'une bonne bibliothèque te permet de lire tout un tas de bouquins sympa sans débourser grand chose... ?
Perso, je lis beaucoup, mais n'achète jamais aucun livre. Pour peut-être 50 ou 100 bouquins lus dans l'année, ça me coûte 7 € (je crois), le prix de l'adhésion à la biblio.
Rien d’excessif, me semble-t-il !?

Nico.
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: laurenceg le Samedi 03 Janvier 2015, 14:53:15 pm
Je suis assez mitigée quand au fait d'opposer bibliothèque à achat (comme je suis mitigée sur achat de neuf et achat d'occasion).
Je ne crois pas que cela puisse être le tout ou rien.
Quoique l'on pense d'un écrit, ou l'intérêt qu'on y porte il faut bien que l'auteur y ait consacré du temps, et qu'il soit rémunéré pour ce temps. Et je doute que les achats faits par les bibliothèques soient suffisants. Donc je panache, j'achète un livre de temps en temps, et j'emprunte à la bibliothèque.
Après que le prix de vente des livres soit excessifs (combien prennent les intermédiaires?) c'est une autre histoire.

Et pour en revenir à la misanthropie, je ne suis pas misanthrope, mais je n'aime pas forcément tous "mes prochains", un de mes défauts étant sans doute de ne pas être toujours objective.
Titre: Re : Re : Re : Re : Misanthropie
Posté par: dag le Samedi 03 Janvier 2015, 15:06:01 pm
L'argent pour te payer le livre, tu l'as eu comment? C'est pas tout les jours qu'on trouve un billet par terre, ...
[...]
Ce qui m'embête, c'est toujours, le bouquin, sa publicité, et son coût.
Tu sais, Dag, qu'une bonne bibliothèque te permet de lire tout un tas de bouquins sympa sans débourser grand chose... ?
Perso, je lis beaucoup, mais n'achète jamais aucun livre. Pour peut-être 50 ou 100 bouquins lus dans l'année, ça me coûte 7 € (je crois), le prix de l'adhésion à la biblio.
Rien d’excessif, me semble-t-il !?

Nico.
C'est ce que je fais, mais je n'ai pas connaissance d'une bibliothèque (près de chez moi) qui achète des livres qui viennent de sortir. Tout le monde n'a pas accès à une bibliothèque près de chez soit, t'as bien de la chance vu le prix (et j'espère que le choix est au rendez-vous).

Je suis assez mitigée quand au fait d'opposer bibliothèque à achat (comme je suis mitigée sur achat de neuf et achat d'occasion).
Je ne crois pas que cela puisse être le tout ou rien.
Quoique l'on pense d'un écrit, ou l'intérêt qu'on y porte il faut bien que l'auteur y ait consacré du temps, et qu'il soit rémunéré pour ce temps. Et je doute que les achats faits par les bibliothèques soient suffisants. Donc je panache, j'achète un livre de temps en temps, et j'emprunte à la bibliothèque.
Après que le prix de vente des livres soit excessifs (combien prennent les intermédiaires?) c'est une autre histoire.

Et pour en revenir à la misanthropie, je ne suis pas misanthrope, mais je n'aime pas forcément tous "mes prochains", un de mes défauts étant sans doute de ne pas être toujours objective.
L'auteur touche 5% à 7% sur le prix du livre. Fais le calcul, je pense que la plupart des auteurs n'ont rien a y gagné en vendant des bouquins en passant par des éditeurs classique et devrait penser, au pire, à un financement participatif, au mieux, laisser le livre à un prix libre (ou laisser simplement son RIB).
On passe tous chacun de son côté du temps à quelque chose, mais on passe pas son temps à réclamer - bien heureusement. Si en plus notre "travail", notre message, à comme porté/objectif d'atteindre un maximum de personnes et pousser (j'espère) au débat, à la reflexion et à la discussion ou simplement au plaisir du partage et du divertissement; je ne comprends toujours pas pourquoi l'on passe toujours et encore par le circuit de l'éditeur - qui plus est aura tout les droits sur le livre, et pas l'auteur -.
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: laurenceg le Samedi 03 Janvier 2015, 16:20:08 pm
J'ai un doute sur le "vous donnez ce que vous voulez" :) J'ai sans doute côtoyé trop de profiteurs pour y croire.
des exemples :
au boulot les rames de papier sont en libre service et on est autorisé à en prendre pour son usage personnel. tu connais beaucoup de personnes qui utilisent 4 rames par semaine? ben il y en a
manif à guéret (début 13h30) : des stands qui vendent des badges, les badges de la FFB sont gratuits : plus un au retour de la manif, les autres stands en ont encore plein.

Et là tu parles de livres "à message", mais qu'en est il de ceux dont l'écriture est le métier, et même à message, certains ont peut-être besoin des fonds pour leurs actions.

Titre: Re : Re : Misanthropie
Posté par: dag le Samedi 03 Janvier 2015, 19:06:33 pm
J'ai un doute sur le "vous donnez ce que vous voulez" :) J'ai sans doute côtoyé trop de profiteurs pour y croire.
Y a qu'à voir les différents livres ou projets du côté logiciel libre par exemple.
Un très bonne exemple (vu qu'on parle de livre):
http://debian-handbook.info/ : le livre était sous les droits de l'éditeur (Eyrolles), et n'était pas accessible librement (qu'en bibliothèque). Les auteurs ont lancés une collecte de dons pour acheter les droits et libérer le livre. Résultat : http://www.ulule.com/liberation-cahier-admin-debian/ 170% du total actuellement. Mais je crois me souvenir qu'ils avaient atteint les 15000e assez rapidement. Maintenant il est possible de le lire librement, et de même proposer des modifications, voir des traductions!
Y'en a pleins d'autres des exemples, et de plus en plus (projet wiki*)

Pour qu'on demande aux autres de contribuer faut espérer que les autres soient réellement intéressé par la chose et leur soit utile, sinon ils donneront rien en retour.
Titre: Re : Re : Misanthropie
Posté par: Nico. le Samedi 03 Janvier 2015, 20:54:01 pm
Je suis assez mitigée quand au fait d'opposer bibliothèque à achat (comme je suis mitigée sur achat de neuf et achat d'occasion).
Je ne crois pas que cela puisse être le tout ou rien.
Quoique l'on pense d'un écrit, ou l'intérêt qu'on y porte il faut bien que l'auteur y ait consacré du temps, et qu'il soit rémunéré pour ce temps. Et je doute que les achats faits par les bibliothèques soient suffisants. Donc je panache, j'achète un livre de temps en temps, et j'emprunte à la bibliothèque.
Après que le prix de vente des livres soit excessifs (combien prennent les intermédiaires?) c'est une autre histoire.
Bonne réaction, que je partage tout à fait.
C'est vrai que le "tout gratuit" n'est pas une solution, car il incite à l'abus (comme les exemples que tu cites plus loin) et il n'incite pas à la création. Je suis contre le "pouvoir de l'argent", l'argent à tout prix, mais je suis aussi contre le "tout gratuit". Il faut savoir donner de la valeur aux choses.
Ce qui ne m’empêche pas d'emprunter 100% des bouquins que je lis à la médiathèque. Et s'ils n'ont pas les dernières nouveautés, et bien tant pis, je ne suis pas aussi "à la pointe" que ça, je peux me contenter de lire des livres plus vieux et d'attendre un peu.
Par contre, j'achète assez régulièrement des livres, ceux que j'ai lus et aimés, pour les offrir.
Ceci compense cela.

Nico.
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: Deniveggie le Samedi 03 Janvier 2015, 22:20:16 pm
Je débarque sur le forum alors pas évident de se familiariser avec toutes les réponses, les sujets ... etc

Mais mon point de vue est différent, je suis autant affectée par la cause animale qu'humaine.
Titre: Re : Re : Misanthropie
Posté par: dag le Samedi 03 Janvier 2015, 23:31:54 pm
cause Animale qu'humaine

Je suis chiant, je sais.
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: samanthabaddra le Dimanche 04 Janvier 2015, 23:53:48 pm
Perso, je lis beaucoup, mais n'achète jamais aucun livre. Pour peut-être 50 ou 100 bouquins lus dans l'année, ça me coûte 7 € (je crois), le prix de l'adhésion à la biblio.
Rien d’excessif, me semble-t-il !?



Bravo, un grand lecteur...de la bonne lecture au moins, j'espère...
Titre: Re : Misanthropie
Posté par: samanthabaddra le Dimanche 04 Janvier 2015, 23:55:52 pm
Mais mon point de vue est différent, je suis autant affectée par la cause animale qu'humaine.

Oui, il y a le milliard de personnes qui crient famine.
Titre: Re : Re : Re : Misanthropie
Posté par: Deniveggie le Mercredi 07 Janvier 2015, 21:22:33 pm
cause Animale qu'humaine

Je suis chiant, je sais.

Il faut toujours un "chiant"  :P