Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Messages - damienchan

Pages: 1 ... 3 4 [5]
61
Informations / Re : Débat autour du retour des farines animales
« le: Dimanche 04 Décembre 2011, 17:46:47 pm »
Oui, pas évident du tout... Quand on voit que même des gens qui ont un niveau d'étude conséquent - j'entends par là, "esprit logique" -, qui ont un végé sous leur nez (faisant évidemment la promo de la bouffe végé), et qui ne font pas mine de bouger leur petit doigt, on est en droit de se dire que le conditionnement est très important !

Moi aussi, je suis pour ce genre de spot de pub, sur la nourriture ou tout simplement le mode de vie (prendre le vélo en ville, etc).
Apparemment, la marge d'action du gouvernement est assez faible, sinon cela ferait longtemps que l'on aurait dépassé le timide - et quelquefois hypocrite - "manger-bouger" :)
Je ne sais pas si dans les écoles les choses ont changé, mais à mon époque on parlait encore excessivement de lait et de viande, pour faire équilibré...

Comme tu dis, il faudrait que ce soient les entreprises qui prennent les devants, mais elles sont encore trop faibles pour concurrencer Cola-Cola ou autre ^^.
Par contre, ce serait à faire avec des pincettes, car pour beaucoup de gens encore, végé = illuminé, asocial, arriériste, etc. Il n'y a qu'à voir la réputation du parti écolo :)

Enfin bon, pour revenir aux farines animales, je toruve que c'est un bon point que les journalistes communiquent la-dessus, même si on reste dans le négatif, au moins on sort un peu de l'ignorance, on peut choisir de poursuivre ses habitudes, mais il y aura malgré tout un petit germe de "changement" incrusté dans la personne. C'est déjà ça !

62
Informations / Re : Débat autour du retour des farines animales
« le: Samedi 03 Décembre 2011, 12:41:44 pm »
Je suis d'avis que c'est aux gens de faire leurs choix, aux parents d'éduquer leurs enfants pour bien s'alimenter, etc. Nous avons toutes les sources d'information sous la main !
J'espère que cette réintroduction des farines va en faire réfléchir plus d'un pour cesser de subir, et agir au delà de l'effet de psychose.

63
Santé / Re : Purge ?
« le: Vendredi 02 Décembre 2011, 21:39:48 pm »
Willyne : oui, je veux parler du nettoyage en général, même si j'ai employé ici le terme de purge pour insister sur la rapidité des effets.
J'ai bien sûr lu ton sujet sur les bains dérivatifs, je vais probablement essayer pour voir...

Merci janic pour les renseignements, je ne connaissais pas cette pratique de Yoga (Shank Prakshalana) visant à nettoyer les intestins.
La seule que j'ai eu l'occasion de tester est Neti, le nettoyage de nez, pratiquée en aspirant plusieurs fois de suite de l'eau salée jusqu'en haut des narines, que l'on recrache juste après... c'est gratuit, facile - il faut juste un bol pour aspirer l'eau -, et ça remplace facilement ces produits que l'on peut trouver en pharmacie :)

Il y a d'autres techniques de yoga dont j'ai entendu parler, mais elles ont l'air assez invasives ou plus dures à mettre en oeuvre, comme avaler progressivement un long bout de tissu pour nettoyer l'estomac, que l'on peut enlever après en tirant sur la partie qui reste dans la bouche... bref, contentons-nous ici de ce qui est simple et efficace !

64
Agora / Re : La tentation
« le: Mercredi 30 Novembre 2011, 22:09:57 pm »
Salut,

Bah, en ce qui me concerne, j'aime toujours la viande, il m'arrive parfois d'y céder, mais je sais aussi m'en passer pendant longtemps (plusieurs mois si je veux), je ne considère pas cela comme un problème. En réalité, je l'apprécie d'autant plus qu'elle est rare dans mon régime... et s'il n'y en a plus, tant pis !

Selon moi, le point important est de dominer son désir de viande, ne plus être "addict", après le reste est accessoire. Je respecte évidemment les végés stricts, et vous encourage à suivre votre propre pensée sur la question... L'essentiel est de poser des bases solides pour se tenir à son régime sur la durée, et de le faire évoluer vers ce qui semble "bien".

Il est aussi intéressant de voir la manière de succomber. Il m'est arrivé quelque fois d'avoir envie de viande (ou de malbouffe), et souvent était associé un état de souffrance mentale qui me poussait finalement à avoir un plaisir rapide au lieu de me reposer. Ou à l'inverse, un moment de bonheur qui faisait brièvement tomber mes défenses... Pour ne pas craquer, il faut donc parvenir à gérer ce genre de cas. Et Dieu sait si ce n'est pas facile !

65
Santé / Purge ?
« le: Lundi 28 Novembre 2011, 21:46:21 pm »
Nettoyer un organe, purifier le corps des déchets accumulés au fil des ans...

J'ai entendu pour la première fois ce terme de "purge" il doit y avoir 1 ou 2 ans, de la bouche d'un cousin éloigné et plutôt original dans son mode de vie.
À l'époque je trouvais le concept intéressant, sans pour autant que cela me donne envie d'essayer. Je me disais que l'organisme était assez bien construit pour faire le ménage lui-même, et qu'il n'y avait donc nullement besoin d'appliquer de méthode farfelue pour le nettoyer, pour peu que l'on mène une vie à peu près saine.

J'ai donc mis ça de côté pendant quelque temps. Depuis, mon point de vue sur l'équilibre de vie s'est quelque peu élargi, et il se trouve que je suis retombé - fortuitement - sur les purges au cours d'une de mes lectures.
Tout bien mesuré cette fois-ci, je me dis que tester le "nettoyage" pourrait valoir la peine !

Voilà, ma question est : j'aimerais savoir si vous connaissiez des méthodes (simples) de purification, que ce soit alimentaire ou autre, et comment ça marche, au bout de combien de temps peut-on percevoir les effets, etc. L'idée serait de faire un petit tour d'horizon là-dessus. Si vous avez des éclaircissements, une expérience vis-à-vis de cela, n'hésitez pas. :)
Merci !

66
Informations / Re : Sportif végé pas tout jeune...
« le: Dimanche 20 Novembre 2011, 22:45:26 pm »
Wahow, il court vite en plus l'oiseau  :)
Très impressionnant !

NB : la vidéo ne marche plus, mais on en trouve facilement d'autres sur le net comme celle-ci : http://www.youtube.com/watch?v=ySEy9-ueT60

67
Se présenter / Re : Re : Bonjour, questionnement sur l'éthique personelle
« le: Samedi 19 Novembre 2011, 22:17:37 pm »
Citer
Flexi, VGR, VGL, crudiste, fructivore sont des étapes qui réduisent le nombre de participants selon les choix et les capacités de chacun et surtout laissent ignorer les impacts que ces différentes étapes apportent, ou apporteraient, à la santé globale des populations (physique ou psychique , voire spirituelle)

Oui, si une proportion significative de la population pouvait se déclarer végé. (au lieu de 2 %), on aurait déjà fait des progrès très importants, et cela ouvrirait sans aucun doute de nouvelles pistes - peut-être inédites - pour le futur.
Je pense que c'est cela, le challenge du moment ! Même s'il est libre à chacun de prospecter toujours plus loin sur le plan individuel...

Citer
La mort arrive toujours pour chacun d'entre nous. Pourtant ce que nous cherchons tous c'est avoir une belle vie. A la limite la mort la plus rapide qui soit nous satisfait, dans l'idée, plutôt bien.

Voilà, cette question n'est pas évidente, et à partir d'un certain moment, l'amélioration du régime seul ne suffit plus : même un végan parfait participe à la tuerie, de manière indirecte et par relation de cause à effet, de bon nombre d'animaux et aussi de ses semblables : destruction d'habitats pour l'extraction de matières premières, pollution due aux transports/déchets, soutien passif d'idéologies destructrices, etc. Cette idée de "ne pas tuer" est donc valable, quoique limitée, dans le sens où l'on n'a d'autre choix que de reconnaître un jour son contraire... l'accepter pour mieux tenter de l'éviter !

Difficile de dire si la mort (cette inconnue) est bonne ou mauvaise. Mais la volonté d'éliminer la souffrance (de soi-même et d'autrui, par compassion) est un axe certain d'évolution !

68
Se présenter / Re : Bonjour, questionnement sur l'éthique personelle
« le: Mercredi 16 Novembre 2011, 21:25:30 pm »
Citer
Alors la question fondamentale : est-ce que je deviens végétarien (voir végétalien d'après ce qu'il se dit) où est-ce que je fais attention à ce que je mange en m'autorisant certaines fois à tuer un animal ?

Je crois que de très bons éléments de réponses ont été donnés ; pour ma part j'ai choisi la dernière option après avoir également soupesé les aspects positifs et négatifs.
Pour moi, le point noir à devenir végétarien "pur" était la complication sérieuse de mon mode de vie. C'est peut-être bête à dire, mais je voulais garder une ouverture pour assurer ma propre "survie" dans ce monde, éviter la division avec les autres qui suscite l'incompréhension.

Je pense que que dans tous les cas (végan ou non), il faut savoir rester ouvert à la différence, et se demander pourquoi les gens ont fait tel ou tel choix (un interêt à manger de la viande = plaisir gustatif par exemple). Ne pas avoir "d'interdits" n'est pas contradictoire avec une l'adoption d'une éthique plus ou moins sévère, et s'y tenir, la différence est de rester libre. C'est important, car la "fermeture" (mentale) est aussi une cause de stress qui a des répercussions sur la santé.

Bref, trouver un équilibre, assurer la santé sur le long terme, accepter les abominations du monde sans se résigner pour autant, et aller de l'avant selon ses sensibilités, voilà les motivations qui poussent n'importe quel végétarien (ou écolo, ou ce que vous voulez...) à agir. À ce stade, ce n'est que flatter l'égo que de penser qu'un régime déjà sain selon de nombreux points de vue est "mieux" ou "moins bien" que l'autre. L'important, c'est le geste !

69
Santé / Re : les apports de la viande/ les apports...du "reste" des aliments.
« le: Lundi 14 Novembre 2011, 14:48:42 pm »
Saluons quand même le fait que le site de l'EUFIC, tout ce qu'il y a de plus officiel, déclare la chose suivante :
Citer
Mais une à deux portions de viande par semaine sont suffisantes pour remplir les besoins du corps.

Les recommandations de l'Europe vis-a-vis de la question sont déjà à des années-lumières de la situation actuelle, c'est-à-dire la consommation de viande/poisson deux fois par jour par une majorité de personnes. Je ne sais pas, moi cela me suffirait à me poser des questions, en dehors du clivage végétarien/omnivore, sur la quantité de nourriture carnée que le corps peut admettre.

Après, que dire, c'est dur de "convaincre" une personne de transformer ses habitudes/désirs, même a grands coups d'arguments-massues.
Pour que ce soit solide, il y a un cheminement personnel à faire... alors on abandonne son ancien régime, comme la feuille morte tombe de l'arbre.

70
Alimentation / Re : Re : Alimentation végétalienne : suis-je dans le bon ?
« le: Dimanche 06 Novembre 2011, 13:25:46 pm »
Bah tu as raison, ça dépend de la vie que tu mènes.

En tout cas pour mon boulot (ou je reste longtemps devant un écran d'ordi), la règle d'or serait de pratiquer un sport en plus de tout le reste.
Je me rappelle qu'à l'époque, j'avais été tout content d'annoncer à mon médecin que je "joggais" au rythme d'environ une fois par semaine ; et ce dernier m'avait répondu qu'en fait, c'était le minimum vital pour "compenser" la position assise au travail afin de garder la santé !

j ai du mal a courir plus d une grosse demie heure et je crois que c est au dela de la demi heure qu on erd des calories  :-\ :-\ :-\non?

Quelques chiffres : il m'arrive de faire une sortie d'environ 35 minutes entre midi et deux. Le compteur (basé sur le cardio, la vitesse, etc.) indique une perte de 450 Cal, soit déjà un repas.
Si je pousse à 50-55 min, j'arrive à 600... Perso, ça me fait même un peu peur de voir toutes ces calories s'envoler ! :)

71
Alimentation / Re : Re : Alimentation végétalienne : suis-je dans le bon ?
« le: Samedi 05 Novembre 2011, 19:10:42 pm »
Personnellement, je mange du plat de résistance jusqu'à etre bien rassasiée (parce que c'est habituellement ce qu'il y a de plus nutritif dans un repas) et je zappe fromage et dessert.

J'ai tendance à faire la même chose, ce qui surprend parfois mes voisins à la cantine de l'entreprise : crudités + plat principal (je m'arrange pour équilibrer entre les deux), pas de place pour le reste !

Mais en fait cela n'a rien d'anormal, dans certains pays - je pense à la Chine, que je connais un peu -, le repas peut très bien se résumer à un seul plat équilibré, par exemple : riz + légumes divers, bol de nouilles avec une soupe consistante. Il n'y a pas la notion de "fromage" et "dessert", bien que de petits "snacks" puissent être consommés le long de la journée.

Pour brûler les kilos en trop : un sport d'endurance ? Il faut certes avoir le temps et l'envie, mais les problèmes de quantité disparaissent avec ça...


72
Se présenter / Un p'tit nouveau
« le: Mardi 01 Novembre 2011, 18:29:57 pm »
Salut à tous,

Je m'appelle Damien, et voilà plusieurs années que j'ai adopté un régime à dominante végétarienne, flexitarien comme diraient certains.

Il fût un temps dans mon enfance où je consommais de la viande quotidiennement, j'aimais "tous les légumes pourvu que ce soit des pommes de terre", et j'avais un fort penchant pour les sucreries... 
Petit à petit, j'ai commencé à ressentir l'impact envers ma santé, et j'ai progressivement réduit le sucre, augmenté la dose de légumes et enfin (presque) éliminé la viande.

Ce dernier changement a eu lieu lorsque j'ai découvert la philosophie du yoga, plus précisément l'ayurvéda (médecine indienne), qui met en relation l'impact des aliments sur l'humeur et déconseille la viande.
Globalement, j'ai été séduit par des principes simples mais profonds comme "on est ce que l'on mange", "on voit si un plat est équilibré par sa variété de couleurs", "manger beaucoup le matin, bien à midi et peu le soir", etc.

Actuellement, j'ai trouvé un certain équilibre en continuant de consommer des oeufs, des produits laitiers (modérément), et en de rares occasions, de la viande, lorsque je suis invité quelque part, par exemple :
j'essaye de faire passer le lien social en premier lieu, plutôt que de faire scandale parce qu'il y a trois lardons dans mon assiette... c'est un choix !
Bien sûr, cela ne m'empêche pas d'avoir des discussions avec mes voisins de table sur nos modes d'alimentations, de défendre le végétarisme et l'écologie en général.

À part "végéter à rien", je travaille actuellement dans l'informatique et pratique la course à pied en marge du yoga.

Je suis content d'avoir découvert cette association ; je me suis d'ailleurs empressé de visionner Earthlings et de lire votre "kit des végés débutants", que j'ai beaucoup appréciés.

Pages: 1 ... 3 4 [5]